Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 04:55

Âgée de vingt-et-un ans, Joan Medford vit à Hyattsville, au cœur des années 1950. Elle a un fils d'environ trois ans, Tad, né de son mariage avec Ron Medford. Fils d'un notable de cette petite ville du Maryland, le mari de Joan était un bon à rien, qui brutalisait Joan et Tad. Après une dispute conjugale, Ron a trouvé la mort dans un accident de voiture. C'est Ethel Lucas, la sœur du défunt, qui a pris provisoirement en charge le petit Tad. Elle cache mal son intention de le garder, elle qui ne peut avoir d'enfant. Ethel accuse sa belle-sœur d'avoir provoqué la mort de Ron. Le sergent de police Young ne gobe pas ces affirmations, même si son collègue l'agent Church est nettement plus sceptique. Veuve désargentée sans métier, Joan doit trouver au plus vite de quoi vivre, afin de récupérer son fils. Le sergent Young lui conseille de s'adresser au Garden of Roses, le restaurant de Mme Bianca Rossi, situé non loin de chez elle.

Joan étant une fort jolie femme, elle est immédiatement engagée au bar à cocktails de cet établissement. Avec sa collègue plus âgée Liz et le barman Jake, tout se déroule bien. Dès le premier jour, le riche habitué Earl K.White III est séduit par la nouvelle serveuse. Ses premiers pourboires servent à Joan pour renflouer quelques dettes, mais elle va être trop occupée pour récupérer Tad. Peu après, White fait don d'une grosse somme à Joan. Celle-ci va régler tous ses impayés, et placer cet argent en achetant une maison qu'elle met en location.

Ami de Bianca Rossi, Tom Barclay est un beau jeune homme, promis à un bel avenir si ses idées se concrétisent. Si Joan est attirée par lui, elle évite des relations trop intimes. Quand son ami Jim Lacey a des ennuis avec la Justice, Tom cherche quelqu'un pour couvrir la caution de celui-ci. Bénéficiant désormais d'une certaine aisance, Joan accepte de les aider.

Hélas, Lacey va causer des embrouilles risquant de pénaliser financièrement Joan. Puisque la police ne paraît pas très active pour retrouver le fuyard, la jeune femme et Tom doivent s'en occuper. Chez l'épouse de Lacey, Joan découvre qu'il est parti avec beaucoup d'argent et deux billets d'avions pour Nassau. Service fiscaux et police n'ont plus qu'à intervenir, si possible à temps. Le mariage de Joan et d'Earl K.White est célébré, même si la santé du vieux marié ne lui autorise pas le sexe. C'est à Londres que se passe le voyage de noces. Non sans contrariétés pour Joan, qui se pense enceinte. Un bon médicament calme son stress. Au retour dans le Maryland, elle sent que le petit Tad n'est pas prêt à adopter le nouvel époux de sa mère. Grâce à un traitement médical innovant, White peut espérer des relations intimes avec Joan. Toutefois, sexe ou pas, une crise fatale ne peut être exclue. Et l'agent de police Church reste accusateur envers Joan…

James M.Cain : Bloody cocktail (Ed.L'Archipel, 2014)

James M.Cain (1892-1977) fait partie des grands noms du roman noir, des précurseurs du genre. “Le facteur sonne toujours deux fois”, “Mildred Pierce” ou “Assurance sur la mort” font partie de ses grands succès. Il restait au moins un roman inédit de James Cain, dont l'éditeur américain nous raconte dans la postface comment il l'a retrouvé. Il ne s'agit pas d'un ouvrage inachevé, mais bel et bien d'une histoire dont il fallait composer la version finale (car il y en avait plusieurs). Le moins qu'on puisse dire, c'est que le remarquable résultat est digne des meilleurs titres de ce romancier.

Ça se passe vers 1954, date de mise en vente du premier téléviseur couleur aux États-Unis, ce que nous indique un détail. Le récit nous est racontée par l'héroïne, archétype de la “femme fatale”. Bien qu'encore très jeune, Joan ne manque pas de maturité. L'épisode où elle rattrape l'escroc Jim Lacey montre sa détermination en toute occasion. On peut la soupçonner de travestir quelque peu la vérité, et la sincérité de ses sentiments. Elle use de sa beauté pour se faire des amis, ou amadouer le policier Young. Et, naturellement, afin de séduire le vieux White et le beau Tom. Quant à son attachement à son fils, on doit également s'interroger. Sachant qu'il y a trois morts dans cette affaire, son “témoignage” peut entraîner quelques doutes. D'autant qu'une serveuse court vêtue de bar à cocktail, ça n'a jamais eu une vertueuse réputation.

Un magnifique roman noir “de tradition”, qu'il eût été dommage de laisser disparaître. Un parfait exemple d'intrigue de qualité supérieure, en particulier par la souplesse narrative et les portraits des protagonistes. Un inédit savoureux, à lire absolument.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 13/10/2014 14:40

Bonjour M. Le Nocher et tout le monde,

Voyez ce PDF :

www.didacticbook.com/extract/show/334563

Il permet de lire les premières pages du numéro 29, volume 2, de la revue Cycnos éditée par l'Harmattan et l'Université de Nice Sophia-Antipolis :

Le Méchant à l'écran : les paradoxes de l'indispensable figure du mal
dirigé par Karine Hildenbrand et Christian Gutleben
L'Harmattan, novembre 2013

Delphine Letort, dont l'article " Femme fatale / femme assassine dans le film noir : dévier le stéréotype "
http://revel.unice.fr/cycnos/?id=705
est en rapport avec le roman de James M. Cain d'aujourd'hui, fait partie des contributeurs à ce numéro.

Cordialement

Philippe 13/10/2014 17:26

Pour le premier lien, je l'avais recopié manuellement.
On peut réessayer en tapant " Cycnos femme fatale " dans un moteur comme Google, ce qui fait apparaître une page de liens, dont :

Extrait : Le méchant à l'écran - Didacticbook
Et en-dessous le lien que j'avais recopié, mais cliquer plutôt directement dessus.

Ou taper dans un moteur " Didacticbook Cycnos méchant " , ce qui fera apparaître: le même lien.

Cordialement

Claude LE NOCHER 13/10/2014 16:36

Bonjour Philippe
Le premier lien n'est pas accessible. Le second texte rappelle en filigrane que l'archétype hollywoodien de la femme parfaite (par son comportement ou sa beauté) a été "revu et corrigé" par certains auteurs et scénaristes. Un film, que j'ai déjà cité ici, symbolise à mes yeux le trouble sulfureux de la femme fatale (dont le mari est accusé de meurtre) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Autopsie_d'un_meurtre
James Stewart, Ben Gazzara et Lee Remick sont remarquables.
Amitiés.

Oncle Paul 13/10/2014 11:35

Bonjour Claude
En effet un roman qu'il eut été dommage de ne pas lire et dont bien des auteurs actuels devraient s'inspirer (non pas dans le scénario mais dans la rédaction)
Amitiés

Claude LE NOCHER 13/10/2014 16:11

Bonjour Paul
Bien que le mot soit galvaudé, il existe un vrai "style" dans l'écriture de James M.Cain, en effet. C'est raconté d'une manière nuancée, afin de garder le doute tout en montrant bien le caractère des personnages. Amitiés.

Pierre FAVEROLLE 13/10/2014 07:11

Salut Claude, ça y est, il est arrivé ton avis sur ce superbe roman noir (je me rappelle des déboires qu'il t'a fallu surmonter, on sentait la colère poindre !). Je suis d'accord en tous points avec toi, un superbe roman noir qui sème le doute, un exemple ! Amitiés

Claude LE NOCHER 13/10/2014 07:26

Salut Pierre
Tu peux dire que j'étais furieux de risquer que ce roman ne m'échappe... Je n'ai même pas osé lui attribuer un Coup de cœur, tant l'excellence est évidente. Tous les aspirants-auteurs devraient lire ça avant de se lancer dans l'écriture. Un nectar du roman noir. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/