Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 05:55

Julian Strummer et Pierre Moince sont deux reporters qui vont être récompensés par le Prix Pulitzer 2017, pour une enquête d'exception. Quelques temps plus tôt, l'Anglais Julian traverse une crise sentimentale, rompant avec son amante Ashlee, qui est mariée. Pour un reportage, il séjourne durant un mois en Amérique latine. Dans un coin perdu de l'Équateur, il remarque un certain Juan, guide touristique qu'il devine être un compatriote. Son vrai nom est John Woodcock, natif de Liverpool, ancien militaire britannique. Malade, il accepte de raconter son histoire, en échange de soins. Après des combats en commando plus ou moins glorieux, John intégra une unité occulte de l'armée anglaise.

Le 27 juillet 2012, il participa à une action secrète au Niger. La mission de son groupe consistait à éliminer une poignée de villageois du déserts, probablement soutiens d'Al Qaida. John eut un peu de chance quand, leur cible ayant été exterminée, son groupe fut abattu par des militaires français qui ne laissèrent aucune trace. John parvint à quitter l'Afrique, passa par son pays natal où il comprit être recherché, avant d'aller se cacher en Équateur. Certes, il y eut une version officielle de la mort collective des Peuls Nigériens. Mais l'ouverture des J.O. de Londres primait dans l'actualité de ces jours-là. Dès son retour d'Amérique, Julian entreprend de savoir ce qui a motivé cette mission meurtrière.

Il renoue avec son amante Ashlee, avant de contacter son ami journaliste Pierre Moince. Ce dernier a des relations en Afrique. Pour le colonel français en poste au Gabon qu'il connaît, silence officiel de rigueur. En confidence, il affirme néanmoins que son pays n'a commis aucune bavure. “Il y a une chape de plomb sur cette affaire qui semble convenir à tout le monde, reprit Seyresse. Je sais simplement que l'armée est plus victime que coupable, qu'elle a été manipulée.” Les deux reporters trouvent une piste au Liechtenstein, paradis fiscal. Mais Julian réalise vite que le siège de cette banque fantôme se trouve au cœur de Londres. Le duo va devoir faire preuve de ténacité pour déterminer les enjeux et les rouages de cette affaire, empoisonnante pour certains...

Bruno Jacquin : Le jardin des puissants (Éditions Les 2 Encres, 2013)

Des romanciers français sont, autant que les auteurs américains, capables d'écrire de très bons “thrillers internationaux”. En voici un exemple, avec ce roman d'aventure, comme il se doit riche en mystère et en péripéties. “En six mois, Julian et Pierre étaient allés sur les cinq continents, parcourant l'équivalent de trois tours du monde.” Quand on s'attaque à un organisme tentaculaire, il faut une part de chance et de hasard, mais on doit surtout aller dénicher les renseignements à la source. Revenir au vrai métier de reporter.

“Ne confonds pas tout et tout le monde. Ce sont les vils journalistes de révérence, obséquieux aussi bien avec ceux qui possèdent le pouvoir qu'avec ceux qui ont l'argent, quand il ne s'agit pas des mêmes ; ces journalistes de connivence, qui tentent d'imposer leur définition de l'information et au-delà, une certaine façon de penser, une certaine manière de voir le monde […] Ceux-là, oui, salissent ta profession.” Même si la vérité est sale et visqueuse, plus sombre encore que la population ne l'imagine, risquant de déséquilibrer les intérêts de dirigeants sachant se protéger, elle doit éclater dans toute sa noirceur. Publié par une petite maison d'édition, un suspense d'action plein de qualités.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2013 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 17/12/2013 19:50

Bonjour M. Le Nocher,

Je viens de recevoir un livre acheté sur PriceMinister il y a quelques jours.

http://www.priceminister.com/offer/buy/167005072/manou-de-nadine-mousselet.html

C'est un ouvrage où Nadine Mousselet raconte l'histoire de sa grand-mère qu'elle appelait Manou.
Personnellement, étant davantage amateur de polars jeunesse qu'adultes, j'ai plutôt ses romans aux éditions Charles Corlet ( en Normandie ) dont les héros sont un frère et une soeur.
( Corlet, qui propose entre autres des polars situés en Normandie, est aussi à l'origine des éditions du Valhermeil, avec des polars dans le Val-d'Oise, dont ceux de Roland Sadaune. )

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nadine_Mousselet

Cela commence en 1913.

Manou
Nadine Mousselet
Auto-édité, septembre 2010

mousselet-nadine.jimbo.com

Quatrième de couverture :

" 1913. Une petite fille pas vraiment attendue naît dans une modeste famille bruxelloise. Après une enfance parfois chaotique mais cependant heureuse, elle découvre les affres de l'amour dans les bras d'un malotru puis dans ceux de celui qu'elle croit être l'homme de sa vie. Malheureusement, celui-ci est pire que le premier, mais cette fois-ci, Fernande est mariée. On est en pleine Seconde Guerre mondiale. Pour divorcer, à cette époque, la loi exige la signature des beaux-parents. C'est là que les choses se compliquent pour la jeune femme. La famille a fui en zone libre. Elle devra donc affronter mille dangers et traverser deux pays en guerre pour essayer d'obtenir la précieuse signature.

Nadine Mousselet, bien connue des amateurs de thrillers, ainsi que des policiers jeunesse, nous étonne ici par une histoire vraie, touchante et pourtant pleine d'aventures. On vibre avec l'héroïne qui n'est autre que la grand-mère de l'auteur. "

Cordialement

Claude LE NOCHER 18/12/2013 06:35

Oui, Philippe, il s'agissait bien de Charlie Chaplin.
Je garde un souvenir ému de la lecture de son autobiographie, sobrement intitulée "Ma vie", où il raconte en détail ce que vous citez. Je vous recommande une autre autobiographie passionnante : "Harpo et moi" de Harpo Marx. On imagine mal que sa notoriété égalait, voire dépassait celle de ses frères. Grâce à son allure clownesque, bien sûr. Même s'il se pensait moins érudit qu'eux, Harpo fréquentait les grands intellectuels new-yorkais de son temps. Et il s'engagea parfois auprès d'eux.
Il est vrai que la Creuse dans les années 60 devait être un département encore bien moins riant qu'aujourd'hui. Je m'en voudrais de salir la mémoire de Michel Debré, mais on vérifie là que certains "barons du gaullisme" jouaient aux petits despotes, autorisant ou refusant selon leur bon plaisir. Il y en eût deux dans mon département : Raymond Marcelin et Christian Bonnet, qui furent Ministres de l'Intérieur. Cela dit, depuis que Bonnet s'est retiré, c'est le souk intégral à la mairie de Carnac (où il fut longtemps élu) où se succèdent parachutés et arrivistes, faisant rarement un mandat entier.
Amitiés.

Philippe 17/12/2013 21:52

Johnny, c'est Smet tout court, il a une fille qui s'appelle Laura Smet.
1977, j'avoue avoir pensé aussi à Henri-Georges Clouzot ( mais c'était en janvier ) et Howard Hawks.
Mais vous parlez de Chaplin ? On a écrit que le 25 décembre 1977 était l'un des plus tristes Noël de l'Histoire puisque le jour de la mort de Chaplin.
Souvenons-nous qu'avant la fortune Chaplin a eu une enfance très malheureuse, un père alcoolique parti du foyer, une mère sujette à des troubles mentaux intermittents et qui mourra à l'asile ou du moins y passera une grande partie de sa vie ( comme la mère d'Hergé ), parfois des têtes de poisson à manger ( vu dans le film ' Chaplin " de 1992 avec Robert Downey Jr ), l'expérience de ces terribles institutions, les workhouses, hospices pour pauvres, où l'une des règles était la séparation des sexes. Avec donc la conséquence qu'un couple y était séparé, chacun se retrouvant dans l'aile des hommes ou des femmes. Qu'un frère et une soeur étaient séparés aussi. Et aussi la séparation par tranche d'âge, qui a fait que Charlie soit placé dans le bâtiment des petits enfants et son frère Sydney dans celui des grands. Avec les maltraitances par le personnel et les brimades, la méchanceté entre enfants.
L'explorateur Henry Morton Stanley ( " Doctor Livingstone I presume ? " ) aussi avait passé une partie de son enfance dans un workhouse.

Vous connaissez la phrase qui dit que Charlie Chaplin a eu la vie qu'il a eue, a fait fortune sur tous les plans, en interprétant à l'écran le rôle du pauvre type qu'avec ses origines familiales et sociales il aurait dû être dans la vie ?

Je suppose que, comme moi et beaucoup de personnes, vous avez déjà entendu parler des similitudes qu'on a relevées entre Chaplin et Hitler ?
A commencer par leur naissance, la même semaine d'avril 1889. Dans un milieu défavorisé.
Leur ressemblance physique, qui n'échappa pas à Chaplin qui tourna " Le Dictateur " ( 1940 ) - film bien sûr interdit par Hitler dans tous les pays sous son contrôle, ce qui ne l'empêchait pas de le visionner lui-même à volonté en privé - .Tout comme Hitler ne se privait pas de regarder " Le Chanteur de jazz " ( 1927 ), le premier film parlant du cinéma, avec l'acteur Al Jolson, Juif américain.
( Ceci est indiqué par Nerin Gun dans sa biographie d'Eva Braun, parue en français en 1968. )

http://www.answerbag.com/q_view/2423918

What are the similarities between Adolf Hitler and Charlie Chaplin?

Voir surtout le texte par :

by iwnit on February 10th, 2011

http://www.slate.fr/story/73263/hitler-moustache

Hitler a-t-il inventé la moustache à la Hitler?

http://www.slate.fr/culture/81191/peter-otoole-mort-jamais-doscar
PETER O'TOOLE, L'ACTEUR QUI NE GAGNA JAMAIS D'OSCAR - EN ÉTANT NOMMÉ 8 FOIS

http://www.slate.fr/story/81217/pupilles-reunion-creuse
" Quand Debré envoyait des enfants réunionnais dans la Creuse repeupler la France: le cinquantenaire oublié
De 1963 à 1981, 1.600 enfants «abandonnés ou non» ont été immatriculés de force et envoyés en métropole. Certains ont été adoptés, d'autres placés en foyer, en couvent, ou à gages, pour aider aux travaux des champs ou dans l'entreprise familiale. Aujourd'hui, ces ex-pupilles demandent excuses et réparation à l'Etat. "

Cordialement

Claude LE NOCHER 17/12/2013 20:22

Bonjour Philippe
Eh bien, voilà une romancière compatriote (d'adoption) de notre ami l'Oncle Paul. Et qui semble passionnée d'écriture, ce qui est une qualité que nous respectons, ô combien !
Je vois qu'elle s'appelait De Jonckheere... C'est bête, mais je me souviens avoir voyagé en train avec une jeune fille de Granville nommée De Smet (bon, la blague sur Johnny Hallyday ne la faisait plus rire)... Autre souvenir perso : s'il est toujours en vie quelque part, je salue M. Félix Bronckaert, un Belge fier de sa patrie pratiquant l'autodérision comme personne... et quelques autres vrais Belges que j'embrasse, dont Robert Pondant (qui passe quelquefois nous parler ici).
"Racontez l'histoire de votre grand-mère", sujet de rédaction périlleux pour les élèves de primaire d'aujourd'hui, non ? Personnellement, je connais à peu près celle de ma grand-mère paternelle, veuve tôt... Ma grand-mère maternelle est décédée à la naissance de ma mère, qui fut élevée par sa tante (la sœur de mon grand-père cheminot). Elle fait partie de mon enfance. Elle était née en avril 1889, décédée en décembre 1977... aux mêmes dates à quelques jours près qu'un cinéaste ultra-connu, mais elle eut beaucoup moins d'enfants et de fortune que lui.
Amitiés.

Jeanmi 17/12/2013 11:48

Le polar est aussi divers que la littérature dite "blanche". Le thriller financier en est un créneau bien implanté depuis des années, tant en littérature qu'au cinéma. En effet pourquoi pas de Français ?...

Claude LE NOCHER 17/12/2013 15:43

Bonjour Jean-Michel
Je suis même convaincu que des auteurs français sont capables d'exploiter ces thèmes de la façon la plus "concrète", d'en évoquer les causes et les effets "au plus près" des personnages. Je ne sais trop comment l'exprimer, mais il existe toujours un effet "social" dans un sujet ayant trait à la finance, voilà ce que des romanciers français pourrait mettre en avant. Amitiés.

Nathalie 16/12/2013 21:15

Merci Claude, pour cette belle et profonde chronique ! Je me permets de la partager sur nos réseaux sociaux.
Bien à vous !

Claude LE NOCHER 17/12/2013 05:46

Bien volontiers, Nathalie ! "Mettre en vitrine" et partager nos plaisirs de lecture, tel est bien le but d'Action-Suspense.
Amitiés.

Oncle Paul 16/12/2013 18:25

Bonsoir Claude
Transmission de pensée ? Coïncidence ? Collusion contre ceux qui ne jurent que par les romans noirs américains? En tout cas, ceci n'est qu'un épisode dans notre vie de blogueurs et ce roman est un bon
Amitiés

Claude LE NOCHER 16/12/2013 20:08

Diable, mon cher Paul, une opération marketing en faveur d'un thriller à la française ? une offensive publicitaire pour déstabiliser telle chapelle du polar ? notre vice et notre roublardise n'ont pas de limite, quand il s'agit d'imposer le suspense à notre goût aux lecteurs ! C'est beaucoup plus simple, en effet : c'est un roman d'aventure qui a toute sa place dans l'actu du noi... oups, dans l'actualité des polars de cette fin d'année.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/