Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 04:55

Au temps de l'université, à Princeton, ils étaient quatre bons copains, aujourd'hui âgés de trente ans. Originaire du Missouri, Nolan Albright fait une carrière politique dans son État natal. Le californien Jeffrey Hocks s'est vite enrichi grâce à l'informatique et Internet. Il est toujours marié à Sara, une texane intellectuelle qu'il rencontra à Princeton. Comme ils s'y attendaient, Evan Wolff a bien réussi dans la profession d'avocat. Quant à Will Walker, il se sentait un peu déplacé à Princeton, lui qui voulait devenir musicien. Son groupe ayant connu des déboires, il a été engagé comme ingénieur du son d'un studio de Newfield, dans le New Jersey. Il est marié à Cynthia, enceinte de cinq mois. S'il est le moins fortuné, Will respecte leur tradition de se réunir chaque année, pour un week-end de golf. Cette fois, c'est chez lui que sont invités ses amis. Son épouse s'absente pour l'occasion.

Evan sera en retard, mais Nolan et Jeffrey arrivent. Will a pour projet de créer une maison de disques. Il en profite pour solliciter financièrement ses copains aisés. Si Nolan accepte illico, Jeffrey affirme être quasiment ruiné. Et il s'interroge sur Sara, sa femme étant elle aussi enceinte. Ses copains ne comprennent pas ce qui se passe, lorsque Jeffrey braque une supérette (pour 180 dollars) et kidnappe la jeune employée, Marie, lycéenne. Ni Will, ni Nolan, ne réalisent assez tôt que c'est un enlèvement. Le seul refuge auquel pense à ce moment-là Will, c'est le studio d'enregistrement, vide le week-end. Il est déjà trop tard pour tout stopper : Jeffrey est responsable de la situation, les deux autres sont complices, voilà ce que retiendrait la police. Quand la jeune Marie demande à Will de la protéger, car il apparaît le moins agressif des trois, il promet de le faire.

Lorsque Evan arrive à la gare de Newfield, Will préfère l'écarter de l'affaire, non sans lui demander quelques conseils en tant qu'avocat. Puisqu'elle n'a pas été brutalisée, Nolan espère négocier avec Marie son silence contre une belle somme d'argent. Le déroulement du hold-up, et le fait que le braquage ne soit pas évoqué dans les infos, indiquent que la jeune fille n'a pas dit toute la vérité. Quarante mille dollars devraient la calmer. Par contre, la tension est vive entre Nolan et Jeffrey. Juste cette vieille inimitié datant de leurs années à l'université, autour de la séduisante Sara ? Bien que la solution à leur problème semble en bonne voie, des impondérables risquent de surgir...

Michael Kardos : Une affaire de trois jours (Série Noire, 2014)

Il s'agit d'un suspense élaboré dans les règles de l'art, avec les meilleurs ingrédients. Un narrateur qui, nous explique-t-il dès le début, a des motifs de craindre la violence. Une bande de trentenaires “socialement insérés” n'ayant pas de raisons d'être impliqués dans un acte délictueux ou criminel. Pourtant, ce sera le cas, et la nervosité inhérente à un huis-clos va entraîner une ambiance très tendue. On risque le dérapage à tout instant, soit entre les ravisseurs improvisés, soit envers leur otage. Car, si la retenir est déjà grave, toucher la jeune fille serait interprété comme une menace de mort, selon la législation américaine. Trouver une issue alors que la situation reste confuse, pas si simple.

Derrière l'intrigue purement polar, on trouve aussi un reflet de l'Amérique. Ces anciens élèves de Princeton sont censés incarner la réussite sociale, professionnelle et personnelle typique de ce pays. Pourtant, le politicien Nolan a connu plus d'échecs que de succès. Le souvenir de ses premières campagnes en témoigne. La fortune du businessman Jeffrey est plutôt incertaine. En outre, il a toujours été jaloux de sa femme, plus cultivée que lui. De son côté, l'avocat Evan ne semble pas pressé de se mouiller pour ses amis, non plus. Quant à Will, que reste-t-il de ses chimères d'une gloire artistique ? Des projets, oui... Un statut enviable, une apparence de charisme et d'équilibre, servant à masquer une certaine lâcheté chez ces personnages. Quelques scènes issues de leur passé nous permettent de mieux les connaître. C'est là que, en plus d'un bon suspense, réside l'aspect “roman noir” de cette histoire.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/