Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 04:55

En trois parties, une sélection de romans sur le thème des conséquences de la guerre.

Jean-François Coatmeur : On l'appelait Johnny (Denoël, 1979)

Le cargo du commandant Berthier va bientôt quitter la rade d'Abidjan. Avec l'accord du second, le capitaine Marzin, il accepte un passager clandestin, Blanck. Mêlé à un complot, ce Français pas très clair doit fuir le pays. De nuit, il embarque avec trois amis : Petrovian, sa sensuelle maîtresse métisse Ina Desroze, et Charles, le frère d'Ina. Malgré cet imprévu, le commandant s'arrange pour les loger à bord. La compagnie impose un autre passager, officiel celui-là : Lagouge, comédien en tournée. Situation difficile à gérer, d'autant que Blanck donne des ordres, et qu'Ina s'exhibe sous les yeux de l'équipage. Charles sympathise avec le comédien. Pétrovian se méfie de tous. On découvre Blanck pendu dans sa cabine. L'assassin est un certain Johnny, rôdant sur le navire. Des indices laissent à penser que ce meurtre est en rapport avec une affaire datant de 1943. Près de la Pointe du Raz, un groupe de résistants fut victime des nazis. Seuls Blanck et Johnny en réchappèrent.

Sylvie Rouch : Corps-mort (Après la Lune, 2006)

François Laguigne est de passage du côté de Granville, dans le Cotentin. Son père, qui l'avait abandonné en bas âge, y est mort voici quelques jours, à l'hospice. Natif d'ici, ce père absent fut marqué par de sombres origines familiales. En juin 1940, le grand-père de François tenta de passer en Angleterre. Mais il échoua à Guernesey. A son retour en 1945, Charcot et Taupin dominaient la région. Ces deux-là étaient des trafiquants et des collabos, il pouvait le prouver. Quand il fut tué par Charcot, on ne condamna pas l'assassin. Aujourd'hui, les fils de ces profiteurs sont toujours puissants dans le secteur.
Caïn, ivrogne local, a repéré une tête empalée sur un pieu dans les moulières. On la retrouve bientôt. Le lieutenant de police Laroche enquête. L'aide de la gendarme Coisel, connue pour son caractère affirmé, lui semble utile. Depuis qu'il a lu les carnets de son grand-père, François Laguigne veut lui rendre justice.

Christine Desrousseaux : Drame au Cap Gris-Nez (Ravet-Anceau, 2006)

Lucette habite Wimereux, station balnéaire ancienne. Cette jeune fille, pas laide mais sans grâce, issue d'une famille de bistrotiers, est aide-jardinière au Parc du Moulin… Étudiante en astronomie, fille d'un pianiste réputé, la jolie Gaëlle séjourne dans cette région qu'elle connut étant enfant. Dès leur rencontre due au hasard, Lucette est attirée par Gaëlle. Une relation trouble s'installe entre elles. Ce qui suscite des jalousies. Née dans un milieu aisé, méprisant ouvertement Lucette, Irène Botz entend accaparer Gaëlle. Bien que gênée par la différence sociale, Lucette reste proche de son amie - ce qui agace Irène. La grand-mère et la mère de Gaëlle sont toutes deux mortes à l'âge de 24 ans, similitude qui intrigue Lucette. Propriétaire de l'ex-villa de la famille de Gaëlle, Mme Blanche confie une boite de souvenirs à Lucette. Celle-ci examine les objets, les photos, s'intéressant au cas de l'aïeule de Gaëlle. D'origine Russe, Anna se maria avant-guerre à un Français. Son mari fut tué au début du conflit. On interna bientôt la jeune veuve en hôpital psychiatrique, et on en profita pour la spolier.

La guerre et ses conséquences (2/3)

Hugo Buan : Cézembre noire (Pascal Galodé Éd., 2009)

Cézembre est une île de la baie de Saint-Malo. En cette veille de week-end du 11 novembre, elle est quasiment inaccessible à cause d’une violente tempête. Ceux qui s’y trouvent sont réfugiés dans la barge-hôtel de la famille Darec (Léon, le grand-père ; Marie-Line, sa fille, la gérante ; Noël, le fils de celle-ci). Outre deux scientifiques américains, les Monsiret et consorts sont des dirigeants de société en séminaire. Berthy, un malchanceux congénital, est obligé de se rendre sur Cézembre. Pour rembourser une dette de poker, il doit jouer au tueur à gages. Exécuter le contrat devient un vrai enfer pour cet amateur. À part Hale-la-patte, ancien para d’Indochine muni d’une jambe artificielle, personne n’oserait braver les éléments. C’est ainsi que le duo échoue sur l’île. Dans le même temps, le commissaire Lucien Workan (du SRPJ de Rennes) est chargé d’une mission à Cézembre. Les deux Américains sont bien des scientifiques, mais surtout des agents de la CIA. Workan doit essayer de savoir ce qu’ils font là. C’est sans doute en rapport avec le fait que l’île fut bombardée au napalm à la fin de la 2e Guerre. Sous la tempête, Workan embarque pour un séjour agité en rapport avec l'Histoire.

Sylvain Pettinotti : Les oubliés du Vercors (Éditions L'Ecir, 2006)

Juillet 2004, à Saint-François-en-Vercors. Léo, 14 ans, est en vacances avec sa jeune sœur et leur père instituteur. Lors d'une sortie VTT, Léo et ses copains (Michael et Antoine) trouvent dans une cache la sacoche d'un soldat allemand de la seconde guerre mondiale. L'objet rejoint l'exposition sur la Résistance organisée par son père dans l'école. Cette nuit-là, l'église est cambriolée, l'expo vandalisée, et la sacoche volée. Léo pense que le site historique d'une ruine autrefois incendiée a été aussi visité. Il mène sa petite enquête avec ses amis. Ingrid, jeune et belle Alsacienne logeant à l'hôtel, sympathise avec eux.
Plusieurs personnes ont des comportements suspects, que ces jeunes vont surveiller.

Jean-Luc et Didier Arlotti : Nous ne nous verrons plus sur terre (Éd.du Valhermeil, 2005)

A Versailles, le commissaire Sivincci dirige une bonne équipe d'enquêteurs. Le suicide d'un retraité, Albert Magenaud, semble incontestable. Il s'est asphyxié avec les gaz d'échappement de sa voiture. Quant à la mort de Georges Landrageon, elle paraît accidentelle. Dans les deux cas, on relève sur les lieux des traces de fuel et de salpêtre. Ces hommes du même âge étaient tous deux natifs de La Roche-Guyon. On interroge le vieux curé local. Georges et Albert étaient adolescents durant la 2e Guerre Mondiale. Ils avaient un autre copain, Louis. La région abritait des gens recherchés, se cachant dans des boves, grottes bien dissimulées. Quand Rommel s'installa en avril 1944 au château de La Roche-Guyon, la situation se compliqua. Louis Pélardin, l'ami des défunts, est bientôt retrouvé dans la luxueuse maison de retraite où il s'est retiré.

- Ce dossier comportera une dernière partie -

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/