Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 05:55

Célibataire âgé de trente-cinq ans, Jake Fisher est professeur dans une petite université, le Lansford College. À part avec son ami Benedict, prof afro, il n'est guère liant. Voilà six ans, Jake séjourna en résidence d'auteur dans le Vermont. Sa relation avec Natalie Avery, qu'il avait rencontrée là-bas, fut brutalement interrompue par le mariage de celle-ci. Elle épousa Todd Sanderson, copain de longue date. Natalie exigea que Jake ne cherche plus à le revoir, ce qui fut le cas. Jake apprend que Todd Sanderson, ancien du Lanson College, vient d'être abattu à l'âge de quarante ans, lors d'un cambriolage chez lui. Il se rend aux obsèques, dans l'espoir de renouer avec Natalie. Mais la veuve est une autre femme, mère des deux grand enfants de Todd, qui était médecin. Au retour, Benedict lui donne la seule explication valable, erreur sur la personne. Jake persiste à penser qu'il ne se trompe pas.

Quand il téléphone à la sœur de Natalie, elle prétend ne pas connaître Jake. Il retourne à Kraftboro dans le Vermont. On lui certifie que la propriété où il séjourna est déserte depuis toujours. Le mariage de Natalie et Todd, auquel assista Jake, n'a pas été répertorié dans les registres de la chapelle locale. À l'université, Jake a accès au dossier scolaire de Todd. Ce fut un étudiant brillant, avant d'être confronté à des problèmes. Le professeur Trainor, qui aida Todd à rebondir, explique en détail à Jake la sale affaire familiale dont il s'agissait. Jake reçoit un mail venant sûrement de Natalie : “Tu avais promis”. Par ailleurs, il a repéré un fourgon Chevy immatriculé dans le Vermont. Il a demandé de l'aide à Shanta Newlin, une collègue professeur qui a de solides relations, car elle fit partie du FBI. Elle apprend à Jake qu'il n'existe bizarrement nulle part la moindre info concernant Natalie Avery.

L'homme du fourgon Chevy se manifeste bientôt. Il dit s'appeler Bob, de Kraftboro. Avec son complice Otto, ils questionnent Jake au sujet de Natalie, avant de tenter de l'enlever. Si Jake s'en sort, un étudiant a été blessé. Mécontent, le président de l'université exige qu'il prenne un congé immédiat. Jake en profite pour se rendre chez la veuve de Todd. Il y remarque un tableau, autrefois peint par Natalie. Grâce à Shanta Newlin, Jake apprend qu'il y eut une précédente disparition brutale et mal expliquée dans la famille de Natalie. Ça faisait suite à une sombre affaire touchant l'université. À l'appel d'une commerçante de Kraftboro, Jake retourne dans le Vermont. Là-bas, il est confronté à un barbu nommé Jed, décidé à en savoir plus sur la mort de Todd et à préserver certains secrets du passé. Jake doit faire face à bien d'autres difficultés encore, avant d'approcher la vérité. Une maison près d'un lac sera la dernière étape de sa quête, avec plusieurs morts à la clé...

Harlan Coben : Six ans déjà (Éd.Belfond Noir, 2014)

Quoi de plus mystérieux qu'une femme fantomatique ayant disparu, à moins qu'elle n'ait jamais existé que dans l'imagination d'un prof romantique ? Les amateurs de polars n'aiment guère que, au risque du mélodrame, l'amour intervienne trop dans une affaire criminelle, mais ce n'est ici que le prétexte initial. Il serait parfaitement stupide de nier le savoir-faire de cet auteur expérimenté. Harlan Coben n'ignore pas que la fluidité du récit reste le meilleur atout d'un suspense réussi. Homme cultivé, capable d'initiatives et de réactivité, sans être doté de qualités impressionnantes, le héros nous apparaît bien évidemment sympathique. On le sent motivé, quels que soient les obstacles dressés entre la disparue et lui. Morte ou vive, il retrouvera sa Natalie, soyons-en sûrs.

Quant à la manière de calibrer son intrigue, Harlan Coben sait doser avec soin les effets. D'abord curieuse, la situation devient franchement énigmatique, avant de présenter de sérieux dangers. Une progression dramatique classique et efficace. Sans s'attarder sur de vaines hypothèses, le jeune prof se lance dans une aventure riche en péripéties, sinueuse dans ses rebondissements longtemps obscurs. Très bel exemple d'un polar entraînant, qui mêle enquête et menace, suspense et action.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Pierre FAVEROLLE 05/03/2014 21:37

Salut Claude, cela fait bien longtemps que j'ai abandonné Harlan Coben. Je trouve que ça se ressemble trop. Les 2 ou 3 premiers m'avaient tellement plu. Donc, une question pour vous, M.l'expert : celui ci est -il du niveau de ses premiers ? Amitiés

Claude LE NOCHER 18/03/2014 11:57

Bonjour
Harlan Coben ne manque pas d'admiratrices et d'admirateurs : il doit bien y avoir une raison ! Amitiés.

LydieB 18/03/2014 11:14

6 ans plus tard ne déroge pas à la règle : un roman comme je les aime :-)

Claude LE NOCHER 06/03/2014 06:01

Salut Pierre
J'ai lu il y a une dizaine d'années "Ne le dis à personne" et je ne sais quel autre titre qui m'avait moins marqué. Tandis que l'a notoriété de H.Coben montait, c'est peut-être par commodité que je m'en suis éloigné, ou parce que les intrigues ne m'excitaient pas tant. Ma lecture de sa bibliographie reste très fragmentaire, donc. Il me semble juste que sa narration est plus souple que ce dont je me souviens, moins "thriller planifié". A mon goût, ça manque un peu de cynisme ou de mordant, mais c'est du vrai suspense.
Amitiés.

ah chic un livre 05/03/2014 15:42

Harlan Coben a vraiment beaucoup de talent. Ses sont à peine sortis et ça y est, ils sont dans les meilleurs ventes.

Claude LE NOCHER 07/03/2014 15:59

Bonjour
Dans l'édition, il faut des "locomotives" qui vendent très bien et qui attirent les lecteurs vers d'autres romans de même catégorie. C'est le cas d'Harlan Coben comme de Franck Thilliez, par exemple. C'est cet aspect positif du best-seller que je retiens.
Amitiés.

ah chic un livre 07/03/2014 14:09

Bonjour Claude,
Oui je sais. Quand je travaillais en librairie, c'était toujours avec plaisir que je mettais son livre sur le panneau des meilleurs ventes, avec une jolie pile.
Cordialement.

Claude LE NOCHER 05/03/2014 16:56

Bonjour
Harlan Coben n'a absolument pas besoin de mes chroniques pour que ses livres se vendent, puisqu'il est très bien diffusé et possède un lectorat fidèle. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/