Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 09:30

Chaque année, l'association “813 - les amis des littératures policières” attribue ses Trophées (romans français, romans étrangers, et bédés) et son Prix Maurice Renault (documentaire). Pour le second tour 2014, les votes se font jusqu'au 20 septembre, les résultats seront donnés le 5 octobre. Voici les sélectionnés :

Trophée du roman francophone : Sandrine Colette (Des nœuds d'acier), Paul Colize (Un long moment de silence), Ian Manook (Yerruldeger), Elsa Marpeau (L'expatriée), Elena Piacentini (Le cimetière des chimères).

Trophée du roman étranger : Victor del Arbol (La maison des chagrins), Sam Millar (On the Brinks), Jo Nesbö (Fantômes), Martyn Waites (Né sous les coups), Don Winslow (Dernier verre à Manhattan).

Trophée Bande-Dessinée : Guardino et Diaz Canales (Blacksad5: Amarillo), Hureau et Rabaté (Crève saucisse), Ellroy, Hyman, Matz et Fincher (Le dahlia noir), O.Balez et A.Le Gouëfflec (J'aurai ta peau, Dominique A.), Backderf (Mon ami Dahmer), Brüno et Nury (Tyler Cross).

Prix Maurice Renault : François Guérif (Du polar), Claude Mesplède (Trente ans d'écrits sur le polar), C.Thiébault et M.Demets (Polar), La tête en Noir (bulletin/fanzine), Action-Suspense (blog).

Trophées 813 : la fin d'une règle approuvée par les adhérents ?

Dans le cadre du Prix Maurice Renault, seraient donc nominés François Guérif et Claude Mesplède. (L'étant moi aussi, je précise que je préfère qu'il soit décerné à quelqu'un d'autre). Ces deux anciens présidents de 813 ont, chacun, déjà reçu plusieurs prix dans le cadre de ces Trophées. 813 nous répond que Frédéric Prilleux, juge arbitre de ces votes, avait disqualifié les deux livres en question, respectueux du règlement : "Unicité du prix : un auteur ne pourra être primé qu’une seule fois" On ne peut faire plus clair et limpide, pas d'interprétation possible.

Le Conseil d'Administration de l'association 813 en a débattu, réintégrant ces ouvrages. Au prétexte que “Du polar” devrait davantage à Philippe Blanchet. J'ai en main ce livre publié en mars 2013 dans la collection Manuels Payot. Aucune ambiguïté sur l'intitulé : "François Guérif - Du Polar" (sous-titré Entretiens avec Philippe Blanchet). Hormis une petite page introductive de Ph.Blanchet, tout est de François Guérif. Ce livre est répertorié partout sous son nom. Quant il produisait le magazine Polar, qui lui valut déjà un ou plusieurs Trophées, il ne s'occupait pas non plus de chaque aspect technique, je pense.

Guérif bénéficiant de cette entorse au règlement, Mesplède en a profité aussi. Par ailleurs, James Ellroy ayant déjà reçu le Trophée 813 pour son roman “Le Dahlia noir”, la version bédé de ce livre ne peut évidemment pas concourir ("Unicité du prix : un auteur ne pourra être primé qu’une seule fois"). Troisième concession face à une règle explicite.

Force est de constater que le Conseil d'Administration de 813 permet de nouveau le cumul, renonçant (de facto) à ce principe d'unicité des Trophées, adopté voilà quelques années et approuvé par les adhérents. Une décision prise en petit comité, cette fois sans consulter les membres de l'association. On peut éprouver du respect pour certains dirigeants de 813, tout en déplorant ces méthodes irrégulières.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article

commentaires

pierre seguelas 04/07/2014 10:41

Salut Claude,¨pour ma part, et avec tout le respect que je leur dois, je n'ai aucun mal à trancher : y at'il une vie après Ellroy, Guérif et Mesplède. Comme l'a dit Alfredo sur la liste 813 : n'est-il pas temps de prendre en compte les blogs et les sites web ? Je me pose aussi quelques questions quant à la curiosité des ziens : comment se fait-il qu'un travail comme celui qu'a produit Pierre Gauyat chez Encrage (février 2013) "Jean Meckert, dit Jean Amila, du roman prolértarien au roman noir contemporain" n'arrive-t'il pas pas dans les cinq de la sélection Maurice Renault? Est-ce de la paresse intellectuelle, un défaut d'information? J'ai quelques réponses à ces questions, mmais il serait trop long de les exposer ici.
Amitiés
Pierre

Claude LE NOCHER 04/07/2014 16:55

Il est certain que davantage de "petits éditeurs" et de romancières, ce serait un point très positif. Pour le GPLP comme pour les Trophées 813, s'entend. Amitiés.

pierre séguélas 04/07/2014 16:15

Je ne conteste pas du tout le fait que la sélection pour le GPLP soit de qualité ou pas, mais tu remarqueras que les cinq premiers auteurs que tu cites sont chez des éditeurs qui ont pignon sur rue : Gallimard, Albin Michel, Vivianne Hamy, Lina Levi et Actes-Sud et qu'ils ont bénéficié de la logistique de ces maisons avec tout ce que cela comporte ...il me semble que cette sélection est un peu convenue, ne prend que très peu de risques et est très "couillue" (combien de femmes ? Une pour le francophone!). Je suis un incorrigible défenseur de la diversité, de la veuve et de l'orphelin
Amitiés
Pierre

Claude LE NOCHER 04/07/2014 15:57

En relisant la liste des sélectionnés du GPLP, je constate qu'il y a beaucoup de nouveaux talents francophones : Nicolas Mathieu, Eric Maravelias, Ian Manook, Alexis Ragougneau, Emmanuel Grand, et d'autres auteurs confirmés depuis assez peu : Jérémie Guez, Marin Ledun, Marc Charuel, Elisa Vix, voire des cas originaux comme Florent Couao-Zotti. C'est aussi vrai pour les romanciers étrangers. Le GPLP est une référence qui, sans doute, devrait nous inspirer chez 813. L'unicité des prix était un moyen d'y parvenir, en toutes catégories.
Certes nous sommes un microcosme de passionnés (un mundillo, comme tu dis), mais quand même une association comptant quelques centaines d'adhérents, à respecter eux aussi. Car tous ne sont pas adeptes d'un roman noir pur et dur, labellisé, mais aiment souvent la diversité de lectures.
Amitiés.

pierre séguélas 04/07/2014 14:59

Je suis en total accord avec toi sur l'unicité du prix; et puis entre nous, Guérif et Mesplède ont-ils besoin d'une récompense? Leur travail, sur la durée, ne plaide-t'il pas pas en leur faveur? Récompenserait-on la famille? Serions-nous dans la consanguinité (*813 à laquelle j'appartiens)? Pour le deuxième tour des Maurice, je propose donc que Guérif et Mesplède se départagent soit à la pétanque à Vaison-la-Romaine, soit au baby-foot à Lamballe, soit à la belote coinchée dans un bistrot de La Bastille (Pouy compterait les points).
N'est-il pas enfin venu le temps de donner de la respiration à ces trophées (* il est à noter que les trophées 813 sont les seuls prix au monde où il est possible d'être en même temps juge et partie; n'est ce pas une anomalie?). Les discussions que nous avons aujourd'hui au sujet des trophées sont la preuve évidente que le mundillo de la Noire reproduit à quelques poils près les mêmes schémas que la Blanche et conduit aux mêmes errements.
J'ai toujours voté pour les prix 813 (à l'exception d'une année) : en ce qui concerne les romans, j'ai pour principe de retenir la qualité de la littérature comme critère premier et essentiel dans mes choix. Pour mes votes (à moins qu'il y ait une différence notable dans l'écriture et dans la construction de l'histoire) : je donnerai toujours la priorité à un(e) jeune auteur(e), à un(e) auteur(e) moins en cours , à un premier roman, à un petit éditeur...
Amitiés
Pierre
* je tiens à préciser que j’ai le plus grand respect pour François Guérif et Claude Mesplède et...que j'aime JB!

Claude LE NOCHER 04/07/2014 11:27

Salut Pierre
On aurait pu mettre aussi en valeur l'ouvrage de notre camarade Roland Sadaune, puisque nous envisageons d'autres éventualités. "Paresse intellectuelle, défaut d'information?" Non, beaucoup d'adhérents s'informent, sur les documents comme sur les romans. Mais hésitation à voter pour de moins connus, sûrement. Et la Revue 813 parle peu de ces ouvrages, il me semble, de même qu'ils ne parlent jamais des blogs et sites. Bon, je me suis fait allumer par la clique habituelle quand j'ai soulevé ce point, n'y revenons pas. Cela dit, hormis Luis Alfredo, quelques adhérents m'ont fait part du même questionnement que lui. Quant à notre sujet, "unicité du prix", c'est oui ou c'est non, pas "c'est selon".
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 04/07/2014 06:58

Salut Claude, j'ai vu les discussions sur la liste 813. Je comprends les avis des uns et des autres et j'ai du mal à trancher. De toutes façons, je ne vote pas pour les BD (je n'en lis pas) et pour le trophée Maurice Renault, je vote pour ... Action Suspense ! Amitiés

Claude LE NOCHER 04/07/2014 11:18

Merci Pierre
Il n'y a pas vraiment d'esprit polémique de ma part. Juste l'espoir d'un respect des règles. Les arguties bancales, je les laisse à la cour de récré de 813. Tiens, je n'ai aucune raison de cacher mes votes probables :
Trophée roman français : Elena Piacentini
Trophée roman étranger : Sam Millar
Trophée bédé : O.Balez et A.Le Gouëfflec (parce que j'ai bien Arnaud Le G.)
Prix Maurice Renault : ben finalement, je vais suivre ton idée.
Amitiés.

holden 03/07/2014 16:10

rien ne reste tout bouge, le cumul mouarf.... il y a du flouze à la clef ?

Claude LE NOCHER 03/07/2014 16:22

Salut Dom,
Quelques ventes supplémentaires au final, certainement, mais point d'oseille. Juste à savoir que cette décision d'unicité des Prix ne date que de deux ou trois ans, c'est tôt pour la jeter aux oubliettes. Amitiés.

Yv 01/07/2014 07:57

Salut Claude, moi je n'y connais rien, mais le mieux c'est de faire comme Romain Gary/Emile Ajar...
Amicalement,

Claude LE NOCHER 01/07/2014 08:11

Salut Yves
Romain Gary dupa (un temps) son monde, à une époque où les pseudonymes se multipliaient, effectivement. Une mode à relancer, peut-être ? Amitiés.

Oncle Paul 30/06/2014 14:07

Bonjour Claude
Moi aussi je suis dubitatif devant l'interprétation qui est faite quant au règlement pour l'attribution des prix 813. Et malgré la sympathie que j'éprouve envers François Guérif et l'amitié que je porte à Claude Mesplède, j'abonde dans ton sens. Donc je ne voterai pas pour eux, et d'ailleurs c'était ma décision première puisqu'au premier tour je les avais volontairement occultés. Sans vouloir établir ici une liste, je peux simplement dévoiler que j'avais voté pour Roland Sadaune pour Facteurs d'ombre. Hélas il n'est pas dans la liste. Tant pis.
Amitiés

Claude LE NOCHER 30/06/2014 16:18

Bonjour Paul
Tu sais l'affection que j'ai pour Claude Mesplède et mon admiration pour François Guérif. La question n'est, en effet, pas là. Une telle règle, dans ce cas admise par tous puisque permettant l'émergence d'autres talents, ne se modifie pas au gré de décisions arbitraires. J'émets ici un regret, non pas une attaque contre quiconque. Et peut-être le souhait que la "vie associative" de 813 ne soit pas morte. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/