Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 04:55

En cet hiver 1930, la steppe enneigée isole plus que jamais le petit village de Vyriv, dans l'ouest de l'Ukraine. Ce qui convient aux habitants, car les envoyés de Staline sillonnent l'Union Soviétique afin d'installer le collectivisme. Être privés de leurs modestes biens, une échéance inéluctable que les paysans d'ici espèrent retarder, faute d'y échapper. Russe d'origine, Luka a longtemps été combattant, avant de s'installer dans le village natal de sa femme, Natalia. Ils élèvent leurs fils jumeaux de dix-sept ans, Viktor et Petro, et la petite Lara âgée de neuf ans. Leur nièce Dariya, fille de Dimitri Spektor et de la sœur de Natalia, est une gamine intrépide de huit ans, qui fréquente leur foyer.

Un jour, Luka et ses fils ramènent à la maison un inconnu quasi-mourant, dont le traîneau transporte les cadavres de deux enfants d'environ dix ans. La fillette morte a été mutilée, comme victime d'anthropophagie. Alors que Luka et les jumeaux enterrent discrètement les corps, Dimitri intervient. Malgré l'incompréhension, les premiers habitants arrivés sont assez raisonnables. Surexcité, Dimitri rameute les autres villageois, exigeant qu'on leur livre l'inconnu. Luka essaie de les calmer, mais ne peut éviter le lynchage. Les affaires du mourant indiquent qu'il s'agissait d'un soldat, d'un officier médaillé. Grâce à des photos, Luka réalise qu'il était le père des deux victimes. Sans doute traquait-il leur assassin.

La petite Dariya a disparu. Luka doit se bagarrer avec Dimitri, le père de la gamine, quand il accuse à tort et à travers. On remarque dans la neige les traces d'un homme botté, qui est certainement le voleur d'enfants. Il est préférable d'attendre le matin afin de tenter de le poursuivre. Luka, ses deux fils et Dimitri partent en chasse. Le coupable laisse quelques traces, volontairement. Quand le petit groupe se trouve à découvert, le criminel les prend pour cible. Luka comprend que c'est un tireur d'élite, assurément bien équipé, qui veut jouer avec eux. “Nous ne sommes plus seulement des chasseurs, nous sommes aussi des proies” constate Luka, qui envisage de continuer seul.

Plus loin, le kidnappeur a laissé comme indice dans la neige un scalp d'enfant. Quand Luka et ses fils rencontrent une jeune femme, Aleksandra, elle leur apprend que les émissaires de Staline sont arrivés dans les villages environnants. Les persécutions ont commencé, sous la direction d'un certain Lermentov. Bien qu'ayant envie autant que ses fils de rentrer à Vyriv, Luka ne peut renoncer à sa mission. Le périple dans la neige se poursuit. Même s'ils arrivent à retrouver le ravisseur et Dariya, les voyageurs risquent de devoir se frotter aux miliciens de Staline. Échapper aux griffes de Lermentov et de ses sbires ne garantit pas pour Luka un retour à une situation normale…

Dan Smith : Le village (Cherche Midi Éd., 2014)

Polar ou thriller ne sont probablement pas les qualificatifs qui conviennent. Un suspense dur, sombre et puissant, voilà ce qu'a concocté l'auteur. Tout est cruauté dans le contexte, et il faut une lucidité teintée d'humanisme pour que le héros résiste aux épreuves. “Tu n'as jamais été un fermier. Tu as toujours été un soldat. Un soldat qui joue au fermier, et je vois dans tes yeux que ce n'est pas ta vraie nature” constate son épouse. Il est vrai que Luka a combattu durant la guerre de Crimée, dans la confusion des camps en présence : “J'appartenais à l'Armée noire anarchiste de Nestor Makhno, qui avait affrontée seule l'Armée blanche du général Wrangel, avant de s'allier à l'Armée rouge.” Toutefois, il n'est pas simplement question d'un jeu de piste, entre un ancien baroudeur et un criminel.

Cette traque se passe à l'époque où débutent le méthodes staliniennes visant à accaparer les biens personnels de la population et à réduire les libertés individuelles, à développer la puissance de l’État russe y compris dans les moindres villages du pays. On sent la tension à Vyriv où, comme partout, la rumeur a précédé la venue des communistes destructeurs. Par contre, cela n'excuse nullement le lynchage initial causé par la haine et l'effet de groupe malsain. Qu'un criminel s'attaque à des enfants n'autorise pas à abolir les justes lois. On est là dans un épisode violent de l'Histoire ─ où plane une menace de plus en plus concrète, où résister est vain car ça ne fait qu'ajouter de la nervosité ─ ce qui influe fatalement sur les faits. Le froid et la neige ajoutent une âpreté aux aventures de ces personnages. Un roman de qualité supérieure.

─ “Le village” de Dan Smith est disponible dès le 21 août 2014 –

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Marine 31/08/2014 15:16

Je le lis en ce moment.
Il sera ma prochaine chronique.

Claude LE NOCHER 31/08/2014 18:19

A bientôt !

Marine 31/08/2014 18:01

Merci de ton intérêt Claude. Pour le moment mon appréciation est positive. J'en suis à la moitié.

Claude LE NOCHER 31/08/2014 16:11

Bonjour Marine
Je suis convaincu que tu vas apprécier, mais il se peut aussi que la dureté de l'intrigue heurte certain(e)s. J'irai volontiers lire a chronique. Amitiés.

wollanup 08/08/2014 11:55

Mon cher Claude,

Je l'ai lu la semaine dernière et j'ai de suite joint l'auteur pour lui signaler à quel point son roman m'avait séduit et il a gentiment répondu à ma bafouille. C'est un roman excellentissime avec un suspense constant et diaboliquement agencé. C'est un thriller mais beaucoup plus que cela et un moyen de prouver que l'histoire se répète à une époque où en Ukraine, il y a toujours les Russes magouillant pour s'accaparer le pays et où on peut dézinguer des avions dans la quasi-indifférence internationale.
Je n'ai pas du tout aimé le titre français qui me rappelle trop le très réussi film de M. Night Shyamalan et qui n'a rien à voir avec le bouquin si ce n'est le sentiment d'effroi présent dans les deux œuvres."Le voleur d'enfants" allait, pour moi, très bien même si je ne peux expliquer ici mes raisons sans dévoiler une partie de l'intrigue.
Ce roman sera certainement un évènement de la rentrée dans son genre mais ce ne sera pas le seul. Je finis en ce moment "le fils" de Philip Meyer qui, pour moi, est un chef d'œuvre, égal dans son lyrisme, son âpreté, son histoire,son contexte et sa beauté du "Dans le grand cercle du monde" de Joseph Boyden, une histoire du Texas absolument éblouissante et qui ravira tous ceux qui feront l'effort initial nécessaire de plonger dans le bouquin sérieusement.
"le village" est une réussite mais j'attendrai, pour ma part, le 21 pour le chroniquer...je m'y étais engagé.
Amitiés.
Wollanup.

holden 13/08/2014 14:19

bah whoui...j'ai failli passer à coté....tu lis la 4 eme de couv, tu lis le titre, tu le vois callé en thriller, tu n'as pas envie alors, que c'est une pépite, qui n'est pas un thriller
bon je vais fumer

Claude LE NOCHER 13/08/2014 10:26

A vot'service, m'sieur !
Et encore un exemple de livre sur lequel il serait con de coller une étiquette, polar ou thriller, car c'est plus dense que ça. Amitiés.

holden 13/08/2014 10:04

oui c'est peinant pour eux...
bon effectivement c'est un grand roman d'aventures, un grand j'ai passé la moitié, avec derrière la fresque historique d'un communisme équivalent à la désolation.
merci pour ta chronique

Claude LE NOCHER 12/08/2014 17:56

Eh ouais, y en a qui ont du mal à lire Télé 7 Jours ou Closer, alors "lire des pavés", c'est pas dans leurs cordes. Ou alors, ils n'ont qu'à acheter l'autobiographie de la star de la semaine : y a toujours un cahier-photo au milieu, c'est de leur niveau. J'ai même entendu une fois : "J'attends qu'ils en fassent un film" au sujet d'un gros bouquin, que ce clampin-là ne lirait jamais.
Amitiés.

moi dit le Moi 12/08/2014 17:30

effectivement, cela me plait de plus en plus, j'ai bouffé et lu au boulot...tranquille
bien que tu as toujours un gros con qui te dit, tu lis des pavés comme cela....
remarque de moins en moins, vu mes réponses...mais bon, il en reste que je n'ai pas encore puni ^^

Claude LE NOCHER 12/08/2014 15:32

Salut Dom
Dès qu'il sera question de lynchage, le pire acte de bêtise qui soit, ça va commencer à t'exciter... et je suppose que la suite te séduira. Ambiance dont notre ami W. nous dira itou ce qu'il en pense. Ben ouais, j'ai adoré, alors j'ai pas attendu. Vu que j'ai lu le Robert Crais et le Louis Sanders avec six mois de retard, ça compense. Amitiés.

moi dit le Moi 12/08/2014 11:53

hey l'autre il l'a lu, je parle du breton ^^
parfait je le suis dedans, mais je me suis engagé à le chroniquer, donc deux chroniques, pour le moment j'en suis à la page 64
déjà le héros est de la mouvance de Mahkno, un anar, ca me plait fortement.
bon début, mais pas exceptionnel pour le moment on en reparle
je le chroniquerai finalement le18 pour faire chier tout le monde, moi y compris
si je suis chafoin ce jour je dirai oui et vous ?

Claude LE NOCHER 08/08/2014 16:41

Salut W.
Je vois que nous sommes d'accord sur la qualité supérieure de ce roman. Je ne vais pas en rajouter sur mon argumentaire et le tien. J'ai pensé qu'un teasing autour de ce bouquin n'était pas mauvais, à moins de deux semaines de sa sortie. Car, en effet, la rentrée s'annonce encore chargée et brillante. J'ai une demi-douzaine de livres sous le coude qui sont plutôt excitants. Il faudra que je m'intéresse aussi à Philipp Meyer.
Ah, quelle vie de forçat de la lecture ! (^_^)
Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 08/08/2014 09:48

Salut Claude, je le note pour ma rentrée. Merci. Amitiés

Claude LE NOCHER 08/08/2014 10:12

Salut Pierre
Il sera dispo dans deux semaines. Il devrait figurer parmi les romans "forts" de cette rentrée automnale. Amitiés.

Philippe 08/08/2014 06:27

Bonjour M. Le Nocher,

Je sais que vous ne commentez jamais les titres des livres puisque le plus souvent choisis par l'éditeur. Remarquons la différence entre le titre original signifiant le voleur d'enfants et le titre français le " Village " . Ce qui est me semble-t-il aussi le titre d'un film fantastique d'il y a quelques années sur un village coupé du reste du monde où les gens vivaient donc en communauté fermée. Le voleur d'enfants aussi c'est le titre d'un film.

Petite incidente : d'après votre chronique, la petite Lara ne semble jouer qu'un rôle secondaire, mais puisqu'il y a ce prénom souvenons-nous que, en plus de Lara Fabian la chanteuse, la " chanson de Lara " est le nom du générique, avec la musique de Maurice Jarre le père de Jean-Michel, du film le " Docteur Jivago " ( 1965 ), de David Lean, avec Omar Sharif, Alec Guinness, Geraldine Chaplin, Julie Christie dans le rôle de Lara Fiodonova. D'après le roman de Boris Pasternak, qui en 1960 fut empêché par les autorités soviétiques de sortir d'URSS pour aller recevoir le prix Nobel de littérature attribué à son roman.
A la Grande-Motte le mois dernier j'ai eu l'occasion dans un café de rencontrer un nommé Fabrice Pasternak ( né en 1969 à Longjumeau comme l'attestait sa carte d'identité ), ancien Versaillais avant son installation en Languedoc, qui m'a dit qu'il se trouvait qu'il était le petit-fils de Boris Pasternak.

Cordialement

Claude LE NOCHER 08/08/2014 06:49

Bonjour Philippe
Je suis absolument d'accord avec vous sur cette question du titre. "Le village" parait un peu fade, mais il s'agit bien du cas d'un village. "Le voleur d'enfants" ne colle pas non plus complètement (mais pouvait séduire une clientèle anglophone). Très difficile de trouver un titre "percutant", en l'occurrence. D'autant que toute référence au stalinisme dans le titre serait interprété comme "roman politique", ce qui serait inexact ou imparfait aussi... Vous comprenez pourquoi j'évite de m'attarder sur ces questions dans mes chroniques... Quant à Lara, que son père appelle aussi Larissa, ce prénom fut courant en Russie ou en Ukraine. "Le docteur Jivago" est un film remarquable (mémorable Omar Sharif) mais que je ne classerais pas dans mes préférés. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/