Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 04:55

Le Cramé fait figure d'ennemi public n°1. De son vrai nom Gosta Murneau, il est le chef d'un gang de truands pros. L'équipe du flic Fabiani, de la BRB, le traque sans relâche. On sait que le Cramé, dur mais humain, est respecté par le grand banditisme. Son surnom vient de sa cicatrice, due à une brûlure. “La rage ? Je l'ai en moi depuis petit, c'est vrai. Et les connards qui me craignent savent pourquoi. Quant à ma cicatrice, c'est pas une belle histoire, et j'aimerais pas que vous fassiez des cauchemars à cause de moi...” Alors qu'ils braquent une banque, le Cramé et ses complices sont bientôt cernés par la police. Ses complices sont abattus, mais sa compagne Isabelle intervient – façon Catwoman – afin de sortir le Cramé du pétrin. Regagnant sa luxueuse planque au cœur de Paris, dans l'Île-Saint-Louis, le chef est convaincu d'avoir été trahi par un membre de sa bande.

La chirurgie esthétique permet au Cramé d'effacé cette cicatrice qui permet de le repérer trop facilement. Si son visage a un peu changé, son regard reste celui d'un fauve. Aidé par son ami Lino, le Cramé veut récupérer au commissariat de Saint-Denis le dossier sur son braquage raté. Car le nom de l'indic l'ayant balancé doit s'y trouver. Il va se substituer à un policier muté de Nouméa, Ange Gabriel, arrivant en poste au commissariat. Le Cramé s'installe dans son rôle de flic, assisté de deux adjoints. Il ne récolte rien, car le dossier qu'il cherchait a été gardé par Fabiani. Pour faire du chiffre, son supérieur Legadec vise avant tout la délinquance des cités. Le Cramé s'intéresse, lui, au kidnapping du fils de l'infirmière Lise Duart, employée en psychiatrie à l'hôpital Sainte-Marie. Il a comme une dette envers elle. Le petit Louis, six ans, n'a certainement pas fugué.

Le Cramé suit la piste de pédophiles, d'un ex-éducateur ayant un alibi, jusqu'à l'avocat d'affaires Bayonna. Ce dernier est un coriace, aussi faudra-t-il que Lino et le Cramé se montrent plus féroces que lui. Francis, un complice du Cramé, est la prochaine cible du policier de la BAC Blanchard et de sa sportive adjointe Machin. Encore une dénonciation du même indic, sans doute. Le Cramé met tout en œuvre pour résoudre le problème. Puis, pensant avoir identifié le traître, et ayant renoué avec le gang, Lino et le Cramé s'en vont chasser les trafiquants de mômes. Après un premier échec, la piste d'un flingue russe tout neuf caché près de l'hôpital les conduit vers Omar Mossaya. Ce grand black est un caïd des cités, à Saint-Denis. Il connaît la réputation du Cramé. Il ne tient pas à le contrarier, mais n'est pas concerné. Par contre, il a un frère beaucoup moins réglo que lui...

Jacques-Olivier Bosco : Le Cramé (Pocket, 2014)

Jadis, Arsène Lupin infiltra lui aussi la police. Dans la filmographie de Gabin ou Belmondo, on ne sait pas forcément de quel côté de la frontière ils se trouvent, flics ou truands. Ici, l'auteur pense aussi à Matt Damon dans “Les infiltrés” de Martin Scorcese. Et n'oublie pas d'évoquer quelques films polars appréciés des cinéphiles. L'écriture est vive et précise, se voulant “visuelle” comme on dit aujourd'hui. Ce qui, simplement, signifie que le tempo est rythmé, les rebondissements nombreux, dans une succession de scènes agitées. Le petit résumé ci-dessus n'en donne qu'un faible aperçu, les lecteurs le découvriront.

Un pur roman d'action et de suspense dans la grande tradition, voilà ce que nous propose Jacques-Olivier Bosco. Ce personnage du Cramé réunit les meilleures caractéristiques du héros d'aventure. Force et inventivité, prise de risque permanente, il est “sous pression” sans jamais renoncer. On le craint ou on le respecte, on le trahit, il s'impose toujours. Entre violence et subtilité, ses méthodes s'adaptent à chaque situation. Pas de cruauté de sa part, mais il assume pleinement son statut de chef de bande. En tant que faux “commissaire”, le Cramé mène une véritable enquête, évidemment plus musclée que ne le ferait un policier ordinaire. Un noir polar authentique, tel qu'on les aime.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Yv 22/06/2014 16:27

Salut Claude,
J'ai commencé à lire JOB avec Le cramé et j'ai reçu un vrai coup, c'est rapide, punchy et diablement efficace. Pas vraiment de considération politique, sociétale ou autre mais pas le temps de s'ennuyer ; et évidemment j'en ai lu d'autres de JOB, toujours très bons
Amicalement,

Claude LE NOCHER 22/06/2014 17:05

Bonjour Yv
Il est certain que JOB a donné une tonalité vive à ce Cramé, qui fait qu'on adhère illico au récit de ses aventures. J'ai bien aimé aussi "Loupo", mais j'aurais apprécié un peu plus d'espoir dans cette histoire-là. Quoi qu'il en soit, un auteur dont les romans sont plein de qualités, oui. Amitiés.

Philippe 18/06/2014 20:16

Après avoir écrit, je viens de regarder sur Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bosco_(vocabulaire_maritime)

Donc c'est oui pour le fait que ce soit un mot du vocabulaire maritime, mais il a la fonction indiquée et non celle que je pensais. Je croyais aussi que le bosco n'existait qu'au temps de la marine à voile, mais il existe toujours de nos jours !
M. Le Nocher, vous pourriez demander à M. Bosco s'il est descendant d'Henri Bosco, l'auteur de " L'Enfant et la rivière " ou de la famille de Saint Jean Bosco ( dont il n'est bien sûr pas descendant puisque c'était un prêtre catho ) ?
Il me revient qu'il y a eu une BD des années 1950, rééditée plus récemment dans les années 1990 ou 2000, sur la vie de Saint Jean Bosco, par Jijé, ce célèbre dessinateur belge de BD, qui au passage avait travaillé avec Charlier au scénario pour certains albums et séries de BD.

Cordialement

Claude LE NOCHER 19/06/2014 18:32

Tu as raison, Dom, c'est certainement avec des formules comme "il vaut mieux monter sur la Pierrette ou la Félicie que sur l'Archibald ou sur le Marcel" que tu vas te cultiver ! ! ! J'ai juste grillé un demi neurone pour sortir cette ânerie. Par contre, je te recommande les "Mémoires" du comte de Bussy-Rabutin, cousin germain de sainte Jeanne-de-Chantal (dont il est question ci-dessus), qui se lit comme un roman d'aventure. Amitiés.

ouille 19/06/2014 17:46

après vous avoir lu , j'ai perdu 356 121 neurones ^^, masi gagné de quoi briller de mille feux en soirées ^^

Claude LE NOCHER 18/06/2014 20:28

Nos messages s'étant croisés, je vous ai répondu par avance sur Don Bosco. Certes, le célibat des prêtres date de 1123, mais beaucoup de vocations religieuses furent tardives. Voyez le cas de Jeanne de Chantal :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_de_Chantal
Je crois bien avoir acheté au milieu des années 70 une réédition du Don Bosco de Jijé, égaré ou prété/pas rendu depuis.
Quant à Henri Bosco, ouf, j'ai échappé à "L'enfant et la rivière", qui est sûrement un charmant livre.
Amitiés.

Philippe 18/06/2014 20:04

Bonjour M. Le Nocher ( et Dom et M. Bosco, premier concerné ),

Je me permets une incidente hors-polar : le bosco, n'est-ce pas par ailleurs le nom d'un membre de l'équipage à bord d'un navire du temps de la marine à voile ?
Parce que je crois me souvenir d'avoir vu le mot bosco quand je lisais les aventures de Barbe-Rouge, la BD créée par Jean-Michel Charlier ( créateur de Buck Danny, les Chevaliers du ciel Tanguy et Laverdure, Blueberry ou la Patrouille des Castors ) et Victor Hubinon, aux éditions Dargaud.
Le bosco était celui, je ne sais plus très bien, qui veillait à ce que le navire garde le bon cap, ou autre chose ?

Cordialement

Claude LE NOCHER 18/06/2014 20:49

Blanche-Epiphanie et les autres bédés de Jacques Lob et Georges Pichard ! Ah, vous allez réveillez mes lointains fantasmes d'ado, cher Philippe.

Claude LE NOCHER 18/06/2014 20:45

Non, cher Philippe, rien d'anormal à ces noms féminins pour des navires. Déjà, en anglais, "bateau" est du genre féminin. Les armateurs ou les pêcheurs donnèrent assez souvent le nom de leurs épouses à leurs navires. (Dumont d'Urville ne nomma-t-il pas la Terre Adélie en hommage à sa femme Adèle). Et puis, humour, il vaut mieux monter sur la Pierrette ou la Félicie que sur l'Archibald ou sur le Marcel. Il est vrai que Simenon navigua à bord de l'Ostrogoth, ce qui n'est guère féminin, mais sans doute y invita-t-il quelques-unes de ses conquêtes.
Amitiés.

Philippe 18/06/2014 20:44

JOB, quand on ne dit pas Jacques-Olivier Bosco, se retrouve alors homonyme avec le Job de la Bible, mais non pas pauvre comme lui, mais riche, par sa créativité littéraire. Et puis le Job de la Bible était riche, humainement.
Et aussi homonyme du scénariste de BD Job, qui créa une BD qu'il m'arrivait autrefois de lire dans France-Soir - avant que la page BD ne soit supprimée, il y avait aussi " Le Crime ne paie pas " et " Les Amours célèbres de Paul Gordeaux, maintenant France-Soir dans son ensemble a disparu - , " Blanche-Epiphanie. Sur les malheurs à la fin du 19ème siècle d'une pauvre jeune fille victime du banquier Adolphus mais protégée par Défendar, un justicier masqué adepte de la gymnastique.
Mais peut-être est plutôt Gob que Job ?

A propos de Paul Gordeaux, beaucoup de gens le citent sans le savoir, c'est peut-être l'auteur le plus souvent cité : car c'est Paul Gordeaux qui est le père de l'expression " bla-bla-bla " ! Mais ceci n'est pas très connu.

Philippe 18/06/2014 20:35

Oui, j'ajoute juste que le bateau de Jo Gaillard ( on a depuis longtemps noté la ressemblance physique de Bernard Fresson avec Danton ) portait même un joli nom : la Marie-Aude.
J'ai cette série de 1975 en DVD édités par LCJ, Mémoire de la Télévision.
Sidérant de voir que beaucoup de bateaux portent un nom de femme, alors qu'il a été longtemps interdit de faire monter des femmes à bord des navires.

Claude LE NOCHER 18/06/2014 20:18

Bonjour Philippe
Oui, le bosco est maître d'équipage sur un navire de commerce. Dans la vie courante, on dirait : chef d'équipe.
A ce propos, je vous recommande une vieille série qui berça ma jeunesse : "Jo Gaillard" avec Bernard Fresson. Le rôle du bosco est loin d'être négligeable, on le voit dans ces aventures.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jo_Gaillard
J'ignore l'origine du nom de JOB, si ce n'est pas un pseudo. Peut-être est-il un descendant de Don Jean Bosco, saint patron des éditeurs. Et ne me dites pas qu'il ne peut pas être un arrière-petit-fils : les prélats n'en sont pas moins hommes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Bosco
Amitiés.

le cramé 18/06/2014 13:49

très bon livre, bien qu'il soit sorti en poche

Claude LE NOCHER 18/06/2014 16:00

Salut Dom
Rien n'empêche de se le procurer encore en grand format chez Jigal. Une réédition en poche, c'est toujours une sorte de consécration. Quand il s'agit de noirs polars comme ça, un moyen de toucher le grand public. Amitiés.

jacquesolivier 18/06/2014 13:32

Bonjour Claude. Quelle belle surprise, je me rends comme à mon habitude journalière sur mes petits blogs préférés ( Passion R, Passion P, Black N, Actu du N, Les chroniques de l'oncle P, Vent S, Emotions, Fondu au N, Bob P, K Libre, the "ultimates last Ones" Unwalkers, et bien d'autres) histoire d'entendre parler de polar et de roman noir, et je tombe sur cette superbe chronique. Mille merci Claude, ça fait chaud au coeur et donne envie de continuer à fabriquer de bons petits polars populaires comme celui-là.
JOB

Claude LE NOCHER 18/06/2014 15:58

Salut JOB
Le roman d'action et de suspense se doit d'être pétaradant, excitant, mouvementé, riche en invention et plein de rythme... Bref, faut que ça bouge, que ça pète, sans oublier un brin de sentiments... C'est ce que tu nous présentes ici, et c'est dans cette voie-là qu'on te suivra volontiers.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/