Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 05:55

À l'occasion de la sortie du nouveau roman de Jérôme Bellay “Le bal des pompiers”, retour sur son précédent roman, publié en 2008 chez le même éditeur, Cherche Midi.

 

Grand reporter pour la télé, Vincent Delorme a été témoin des principaux évènements mondiaux des dernières décennies. Avec son cameraman préféré Tintin, aussi baroudeur que lui, ils ont même obtenu un scoop en Palestine. Les autorités israéliennes l’ayant accusé de parti pris, mal soutenu par sa chaîne de télé, Vincent cessa ses reportages. Aujourd’hui il dédicace son nouveau roman dans une librairie du Nord. C’est là que Vincent est abattu par un inconnu. Journaliste de trente-cinq ans, la très féminine Marie-Ange était une proche de Vincent. Sénéchal, leur rédacteur en chef, lui demande d’enquêter.

Marie-Ange trouve peu d’éléments. Si ce n’est qu’un curieux journaliste belge traîne sur les lieux du crime. Le corps de Vincent a été directement envoyé à Paris pour l’autopsie. Jeune légiste, Ambroise Morillon espère séduire Marie-Ange en lui offrant son aide. Il trouve sur Vincent un ticket avec une inscription, peut-être un début de piste. Au sein de la rédaction, Antoine Kassem est pleinement au service du grand patron, Jacques Doris, héritier d’une dynastie d’homme d’affaires. En Afrique, sous couvert d’interviews de dirigeants, Kassem négocie pour Doris. Sénéchal, le rédacteur en chef, est bientôt écarté au profit de Kassem.

Marie-Ange a accepté de devenir présentatrice du “20 Heures”, choisie par Doris et Kassem. Elle sait que c’est pour l’empêcher d’enquêter davantage sur la mort de Vincent. La nébuleuse version officielle clôt l’affaire. Assistée de Morillon, Marie-Ange poursuit discrètement l'enquête. Tintin lui confirme que Vincent n’avait aucun préjugé en matière d’info. C’est en Afrique qu'elle va chercher des réponses. Auprès de deux colons à l’ancienne ayant connu Vincent. Et d'un rebelle angolais qui dispose d’un solide armement en pleine jungle. À Cannes, un skipper malouin témoigne de ce qu'il sait. La journaliste est prête à présenter son reportage sur le dossier Vincent au “20 Heures”. Ce qui entraîne certains remous...

Jérôme Bellay : Entre les lignes - ou le journaliste assassiné (2008)

Cette intrigue est très différente du nouveau roman de l'auteur, “Le bal des pompiers”. Le monde de l'info en est le thème. Le journal de 20 Heures ? “Les reportages qu’il diffuse sont le prêt-à-porter des drames de la planète. On y trouve tout sur l’échelle de Richter des émotions (..) Il faut faire vite. Il faut faire court. Il faut frapper.” Ces rédactions sont surtout des paniers de crabes, au service de puissants intérêts, oubliant la déontologie, alimentant leurs querelles internes. “Bientôt on n’aura plus besoin de journalistes pour faire du journalisme. Et nous en sommes, nous en serons les premiers responsables.” Connaissant parfaitement ce milieu, Jérôme Bellay le met en scène avec beaucoup de vérité. Il souligne l’éternelle ambiguïté des rapports entre France et Afrique, et autres truquages de l’info. Ce roman aux multiples péripéties, entre enquête et action, s’appuie sur un scénario fort bien construit. Bienvenue dans les arcanes de la manipulation et du cynisme !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 27/01/2014 04:04

Rebonjour M. Le Nocher,

Je sens que vous ne prévoyez pas de chroniquer " La Ballade de Rikers Island " de Régis Jauffret.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2014/01/16/la-soupe-de-lucifer_4348946_3260.html

Car je crois - mais je peux me tromper - que vous n'attachez pas une importance démesurée à ce genre d'affaires.
Mais auriez-vous néanmoins, même sans l'avoir lu, quelque chose à dire, quelques commentaires sur la parution de cet ouvrage ces jours-ci ?

Rappelons que Régis Jauffret a l'habitude d'écrire des récits romancés à partir de faits divers réels. Il a notamment écrit un livre inspiré de l'affaire Fritzl, cette jeune femme séquestrée en Autriche par son propre père pendant des décennies, qui abusa d'elle jusqu'à lui faire des enfants, devenant ainsi à la fois leur père et leur grand-père.

Cordialement

Claude LE NOCHER 27/01/2014 06:41

Bonjour Philippe
Qu'un écrivain s'intéresse (après le cas du banquier Stern et l'affaire Fitzl) à l'affaire DSK, c'est parfaitement normal. Quand le prestige dont jouissent les élites, enfermées dans leur sphère éloignée des réalités, est mis en cause il y a de la matière.
Jauffret ne semble retenir aucun complot contre DSK, saluer le courage de son épouse, et victimiser encore davantage Nafisatou Dialo. Je doute que le colonialisme ait rapport avec cette histoire, mais qu'importe. C'est son postulat, aussi respectable qu'un autre. DSK a des avocats, nous n'avons pas à jouer leur rôle.
Tant qu'à écrire une semi-fiction sur DSK, je préférerais une sorte d'uchronie : la même journée, les mêmes faits de base, mais un développement différent ou opposé. Qui ne blanchirait pas forcément DSK, mais qui rendrait plus "amusante" la situation... ou qui exploiteraient des pistes dédaignées. Car le Tweet annonçant l'arrestation de DSK une heure et demie avant que ce soit le cas, à son départ de l'hôtel, reste bien étrange.
En effet, l'affaire par elle-même ne m'excite pas vraiment - en tant qu'amateur d'intrigues. Je ne suis pas sûr qu'on construise de solides romans autour de personnages réels tels que, par exemple, James Dean, Marylin Monroe, ou Michael Jacskon, malgré leurs fins prématurées. Mais il se peut que Régis Jauffret ait le talent de mettre en scène DSK...
Amitiés.

Philippe 26/01/2014 23:50

Bonjour M. Le Nocher,

Avez-vous déjà regardé, parmi les articles du blog de Velda,
http://www.scoop.it/t/blog-du-polar
celui qui indique un lien vers le site Fluctuat Première ?
C'est l'article " Des mugshots d'écrivains célèbres :

http://fluctuat.premiere.fr/Livres/News/Zola-Ellroy-Genet-des-mugshots-d-ecrivains-celebres-3931210

Avec donc des photos d'écrivains ou futurs écrivains prises lors de leur arrestation, le plus souvent dans leur jeunesse et pour des faits, à des exceptions près, plutôt mineurs à nos yeux.

Cordialement

Claude LE NOCHER 27/01/2014 06:20

Bonjour Philippe
Je ne suis pas sûr qu'il en reste une trace photographique, mais en 1939, Brassens a été condamné, au tribunal de Montpellier, avec sursis pour complicité de vol de bijoux... Quant à nos écrivains, quelques-uns d'esprit anars aussi, il y en a sûrement quelques-uns qui eurent de petits soucis...
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/