Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 04:55

Raymond Cloarec règne sur l’agroalimentaire dans l’Ouest : maire depuis trente ans, président de la Coopé, ami des notables influents, le mariage de son fils Tristan avec Karine Bourgeois lui permet de s’allier avec Gérard Bourgeois – le roi du poulet... Michel Le Provost, agriculteur de 32 ans, n’accepte pas les règles de la productiviste Coopé. Ceux-ci l’empêchent d’avoir la ferme d’Yves, vieux paysan voisin, qu’ils veulent attribuer au jeune Hervé. Ce dernier a finalement compris que le système dans lequel on veut l’inclure n’est pas aussi sain qu’il le croyait. Il s’associe à la rébellion de Michel, d’Yves, et de leur ami idéaliste Joël. Les choses se gâtent quand Hervé disparaît – emmené par des gros bras de la Coopé.

Michel et Joël se cachent dans une communauté “babacoule”. Dans un délire, ils décident de créer le F.L.P. – Front de Libération du Ploukistan. Ronan (journaliste local) et Claire (en rupture avec la famille Cloarec) seront avec eux dès leur première action d’éclat : ils s’attaquent à un gros producteur porcin qui transgresse largement les règlements. Un ami de Cloarec, évidemment. Il faut s’attendre à une réaction de la Coopé. Pour encore mieux tout contrôler, Cloarec et Bourgeois inventent une crise agricole d’une énorme ampleur. Ce qui met en faillite les paysans modestes ou réticents, et fait perdre leur emploi aux ouvriers de l’agroalimentaire. Ils accusent Michel et Joël d’être responsable de la crise, parlent de complot. Le duo va faire les frais de cette manipulation. Mais sonnera l'heure de la revanche pour les “Paysans et fiers de l’être”...

Gérard Alle : Il faut buter les patates (Ed.Locus Solus, 2014)

Publié en 2001 chez Baleine, ce roman est réédité début juin 2014 aux éditions Locus Solus, de même qu'un autre ancien titre de l'auteur, “Un air à faire pleurer la mariée”. Basé sur des réalités politico-économiques qui n'ont guère évolué depuis la première édition, sinon en pire, ce “polar fermier” reste d'actualité. La crise économique et la surproduction agricole n'ont, depuis, pas amélioré le sort des paysans, ni des salariés de l'agroalimentaire. La facette sombre décrite ici par Gérard Alle existe sans nul doute encore, avec ses magouilles, ses misères et ses combats. La sincère rébellion du Front de Libération du Ploukistan n'est pas vraiment celle de mouvements actuels. Gérard Alle n’oublie pas l’humour, la bonne caricature. Un roman mi-noir, mi-sourire, jamais décevant, dont la scène finale est réjouissante. Ce suspense entraînant est un régal.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 01/06/2014 16:26

Bonjour M. Le Nocher, Oncle Paul,

A propos de pommes de terre, il y a un film de 1969 je crois avec Pierre Perret, qui se passe pendant la guerre, époque où l'on a manqué de pommes de terre.
Je ne prends pas le temps maintenant de rechercher cette référence qui se trouve facilement, mais vous voyez sans doute de quel film je parle ?
Je pense en restant dans les pommes de terre à la bonnotte - de l'île de Noirmoutiers ou d'ailleurs en Vendée ? - ou à la Fontenay - comme madame Geneviève de Fontenay qui organisait le concours des Miss France, peut-être y a-t-il un rapport entre cette famille et la variété de pommes de terre ?

Cordialement

Claude LE NOCHER 01/06/2014 16:55

Bonjour Philippe
Retenons plutôt comme référence "La belle de Fontenay", roman de J.B.Pouy, plutôt que cette brave Geneviève - née Mulmann, épouse de M.Poirot qui se faisait appeler 'de Fontenay".
La bonnotte de Noirmoutier est une excellent pomme de terre primeur, mais coûte assez cher. Si cultiver un jardin potager n'est pas gratuit, l'avantage est de savourer sa propre production (salades, radis, pommes de terre, concombres, échalotes, etc.) Certes, une philosophie qui échappe à beaucoup.
"Les patates" avec Pierre Perret est à mon sens, comme "La traversée de Paris" du même cinéaste, un film faussement comique. Car le héros ne cache pas, au final, sa détestation de la population.
Amitiés.

Oncle Paul 01/06/2014 09:27

Bonjour Claude
Un titre de saison ! C'est ce que j'ai fait hier dans le jardin. De plus la nouvelle saison de l'amour est dans le pré va débuter ! Mais je préfère toutefois le roman, lu lors de sa première édition...
Amitiés.

Claude LE NOCHER 01/06/2014 11:52

Salut Paul
Eh bien, je ne voudrais ni me flatter, ni être jalousé, mais je viens de ramasser ce matin un cageot et demi d'Amandines, et un cagot de Rosabelles. Comme tu sais, nous autres Bretons, nous les cuisinons au beurre, ces pommes de terre primeurs. Ah, y a pas qu'le polar dans ma vie. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/