Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 05:55

En ce début 2014, paraît un format poche “double” qui rassemble deux aventures du juge Ti. Robert van Gulik (1910-1967) popularisa en Occident ce personnage, qui exista réellement et connut les plus hautes fonctions (Juge Ti, 630-700). Frédéric Lenormand est l'auteur d'une nouvelle série des enquêtes du Juge Ti, restituant avec justesse la Chine du 7e siècle, sous la dynastie T’ang. Dans ce volume “Panique sur la Grande muraille” se situe à l'automne 671. Le juge Ti dirige la ville de Lan-Fang, à l'ouest de l'empire, non loin du désert de Gobi. Dans la seconde histoire, “Le mystère du jardin chinois”, l’intrigue est délicieusement tarabiscotée, pleine d’humour, jusque dans sa conclusion. Les personnages sont vraiment savoureux. En ces lieux mystérieux où rôde la mort, le héros amnésique mène une enquête pleine de rebondissements. La fluidité narrative nous entraîne à partager ses mésaventures, d'une façon très agréable.

Frédéric Lenormand : Panique sur la Grande muraille + Le mystère du jardin chinois (Points, 2014)

Voici un survol du scénario de “Le mystère du jardin chinois”.

En l’an 669, sous le règne de l’impératrice Wu, le juge Ti (âgé de 39 ans) est sous-préfet de Pou-Yang, importante cité sur le Grand Canal impérial qui traverse la Chine du nord au sud. Une étrange “guerre du ciel” provoque la mort massive des volailles et des oiseaux migrateurs dans le district. Pris dans une attaque de canards fous, le juge Ti tombe au sol et perd la mémoire. Émissaire du Censorat, l’inspecteur Peng Shen l’envoie se reposer à la campagne avec ses trois épouses et ses enfants. Ils trouvent asile dans la luxueuse propriété d’un négociant en thé, Hu Nong. Le juge Ti s’y fait passer pour un médecin.

Le domaine se compose de quatre jardins, chacun symbolisant une saison, créés par le jardinier taoïste Ding Quon et son assistant eunuque Rossignol. Le juge Ti se pose bientôt des questions sur les invités de leur hôte, qui reste invisible : un militaire loyal et rigide, un moine bouddhiste plus ambitieux que religieux, un peintre célèbre, une voyante alcoolique parfois inspirée, une hautaine dame de cour, et tout un personnel qui ne voit jamais Hu Nong. Au centre des quatre jardins, un enclos difficile d’accès, doté d’une laide décoration. C’est là que le propriétaire semble se cacher, dans une tour vouée à la méditation. Quand le juge Ti explore l’endroit, il parait vide.

Les invités sont là pour voir éclore le mythique lotus bleu. L’improbable miracle se produit : les fleurs bleues sont remarquables. Le militaire est chargé de veiller à ce que personne n’y touche. Le juge est certain qu’il s’agit d’un trucage. Si la mort suspecte du moine bouddhiste ne les a guère affectés, l’empoisonnement de l’économe du domaine signifie que le danger se précise autour d’eux, qui restent prisonniers ici...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 08/01/2014 04:27

Sur Amazon.fr , quelques commentaires de spectateurs sur la version de 2009 de " La Reine morte " , téléfilm avec Michel Aumont ( le roi Afonso IV ), Gaëlle Bona ( Inès de Castro ), Thomas Jouannet ( Pedro ), Astrid Berges-Frisbey ( l'Infante de Navarre ) ( actrice qu'on a pu voir dans la version de Daniel Auteuil de " La fille du puisatier " de Pagnol ).

http://www.amazon.fr/product-reviews/B002LGX31E/ref=acr_offerlistingpage_text?ie=UTF8&showViewpoints=1

Claude LE NOCHER 08/01/2014 20:34

Cher Philippe,
Après cette journée très chargée, qui fait suite à un début de semaine fort occupé, je lirai ça plus tard. Là, pas très loin de moi, il y a un meuble qui m'appelle à grands cris : mon lit, enfin !
Amitiés.

Philippe 08/01/2014 03:57

Bonjour M. Le Nocher,

Regardez l'article d'hier d'Executed Today :

http://www.executedtoday.com/2014/01/07/1355-ines-de-castro-posthumous-queen/

C'est l'histoire d'Inès de Castro.

http://fr.wikipedia.org/wiki/In%C3%A9s_de_Castro

Le roi Afonso IV du Portugal s'opposant à son amour avec son fils le prince héritier Pierre la fit assassiner par ses hommes.
Pierre, devenu roi deux ans plus tard, fit traquer et tuer les assassins, avec la consigne particulière de leur arracher le coeur ensuite. Tout comme, dit-on, son coeur à lui avait été arraché par le meurtre de sa bien-aimée.
Une version presque sûrement apocryphe veut que Pierre ait fait exhumer le corps d'Inès pour le placer sur le trône royal au palais et y organiser son couronnement posthume en tant que reine.
Ce qui est la source d'inspiration de la pièce de théâtre " La Reine morte " ( 1942 ) d'Henry de Montherlant.

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_reine_morte

Depuis leur époque, dit l'article, Inès et Pierre " règnent " dans le caveau creusé dans le monastère d'Alcobaca.
Une légende dit qu'à Coimbra, ville surtout connue comme universitaire, à Quinta das Lagrimas ( alors que ce n'est pas là exactement que le meurtre d'Inès a eu lieu ), la couleur rouge des pierres autour de la fontaine s'explique par le fait qu'Inès, face à ses meurtriers, pleura tant de larmes que la fontaine se créa et que son sang s'écoulant de sa tête tranchée - devant ses enfants - colora de rouge les pierres.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Quinta_das_L%C3%A1grimas

http://fr.wikipedia.org/wiki/Leonor_de_Guzm%C3%A1n

Cordialement

Claude LE NOCHER 08/01/2014 20:31

Bonsoir Philippe
Le prénom Inès (du grec chaste, pure ; et du latin agneau) figure parmi les plus fréquents de ceux donnés aux filles en 2013. Je le trouve très beau, mais je ne sais d'où vient cette mode. Ce genre d'engouement,"y naissent" y meurent sans qu'on les comprenne !
Amitiés.

Philippe 07/01/2014 17:45

Le juge Ti pris dans une attaque de canards fous, cela fait penser à la fois aux " Oiseaux " de Daphné du Maurier, auteur mentionné entre nous l'autre jour - et dont, bien que vous ne goûtiez guère les remakes, vous avez peut-être vu le remake de 2009, téléfilm français avec Astrid Veillon - et à ce poète de l'Antiquité grecque dont j'ai oublié le nom, ce que vous pourrez-peut-être me rappeler ?
Eschyle ou un autre ?
Vous savez, cette histoire ou légende qui parle d'une tortue voulant voyager qui rencontra deux oiseaux, aigles ou autres, qui acceptèrent de tenir par le bec chacune des extrémités d'un bâton de bois - on ne sait d'où il provenait - , la tortue ayant à tenir par la bouche le milieu du bâton. A un moment au cours du vol elle lâcha prise, s'écrasant sur la tête du poète grec qui se trouvait au sol, le tuant sur le coup.
Mais il se peut que je mélange plusieurs histoires.

Claude LE NOCHER 07/01/2014 18:27

Je ne suis pas très féru des textes antiques, cher Philippe ! Mais cette histoire ressemble à celles que nous ont laissé auteurs grecs et latins de ce lointain passé.
En réalité, Frédéric Lenormand fait ici référence à la grippe dite "aviaire", porteuse du virus H5N1, épizootie qui sévit de 2004 à 2007, se transmettant à divers oiseaux sauvages. Quant à la transmission aux humains, elle est restée très douteuse. Car la plupart des cas cités relevaient de problèmes d'hygiène plus généraux.
Mais nos médias aiment tant affoler les populations !
Souvenons-nous de ce nuage du volcan islandais qui bloqua inutilement l'espace aérien. Personne n'a jamais scientifiquement (à part des gugusses de la télé, experts autoproclamés) prouvé son danger.
Amitiés.

Philippe 07/01/2014 17:28

Bonjour M. Le Nocher,

On peut ne pas être d'accord avec lui, mais j'avais parlé en novembre à l'un des libraires de terminuspolar.blogspot.com, la principale librairie de polars neufs de Paris, et il m'a confié que les nouvelles enquêtes du juge Ti par Frédéric Lenormand n'étaient pas à son goût, qu'il trouvait que ce n'était pas fidèle à Van Gulik, qu'on voyait qu'à la différence de ce dernier qui y avait été diplomate pendant des dizaines d'années, Lenormand n'avait jamais vécu en Chine.
Je ne peux dire que je sois d'accord ou non, j'avais acheté il y a quelques années tous les juge Ti par Lenormand alors parus, mais sans m'y plonger vraiment ensuite.
J'ai acquis il y a quelques jours sans les avoir encore reçus les produits proposés par Sven Roussel, l'auteur du site www.judge-dee.com : le roman qu'il a écrit vers 2008 publié chez Publibook qui imagine une enquête de plus au juge Ti et le DVD-R qu'il a réalisé et qu'il vend, " Le Monastère hanté " , film américain de 1974 de Jerry Kagan - que j'ai vu à la télé il y a très longtemps - , à partir de la VHS en version française éditée en 1989 et introuvable à acheter, dont la jaquette qualifie le film de " Nom de la rose chinois " .

http://www.judge-dee.com/articles.php?lng=fr&pg=93

Comme vous pouvez le voir, j'ai signé le Livre d'or :

http://www.judge-dee.com/guestbk.php?lng=fr

M. Le Nocher, avez-vous vu la série de BD, avec un scénariste français Patrick Marty, et un dessinateur chinois, Chongrui Nie ,sur les aventures du juge Bao ?
Il est beaucoup moins connu en Occident que le juge Ti, mais a aussi vraiment existé, à une autre époque et sous une autre dynastie, et mené des enquêtes judiciaires criminelles.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Juge_Bao

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chongrui_Nie

Je l'ignorais, mais je lis à l'instant que Frédéric Lenormand écrit aussi de nouvelles histoires du juge Bao.Un premier tome en mars 2012, " Un thé chez Confucius " , aux éditions Philippe Picquier.

A propos de cet éditeur, rappelons - je n'ai pas lue - qu'il publie également la série des soeurs Tran-Nhut, aujourd'hui animée par une seule, l'autre s'étant tournée vers autre chose, qui raconte dans le Viêtnam du 17ème siècle les enquêtes du mandarin Tân et du lettré Dinh.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tran-Nhut

Dinh étant un prénom mixte, puisque si dans ces histoires c'est un homme, c'est par ailleurs le prénom de ma mère.

Cordialement

Claude LE NOCHER 07/01/2014 20:39

Mon cher Philippe,
Il est vrai que Jeremy Paul Kagan, figurant sur quelques dizaines (ou centaines) de pages Internet, réalisateur de plusieurs épisodes de Columbo, ayant travaillé pour les studios hollywoodiens (détenteurs d'une part des droits, c'est inscrit sur les génériques de toutes les productions), est sûrement une sorte de fantôme introuvable... J'ironise, oui...
Je vais vous citer un exemple concret : sans être crédité, Albert Simonin participa à l'écriture et à la production d'une adaptation cinéma d'un roman de J.P.Ferrière. Quiconque voudrait réaliser un remake de cette œuvre devrait avoir l'aval de mon ami Jean-Pierre, mais aussi de la fille (et ayant-droit) d'Albert Simonin, et d'autres personnes. Voila la réalité : une œuvre appartient exclusivement à ses créateurs.
Supposons que vous déteniez des enregistrements (forcément pirates) des Beatles au club Cavern de Liverpool, vers 1960. Vous comptez les exploitez ? Attendez-vous à une plainte (voire une arrestation) pour vol d'œuvre et autres accusations d'illégalité.
Amitiés.

Philippe 07/01/2014 18:42

Sur la question précise du DVD-R, soulignons que Sven Roussel, sur la page de son site où il le propose, indique avoir essayé en vain de trouver les ayant-droits, et que c'est ensuite qu'il a réalisé le DVD. Il invite tout ayant-droit qui arriverait sur la page à se mettre en rapport avec lui afin de se mettre d'accord.

Claude LE NOCHER 07/01/2014 18:11

Bonjour Philippe
J'avais eu le plaisir de rencontrer (lors d'une animation à Plougastel) la délicieuse et rieuse Kim, avant qu'elle cesse d'écrire avec sa sœur Thanh-Van, toujours présente sur les festivals et salons du livre.
J'ai aussi eu le grand plaisir de converser avec le très sympa Frédéric Lenormand. C'était à Vannes en juillet 2011. Il me confia qu'il venait de signer chez Picquier pour cette nouvelle série autour du juge Bao. Autre public que ses romans chez Fayard, il est vrai. N'oublions pas que c'est ce qu'on appelait autrefois un "graphomane", qui écrit beaucoup et sur divers thèmes :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Lenormand
Robert van Gulik n'avait pas non plus vécu dans la Chine du 7e siècle, celle qu'il connut était fort différente. De plus, ce libraire ignore visiblement que van Gulik prit de grandes libertés avec les codes chinois d'alors, car cet auteur ne cachait pas qu'il visait la clientèle occidentale. Qu'il fut davantage "imprégné" de culture chinoise que F.Lenormand, oui, sûrement. Néanmoins, si cette "suite" cherche moins l'aspect (pseudo-) documentaire, elle a le mérite de faire vivre au juge Ti des aventures nouvelles et animées.
Je me souviens parfaitement avoir vu ce téléfilm américain, je crois vers la fin des années 70 ou début 80. Il avait été programmé en "bouche-trou" de programme, à un horaire improbable, genre "ça ne va intéresser personne, mais puisqu'on a acheté ce truc..." A l'époque, je ne connaissais pas le personnage, je l'avoue. Sans doute, ça mérite d'être re-visionné avant d'émettre une opinion sur cette fiction.
Comme vous le savez, je ne suis pas fan des gens vendant des produits ou utilisant des personnages, sur lesquels ils n'ont aucun droit d'exploitation. Car, quoi qu'ils en disent tous, il y a toujours des ayant-droits. Ne serait-ce que via les "fonds" (livres) et autres "catalogues" (films) rachetés au fil des ans. On s'en aperçoit sur YouTube, où le moindre nanar est supprimé après quelques jours ou semaines, car un ayant-droit a été avisé de l'utilisation sans autorisation. Non, je ne suis pas formaliste, je défends juste la création artistique. En France, nous restons laxistes sur ces questions de droits; vous n'êtes pas sans savoir qu'aux Etats-Unis, ils sont bien plus stricts.
Amitiés.

Marc Lef 07/01/2014 08:57

Tiens, je cherchais justement ce type de lecture...

Claude LE NOCHER 07/01/2014 11:25

Bonjour Marc
Ce sont aussi des histoires insolites, dans leur genre. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/