Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 05:55

Eddie Grist est natif de Stroma, une île au large de la côte nord de l’Écosse, dans le détroit du Pentland Firth. Il est le fils de Roy Grist, contremaître de la distillerie locale et maire de l'île. Eddie fut employé dans l'entreprise de son père, avant de quitter la région. Pendant treize ans, il a été policier à Inverness, poste qu'il a quitté depuis un mois. Ses relations sont restées difficiles avec son père, qui s'est toujours montré dur avec ses trois enfants. Le frère et la sœur d'Eddie n'ont plus guère de contacts non plus avec leurs parents. Roy est de plus en plus amer. Il sait qu'on ne le respecte plus tellement en tant que maire. D'autant qu'un projet qu'il approuve est plutôt contesté ici. Et si son épouse Sarah fait preuve de froideur depuis longtemps, ça ne s'arrange pas depuis le retour annoncé d'Eddie. Le seul qui reste fidèle à Roy Grist, c'est son ami le prêtre Graham Linley.

C'est afin de reprendre la boutique de souvenirs de son oncle Charlie O'Keefe, qu'Eddie a accepté de revenir à Stroma. Il a encore deux amis d'enfance sur l'île, Dan et Harry. Il peut aussi compter sur le nonagénaire Samuel Docherty, autrefois maire de Stroma. Bien qu'âgé, il reste lucide et vaillant. Parmi les amis d'Eddie, il y a surtout Jack Irvine, ancien instituteur et adversaire de son père pour la mairie. C'est chez Jack et son épouse Mallory que logera Eddie, non pas au pub comme a pu le penser Roy. Dès le soir de son arrivée, l'ex-policier est confronté à un incident. Des ouvriers ont découvert un squelette sur un chantier. Si la Dr Ellen Pleskie se charge des ossements, il faut prévenir les flics de Wick, sur le continent. Eddie, Roy et les témoins débarquent en pleine nuit au commissariat.

C'est l'ancien supérieur d'Eddie qui dirige depuis peu la police locale. L'enquête est menée par l'inspectrice Moira Holm. Originaire de Stroma, elle fut l'amour de jeunesse d'Eddie. Avec la bénédiction de Roy et du père Linley, elle quitta l'île il y a vingt ans pour épouser un autre homme. Divorcée, elle est mère de deux enfants. La police scientifique trouve peu d'indice sur le site où reposait le squelette, à part une croix religieuse. Une affaire qui intéresse le journaliste Gus Grimby, que Roy Grist connaît. Une semaine plus tard, le mort est identifié. Ce Murdoch Durhan fut autrefois prêtre à Wick, durant les années soixante. Moira ne trouve guère de renseignements dans les archives du diocèse. C'est sur l'île qu'elle pourrait en dénicher. Le père Linley, Roy et Sarah ne voient pas d'un bon œil le retour de Moira. Eddie n'est pas censé suivre l'enquête. Mais ça le rapproche de Moira, qui aura probablement besoin de son aide...

Guillaume Audru : L'île des hommes déchus (Éd.du Caïman, 2013)

Énigmes en forme de huis-clos sur des terres assez isolées, les ambiances insulaires sont propices aux romans de mystère, comme en témoignent de multiples histoires policières situées dans des îles. Entre population locale, la plupart se connaissent, et un événement ne passe jamais inaperçu. L'attachement des îliens à leur sol natal n'est pas un vain mot. Encore faut-il éviter de tomber dans la mauvaise caricature, restituer un climat crédible, traduire ce genre de réalités. Guillaume Audru y parvient de belle manière. En présentant les antagonismes existant fatalement dans un groupe d'habitants, pas tous amicaux. En suggérant d'anciens secrets, dont l'ombre plane longtemps après sur ces lieux.

Bien sûr, Eddie Grist figure au centre de l'intrigue. Mais l'auteur choisit de faire raconter les faits par plusieurs témoins, chacun s'exprimant à la première personne. Si le procédé n'est pas neuf, il permet d'ajouter une importante part psychologique au récit. L'amertume inquiète des uns, l'obstination d'autres à démasquer la vérité, ça transparaît d'autant plus fortement grâce à cette approche incluant les sentiments intimes. Autre atout, même si le sujet reste sombre, cette polyphonie narrative apporte une fluidité certaine à l'histoire. Le lecteur partage donc ainsi le vécu des protagonistes. Voilà un premier roman convaincant, qui mérite d'être apprécié par un large public.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2013 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

alain 30/01/2014 13:50

bonjour Claude,
Je n'ai pas lu ce livre mais au fur et à mesure de la lecture de votre résumé, j'ai l'impression d'avoir déjà lu un tel livre, en fait il me fait penser à "l'ile des chasseur d'oiseaux de Peter May" le flic qui revient chez lui, en écosses sur une ile , son ancienne maitresse est là, le curé, une famille qui ne s'entend pas, un corps ancien découvert...voila mon impression , n'avez vous pas ressenti le même sentiment ?
j'en profite pour vous féliciter de vos articles, un vrai régal.
Merci

Alain

Claude LE NOCHER 30/01/2014 16:22

Merci Alain, les encouragements font toujours très plaisir.
Il y a des sujets ou des thématiques, qui se rapprochent, c'est certain. Être dans les mêmes des schémas d'intrigues que l'expérimenté Peter May, ce n'est pas si mal. Ensuite, on sait que chaque auteur développe sa propre tonalité, selon son inspiration ou ses références personnelles. Pour ma part, j'essaie d'avoir un "œil neuf" sur chaque livre, afin de ne pas trop comparer.
Amitiés.

Pierre Seguelas 30/01/2014 08:02

Salut les amis,
Même sentiment que toi, Claude, et que Pierre F. , voilà un excellent premier roman! Guillaume Audru fait une entrée remarquée en littérature.
Amitiés
Pierre
* Oilivier Bordaçarre est aussi mon deuxième coup de coeur du mois. J'ai beaucoup aimé aussi "l'homme qui a vu l'homme" de Marin Ledun qui, avec ce roman, franchit vraiment un cap...il s'affirme aujourd'hui comme un de nos tous meilleurs auteurs de polar. Marin vit aujourd'hui les justes retombées de son grand talent. Nous étions quelques-uns, dès son premier roman, à croire en lui. Nous sommes fiers de l'avoir soutenu dès la sortie de "Modus operandi" (n'at-il pas été invité à trois reprises au Polar'Encontre). Marin est aussi un homme BIEN, ce qui ne gâche pas la fête!

Claude LE NOCHER 30/01/2014 08:56

Fidélité est notre maître-mot, mon cher Pierre !

Pierre Seguelas 30/01/2014 08:48

C'est tout le mal que nous leur souhaitons. J'aime beaucoup Joe et Elena, tu le sais. Elena avait fait sa première escapade sur un salon polar au sud de Paris - exception faite de sa chère île natale - à Polar'Encontre où cette année là elle entrait dans la sélection pour l'attribution du prix Calibre 47 (ce sera aussi le cas pour la neuvième édition. Toulouse fut sa deuxième sortie au sud de la Seine. Je te dois de m'avoir heureusement ouvert à sa littérature. Joe Incardona, qui m'avait été inspiré alors par Christophe Dupuis, est un auteur majeur du polar francophone. Le grand regret que j'ai aujourd'hui est de ne pouvoir aller les saluer dans la région d'Agen la semaine prochaine.
Amitiés
Pierre

Claude LE NOCHER 30/01/2014 08:24

Salut Pierre
Nous n'oublions pas Marin Ledun, fiers que nous sommes d'avoir contribué à mettre en vitrine son talent d'écrivain. Puisque nous avons la chance de "voir débuter" certains auteurs, autant faire écho de leurs romans. Et j'espère que des personnes inspirées comme Joseph Incardona ou Elena Piacentini bénéficieront aussi à l'avenir d'un large public.
Amitiés..

Pierre Seguelas 30/01/2014 08:03

...et mes amitiés,
Pierre

Pierre FAVEROLLE 30/01/2014 06:19

Salut Claude, voici un roman que j'ai adoré, et merci pour le lien. D'ailleurs, j'en ai fait le chouchou du mois de janvier. Amitiés

Claude LE NOCHER 30/01/2014 06:29

Salut Pierre
J'ai vu que Olivier Bordaçarre et Guillaume Audru étaient tes chouchous de janvier. De saines lectures, effectivement. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/