Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 05:30

Samedi 7 juin, 15 H. Rendez-vous avec Chris Womersley au bar de l'hôtel Oceania, qui jouxte le Palais du Grand Large, siège d'Étonnants Voyageurs. J'ai quitté à la hâte le stand de mes amis Québécois, j'y retournerai. Miracle, je suis à l'heure.

Après “Les affigés”, l'auteur australien Chris Womersley vient de publier “La mauvaise pente” chez Albin Michel, dans la collection dirigée par Francis Geffard. Merci à ce dernier d'avoir planifié cette rencontre. Il est vrai que je n'ai pas caché mon enthousiasme autour de ce roman supérieur. Chris Womersley s'avance vers moi, souriant, main tendue. Nous serons bientôt rejoints par une charmante jeune traductrice. Ça vaut mieux, même si je comprends à peu près l'Anglais et si je le baragouine vaguement. Interview ou rencontre entre un auteur et un lecteur, ce sera autant les deux approches.

Chris Womersley "Les affligés"

Chris Womersley "Les affligés"

Le thème de “Les affigés”, son précédent titre que je n'ai pas encore lu, c'étaient les séquelles de 14-18. Une question sur ce livre : Chris Womersley me confirme que oui, les Australiens se souviennent et commémorent toujours leurs 70.000 soldats engagés dans le premier conflit mondial. Peut-être une des raisons du succès de ce roman.

L'essentiel de l'entretien concerne “La mauvaise pente”, premier roman écrit par l'auteur, mais le second paru en français.

Chris Womersley assume de ne pas avoir situé géographiquement l'histoire. “Nowhere and everywhere” (nulle part et n'importe où), c'est ce qu'il a souhaité. Aucune arrière-pensée de placer plus aisément ce roman chez des éditeurs, ni de viser un plus vaste public du fait de son universalité, comme je l'ai suggéré par taquinerie. Un vrai choix, donc.

Il est question d'une somme de 60.000 dans ce roman, pas une fortune puisqu'il s'agit de trafics. Dans la V.O., il semble que ce chiffre soit plus clairement affiché en dollars, ce qui apparaît moins dans la traduction française (excellente, néanmoins).

Une scène qu'il a voulu forte dans ce roman ? Au motel, alors qu'un couple est plein de vie, le jeune Lee agonise (blessé par balle au ventre) dans la chambre de l'autre côté du mur. Symbolique d'une situation quasi-désespérée, dans l'indifférence, tandis que le monde continue à tourner.

Chris Womersley "La mauvaise pente"

Chris Womersley "La mauvaise pente"

Le jeune Lee, le Dr Wild en fuite, le vieux truand Joseph : Chris Womersley n'a pas voulu les présenter comme des héros positifs. Non, il y a nettement plus de mauvais que de bon en eux. Le seul qu'on puisse un peu défendre, c'est le médecin, pour sa naïveté. Il a commis une faute par négligence, avec ses antécédents de drogué, mais ce n'est pas un criminel. Les deux autres sont de véritables malfaiteurs. Bien sûr, le lecteur peut leur accorder une certaine sympathie. Mais l'auteur estime trahir l'idée s'ils s'en sortent trop bien. Lecteur et auteur savent qu'il s'agit d'une fiction. Toutefois, pour convaincre, l'auteur doit rester dans une logique réaliste, être juste.

Surtout, Chris Womersley ne raconte pas simplement une histoire. Il tient à ce que son écriture soit la plus belle possible. Même si la brutalité domine le récit, évidemment. Sur ma suggestion, il admet que règne ici un climat fatalement sale, “dirty”.

Sur le stand Albin Michel, Chris Womersley et Paul Lynch ("Un ciel rouge, le matin")

Sur le stand Albin Michel, Chris Womersley et Paul Lynch ("Un ciel rouge, le matin")

Les héros de “La mauvaise pente” peuvent rappeler ceux de David Goodis, face à leur sombre destin. En fait, Chris Womersley se sent plus proche du cinéma de Jean-Pierre Melville, avec des personnages ténébreux, parlant peu mais ayant un passif chargé. Tel “Le Samouraï” (1967, avec Alain Delon).

Pour Chris Womersley, dans le roman noir, ce sont avant tout des héros corrompus (“corrupted”, à traduire plus sûrement par : viciés, pervertis, gangrénés). Ils vivent une chute morale, donc probablement sans retour. Une version jusqu'au-boutiste du roman noir, vers le “darkness”, l'obscurité.

J'espère ne pas avoir trahi ni la pensée, ni les réponses de ce remarquable écrivain australien. Très belle rencontre, avec un auteur qu'il faut lire absolument. Merci encore à Chris Womersley, à notre traductrice, et à Francis Geffard.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article

commentaires

binouze 10/06/2014 09:21

au moins on voit pas ta binouze sur toutes les phots...confère un article sur notre site......
dommage que tu n'ai point vu notre breton fou, et un grand bravo pour tes articles surtout pour michel vézina que j'ai hâte de rencontrer

Claude LE NOCHER 11/06/2014 11:53

Merci Dom
Pas eu tellement de mérite à "découvrir" ce roman : il est excellent dès les premières lignes. Amitiés

rien 11/06/2014 11:41

hey job, si on veut rendre au rois a couronne, elle est à Claude,, sans son article j'aurai peut être pas forcement lu " la mauvaise pente "

Claude LE NOCHER 10/06/2014 10:18

Salut Dom
Voilà j'ai ajouté un lien pour l'article de Wollanup. Sacrée promenade malouine, le gars ! Amitiés.

JOB 09/06/2014 14:15

Bjr Claude, quelle chance pour nous que tu es pu t'entretenir avec lui, bien sûr Melville et Goodis, cela se ressent, le côté poissard et désabusé d'Héléna rajouterai-je ( ce qui n'étonnera personne). Merci pour tes conseils de lecture qui m'ont menés à cette superbe oeuvre ( et Unwalkers, rendons au roi), tu n'auras pas fait tous ces kilomètres pour rien, et maintenant, je sais que je dois me procurer le prochain.

Claude LE NOCHER 09/06/2014 15:49

Salut JOB
Une manière de prolonger le plaisir de lecture, de creuser un peu dans les motivations de l'auteur. Une opportunité que je ne voulais pas laisser passer, ni pour moi, ni pour ses lecteurs. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/