Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 04:55

Parmi les meilleurs polars parus en format poche durant le mois de septembre 2014, on peut retenir ceux de deux romancières.

L'une, Anglaise, manipule le mystère et le suspense avec une jolie souplesse. L'autre, Allemande, nous entraîne dans une affaire d'espionnage très actuelle. Deux talents différents, dans la manière et l'inspiration, pour des romans de belle qualité.

 

Belinda Bauer : "Le voleur d'enfants tristes" (Éd.10-18)

En Angleterre, dans le parc national d'Exmoor, autour du village de Shipcott, on a déjà vécu des affaires meurtrières. L'agent de police Jonas Holly reste suivi par une psy, depuis que son épouse a été assassinée. L'inspecteur Reynolds n'est pas pressé de voir Jonas reprendre du service. Avec sa collègue Elisabeth Rice, ils vont devoir revenir enquêter dans ce secteur dont Reynolds apprécie peu les habitants. Âgée de treize ans, Jess Took a disparu en forêt, attendant son père pratiquant la chasse à courre. Plus certainement un kidnapping qu'une fugue, le ravisseur ayant laissé un message écrit : Vous ne l'aimez pas. Il est vrai que John Took n'est pas des plus sympathiques. Endetté, il se peut qu'il compte quelques ennemis, ce que les deux policiers vont vérifier.

Un deuxième rapt se produit peu après sur un parking. Pete Knox, neuf ans, attendait ses parents dans leur voiture. Le même message a été laissé à la place du petit Pete. Après cet autre enlèvement, Reynolds doit prendre l'affaire encore plus au sérieux. Steven Lamb a dix-sept ans. Il habite avec sa mère, sa grand-mère, et son jeune frère Davey. Ce dernier va fréquemment jouer avec son copain Shane dans des endroits qu'on leur a interdit d'explorer. Steven éprouve une vive suspicion envers Jonas Holly. Il a connu son épouse, qui semblait malheureuse, et pense que l'agent de police l'a assassinée. Par ailleurs, Steven découvre l'amour, grâce à la jeune Emily. Elle va l'initier au monde du cheval, sa passion.

La psy qui traite le cas de Jonas Holly n'exclut pas des réactions violentes de sa part. Ce qui ne l'empêche pas de signer pour qu'il reprenne son poste. Elle hésite à parler de ses doutes à Reynolds. Ce dernier organise une battue pour retrouver les enfants, qui dure trois jours et mobilise plus de cent personnes, dont les habitants des environs. Jonas Holly y participe, ayant repris ses fonctions. Malgré ces gros moyens, on ne repère aucune trace de Jess Took ou de Pete Knox. C'est à l'occasion d'un salon du cheval que Charlie Peach, enfant handicapé, est à son tour enlevé. Comme Steven et Emily, Jonas est sur les lieux, mais sans doute est-il déjà trop tard pour retrouver le gamin…

Pour tout lecteur, il est bon de se laisser guider par la curiosité. Avec ce roman de Belinda Bauer, c'est une excellente surprise qui nous attend. En particulier par la «ruralité» du contexte, montrant réellement l'Angleterre non-citadine. Mais, au lieu d'un quotidien logiquement sans histoire, on s'y attaque à des enfants. La bonne interrogation est : dans quel but, quel travers psychologique anime le ravisseur, plutôt que de vouloir l'identifier formellement. Ce qui fait planer le mystère, présent sans la moindre lourdeur. Bien qu'il y ait enquête policière, avec Reynolds (et ses implants capillaires) ou Elisabeth Rice (quelque peu maladroite), c'est le fascinant tableau d'ensemble de Shipcott et des environs qui donne le ton de ce suspense subtil.

Une très belle réussite.

Polars poche : Belinda Bauer (Éd.10-18) et Alex Berg (Éd.Babel Noir)

Alex Berg : "Zone de non-droit" (Éd.Babel Noir)

Valerie Weymann est avocate à Hambourg. Avec son mari Marc, elle a deux filles, Leonie et Sophie. Associée au cabinet du paternel Kurt Meisenberg, Valerie traite de dossiers internationaux. À l’heure où un grand sommet politique doit se tenir à Hambourg, en ce mois de décembre, elle doit faire un aller-retour rapide pour une réunion à Londres. À l’aéroport, Valerie est interpellée par la police sans qu’on lui fournisse d’abord d’explication. Elle va être interrogée par un enquêteur allemand, Eric Mayer, et un agent de la CIA en fin de carrière, Robert F.Burroughs.

Il s’agit de son amie pédiatre Noor al-Almawi, dont Valerie est sans nouvelle. Noor mène des actions humanitaires en Syrie, ce qui lui a causé quelques ennuis. Puisqu’on ne veut pas lui dire ce qui est reproché à Noor, Valerie ne coopère pas. Pendant ce temps, son mari Marc s’inquiète, d’autant que Mayer perquisitionne bientôt chez eux, lâchant le nom de Noor al-Almawi. Celle-ci serait complice du récent attentat meurtrier, ayant tué plusieurs enfants à Copenhague. Il est vrai qu’elle est proche de Mahir Barakat, cerveau supposé de l’attentat, et de Safwan Abidi, l’exécutant présumé. Valerie connaît elle aussi ces deux hommes. Trois ans plus tôt, elle a même eu une brève liaison avec Abidi.

Si l’Américain Burroughs est sûr que l’affaire de Copenhague est due à Al-Quaida, Eric Mayer estime que c’est plutôt un acte isolé. Leur collègue canadienne Marion Archer n’a pas d’idées préconçues, mais se méfie de l’agent de la CIA. Tous deux se doutent que Burroughs a exfiltré Noor al-Almawi vers une prison secrète, afin de lui extorquer des aveux. Une bombe est signalée à la gare hambourgeoise de Dammtor, ce qui n’est pas une fausse alerte. Une série d’explosions va causer cinq morts et une vingtaine de victimes. La vidéo surveillance permet d’identifier rapidement le coupable de ce nouvel attentat, Safwan Abidi...

Voilà une intrigue qui, sans nul doute, va nous réconcilier pour de bon avec les romans d’espionnage. Certes, les histoires d’agents secrets face au terrorisme ont parfois donné des résultats riches en aventures. Ici, le sujet prend une tournure plus noire et originale, évoquant les abus de pouvoir dans la lutte contre les ennemis. Dans notre monde devenu paranoïaque, pas si éloigné de la réalité, un simple soupçon peut entraîner des dérapages, couverts par des lois d’exception.Les prisons secrètes de la CIA, naguère l’antichambre de Guantanamo, ce n’est hélas pas un fantasme. Personne n’approuve la violence terroriste, contre laquelle on doit riposter. Mais avec clairvoyance. Tel est l’engrenage que l’auteure dénonce. Tout en ménageant un intense suspense sur le rôle des divers protagonistes, autant que sur le sort de Valerie. Une lecture à dévorer, car c’est un roman extrêmement prenant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Melanie-Lit 18/09/2014 21:35

Bonjour. Le voleur d'enfants tristes m'attire, j'aime bien le titre aussi. Et votre présentation m'a donné encore plus envie de le lire. Je crois que je vais me l'acheter pour quand j'aurais fini le premier tome du Trône de fer. Merci.

Claude LE NOCHER 19/09/2014 07:55

Bonjour,
C'est vraiment un roman à tenter, pas de doute. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/