Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 04:55

Petit hommage à Pierre Nemours, qui fut un des piliers de la collection Spécial-Police du Fleuve Noir d'autrefois, de 1964 à 1983. Beaucoup de ses romans mirent en scène le commissaire Marc Vieljeux, que nous trouverons dans le premier titre. Le second est l'avant-dernier roman publié par Pierre Nemours, décédé en 1982, probablement un de ses plus réussis.

"La mort au tournant" (Fleuve Noir, 1975)

Marc Vieljeux est un ancien commissaire de la Police Judiciaire. Compte tenu de sa grande expérience, il s'est reconverti en enquêteur-conseil. En ce mois de juillet, c'est le début des vacances pour Vieljeux, en villégiature dans sa propriété de Sens. Une charmante jeune femme, Lelia Torelli, vient lui soumettre une affaire. Elle affirme que son amant, Antonin Lépagneul, a été assassiné. Pourtant, l'enquête sur la mort de cet ingénieur mathématicien a conclu à un accident. Ce qui rend Lelia Torelli sûre d'elle, c'est que la précieuse serviette à documents de Lépagneul n'a pas été retrouvée. Les premiers éléments recueillis par Vieljeux indiquent que ça mérite de nouvelles investigations.

Toute l'affaire tourne autour du projet de construction d'un barrage EDF à Castelbazas, une bourgade des Pyrénées. Voilà le dossier qu'étudiait Lépagneul, celui qui se trouvait dans sa serviette. Se rendant sur place, Vieljeux s'aperçoit que l'agent immobilier Paul Carmona est en train d'acheter de nombreux terrains sur le site du futur barrage. Ou, plus exactement, aux abords du site. En ce milieu de la décennie 1970, les scandales touchant l'immobilier sont constants, telle l'affaire Scopa. Des magouilleurs, certes, mais sont-ils prêts à tuer pour arriver à leurs fins ? D'ordinaire, ils tentent de convaincre, de séduire. Quand l'adversaire s'attaque directement à sa cliente, l'ex-policier Vieljeux doit faire preuve d'intuition pour se protéger lui-même. C'est en retournant à Castelbazas, qu'il espère dénouer les mystères de ce dossier…

Pierre Nemours : La mort au tournant (1975) + Delphine ou le crime parfait (1982)

"Delphine ou le crime parfait" (Fleuve Noir, 1982)

Delphine Rochetti habite Saint-Brigue-sur-Loire. Cette demoiselle sexagénaire a toujours vécu dans cette petite ville. Elle est extrêmement pieuse, au point qu'on la qualifie de bigote, de grenouille de bénitier. Chaque après-midi, elle s'occupe de la bibliothèque municipale. Depuis peu, elle se confie à son journal intime… Le jeune Régis Gaillard a été assassiné. Un chaud lapin, le rejeton des garagistes locaux. On soupçonne d'emblée son amie Fabienne Sourgues de l'avoir tué. D'autant que deux indices la désignent comme coupable. Ça rappelle à Delphine le drame de sa propre jeunesse, durant l'été 1939. Son amant René mourut à la guerre, alors que venait de débuter leur histoire d'amour. Delphine ne veut pas que Fabienne endure des situations comparables.

Durant la garde à vue de la jeune fille, Delphine commet un second meurtre dans les mêmes conditions que le premier. Tuer le pharmacien Alcide Rigouret, homosexuel menant une vie secrète, ce n'est pas vraiment un péché selon les critères de Delphine. Les enquêteurs doivent relâcher Fabienne. Ce qu'ils auraient fait de toutes façons, car les indices retenus contre elle n'étaient pas concluants. Delphine essaie de gommer de sa mémoire ce crime “pour rien”. Tout en se tenant informée de l'enquête, grâce à la femme du brigadier-chef de gendarmerie, Mme Bolquert. C'est qu'elle est bavarde, son amie Simone. Alors que Delphine essaie toujours de trouver le meurtrier de Régis Gaillard, l'arrivée du commissaire Horowitz va la contraindre à ruser. La vieille demoiselle imagine que Régis était mêlé à quelque trafic. La police est aussi active que Delphine, qui devra se montrer habile pour ne pas être suspectée...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Oncle Paul 28/09/2014 15:35

Bonjour Claude
Heureuse idée de mettre à l'honneur l'un des piliers de la collection Spécial Police mais également des collection Espionnage et Feu du Fleuve Noir.Un hommage lui avait été rendu lors du festival du Roman Policier de Reims de 1982, première manifestation à laquelle je participai. Et ce fut pour moi le plaisir de me rendre compte que le Fleuve Noir n'était pas aussi méprisé que je le pensais ou le lisais ici et là.
Amitiés

Claude LE NOCHER 28/09/2014 16:04

Salut Paul
Je ne sais si l'intégralité des romans policiers de Pierre Nemours étaient excellents, son commissaire Vieljeux copiant Maigret dans certaines enquêtes, mais ses thématiques furent souvent originales. J'en garde plutôt un bon souvenir. Il faudra que j'en relise quelques-uns, un de ces jours où... je serai un brin nostalgique. Amitiés.

Philippe 28/09/2014 12:12

Bonjour M. Le Nocher,

A propos de scandale immobilier, vous avez lu comme moi que l'album d'Astérix " Le Domaine des Dieux " ( 1977 environ avec un architecte romain sosie du jeune Jacques Chirac de l'époque ) s'inspirait de l'affaire de la Garantie Foncière qui éclata en 1971 ?
Je me souviens d'avoir eu en main un numéro de la revue Historia de la fin des années 1960 avec une publicité pour la Garantie Foncière.
Il me semble qu'il y a une friandise inventée à Nemours, je ne sais plus si c'est les délices de Nemours ou autre. Vous voyez de quel bonbon je parle ?
Quel était le vrai nom de Pierre Nemours ? Vous ou Oncle Paul ou d'autres rappellent parfois que ce pseudonyme était tiré de la ville où il vivait.
La célèbre famille Dupont de Nemours, dont c'est le vrai nom et qui française à l'origine est devenue une grande famille américaine, a-t-elle un rapport avec Nemours ?
On remarque que plusieurs marques américaines de voitures ont d'après la consonance de leur nom été fondées par un Français : Cadillac ( le fondateur venait sans doute des environs de la ville du Sud-Ouest qui abrita sous l'Ancien Régime une terrible prison - asile pour femmes ), Pontiac ( c'est aussi le nom d'un grand chef amérindien du 18ème siècle, j'ignore s'il y a ou non un rapport avec le fondateur de la marque de voiture ) ou Chevrolet ( là il n'y a pas d'association d'idée qui me vienne, vous savez peut-être plus sur Chevrolet ).
Castelbazas dans les Pyrénées ? Je ne sais si cette commune est réelle ou fictive, mais en tout cas ce nom confirme ce qu'on remarque toujours, que des noms de lieux commençant par Castel sont typiques des Pyrénées.
Pierre Perret ( qui a eu 80 ans cette année comme d'autres dont il nous est arrivé de parler ) est natif de Castelsarrasin.
Ou Castelbajac. J'avoue ne pas savoir si une telle - ou plusieurs - commune existe, mais j'aurais tendance à penser que oui et que la famille de Castelbajac a un rapport avec. On connaît dans cette famille surtout le couturier Jean-Charles de Castelbajac. Mais autrefois dans Historia écrivait Bernadette de Castelbajac, principalement à propos de l'origine des mots et expressions de l'Histoire.
N'oublions pas Claire de Castelbajac ( 1953 - 1975 ) - qui n'avait que quelques années de plus que vous, M. Le Nocher - étudiante qui fit un voyage à Rome, eut une grande aventure spirituelle et mourut à 22 ans d'une maladie genre méningite.
En parlant de grand couturier, vous avez vu que Jean-Paul Gaultier avait fait ses adieux hier au monde de la mode ?
Je ne regarde généralement pas le Jour du Seigneur sur France 2 le dimanche, mais il se trouve qu'en étant sur l'ordi je suis aussi sur cette émission et je vois Ingrid Bettencourt. Elle parle de son roman ( le premier ou pas, je n'ai pas compris ) qui paraît chez Gallimard.
Je n'ai pas pu en noter la référence exacte, peut-être le mot " bleu " dans le titre. Je crois qu'il faut au moins le savoir, que ce soit pour l'acquérir ou pas, et malgré les accords ou désaccords que chacun peut avoir avec Ingrid Bettencourt.

M. Le Nocher, vous avez sans doute une position quand au mouvement exprimé ces jours-ci visant à obtenir une Bretagne en cinq départements, avec l'addition de la Loire-Atlantique et donc de Nantes ?
( Le présent découpage administratif date si je ne m'abuse de Vichy en 1941. )
Souhaitez-vous vous exprimer sur cette question ici ou pas ?
Je sais que Patrick Le Lay, breton et ex-président de TF1, invité sur une ou des chaînes à propos d'autre chose, a té interrogé et a dit son avis, mais je n'ai pas eu l'occasion de savoir ce qu'il avait dit.

En écrivant, je vois à l'instant votre nouveau post informant du décès de Jean-Jacques Pauvert l'éditeur.
Je crois me souvenir que c'était à lui que s'était adressé Henri Charrière cherchant à raconter sa vie de bagnard, dans " Papillon " puis " Banco " vers 1969. Quoique je ne sache plus si c'est finalement Pauvert qui l'a publié.

Cordialement

Claude LE NOCHER 28/09/2014 16:42

Bonjour Philippe
Breton d'origine, Pierre Nemours se nommait en réalité Pierre Guillemot. Il fut reporter, et s'installa dans le Gâtinais, à Saint-Pierre-lès-Nemours. Devinez maintenant d'où vient son pseudonyme ! Il existe bien une commune de Bazas, mais elle se trouve en Gironde. À moins qu'il se soit inspiré d'un nom de lieu-dit, de hameau, mais je pense qu'il a inventé un nom qui « sonnait local ».
Je lis que le roman d'Ingrid Betancourt "La ligne bleue" chez Gallimard utilise le contexte de l'Argentine du temps de la dictature dans les années 70. Encore un ! Le problème est que nous disposons de milliers d'infos qui nous ont déjà permis d'imaginer l'époque, et la vie des Argentins durant cette période. Quoi de neuf ?
Henri Charrière fut publié chez Robert Laffont, mais il est fort possible que J.J.Pauvert ait soutenu ses livres romancés (car ses « aventures » ne sont pas toutes le reflet de la réalité, nous le savons).
Ai-je une opinion sur la réintégration de la Loire-Atlantique en Bretagne ? D'un point de vue sémantique, c'est inexact : quand ce département fut « détaché » de la Bretagne en juin 1941, il s'appelait depuis décembre 1789 la Loire-Inférieure. Ce n'est qu'en 1957 qu'il prit son nom actuel. On ne peut donc par réintégrer la Loire-Atlantique, stricto sensu… Voyons maintenant les chiffres : 3.200.000 Bretons + 1.300.000 habitants de Loire-Atlantique, soit 4 millions et demi de personnes. 13.000 manifestants partisans d'une Bretagne à cinq départements, c'est-à-dire l'équivalent des spectateurs pour un match de foot de Ligue 1. Un flagrant déséquilibre, sans prendre parti… Les Ducs de Bretagne habitaient à Nantes, c'est historique. Toutefois, la noblesse d'avant la Révolution Française et ses valeurs n'ont plus cours au 21e siècle. Hormis le personnage, se référer à Anne de Bretagne est même une hérésie… L'arrière-pensée d'une partie des militants (et j'en ai croisé dont l'intolérance équivaut à celles des plus racistes partisans d'un certain Front) n'est pas « ce sera mieux en (re-)créant une grande région ». Il rêvent d'une indépendance isolationniste qui, économiquement, serait suicidaire. Attention, d'autres parmi eux sont parfaitement sincères. Mais souvenez-vous d'Olivier Le Bras, sincère leader FO durant la crise à l'abattoir GAD, qui a fini par comprendre qui manipulait les manifestants… Il existe déjà de multiples interactions entre la Bretagne et la Loire-Atlantique, économiques, médiatiques et culturelles… Pour conclure là-dessus, non, je n'ai pas d'opinion sur cette éventuelle « réintégration ».
Amitiés.

Philippe 28/09/2014 15:45

Ingrid Betancourt ( pas Bettencourt, c'est Liliane ), " La ligne bleue " , Gallimard collection Blanche.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/