Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 04:55

L'hebdomadaire VSD et le magazine Alibi proposent en cet été 2014 un hors-série, intitulé “Les cahiers du polar”. Il est présenté comme premier numéro d'une nouvelle publication. On peut souhaiter qu'il y en ait d'autres à venir, en effet. Le thème exploité ici, ce sont les faits-divers, ce qui explique le sous-titre “Crime à la Une”. D'ailleurs, on débute par un peu d'archéologie criminelle, d'historique de la propagation médiatique des faits-divers. Réalité des enquêtes journalistiques ou fiction, Dominique Kalifa résume les rapprochements : “Le roman de police, lui, est à la recherche d'un personnage spécifique, investigateur par profession ou par inclination, mais extérieur au drame et exclusivement chargé de mener une enquête. Damant le pion au policier et au détective, le reporter s'y impose peu à peu comme l'incarnation de l'investigateur.”

Un portrait du chroniqueur judiciaire Paul Lefèbvre, un autre de Jacques Pradel, un sujet sur les émissions de télé consacrées au faits-divers (tels Faites entrer l'accusé, Enquêtes criminelles, Présumé innocent…), un autre sur l'évolution du spectacle télévisé du crime depuis bientôt soixante ans : oui, la médiatisation du sordide ou de l'énigmatique est un bon moyen de faire de l'audience. Le journaliste macédonien Vlado Taneski l'avait fort bien compris, donnant une multitude de détails sur une série de meurtres. Il était le mieux placé, en effet, puisque c'était lui, l'assassin. Mais il y a aussi des victimes. Telle Sophie Toscan du Plantier, assassinée en décembre 1996 en Irlande, une affaire qui n'a toujours pas abouti. Telle Karine Duchochois, une des “innocentées” de l'affaire d'Outreau, devenue journaliste spécialisée dans le domaine judiciaire. Elle n'a pas manqué de courage.

Les cahiers du polar : Crime à la Une

Dans l'ombre des ténors du barreau, les avocates pénalistes commencent à se forger la place qu'elles méritent dans les dossiers judiciaires importants. D'autres magistrats ont choisi de développer des blogs, manière de montrer en dehors des prétoires la complexité des humains et des cas traités par la justice. Pour évoquer l'actualité criminelle, le reporter peut s'adresser au service d'information du ministère de l'Intérieur, même si ce n'est pas sa seule source, en général. Par contre, la multiplication de prétendus experts squattant les plateaux des émissions de télévision à chaque affaire spectaculaire laisse sceptique. Si quelques-uns sont fiables, beaucoup ne sont invités que pour exposer de fumeuses théories afin de se mettre eux-mêmes en valeur. Ils participent au “storytelling”, à faire peur aux gens comme jadis Roger Gicquel, en exploitant de vrais crimes.

Un article sur les films et un autre sur les séries-télé s'inspirant souvent, dans les deux cas, de faits réels (le romancier George Pelecanos y contribue, d'ailleurs). Un sujet sur les vrais policiers qui se mettent à écrire des fictions, depuis Hugues Pagan jusqu'à Jean-Marc Souvira. Voilà qui nous relie (enfin) au polar, à la fiction. Une galerie-photo nous présente en images des auteurs : Franck Thilliez, Sam Millar, R.J.Ellory, David Peace, Alexandra Schwartzbrod, Denis Lehane, Donato Carrisi, Maj Sjöwall, Cathy Unsworth, Kent Anderson, Qiu Xiaolong, Edmon Baudouin. Un sujet est dédié à la romancière Hannelore Cayre, publiée aux éditions Métailié. Notons aussi une page concernant Hafed Benotman et Anne Perry, qui ont pour point commun d'avoir eu des ennuis avec la Justice. Plusieurs autres “pages spéciales” s'intéressent à des sujets ciblés, citant quelques ouvrages (avec un extrait de “L'homme qui a vu l'homme” de Marin Ledun).

Un bel article souligne que des auteurs littéraires ont voulu s'approcher du réel, au risque d'un procès avec les intéressés. Parfois, avec un grand talent, comme Truman Capote. On lira avec plaisir la conception de Pierre Lemaitre sur le réalisme : “Il ne faut pas confondre le réel et l'exactitude. Chacun a sa réalité, sa vérité. L'exactitude, c'est deux et deux font quatre, c'est indiscutable. Mais quatre euros pour moi, quatre pour vous ou quatre pour un SDF, ce n'est pas la même chose… Du coup, j'ai envie de vous répondre que l'exactitude, je m'en fiche. Dans mon roman “Cadres noirs”, j'ai interverti le réquisitoire du procureur avec la plaidoirie de l'avocate. Même si je sais que ça ne se passe pas comme ça dans la réalité, je fais ce que je veux. Pour créer l'effet que je souhaitais, pour la dramaturgie de mon texte.” On nous propose au final une nouvelle inédite de Bernard Werber, “Meurtre dans la brume”.

Espérons donc que ce hors-série “Les cahiers du polar”, disponible tout l'été, ne sera pas un numéro unique. Il s'adresse autant aux amateurs de faits-divers qu'aux passionnés de polars.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements Polar_2014
commenter cet article

commentaires

Pierre FAVEROLLE 04/07/2014 06:55

Salut Claude, je rattrape mon retard, car ça fait plus d'une semaine que je n'ai pas eu le temps d'aller voir mes blogs favoris. En ce qui concerne celui ci, je suis peu tenté. Ce que j'adore dans le polar, c'est quand il reste au niveau de l'imagination. Les faits divers, très peu pour moi. Amitiés

Claude LE NOCHER 04/07/2014 11:05

Salut Pierre
Restons dans le fictionnel, en ne détestant pas qu'il se rapproche d'une réalité crédible, alors... Amitiés.

Yv 03/07/2014 11:35

Salut Claude, j'avoue que la multiplication des émissions télévisées concernant les faits divers me rebute, j'aime le polar, tu as pu le remarquer, mais le genre que je préfère c'est encore le roman policier, même si je ne dédaigne pas regarder un film ou une série policière. J'aime beaucoup la citation de P. Lemaître qui relativise le point de vue, même si je ne suis pas fan de ces bouquins...
Amicalement,

Claude LE NOCHER 03/07/2014 16:19

Salut Yves
Je regarde peu -quasiment pas- la télé, ces programmes me sont presque étrangers. La scénarisation du fait-divers y est sans doute "chargée" (c'est ce qui m'a semblé en voyant un ou deux extraits de Faites entrer l'accusé). Ce numéro a le mérite de montrer le fait-divers dans nos sociétés, son exploitation envers le public. Pierre Lemaitre est, je l'avais déjà noté, un type lucide et honnête (par rapport à son écriture, il le prouve ici).
Un de ces jours, je lirai sûrement son Prix Goncourt. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/