Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 05:55

Fin des années 1920, les théâtres londoniens attirent les foules. Cette saison, c'est surtout le Woffington qui a la faveur du public avec son spectacle musical qui met en vedette la séduisante Ray Marcable. Avant le départ de celle-ci vers l'Amérique, les spectateurs s'agglutinent pour les ultimes représentations. Ce soir-là, un inconnu est poignardé parmi les gens qui patientaient dans la file d'attente. C'est un homme blond d'à peine trente ans, qu'aucun témoin n'avait vraiment remarqué auparavant. Il avait sur lui un revolver, qui n'a pas servi. On suppose un agresseur masculin. C'est l'inspecteur Grant qui est chargé de l'enquête. Les quelques personnes se trouvant au plus près de la victime n'apportent aucun indice précis. Le policier imagine, au vu du poignard peut-être espagnol, qu'il s'agit d'un “crime latin”, dont le coupable serait un hypothétique Italien.

Grant en profite pour rendre visite au théâtre à Ray Marcable, cette belle artiste dont il est un des nombreux admirateurs. Peu après, la police reçoit un courrier avec de l'argent, destiné à payer l'enterrement du défunt anonyme. Ces billets de banque neufs laissent espérer une piste. C'est forcément un proche de la victime qui leur a adressé la lettre. Un serveur de restaurant français et la cravate du défunt donnent des éléments nouveaux à l'inspecteur. Il peut penser que la victime était un musicien ou un mélomane. L'inconnu n'appartenait pas au gang de Danny Miller, mais ce truand se souvient finalement l'avoir déjà croisé lors de courses hippiques. En effet, la victime serait un bookmaker nommé Albert Sorrell. Sur un champ de courses, Grant glane quelques infos à son sujet après de jockeys et d'autres bookmakers. Sorrell n'était pas de ceux qui ont des ennemis.

Quand l'inspecteur visite le logement vide de la victime, la logeuse Mrs Everett lui apprend qu'Albert Sorrell est censé être parti en Amérique. Sur une photographie, l'homme qui figure avec la victime est son meilleur ami, Gerald (Jerry) Lamont. Mrs Everett ne livre pas au policier la nouvelle adresse de celui-ci. Elle ne tarde pas à rejoindre Jerry Lamont, afin d'organiser sa fuite vers un coin perdu d’Écosse. Ayant suivi une autre piste, les policiers arrivent trop tard chez Lamont pour le coincer. Grant s'interroge autant sur le rôle de Mrs Ratcliffe, témoin dans la file du théâtre, que sur celui de Mrs Everett, à laquelle il accorde encore le bénéfice du doute. C'est à Carninnich, près du Loch Finley, que Grant poursuit son enquête, aidé du policier local Drysdale. Mais c'est bien de retour à Londres que va se dénouer l'affaire...

Josephine Tey : Le monogramme de perles (Éditions 10-18, 2013)

Publié en 1929, “Le monogramme de perles” fut la toute première enquête de l'inspecteur Alan Grant. Il sera le héros de six romans, dont “La fille du temps” récompensé par le Grand prix de Littérature policière en 1969. Tout commence ici par un meurtre mystérieux, nous sommes donc dans un roman d'énigme digne de la meilleure tradition. Toutefois, il existe des différences notables avec d'autres romans du même genre. Ancien combattant de la première guerre mondiale, Alan Grant fait preuve d'une certaine décontraction au fil de ses investigations. Pourtant, c'est d'une succession ininterrompue de rebondissements que se compose son enquête.

Pistes erronées et faux-semblants ne manquent certes pas. On dit que Josephine Tey se passionna pour la pêche à la ligne et les courses de chevaux, ce qu'illustre quelque peu ce scénario. Écossaise d'origine, l'auteure nous offre un voyage fort sympathique sur ses terres. On apprécie également l'ambiance du Londres de l'Entre-deux-guerres, l'animation sur le Strand, la vie théâtrale qui y fut si active. Notons que c'est encore un temps où des policiers se griment parfois (ici en colporteur, par exemple) pour obtenir des renseignements que la population ne confierait pas à des officiels. Sans doute la science est-elle moins performante façon “experts”, mais un détail sur l'assassin (qui s'est légèrement blessé) n'est pas sans importance. Péripéties et hypothèses sont au rendez-vous pour un suspense diablement palpitant, qu'il est bon de redécouvrir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2013 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 13/12/2013 01:17

Bonjour M. Le Nocher,

A moins, c'est possible, que je ne confonde avec un autre illustrateur, je crois que vous avez parfois parlé de Brantonne.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Brantonne

Juste histoire de vous dire que j'ai eu connaissance il y a quelques jours de la série BD Praline, qui racontait les aventures d'une jeune fille, avec Christian Dee au scénario et Brantonne au dessin.
Albums publiés en 1952 et après aux éditions des Remparts.
Repris en fac-similés, que je vais acquérir, chez Taupinambour ( avec cette orthographe ).
Une collection des éditions Coffre à BD, dont la spécialité est de republier sous forme de fac-similés de vieilles série de BD, souvent oubliées et que des personnes nées comme vous ou moi après la parution originale n'ont pas eu l'occasion de lire.
C'est cette maison qui réédite les Belles Histoires de l'Oncle Paul ( pas Paul Maugendre, l'Oncle Paul créé par Jean-Michel Charlier, le scénariste de Buck Danny ou Tanguy et Laverdure en aviation, Blueberry en western, Barbe-Rouge en BD de pirates ou la Patrouille des Castors en BD de scoutisme ).

http://coffre-a-bd.com/cgi-bin/boutique.bin?W=Brantonne

M. Le Nocher, soit vous avez été scout, soit non ( moi non ), mais si oui vous n'avez sûrement pas oublié la promesse du scout que chaque scout apprenait et qu'il est censé connaître par coeur toute sa vie ( une version catho et une autre laïque, peut-être des variantes juive et musulmane ou autres de la promesse du scout ).
Tous les scouts ne retiennent bien sûr hélas pas la promesse du scout toute leur vie.
Ainsi Joseph de La Porte du Theil.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_de_La_Porte_du_Theil

" Ce qui distingue pourtant le général de La Porte du Theil, ce n'est pas son excellence militaire. Très tôt, il s'est intéressé de très près à l'encadrement et à la formation de la jeunesse : ses différentes affectations en école et son passé de chef scout lui ont en effet fait comprendre tout le bien qui pouvait sortir d'une formation qui serait, à l'aube de la vie adulte, non plus académique, mais tout simplement humaine. On formerait des hommes.
Ces idées prennent corps après la déroute quand le 2 juillet 1940, le maréchal Pétain, soucieux de reprendre en main la jeunesse française, le charge de mettre en œuvre les futurs Chantiers de la Jeunesse.
Le 2 août 1940, il est l'un des membres du tribunal condamnant à mort le général de Gaulle, pour désertion (et probablement rébellion). "

" La Porte du Theil ne se limite cependant pas à des discours et à des feux de camps. Transgressant ses devoirs moraux d'ancien chef scout, il demande et obtient l'exclusion des jeunes français juifs des Chantiers, d'abord en Afrique du Nord, à l'initiative de son Commissaire régional, le lieutenant-colonel Van Hecke, puis en métropole l'année suivante. Le 15 juillet 1942, soit d'ailleurs 24 heures avant le déclenchement de la rafle du Vel'd'Hiv', il propose même au Commissariat Général aux Questions Juives un texte de loi, vite approuvé, qui met définitivement les Juifs en dehors des Chantiers. Pour sa défense, , dans un régime ouvertement antisémite et sous le contrôle de l'occupant nazi, La Porte du Theil a dû ménagé des compromis, peut-être des compromissions, prix à payer pour la préservation des Chantiers et de sa mission jugée supérieure de régénération de la jeunesse pour le renouveau de la Patrie. Cependant, sur le plan personnel, l'homme protègera ses quelques collaborateurs juifs et entretiendra des relations amicales après la guerre avec des Israélites. "

Cordialement

Claude LE NOCHER 16/12/2013 06:41

Bonjour Philippe
Plus fort que les empreintes digitales, que les analyses sanguines, les voleurs trahis par leurs oreilles ! On n'arrête pas le progrès (encore que les auteurs se référent beaucoup à Bertillon). Attention à ne pas tirer trop fort sur les oreilles des suspects lors des arrestations ! La démo en question n'est sûrement pas fausse (ce sont des universitaires, que diable), mais reste sans doute à affiner si l'on veut éviter les habituelles querelles d'experts. "Vous avez le tympan pointu et le lobe semi-rond, c'est vous qui avez braqué la postière après avoir écouté à la porte de l'agence s'il n'y avait personne avec elle." Je caricature, mais y a de ça, non ?
Amitiés.

Philippe 16/12/2013 06:24

Bonjour M. Le Nocher,

A propos de science façon Experts.
En repensant à Anastasia et au livre de Pierre Gilliard " La Fausse Anastasie " de 1929, et en tapant dans un moteur " Revue internationale de criminalistique 1932 / Marc Bischoff " je suis tombé sur le lien suivant.
Sur un sujet très spécifique, et qui a un aspect amusant - cela encourage à bien se nettoyer les oreilles - , mais que vous prendrez sans doute le temps de visualiser même en diagonale.
Cahiers Lyonnais d'AnthropoBiométrique, 2013.

http://anthropologie-et-paleopathologie.univ-lyon1.fr/HTML/HTML/CLAB%202013%20OREILLES%20ARTICLE.pdf

Par ailleurs, vous avez appris la mort de Peter O'Toole ?
Bien que non spécialisé dans les films de polars, il avait joué entre autres le rôle d'Arthur Conan Doyle dans " Le Mystère des fées " ( 1997 ) qui racontait l'histoire de ces deux cousines qui prétendaient avoir photographié des fées à Cottingley en 1917, cas dont il a déjà été question ici.

Cordialement

Claude LE NOCHER 13/12/2013 09:32

Bonjour Philippe
Je note ces infos sur l'illustrateur Brantonne qui fut, avec Michel Gourdon, un des dessinateurs attitrés des couvertures du Fleuve Noir d'antan.
Non, je n'ai pas été scout. Pas plus que je n'ai adhéré à aucun parti politique. Je me contente d'essayer de respecter (c'est le mot) les vertus de tolérance (humanisme serait trop dire pour un petit bonhomme comme moi) que l'on m'a enseigné. Néanmoins, il y a des fois où quelques claques dans la figure calmeraient peut-être les plus excités de l'ostracisme actuels, il faut l'avouer.
Amitiés,

Max 12/12/2013 12:19

Josephine Tey est également l'héroïne de quelques polars de Nicola Upson parus en 10/18, je n'en ai lus aucun .....

Claude LE NOCHER 12/12/2013 16:07

En effet, Max... Je n'ai pas eu la curiosité de découvrir cette auteure. Pourtant, son dernier titre "Week-end à Portmeirion" semble fort attirant. Je garde ce livre en vue !
Amitiés.

Max 12/12/2013 11:07

Bonjour Claude,
J'ai lu quelques Josephine Tey il y a longtemps, le meilleur pour moi est "La fille du temps", qui voit Grant enquêter sur Richard III depuis son lit d'hôpital. Les autres (Elles n'en pensent pas un mot, Le plus beau des anges....) sont bons, sans plus.....
Cordialement,
Max

Claude LE NOCHER 12/12/2013 11:25

Bonjour Max
Oui, "La fille du temps", lointain souvenir d'une bonne lecture. J'ai trouvé dans "Le monogramme de perles" une intrigue remuante et plutôt excitante, qui captive bien. Je ne connais pas encore les (quatre) autres, qui seront peut-être réédités et seront à tester.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/