Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 05:55

Capitaine de police expérimentée au Quai des Orfèvres, âgée de trente-neuf ans, Isabelle Mayet vient d'obtenir sa mutation à Nantes. C'est parce que sa mère souffre de la maladie d'Alzheimer que cette dynamique blonde frisée a dû faire ce choix. Une nomination bien accueillie à la brigade criminelle nantaise. Sauf par le lieutenant Bruno Farge qui visait le poste attribué à Isabelle. Très vite, elle se met dans le bain. Un cadavre a été trouvé dans le bunker de l'île Héron, sur la Loire. Pas un endroit facile d'accès, bien que faisant partie de l'agglomération de Nantes. Rempli de bouteilles vides et de sacs poubelles éventrés, le blockhaus est repoussant. C'est pourtant là que vivait un sexagénaire prénommé François, façon ermite. Les autorités ignoraient sa présence.

Selon l'amie qui le ravitaillait, ce sont les rayonnements électromagnétiques qui ont rendu cet homme malade. D'où, peut-être, cette consommation excessive de boissons alcoolisées. Le médecin légiste confirme qu'il s'agit bien d'une mort par cirrhose. La mort n'étant pas suspecte, ça ne nécessite plus une enquête. Néanmoins, Isabelle Mayet insiste. Lors du nettoyage du bunker, elle a déniché la clé d'une trappe. En explorant seule ce souterrain, elle risque de restée enfermée dans ce mausolée de béton. À une sortie, elle découvre le cadavre du chien de l'ermite, poignardé avec un sang-froid de pro du combat. L'ermite est bientôt identifié. François Bertignac fut policier aux RG de Nantes, avant ses problèmes de santé graves et sa retraite.

Isabelle possède plusieurs éléments. La photo d'une jeune femme, datant de 1975. Le vieil ordinateur de l'ermite, dont le disque dur mérite d'être exploré. Et un énigmatique tatouage AAA, auquel Bertignac s'intéressait. Teresa Aguirre, tel était le nom de la jeune fille du cliché. C'était une opposante chilienne, que Bertignac connut à l'époque de ses études. Selon un de ses anciens collègues, ils furent très intimes. À part un silure, poisson de grande taille, le plongeur qui visite l'épave du bateau de l'ermite n'y voit rien de déterminant. Tandis que la mère d'Isabelle a tendance à fuguer, se présente une double piste sérieuse. En 1995 et en 2001, deux jeunes femmes furent agressées et tuées à Nantes, sans que les enquêtes aboutissent. C'est aux Archives qu'Isabelle trouve le lien entre les deux cas. Pour aller au bout de son enquête, elle va mettre sa vie en péril...

Sylvain Forge : La Trace du silure (Éditions du Toucan, 2014)

C'est aux lecteurs de romans policiers authentiques, que s'adresse ce suspense inscrit dans la très bonne tradition du genre. En effet, la progression de l'intrigue débute par un mort singulier, passe par diverses pistes à éclairer, et nous entraîne jusqu'à un final teinté d'angoisse. Entre les services d'enquêtes et les acronymes de la police (SRIJ, FNAEG...) dont il ne faudrait pas abuser, on baigne dans une ambiance qui se veut proche du réel. L'héroïne fait preuve d'intrépidité, autant que d'intuition. Ce qui la conduit dans certaines situations délicates. Elle ne laisse pas insensible le charmeur substitut Samuel Vanneck, mais doit aussi penser à sa mère souffrante. Un contexte bien dessiné, donc.

Certes, le célèbre Quai de la Fosse nantais n'est plus le repaire mal famé qui lui valut une sinistre réputation. Mais peut-être masque-t-il encore des mystères. Car ce roman est aussi l'occasion de visiter Nantes, des quais de l'Erdre aux rives de la Loire, jusqu'au port de Trentemoult. Le détour par l'île Héron, méconnue car c'est un site protégé, ne manque pas d'intérêt. Ces détails participent à l'affaire, ce qui évite le genre balade touristique. Le sujet s'avère plus large, puisqu'un des aspects sombres évoque des temps funestes en Amérique latine. Avec une narration classique, et des chapitres assez courts, Sylvain Forge nous a concocté un suspense vivant qui se lit avec grand plaisir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Dorothée 04/06/2015 21:20

J'ai acheté un parfum de soufre sans savoir que la trace se déroulait avant. J'ai également beaucoup aimé le second, donc retour à Nantes très bientôt, en ce qui me concerne.

Claude LE NOCHER 05/06/2015 05:58

Bonjour Dorothée
Sylvain Forge est un auteur qui sait allier intrigues sous tension et décor locaux, deux excellents atouts. Amitiés.

Pascal 17/05/2015 14:31

je viens de terminer un parfum de soufre, polar sans temps mort et bien ecrit. Je vais me procurer la trace du silure qui a de bonnes critiques, on dirait.

Claude LE NOCHER 17/05/2015 18:34

Bonjour Pascal
Celui-ci est le seul titre que j'ai lu de Sylvain Forge, mais il m'a convaincu par son ambiance sombre et maîtrisée.
Amitiés.

Marine 26/02/2014 19:07

Bonsoir Claude,
Je viens de sortir la chronique de ce roman et en ce qui me concerne j'ai été bien déçue par rapport au Vallon des Parques. Malheureusement. Intrigue trop linéaire. Thriller trop facile de mon point de vue personnel. Heureusement que les avis ne sont pas toujours identiques. C'est ce qui contribue à la diversité littéraire.
Amitiés.

Claude LE NOCHER 26/02/2014 19:58

Merci Marine
Comme je l'indique, c'est un roman policier au plein sens du terme que propose cette fois Sylvain Forge. Et non un thriller, dont la forme n'aurait pas été adéquate ici. Ce qui implique des pistes, à suivre ou pas. Et un contexte "entre flics". Mais, moi le premier, il arrive que l'on n'adhère pas, ou moins.
Amitiés.

Philippe 25/02/2014 01:38

Bonjour M. Le Nocher,

Regardez même rapidement ces liens.
Pas grand chose à voir avec le polar, mais il s'agit du sujet des jeunes et de la fête, ou comment gérer les pratiques festives.
Le site indiqué adrenalite-fete.fr est basé à Rennes je crois et essaie d'encadrer le problème de l'alcool et les jeunes en Bretagne, en le situant dans le cadre plus large des pratiques festives.

http://lacourteechelle.hautetfort.com/archive/2014/02/24/jeudi-27-fevrier-nos-jeunes-et-la-fete-cine-debat-organise-p-5306781.html

http://collectifparent.over-blog.org/

http://www.adrenaline-fete.fr/nouveau%20site%20adrenaline/actualites.htm

association pour une meilleure gestion publique de la fête

Cordialement

Claude LE NOCHER 25/02/2014 06:34

Bonjour Philippe
Le phénomène d'alcoolisation des jeunes dépasse largement les frontières bretonnes, hélas. En témoigne, une sorte de "jeu de gages" entre amis via Facebook (dont j'ai oublié le nom) qui désigne tel copain pour boire telle dose d'alcool, ensuite celui-ci en désigne un autre, etc.
Des précautions sont prises souvent par les parents. Je me souviens d'un accident en Pays de Loire (où ce fut le cas) ayant causé un ou deux morts il y a quelques années. Le jeune qui le causa n'était pas tellement alcoolisé, juste fatigué de la nuit, et rata un accès routier... Il y a une dizaine d'années, c'était un jeune près de chez moi qui fut raccompagné chez lui par ses amis. Ivre, dès leur départ, il prit sa voiture et se tua... Moins dramatique, aux Urgences d'un hôpital j'ai discuté avec un père de famille qui avait "mis cent fois en garde" sa fille (juste blessée) contre les accidents de scooter au retour d'une soirée entre amis. Fatalité, autant que manque de maturité, malgré la prudence autour des victimes. Il est clair qu'il faut encourager la prévention.
Amitiés.

Le Papou 20/02/2014 23:43

Avec la petite phrase que tu as glissé au début de ton avant-dernier paragraphe, comment veux-tu que je résiste.
Amicalement
Le Papou

Claude LE NOCHER 21/02/2014 07:50

La tradition du roman policier reste une valeur sûre, cher Papou !
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/