Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 07:20

La cambrousse ! Depuis que le train avait quitté Rennes et passé les derniers espaces urbanisés, le détective évitait de regarder par la fenêtre. Il sentait comme un malaise. Un “privé”, c'est citadin. Ça n'a sa place que sur les boulevards et dans les ruelles des métropoles, ça n'investigue que sur les avenues bordées de troquets. Un détective, ça ne connaît que les places embouteillées de bagnoles, et les squares servant de refuge aux solitaires ou aux jeunes mères avec enfants. Un “privé”, ça veut bien prendre des coups et en distribuer, mais uniquement dans la jungle des villes. À la sortie d'un club de strip-tease ou dans une venelle mal éclairée, c'est là qu'une bonne castagne trouve sa justification.

Une marre de sang sur le bitume, un cadavre sur le pavé de la rue, ça fait son effet. Mais dans un chemin creux campagnard, ça manque de prestige. Un meurtre sur une départementale, on frise le ridicule. Hors des villes, n'existe plus que le crime passionnel ou l'assassinat par intérêt. Quelques crises de folie alcooliques, des cas de vengeance hystérique, il paraît qu'on en dénombrait de temps à autre dans nos confins provinciaux. Pas de quoi faire frissonner l'agent de recherches, puisque c'est ainsi qu'on nomme désormais le détective privé. Entre enquêtes high-tech sur des affaires d'espionnage industriel et prise de renseignements sur de futurs employés, les missions du “privé” se résumaient de plus en plus à de la paperasse.

Alors, pour retrouver le goût du métier, un brin d'excitation, il fallait bien accepter des affaires à l'extérieur des périphériques, éloignées des centres urbains. On lui avait assuré que c'était à Lamballe qu'il croiserait la crème du crime. Les Côtes d'Armor, la Bretagne ? Pourtant pas criminogène comme région, selon les statistiques. Encore heureux que ce soit desservi par le train, TER et TGV. Le “privé” consulta une fois de plus la liste des suspects, en commençant par les femmes. Le détective est misogyne, c'est dans sa nature. « Dominique Sylvain, Elena Piacentini, Maud Tabachnik, Cristina Fallaras, Anouck Langaney, Anne Rambach, Sarah Cohen-Scali, Nathalie Beunat, Pascale Dietrich ». Bonne occasion de rencontrer des femmes fatales ?

Lamballe (22) : Festival Noir sur la ville du 14 au 16 novembre 2014

La liste se poursuivait avec une brochette hétéroclite de suspects masculins : « Marc Villard, Francesco De Filipo, Ignacio Del Valle, Marin Ledun, Jérôme Leroy, Lorenzo Lunar, Karim Madani, Ian Manook, Dominique Delahaye, Emmanuel Grand, Michel Bussi, Jean-Bernard Pouy, Hervé Commère, Gérard Alle, Briac, Michaël Mention, Raymond Castells, Jean-Paul Nozière, Yvon Coquil, Alain Emery, Cyriac Guillard, Dominique Chappey, Laurent Guillaume, Jean-Hugues Oppel, Arnaud Le Gouëfflec, Christophe Léon, Renaud Marhic, Claude Mesplède, Guy Jimenes, Jeff Pourquié, Eric Sanvoisin. » S'il fallait étudier les CV de tous ceux-là, le “privé” n'était pas au bout de ses peines.

Puisqu'ils s'étaient tous donné rendez-vous le week-end des 15 et 16 novembre 2014 à Lamballe, il y avait bien une raison. Le détective se promit d'en découvrir le motif. Il s'était un peu renseigné, avant. Préférable quand on débarque dans une petite ville inconnue. En gare de Lamballe, il descendrait du train, sortirait du bâtiment, longerait le parking vers la gauche, descendrait un escalier pentu, passerait sous le pont de chemin de fer, et serait illico en vue de la salle municipale où se tenait la réunion secrète. Peut-être pas si clandestine, finalement, puisque des centaines de personnes venaient, elles aussi, rencontrer les auteurs invités pour “Noir sur la Ville”.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Infos et évènements
commenter cet article

commentaires

alain 07/09/2014 12:04

Merci Claude

Claude LE NOCHER 08/09/2014 06:17

Salut Dom
J'ignore si la santé de Claude Mesplède lui permettra d'aller dans l'un ou l'autre des festivals, Lamballe ou Vienne, les invités étant toujours annoncés "sous réserve".
M'étonnerait pas que Lamballe, ça t'emballe ! Un peu juste question "invitées", mais c'est selon qui est dispo ou pas. Nadine Monfils, Sylvie Granotier, Claire Favan, Danielle Thiery, entre autres, sont annoncées dans ton bled. Tu pourras faire un gros poutou de ma part à Nadine. Amitiés.

fuck him 07/09/2014 20:53

d'ailleurs il fait comment claude mespede pour etre au deux ^^ salons, je crois qu'a vienne ils deconnent gravement

fuck him 07/09/2014 20:48

Lamballe, ca me fat penser aux gonzesses, je l'emballe ou pas, puis que c'est le même date que sang d'encre à vienne, et qu'un jour, j'irai..........;yeahhhhhhhhhhhhhhh

Claude LE NOCHER 07/09/2014 15:52

Y a pas d'quoi, cher Alain.

Philippe 06/09/2014 21:32

M. Le Nocher,

Si vous voulez faire du marché noir, vous savez que relativement près de chez vous, à Rennes, ce sera possible ?

Voyez sur la Courte Echelle :

http://lacourteechelle.hautetfort.com/archive/2014/09/05/le-marche-noir-5441233.html

Cordialement

Claude LE NOCHER 07/09/2014 15:51

Merci pour cette info, Philippe.

Philippe 06/09/2014 20:55

Bonjour M. Le Nocher et tout le monde,

J'avoue que, si je me doute que quand on est en Bretagne et qu'on parle de Lamballe, on le fait tout comme on parle d'autres lieux à d'autres moments, d'un point de vue parisien, chaque fois qu'on voit le nom Lamballe, plus qu'à la ville bretonne on pense d'abord à la princesse de Lamballe, amie et parente de Marie-Antoinette qui fut massacrée par la populace de Paris avant même le début de la Terreur, son corps découpé en morceaux et même rôti et mangé en grande partie - l'un des rares cas de cannibalisme connus à cette époque et en Europe - et sa tête fichée sur une pique que la foule alla présenter telle un étendard à Marie-Antoinette.
Il y a une rue de Lamballe dans le 16ème.
Il y a je crois un rapport entre la ville de Lamballe et les titres de prince et princesse de Lamballe qui existaient sous l'Ancien Régime.

Cordialement

Claude LE NOCHER 06/09/2014 21:20

Quand on évoque Lamballe, on devrait se souvenir de son haras qui - comme celui d'Hennebont dans le Morbihan - a/ont fourni des chevaux remarquables, il me semble même pour le fameux Cadre Noir de Saumur. Et quelques autres sites : http://balladesenbretagne.eklablog.com/cotes-d-armor-lamballe-boucle-de-14-km-p636755
Certes, historiquement, ces terroirs restèrent catholiques et royalistes autrefois. Notre chère Zénaïde Fleuriot n'était-elle pas native de Saint-Brieuc ? Pour sourire, mon ami Firmin Le Bourhis a écrit un roman intitulé "Embrouilles briochines". On lui demande souvent quel est le rapport avec les brioches, alors que c'est le nom des habitant(e)s de Saint-Brieuc. Autre amusement, à Lamballe on n'est pas loin de la Côte de Penthièvre (ou du Penthièvre). Or, dans la presqu'île de Quiberon, à l'opposé de la Bretagne, vous trouvez aussi l'isthme de Penthièvre et son fort militaire. Eh oui, il y a bien des choses à découvrir en France. Amitiés.

Alain Emery 06/09/2014 20:43

Je confirme pour les repas, pour l'ambiance, et pour cet article sacrément bien ficelé. Je suis ravi et touché d'en être. Et j'espère t'y croiser...

Claude LE NOCHER 06/09/2014 21:11

Cher Philippe
Une partie de ma famille maternelle, dont mon parrain, s'appelait Emery. Sans lien avec mon copain Alain, qui est plutôt du nord de la Bretagne. Si vous croisez un de ses livres, en particulier ses recueils de nouvelles, ne les manquez pas : il possède un énorme talent. OK, il n'aime pas que je dise ça. Mais ce n'est que la vérité.
Amitiés.

Claude LE NOCHER 06/09/2014 21:08

Ben tiens, mon cher Alain, sûr que (sauf problème) je ne manquerai pas ce rendez-vous. Où tu as largement toute ta place, je me répète. Tu n'auras qu'à signer tes livres au coin-bistrot, y a pas de raison de rester derrière ta table. Sauf si on te place entre Dominique Sylvain et Elena Piacentini, là oui, tu seras excusable, et tu pourras friser ta moustache. Je t'embrasse (fraternellement).

Philippe 06/09/2014 21:05

Bonjour M. Emery,

Vous voyez " Crin-Blanc " , le film de 1951 ou 1952, de Jacques de Baroncelli - peut-être, mon souvenir n'est pas très frais, je veux dire mon souvenir de lecture, je n'étais pas né en ce temps-là - qui se passe en Camargue dans le milieu des gardians et manadiers, sur l'amitié de ce cheval blanc et d'un jeune garçon nommé Folco ?
Avec un scénario d'Albert Lamorisse, puis plus tard - je crois que c'était ce que nous appelons aujourd'hui une novellisation, un roman tiré d'un film et non l'inverse - un roman par l'écrivain René Guillot publié dans l'Idéal-Bibliothèque d'Hachette, en jeunesse ?
Vous savez sûrement que le jeune acteur s'appelait Alain Emery, comme vous ?
M. Le Nocher, en réponse à ma question, m'avait un jour confirmé ce dont je me doutais, que vous étiez homonyme avec ce jeune acteur, puisque sans indiscrétion - M. Le Nocher et d'autres l'ayant dit ici ou là - vous êtes né en 1965 ou presque, alors que le film " Crin-Blanc " datant du début des années cinquante cet Alain Emery est né sans doute avant la guerre ?

Cordialement

kill me, quiclkly 06/09/2014 15:20

il parait que c'est un des meilleurs festivals de France, j'en ai entendu que du bien part les auteurs..
sinon, sacré article, je te donne une palme, allez à la plonge ^^

Claude LE NOCHER 06/09/2014 15:40

Merci Dom
Petit exercice de style, pour varier la présentation de ce genre d'évènements... Oui, l'ambiance est franchement sympa à Lamballe, et les repas pour les invités sont succulents. On ne leur demande même pas de faire la plonge, là-bas ! ! ! Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/