Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 04:55
Charles Williams : Allô ! L'assassin vous parle (1958)

Jerry Forbes est un Texan âgé de vingt-huit ans. Suite à un incident à Las Vegas, il se fait oublier en Floride sous le nom d'Hamilton. Amateur de pêche en mer sportive, il se trouve à Key West. C'est là qu'il fait la connaissance de Marianne Forsyth, venue de Louisiane. Elle avoue trente-quatre ans, mais en aurait trente-huit. Elle fait semblant de s'intéresser à la pêche, alors que son but est ailleurs. Par des détectives, elle sait tout de Jerry Forbes. Le couple s'installe dans un motel de Miami où, devenus intimes, elle va tout lui expliquer. Bien qu'épris de Marianne Forsyth, Jerry Forbes est réaliste : “J'avais réussi à m'introduire ici parce qu'elle avait besoin de moi pour quelque chose et elle s'était soumise avec une certaine complaisance; il n'y avait rien de fortuit dans tout cela. Tout était magnifiquement contrôlé, calculé.”

Il a exactement la même voix que Harris Chapman, ex-patron de Marianne Forsyth, un homme d'affaires de Louisiane. En réalité, le jeune femme fut aussi l'amante de Chapman, et le conseilla longtemps sur ses investissements. À peine veuf de sa femme légitime, il l'a trahie en projetant de se marier avec la belle Coral Blaines, vingt-trois ans. C'est pour ça qu'elle veut lui voler une grosse somme et le détruire. Jerry Forbes touchera 75000 dollars comme complice. Pour ça, il devra copier l'allure générale de Chapman, l'essentiel étant qu'il connaisse en détail la vie du businessman. Il étudie le dossier préparé par Marianne Forsyth, écoute les enregistrements de la voix de Chapman. Jerry Forbes ne pourra pas persuader la jeune femme de renoncer, car sa détermination à se venger est immense. Le jour prévu, Harris Chapman arrive à Miami.

Marianne Forsyth ne tarde pas à tuer Chapman. Jerry Forbes commence par se charger du cadavre. Selon son plan, il va se débarrasser du corps en le jetant à l'eau du côté de Key Largo, à bonne distance de Miami. Revenu en ville, il prend la place de la victime à l'hôtel où il devait résider. Il s'agit de faire croire que Chapman est toujours vivant. Imitant la voix du mort, il téléphone à Coral Blaines, et à l'agent de change s'occupant de ses opérations boursières. Il fait livrer des petits cadeaux à des proches de Chapman. Sans doute est-il possible d'aller au bout de sa mission pour Jerry Forbes. Mais jusqu'à quel point, sentimentalement ou pas, peut-il faire confiance à Marianne Forsyth ?...

Charles Williams : Allô ! L'assassin vous parle (1958)

Charles Williams (1909-1975) fut l'auteur de vingt-deux romans noirs, de 1952 à sa mort. En France, ils ont été traduits pour la Série Noire, puis chez Rivages. “Peau de bananes” fut récompensé par le Grand prix de Littérature policière en 1956. Une douzaine de ses titres ont été transposés au cinéma, aux États-Unis et en France. “Fantasia chez les ploucs” reste un de ses plus beaux succès chez nous. “Allô ! L'assassin vous parle” (All the way, 1958 – en Grande-Bretagne : The concrete flamingo) fut adapté au cinéma en 1960 sous le titre “The 3rd voice”. Edmond O'Brien, Julie London et Laraine Day étaient les têtes d'affiches de ce film d Hubert Cornfield.

Traduit par Charles B.Mertens, le roman parut dans la collection Marabout. Il fut réédité en 1990 aux éditions Minerve, avec une nouvelle traduction de Philippe Bonnet. N'ayant pas été retenu par la Série Noire, ni repris chez Rivages, des puristes vont en déduire que c'est un titre plus faible de Charles Williams. Préjugé habituel et absurde. On retrouve ici l'ambiance du sud des États-Unis, chère à cet auteur. Et l'on sent que le héros va s'empêtrer dans une situation qu'il ne maîtrise pas, thème souvent traité par le romancier. L'idée que ça va forcément se gâter alimente un solide suspense. Une issue dramatique est à craindre. Mais sous quelle forme ? Moins ironique que d'autres titres de Charles Williams, mais tout aussi réussi. Un roman noir à redécouvrir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 14/08/2014 09:43

Bonjour Claude
A un jour près tu étais dans le bon tempo car Charles Williams est né le 13 août 1909 !
Mais ce n'est pas le premier auteur dont une partie de la production a été négligée par ses éditeurs français emblématiques. Voir par exemple Bill Pronzini dont j'ai publié hier ma chronique de Mademoiselle Solitude.
Amitiés

Claude LE NOCHER 14/08/2014 10:03

En effet, Paul, mais hier j'ai consacré ma page d'écriture à un auteur bien moins connu que Charles Williams : Fletcher Flora. Oui, Bill Pronzini (j'ai lu ta chronique) a été mis quelque peu à l'écart par les puristes. Vieux débat puisque, hormis Ed McBain, peu d'auteurs de la collection Un Mystère trouvèrent grâce aux yeux des fanatisés de la Série Noire (ou aujourd'hui de Rivages). Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/