Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 04:55

Saint-Vincent-des-Vignes est un petit village du Beaujolais, comptant moins de cinq cent électeurs. Situé près du mont Brouilly, la localité est un pays de vignobles. Âgé d'à peine quarante ans, premier adjoint à la mairie de sa commune, Archibald Sirauton a été juge d'instruction à Lyon. Se métamorphosant en viticulteur, adoptant un aspect moins soigné, il a choisi de revenir dans sa propriété familiale, le manoir de l'Ardières. Il y est entouré de Bougonne (sa mûre employée, qui mérite son sobriquet) et du jeune Filoche (un ancien délinquant, qui ne manque pas d'instinct). Sans oublier son chien Tirbouchon, labrador au pelage anthracite, animal fort intelligent. Ponctuellement, Archibald reçoit ici sa compagne Xavière Sifakis, comédienne. Il est de ceux qui veulent faire vivre leur terroir.

Deux vieilles sœurs bigotes viennent de découvrir près de la chapelle du mont Brouilly le cadavre égorgé de Joseph Marzot, le maire de Saint-Vincent. Près du corps, on découvre des signes qu'elles estiment lucifériens. Sachant qu'une petite secte s'est installée dans les environs, il faut s'attendre à tout avec ces Naturiens. Pour Archi et Filoche, il s'agit plus certainement d'une mise en scène imitant un rituel satanique. Ce n'est pas qu'Archi ait du respect pour la secte Naturia, machine à décerveler comme tous ces groupuscules, mais il ne le sent pas impliqués. Selon le fils du maire, son père paraissait nerveux peu avant sa disparition. Peut-être parce que sa fille Marina a quitté le village, pour s'acoquiner avec ce voyou de Paulin Camut, qui exploite une boite de nuit techno.

Ce meurtre semble surtout lié au récent achat par Marzot du Vignoble du Diable. Selon la rumeur, un mauvais investissement que ces terrains peu productifs. Le gourou de la secte a tenté lui aussi d'acquérir cette propriété, ayant appartenu à un repris de justice. Croire que Bacchus, le défunt cambrioleur, ait enterré son butin en bijoux quelque part dans le Vignoble du Diable est plausible, mais Archi en doute car la police fouilla les lieux. On peut s'interroger sur ce camion italien venant du port de Gênes, ou sur les visites de Marina et Paulin Camut à la secte Naturia. Les réponses du gourou sont peu convaincantes.

Par ailleurs, si les viticulteurs Brandin et Fournier sont coutumiers des disputes, leurs fils respectifs ont l'air de comploter ensemble. Cédric Fournier est victime d'un accident de voiture, son bolide ayant été saboté. Puis c'est le fils Brandin qui est assassiné. Tant pis pour l'incompétent commissaire Poussin, qui se prend un peu trop pour Humphrey Bogart, il n'a qu'à se fourvoyer sur des fausses pistes. Archi et l'adjudant-chef Fernandez vont démêler seul cette affaire criminelle...

Philippe Bouin : Le vignoble du Diable (Presses de la Cité, 2013)

Philippe Bouin est un romancier chevronné, qui publie depuis plusieurs années. Il s'est imposé en particulier avec des suspenses tels que “Comptines en plomb” (2008, Prix polar Cognac), “Paraître à mort” (2010), “Va, brûle et me venge” (2011). Il s'agissait d'excitants polars sombres, aux intrigues sinueuses. Il apparaît clairement que cet auteur a choisi un nouveau registre avec “Le vignoble du Diable”. Sans pour autant abandonner la forme tortueuse du récit (on est loin d'une enquête linéaire), il y a énormément d'humour dans cette histoire campagnarde racontée avec une tonalité enjouée et fluide. Même si quelques crimes sont commis, nettement moins de noirceur, au profit d'un bon suspense et d'une ambiance drolatique.

Les comédies policières se servant de décors ruraux sont généralement savoureuses. On se souvient de celles, exemplaires, de Charles Exbrayat. C'est l'occasion d'offrir aux lecteurs des portraits souriants. Dès le début, l'ambiance est donnée grâce au duo d'hallucinées confites en religion. L'allure baba-cool du héros (devenu méconnaissable pour ceux ont côtoyé le magistrat qu'il fut), l'ironie de Bougonne (qui se revendique “cougar”), et même les pensées intimes du chien Tirbouchon (qui n'apprécie guère le mauvais goût) confirment l'esprit amusé. On est en droit de penser que des caractériels hargneux tels que Fournier et Brandin ne sont pas si éloignés de la réalité. Bien d'autres protagonistes sont également croqués, dont un commissaire à nœud papillon plagiant Philip Marlowe. Un très agréable polar, à lire en consommant (avec modération) quelques verres de Beaujolais.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2013 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Le Papou 12/10/2013 18:50

Modération ? Un polar avec du vin doit se consommer sans.
Je le note, merci.
Le Papou

Claude LE NOCHER 12/10/2013 20:02

C'est sûr, le Papou ! Le Macon-Villages que j'ai bu avec mon repas ce soir était une merveille. Vu qu'on nous annonce des températures polaires dignes du Québec (2° dimanche matin), fallait bien ça pour me réchauffer d'avance.
Bon, nos lois françaises et quelques esprits étriqués seraient prompt à faire des procès si l'on dit que le vin, c'est bon. Ils exigent "à consommer avec modération" (ça tombe bien, je n'en abuse pas). Ne les contrarions pas.
Amitiés.

Philippe 12/10/2013 01:39

Bonjour M. Le Nocher ( et Cannibal Lecteur ),

Nous parlions dans les commentaires sous la précédente chronique ( Renaud Marhic ) de Bretagne, de Normandie, d'Oncle Paul, un Manchois.
Toujours en Normandie, vous connaissez peut-être le site
www.bonzon.fr

Son auteur,Yves Marion, instituteur à la retraite, est aussi l'auteur de la biographie de Paul-Jacques Bonzon, que j'ai. Le fameux et tant aimé auteur de la série " Les Six compagnons " dans la Bibliothèque Verte, que vous lisiez peut-être en plus des Michel de Georges Bayard dont vous parliez l'autre jour.

" De la Manche à la Drôme : Itinéraire de l'écrivain Paul-Jacques Bonzon, instituteur et romancier pour la jeunesse "
Editions Eurocibles, Marigny, Manche, collection Inédits et Introuvables, 2008

Une présentation est visible sur cette fiche eBay :

http://www.ebay.fr/itm/ITINERAIRE-DE-LECRIVAIN-PAUL-JACQUES-BONZON-Manche-et-Drome-/300987000126

M. Marion dit que Georges Bonzon, cousin germain de Paul-Jacques ( 1908-1978 ), né en 1922, est décédé cette année 2013.
Il avait écrit sous son vrai nom et sous le pseudonyme de Lucien Bansard ( deux livres chez France-Empire dans les années 1969-1971, sur le Viêtnam ).
Yves Marion a écrit la préface de la réédition du roman de Georges Bonzon, un polar jeunesse :

Carteret, les mystères du Cap
Editions Isoète, Cherbourg, Manche, 2012

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=300982950351

Ce livre n'avait jamais été réédité depuis sa première édition en 1965 sous le titre " Le Trésor de Saint-Martin " aux Editions du Drakkar, qui avaient peu après déposé le bilan, précise M. Marion dans sa préface, où il raconte avoir lu ce roman à l'époque, âgé de 20 ans ( il est né en 1945 ) sans se douter qu'il serait l'auteur de la préface à la nouvelle édition, près de 50 ans plus tard.

Cordialement

Claude LE NOCHER 12/10/2013 07:05

Oui, Philippe, "Les 6 compagnons" étaient aussi de sympathiques romans, même si j'avais une préférence pour Michel, et son cousin Arthur.
Quant au livre de Georges Bonzon, il m'apparait "proche", car les côtes manchoises ne sont pas sans rappeler par endroits celles de ma Bretagne. Surtout, vers le Finistère nord et Côtes d'Armor où, comme indiqué dans la présentation de cet ouvrage, le paganisme était présent. Côtes de naufrageurs, parfois, il faut s'en souvenir.
Sans rapport, ce week-end, vous pourrez rencontrer (de ma part, pourquoi pas) les Amis de Régis Messac (lire mes infos du jour).
Amitiés.

The Cannibal Lecteur 11/10/2013 20:56

Un titre plus qu'aguicheur : le diable et le vin... et une super couverture avec un petit diable dans la tache de vin...

Tu me donnes envie de me servir un verre. Pas de vin, mais du livre ! :)

Claude LE NOCHER 15/10/2013 11:16

Pas de souci, le "Bonjour" n'est pas une formalité obligatoire. C'est juste une façon de nous différencier du banal SMS. Ce qui, pour nous autres lecteurs, peut constituer un petit signe de connivence. Mais on aime bien l'enthousiasme des messages, aussi... Tu peux tester aussi un bon petit vin d'Arbois (rouge) de vigneron, moins courant à trouver, tout-à-fait savoureux en général.
Amitiés.

The Cannibal Lecteur 15/10/2013 11:00

Bonjour Claude (je me précipite et j'oublie la chose élémentaire "bonjour" shame on me),

Ma foi, je prendrai un Bordeaux ou un Bourgogne. Le Beaujolais, nouveau ou pas, je passe mon chemin...

Claude LE NOCHER 15/10/2013 10:01

Bonjour Cannibal
Bah, un roman - et qui fait sourire, en plus - on trouve toujours un peu de temps pour le déguster, avec ou sans Beaujolais (^_^).
Amitiés.

The Cannibal Lecteur 15/10/2013 09:10

Je suis moins portée sur le vin blanc, hormis le liquoreux. Je dégusterai cette belle comédie polar avec un verre du rouge, si tu veux bien. :D Bon, faut tout d'abord que je la trouve et que je l'achète, ensuite, faut trouver le temps de la lire... mdr

Claude LE NOCHER 12/10/2013 06:44

Salut Cannibal
Bah, ma foi, je vais déguster un verre ou deux de Macon-village ce soir, avec mon repas, et je ne m'en porterai pas plus mal. C'est du blanc, donc moins d'allure de sang. Quant à cette belle comédie polar, bien agréable à déguster également. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/