Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 00:10

Le polar est riche, en qualité et en diversité. Cette année 2013 nous l'a encore prouvé. De la pure noirceur, des intrigues fort astucieuses, des contextes historiques ou singuliers, des références à la tradition du polar noir, de la fantaisie et de l'originalité, on n'a eu que l'embarras du choix. Justement, quand vient le moment d'en sélectionner quelques-uns, il s'en présente au moins une trentaine possédant des qualités supérieures. Précisons que “22/11/63” de Stephen King n'apparaît pas, le Maître étant forcément hors catégorie. Il y en aurait même d'autres, sans doute, parmi ceux que je n'ai pas eu l'opportunité de lire, bien qu'étant lecteur intensif. Je n'ai pas la science infuse pour m'auto-glorifier d'une compétence hors norme. Ici il s'agit juste de présenter des suggestions honnêtes.

Les 15 meilleurs polars de 2013

Alors, puisque je ne compte en retenir que quinze, tant pis pour ceux qui pouvaient figurer dans les meilleurs. Tels (par ordre alphabétique) Alex Berg : Zone de non-droit (Ed.J.Chambon), John Brandon : Little Rock (Le Masque), Didier Daeninckx : Têtes de maures (L'Archipel), Frantz Delplanque : Elvis et la vertu (Ed.Seuil), Tom Drury : La contrée immobile (Points), Lisa Gardner : Preuves d'amour (Albin Michel), Alfredo Noriega : Mourir, la belle affaire ! (Ombres Noires), Janis Otsiemi : African tabloïd (Éditions Jigal), Michel Quint : Veuve noire (Éd.L'Archipel), Thomas Raab : Metzger sort de son trou (Carnets Nord).

Ces romans n'ont pas démérité, bien au contraire.

Les 15 meilleurs polars de 2013

Cinq autres titres doivent encore disparaître du choix final. C'est douloureux, quand on a pu apprécier ces excellentes histoires. Il eût donc fallu garder également... Victor Gischler : Coyotte Cossing (Denoël), Joseph Incardona : Misty (Baleine), Hesh Kestin : Mon parrain de Brooklyn (Éd.Seuil), Miguel Ángel Molfino : Monstres à l'état pur (Ombres Noires), et Viveca Sten : La Reine de la Baltique (Éd.Albin Michel). Il s'agit de romans qui méritent, là encore, qu'un large public déguste leurs qualités.

Quinze, il n'en reste plus que quinze. “À lire impérativement”, selon une formule connue ? Action-Suspense se contente de proposer, certainement pas d'imposer. À chacun(e) de lire selon son plaisir. Néanmoins, à divers niveaux, ces quinze titres-là possèdent une saveur supplémentaire, peut-être une excellence qu'on n'a pas trouvée chez d'autres, y compris parmi les sélectionnés hélas écartés. Pour lire l'intégralité des chroniques qui leurs sont consacrées, il suffit de cliquer sur les titres.

Les 15 meilleurs polars de 2013

 

Mes 15 meilleurs polars de 2013 sont...

 

- Sam Millar : On the Brinks (Éd.Seuil)

Telle qu'il la raconte, la vie de Sam Millar a longtemps été un roman noir, prisonnier politique Nord-Irlandais avant un braquage audacieux aux États-Unis qui le conduit encore en prison. Ce n'est pas de la fiction, c'est pourtant le meilleur polar de l'année.

- Megan Abbott : Envoûtée (Le Masque)

Une histoire de femmes criminelles dans l'Amérique des années 1930. L'auteure se réfère à la meilleure tradition du roman noir, démontrant toujours une subtilité dans l'action et dans la psychologie, qui frise la perfection.

- Lauren Beukes : Les lumineuses (Presses de la Cité)

Harper Curtis est une sorte de fantôme criminel qui traverse le vingtième siècle dans la région de Chicago. Un postulat issu du Fantastique, pour une des plus originales histoires de tueurs en série, d'une sacré intensité.

- Harry Crews : Nu dans le jardin d'Eden (Sonatine)

Un inédit de cet écrivain décédé, son deuxième roman écrit en 1969. Un pur chef d'œuvre de fantaisie que ce portrait de Garden Hills, bourgade perdue de Floride, et d'habitants opiniâtres ou déjantés. Un scénario magnifiquement écrit.

- David Gordon : Polarama (Actes Noirs)

New-yorkais, Harry est un auteur de romans populaires, qui se trouve impliqué dans une affaire criminelle. Suspense, humour, et hommage aux grands ancêtres du roman noir. Une virtuosité indéniable.

- Ken Bruen : Sur ta tombe (Ed.Fayard)

Jack Taylor est toujours en vie, on se demande comment il y parvient tant il est cabossé. Cette nouvelle aventure, toujours habitée par le Mal, figure parmi les meilleurs titres de la série. Il n'est jamais trop tard pour adopter Jack Taylor.

Les 15 meilleurs polars de 2013

- Ryan David Jahn : Emergency 911 (Actes Noirs)

Dans une bourgade texane, la fille du policier Ian Hunt est définitivement déclarée défunte, des années après sa disparition. Or, elle vient d'échapper à ses ravisseurs. Un suspense astucieux à la fois dense et enjoué, dans l'Amérique profonde.

- Toby Ball : Les catacombes (Ed.10-18 inédit)

Dans une métropole américaine en 1935, le maire et ses proches sont corrompus. Un journaliste, un détective et un documentaliste des archives de la police enquêtent chacun à leur façon. Très bel hommage aux ambiances des classiques du roman noir.

- Bruce DeSilva : Pyromanie (Actes Noirs)

A Rhodes Island, Mulligan est un reporter “à l'ancienne”. La série d'incendies touchant les quartiers anciens de la ville faisant des victimes parmi ses amis, ne sont pas accidentels. Qu'il est délicieux de lire de vrais romans noirs d'investigation comme celui-ci.

- Ahmed Khaled Towfik : Utopia (Ombres noires)

L’Égypte est devenue en 2023 un pays invivable pour les plus pauvres et les plus nombreux, tandis qu'une élite financière vit dans des ghettos sécurisés... avant que la révolte gronde à nouveau. Polar d'anticipation et regard juste sur la société égyptienne.

- Romain Slocombe : Première station avant l'abattoir (Éd.Seuil)

Au début des années 1920, la Paix est dans tous les esprits. Pourtant, dans l'univers que fréquente le journaliste Ralph Exeter, ce sont les prémices d'une future guerre qui se développent. Un roman à la fois documenté et très animé.

Les 15 meilleurs polars de 2013

- Noah Hawley : Le bon père (Série Noire)

Le Dr Paul Allen ne croit pas que son fils soit devenu un criminel. Affinant son diagnostic, il relève des témoignages favorables, au fil du parcours de son fils. Basé aussi sur d'autres affaires connues, son combat restera long et incertain. Encore un suspense intense.

- He Jiahong : Crime impuni au monts Wuyi (Éditions de l'Aube)

En 1998, six quinquagénaires chinois font du tourisme dans la région du Wuyishan. L'un d'entre eux va mourir, mais l'enquête restera imprécise. Évocation du régime chinois et évolution de la justice dans ce pays, en toile de fond d'un passionnant roman.

- Michael Wallace : Les Justes (Pôle Noir, MA Editions)

Il se commet aussi des crimes dans les sectes mormones, chez les intégristes polygames de l’Église de la Seconde venue du Christ. Étudiant en médecine, le fils d'un patriarche de leur communauté enquête avec sa jeune sœur. Un climat pour le moins insolite.

- Elena Piacentini : Le cimetière des chimères (Éd. Au-delà du Raisonnable)

En cette journée neigeuse, le policier Leoni et son équipe de la PJ lilloise sont appelés au cimetière de l'Est de la ville. Il s'agirait d'un suicide, mais l'affaire est plus tourmentée qu'il y paraît. Noirceur, magouilles et sourires, pour un polar captivant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2013 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Wistiti 14/07/2016 23:24

Aucune allusion à la qualité littéraire des ouvrages !
Dommage, car un roman, c'est avant de la littérature, un style, une voix personnelle.
80 % des polars sont bons pour la poubelle à cause d'une absence de caractéritiques littéraires.
Il est évidemment plus facile de parler de la fiction que de l'écriture !

dasola 16/01/2014 17:36

Rebonjour Claude, je viens de terminer ce matin le Ken Bruen: vraiment très bien mais ce pauvre Jack Taylor est bien amoché avec ses deux doigts en moins. On aurait envie de le rencontrer entre deux bitures. Bonne après-midi.

Claude LE NOCHER 16/01/2014 17:54

C'est vrai, Dasola, notre pauvre ami Jack Taylor est déglingué comme jamais. Au fil de ses (més)aventures, on l'aime de plus en plus. Je crains que lors d'une soirée alcoolisée, il soit encore capable de nous dépasser tous.
Amitiés.

Rapoly 09/01/2014 10:10

Je viens de découvrir votre site et merci pour la liste des meilleurs polars 2013. Je viens d'en commander 3. Habitant en Afrique (Madagascar) il est encore plus difficile pour nous de choisir nos lectures. Une petite remarque : serait-il possible d'avoir le titre en V.O du livre dans vos critiques et listes.

Claude LE NOCHER 09/01/2014 10:57

Avant tout, merci de votre visite.
N'hésitez pas à chercher quelques conseils ici, c'est juste le plaisir de partager entre lecteur qui m'anime. Ces quinze titres sont des suggestions, des romans qui risquent peu de décevoir leurs lecteurs. Et ce début d'année confirme une belle tendance à la qualité. Je sais que du côté de Madagascar et de La Réunion voisine, il n'est pas toujours facile de se procurer infos et livres, en effet.
Il est vrai que je n'indique jamais (ou rarement) le titre original. Merci de m'y avoir fait penser.
A bientôt, j'espère. Amitiés.

Philippe 18/12/2013 05:43

Bonjour M. Le Nocher,

J'ai eu d'occasion l'autre jour, sur Laetitia Toureaux, un livre très difficile à trouver : " Le crime du métro ( histoire vraie ) " , par Clément Auguste Dupin, Editions Jean-Claude, 1954.
Je le mentionne non seulement pour ce titre en soi, mais aussi car au début de l'ouvrage il y a ce qu'on pourrait qualifier de profession de foi de cette collection, que je recopie ici.
Parce que le ton me plaît et que, par-delà les 60 ans écoulés depuis la parution du livre, on peut estimer que ce qui est dit est toujours aussi vrai.

" L'aventure à la française
De l'amour, de la violence, du mystère dans le cadre de la réalité quotidienne

L'aventure s'inscrit dans la vie

" N'importe où, hors du monde... Mais pourquoi, diable ! l'évasion serait-elle seule à dispenser l'enchantement ? N'est-il pas de bien plus belles histoires - et de plus merveilleuses... "
Francis Jourdain

Si le livre d'aventure, de police, d'histoire doit nous faire oublier nos soucis quotidiens, il le peut d'autant mieux qu'il ne s'égarera pas dans le sentier extravagant des meurtres à la chaîne, du viol obligatoire, des cartilages écrasés d'un coup de talon, des mitraillettes qui crépitent à tous les vents, des filles qui s'ennivrent, tuent, et s'offrent au premier venu.

L'aventure est dans la réalité quotidienne, elle forme le sel de la vie. Le soleil tourne, la vie pétille, le soleil est chair et sentiment. Pourquoi tout ternir, saccager sous un voile noir, une odeur nauséabonde, une moralité pour le moins douteuse et en tous cas stérile ?

La vie écrit tous les jours des romans dont l'invraisemblable dépasse souvent la fiction.

Nos collections s'entendent - chaque fois que se peut - réhabiliter l'aventure, l'aventure qui fleure si bon lorsqu'elle sonne bien français ! "

Cordialement

Claude LE NOCHER 18/12/2013 06:41

Cher Philippe, voilà une "profession de foi" à laquelle nous ne pouvons qu'adhérer, oui. Car, même si un roman ne se réfère pas obligatoirement à la réalité, il est bon qu'il garde une base de crédibilité vis-à-vis du réel. D'où l'intérêt des romans noirs, lorsqu'ils incluent un contexte social ou historique.
Amitiés.

sam millar 16/12/2013 16:55

Claude
very humbled and honoured to have On The Brinks named as Best thriller of the Year, even to be in the same category as the other writers on the list is amazing. Merci for everything.
Sam

Claude LE NOCHER 16/12/2013 17:15

Dear Sam Millar
We met twice in Brittany (Penmarch, Lamballe), but I'm too shy and I speak English too bad. Yes, your book is masterful, as your own story is extraordinary. The best book of the year, all your readers confirm this. I read very soon your next novel with the same pleasure. Friendships.

Max 15/12/2013 21:23

Bonsoir Claude,
Honte sur moi, je n'en ai lu aucun, bien que j'aime beaucoup Bruen ou Crews. Il faut dire que j'ai toujours un temps de retard dans mes lectures, attendant de trouver les bouquins en poche ou pas cher sur le net, cause mesquinerie de mon employeur, l'état ! En attendant, des idées d'achat pour plus tard....
Abbott, je n'avais pas trop aimé le premier traduit de par chez nous, il faudrait que j'en tente un autre, histoire de ne pas mourir idiot...
Amicalement,
Max

Claude LE NOCHER 16/12/2013 06:17

Bonjour à Max et à Serge
Un seul format poche, c'est vrai. Auquel il faudrait ajouter Tom Drury "La contrée immobile" (Points), que je n'ai pas retenu, avec regrets. Ces derniers jours, j'évoquais deux fois deux poches. D'un côté Christian Roux et David Goodis chez Rivages, de l'autre Sylvie Granotier et J.F.Coatmeur chez Le Livre de Poche. Sans oublier Joséphine Tey ou le sympathique J.P.Alaux chez 10-18. Et le regretté Pascal Garnier chez Points ou une réédition de Iain Levison chez Liana Lévy Piccolo....
Je n'oublie pas les poches, moins ruineux pour les "gros lecteurs". Je crois que quelques-uns de ces titres sont entre 15 et 20 Euros, moins onéreux que la moyenne. Mais le but de cette sélection est aussi de faire émerger des nouveaux talents, des premiers romans, des auteurs (Sam Millar, Megan Abbott) ayant une belle petite notoriété à confirmer. Dans la vague à venir de poches en janvier, il y en aura plusieurs à ne pas manquer, dont la réédition de "Redemption factory" de Sam Millar.
Amitiés.

Serge 31 15/12/2013 23:24

Salut Claude.
Moi aussi adepte des poches, rien encore lu de tout ceci, hormis l'excellent Toby Ball, que j'ai d'ailleurs acheté sur tes conseils. Comme il paraît que j'ai été très sage, j'ai communiqué ta liste au vieillard barbu tout vêtu de rouge (sang)...
Amitiés.

Claude Mesplède 15/12/2013 15:15

j'avais oublié de le noter mais j'ai apprécié comme toi le polar égyptien Utopia de Towfik et aussi la vie est un tango du cubain Lorenzo Lunar , deux auteurs à qui nous allons transmettre une invitation pour notre 6e festival en octobre 2014

Claude LE NOCHER 15/12/2013 15:37

Deux invités de choix pour le festival TPS, Toulouse Polars du Sud, cher Claude ! L'Argentin Miguel Ángel Molfino "Monstres à l'état pur" (Ombres Noires) apparait aussi assez singulier.
Amitiés.

Yv 15/12/2013 12:16

Bonjour Claude,
Je n'ai que le Ken Bruen en commun avec toi et je partage ton avis. Pour les autres, eh bien, une autre fois... Pour ma part, j'ai noté cette année, les polars de J.Adler-Olsen et Yeruldelgger de Ian Manook, Trottoirs du crépuscule de K. Campbell, J'ai fait comme elle a dit P Thiriet, La vie est un tango L Lunar, mais j'aurais pu en mettre d'autres

Claude LE NOCHER 15/12/2013 15:34

Un roman sociétal d'anticipation, dans un avenir pas si lointain et un contexte inquiétant pour tous, cet "Utopia" !
Amitiés.

Yv 15/12/2013 15:15

Salut Claude
Pas lu Utopia, mais je vais tenter de le dénicher...
Amicalement,

Claude LE NOCHER 15/12/2013 13:30

Salut Yv
Oui, "J'ai fait comme elle a dit" de Pascal Thiriet eût pu figurer dans une première sélection, et je crois bien y avoir pensé. Ian Manook, plusieurs lecteurs y ont fait référence, donc il faut que je le lise. Incomplète, cette sélection l'est fatalement, mais elle vise à donner de bonnes pistes parmi pléthore de bouquins. Je ne sais plus si tu avais lu "Utopia" mais, te connaissant un peu, c'est le genre à te remuer les méninges.
Amitiés.

Claude Mesplède 15/12/2013 10:54

Bonjour Claude et bravo pour cette nouvelle initiative que j'apprécie même si cela fait quelques années déjà que mon rythme de lecture s'est considérablement amoindri. Avant d'en dire plus, je te suggère de titrer "mes quinze meilleurs..." mais tu m'as feinté car au début de ton article, tu mets "les quinze" et dans le corps de l'article tu changes pour "mes". Parmi les titres que j'ai lu dans ceux que tu as choisis, j'ai le même sentiment à l'égard de Sam Millar qui reste la révélation de ces deux dernières années. Chez les romancières, il va de soi que Megan Abbott et Elena Piacentini sont ce qui se fait de mieux dans le genre. J'avais passé un grand moment à Lyon, il y a trois ans, à bavarder (le terme est un rien excessif compte tenu que je ne bite pas trois mots d'anglais) avec Megan Abbott. Elle touche aussi sa bille dans le domaine du film, je puis vous l'affirmer. A mon avis, cette liste est excellente et tu devrais la copier sur le site Amazon comme le font certains lecteurs. Enfin, un regret de ne pas voir sur ta liste un certain Ian Manook qui signe son premier roman à 65 ans, intitulé Yeruldelgger. C'est le patronyme du commissaire mongol qui officie à Oulan Bator. Son nom complet est Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen et dire qu'il y a des lecteurs qui se plaignent des patronymes islandais; Ce bouquin, à l'instar de tes quinze sélections, est une pure merveille, enfin je dis cela parce que je trouve qu'il sort des sentiers battus. Si il fallait glisser dans cette liste quelques nouvelles en prime, on pourrait retenir Tamara suite et fin, ce beau texte de Marcus Malte qui m'a laissé comme deux ronds de flan. Tu comprendras que je sois plus sensible aux essais et autres études sur le genre, catégorie jamais citée (ou si peu) par les chroniqueurs. Je regrette cette situation car ces bouquins sont utiles - en témoignera le travail engagé sur les polars français sous l'occupation par Michel Chlastacz à qui l'on doit Trains du mystère sorti en 2009 dans la collection Sang maudit des éditions de l'Harmattan. Cette année, André-Marc Aymé vient d'y publier Archéologie de la littérature policière, qui recense et publie une série de romans qui remettent en discussion nos certitudes à propos de savoir si Poe (nouvelle) et Gaboriau (roman) sont bien les premiers dans ces domaines du policier. Mais le livre ne se limite pas à fournir des résumés (y en a, évidemment mais...) mais l'auteur livre des extraits de textes parus de 1789 à 1839, ce qui nous change des élucubrations sur le roman policier à partir de Oedipe ou du Zadig de Voltaire, époques où la police n'était même pas née et assimilations qui m'ont toujours énervé au plus haut point. Mais pour conclure je dirais bravo Claude pour ta liste et tout le travail de vulgarisation que tu fais depuis des années. Oui bravo !

Claude LE NOCHER 15/12/2013 11:54

Très touché de ta visite, et de ta réaction, mon cher Claude.
Choisir est toujours compliqué, mais quand on a la chance de lire quantité de très bons romans, autant essayer de les indiquer aux autres lecteurs, de partager avec tous. Lauren Beukes "Les lumineuses" (dont nous avions parlé à Penmarc'h) fait aussi partie, avec la merveilleuse Megan Abbott, de ces romancières qu'il ne faut pas rater. J'ai dû écarter la nordique Viveca Sten, mais je crois bien qu'elle figurera dans un futur palmarès car son premier roman traduit cette année était excellent. Même petit regret pour Lisa Gardner. Quant à Elena Piacentini, elle a - comme tu le confirme - toute sa place dans cette sélection, et elle n'a pas fini de nous surprendre par la belle qualité de son écriture.
Je lis beaucoup, pas tout (mais je lirai sans doute Ian Manook) ce serait impossible. Toutefois, tous les titres présentés ici sont référents au roman noir, tel que nous l'aimons. Je pense en particulier à Toby Ball, Bruce DaSilva ou David Gordon. Et Ryan David Jahn, peut-être un peu snobé par nos cercles polardeux alors que ses suspenses sont excellentissimes.
Vulgarisation rime avec passion, mais aussi avec enthousiasme. Certes, je ne cache nullement être un lecteur privilégié. A quoi servirait ce petit privilège, si ce n'était pour partager avec les amateurs de polars, de romans noirs, de littérature populaire. L'exploration de notre univers favori continuera aussi longtemps que possible, pour moi comme pour toi.
Je t'embrasse fraternellement.

Jeanmi 14/12/2013 17:15

Comment réussir à se hisser même au 16e rang ? Sans agent littéraire, sans promo, difficile !...

Claude LE NOCHER 14/12/2013 17:25

Bonjour Jean-Michel
On pourrait dire que les 16es ex-aequo sont ici Victor Gischler : Coyotte Cossing (Denoël), Joseph Incardona : Misty (Baleine), Hesh Kestin : Mon parrain de Brooklyn (Éd.Seuil), Miguel Ángel Molfino : Monstres à l'état pur (Ombres Noires), et Viveca Sten : La Reine de la Baltique (Éd.Albin Michel).
Hélas, il n'y a pas tant d'auteurs français dans ce palmarès, cette année. J'en ai lu autant que d'habitude, pourtant. Action-Suspense n'est qu'un vecteur (ou un outil), indépendant du fonctionnement de l'édition. Je n'ai aucun poids dans ce petit univers des éditeurs, et je ne cherche nullement à m'en mêler. Lecteur passionné, je suis et je reste. Avec un goût certain du partage...
Amitiés.

Hervé 14/12/2013 16:51

"Nu dans je jardin d'Eden", de Harry Crews. Un inédit, traduit par Patrick Raynal, et dont l'auteur disait lui-même : "Au moment où je l'ai terminé, je savais que jamais je ne ferais rien d'aussi bon."
Super palmarès.

Claude LE NOCHER 14/12/2013 16:57

Salut Hervé
Harry Crews est sans nul doute LE titre à ne pas manquer... surtout si nous espérons que les deux autres traductions que P.Raynal a sous le coude soient publiées.
Quinze titres dans cette sélection, pouvais pas faire moins, car l'année fut vraiment remarquable en polars de qualité.
Amitiés.

concierge Masqué 14/12/2013 14:45

Tres Tres bon choix Claude surtout Sam Millar ;-)

Claude LE NOCHER 14/12/2013 16:50

Merci Richard !
Le palmarès du jury était parfait chez le Concierge, franchement.
Quant à Sam Millar, meilleur livre de l'année, j'crois bien qu'on est d'accord. D'autant que déjà un nouveau titre, roman cette fois, arrive sous peu. Ainsi qu'une réédition du même auteur. Donc, on n'a pas fini de parler de lui.
Amitiés.

rotko 14/12/2013 13:35

Merci pour ce palmarès que j'emprunte avec gourmandise, Remerciements !
http://bit.ly/19JetCI

Claude LE NOCHER 14/12/2013 16:47

Avec plaisir, Rotko !
Bises à Mazel si elle fréquente toujours le forum.
Amitiés.

wollanup 14/12/2013 13:11

Salut claude,
Une bien belle liste et surtout courageuse (je suis incapable pour l'instant de coucher une liste sur papier),qui doit contenir quelques chefs d'oeuvre que je n'ai pas lus mais vu que tu as écarté des gens comme Drury,ignoré Burke et Chainas,les romans qui accompagnent des divines surprises comme Crews et Fawley doivent être de premier ordre.Je m'étais promis de toute façon de lire un jour du Megan Abbott,je crois que je vais être forcé de m'y mettre rapidement pour voir comment elle a pu mieux écrire que James Lee Burke,Woodrell,Sallis ou Nick Stone cette année.Ton avis sur Polarama me conforte aussi dans l'idée qu'il faut que j'aille dans une librairie cet aprem,vu que,moi,hier,j'ai joué au loto pour la première fois depuis 10 ans et j'ai gagné 1200 euros,donc c'est fête!
Bonne journée à toi.
Wollanup

Claude LE NOCHER 14/12/2013 16:45

Salut Wollanup
J'ai bien précisé qu'il y avait des auteurs que je n'avais pu lire,. Concernant "Pur" de Chainas, ainsi que James Sallis, je compte me rattraper effectivement. Quand tu cites Woodrell, je pense à mon copain brestois et barbu-touffu Yvon Coquil, qui en est le plus grand fan. Gros regret pour Drury, je confirme car c'est de haute qualité également.
Noah Hawley et Harry Crews, chacun dans leur genre, c'était pour moi une évidence. Megan Abbott écrit-elle "mieux" que James Lee Burke ? Je ne sais, mais elle exploite divinement ses intrigues, ça oui. "Have fun" avec "Polarama", belle découverte cette année, et je te recommande aussi Toby Ball "Les catacombes".
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 14/12/2013 07:49

Salut Claude. Quel palmarès ! Evidemment, soit je les ai lus soit je les ai sur ma liste de Noel ! J'en ai lu 6, c'est pas mal ! Et puis, je confirme pour Adrian MacKinty que j'ai acheté les yeux fermés grace aux conseils avisés de mon dealer de livres et son insistance ! Amitiés

Pierre FAVEROLLE 14/12/2013 10:24

Je ne les ai pas lus encore, mais j'ai acheté les 2 les yeux fermés. J'essaie pendant les vacances de Noel ...

Norbert 14/12/2013 09:31

Alors là, chapeau le dealer de livres ! Au moins avec lui, c'est sûr, tu es en de bonnes mains ! Tu as lu également le second volet (paru fin octobre), "Dans la rue j'entends les sirènes" ? Je l'ai fini il y a quelques jours, et j'ai été épaté encore une fois ! D'autant plus que le traducteur a changé, et le résultat est encore plus savoureux... C'est le genre de livres dont on souhaiterait qu'il fasse le double de pages, juste pour rester avec Sean Duffy, personnage incroyablement attachant et humain ! En tout cas, j'espère sincèrement que Stock ne fera pas comme la Série Noire il y a quelques années et continuera à traduire et publier McKinty sur du long terme.

Claude LE NOCHER 14/12/2013 08:05

Salut Pierre
J'ai joué la transparence en indiquant, sur mes trente choix initiaux, les dix premiers puis les cinq suivants que j'ai été désespéré de devoir écarter. Restent quinze titres, c'est peu et beaucoup. Pourtant, je les trouve incontournables dans mes lectures de l'année.
Amitiés.

Norbert 14/12/2013 07:05

N'attends pas trop pour Adrian McKinty, Claude, c'est vraiment du "noir supérieur", comme tu le dis. Et avec cette trilogie, il atteint des sommets, digne d'un James Ellroy ! Tu m'en diras des nouvelles !
Bonne journée à toi!
Amitiés.

Claude LE NOCHER 14/12/2013 08:00

Salut Norbert,
Au message suivant, Pierre confirme !
Amitiés.

Richard 14/12/2013 04:24

Merci pour ce palmarès !
Je note les romans que je n'ai pas lus; comme d'habitude, je ferai confiance à ton flair !
Merci, mon ami !

Claude LE NOCHER 14/12/2013 05:27

Hello Richard !
Du flair ? Ma foi, j'essaie juste de partager ma bonne impression sur des romans qui devraient correspondre à un certain plaisir de lecture. En variant les thèmes et les styles, mais restant fidèles au roman noir.
Amitiés.

Norbert 14/12/2013 00:52

Bonsoir Claude.
Quel beau palmarès que celui-ci ! Varié, pleins feux sur de très belles découvertes mais aussi des valeurs sûres (comme Megan Abbott) ! Un petit regret : que tu n'aies vraisemblablement pas pu lire les fabuleux romans noirs d'Adrian McKinty parus cette année chez Stock (collection La Cosmopolite Noire), et que tu aurais très certainement adoré aussi : "Une terre si froide" et "Dans al rue j'entends les sirènes" (que je viens de terminer et qui m'a encore une fois épaté !). Heureusement, tu auras 2014 pour te rattraper !! rires
Amitiés.

Claude LE NOCHER 14/12/2013 05:23

Bonjour Norbert
Retenir moins de 10% des romans lus dans l'année, quelle épreuve... excitante ! Tu le sais, mon critère premier, c'est la diversité. Ce palmarès en témoigne, dans la qualité des œuvres. Qu'ils parlent du présent, du passé ou du futur, ces quinze-là ont peu de risques de décevoir, m'a-t-il semblé. Alors oui, j'ai raté le 3e Jérémie Guez ou Adrian McKinty, et quelques autres, ce qui n'a rien de définitif. Et comme je vois arriver déjà quelques titres 2014 de très bon niveau, je m'en réjouis d'avance.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/