Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2014 2 16 /12 /décembre /2014 05:55

Londres, début des sixties, un vendredi soir. Gelina, employée âgée de vingt-cinq ans, est blasée de ces clubs de la rive nord, où elle séduit les hommes avec trop de facilité. Cette fois, elle compte explorer les quartiers populaires de la rive sud. Elle va goûter l'ambiance d'une salle des fêtes municipale où a lieu un bal. C'est le quinquagénaire Edgar Cuthbert, marié et patron des Charbons Cuthbert, qui est l'organisateur de ces soirées, ainsi que de combats de boxe au même endroit. Demain soir samedi, le jeune boxeur Bimmy Rex (“Le grand espoir de Knightsbridge”) sera opposé à Roy Flinch, en début de séance. À cause de ses violents maux de tête, Bimmy a décidé que ce serait son dernier combat, mais qu'il donnerait le maximum. Pour l'heure, il suit son copain Tony la Gamberge (qui se prend pour un grand voyou) pour un petit casse qui ne leur rapportera que quelques Livres.

Modeste vendeur vivant chez sa mère, Jack Webber est un habitué de ces soirées festives. Néanmoins, il a peu de succès avec les jeunes filles, au final. Il est assez surpris de se faire draguer par Gelina. Quand la jeune femme fait la connaissance d'Edgar Cuthbert, elle sent qu'il s'agit d'une bonne cible. Après leur mauvais coup, Bimmy et Tony se sont invités au bal. Le boxeur tente sa chance avec Gelina, attentive à son parcours pugilistique. Plus tard, quand il lui confie sa décision d'arrêter à cause de ses douleurs, Gelina parvient à l'en dissuader. Toute la soirée, la jeune femme navigue entre ses trois soupirants. Edgar Cuthbert va amasser un petit pactole ce week-end. Il envisage sérieusement de quitter sa vie ordinaire pour en profiter au soleil avec Gelina. Celle-ci se dit d'accord pour le suivre dès le lendemain soir, samedi, une fois empoché la caisse du combat de boxe.

Jack Webber se demande comment impressionner la belle Gelina. Elle lui a laissé entendre qu'elle n'aimait que les durs, les marginaux. C'est décidé : Jack, plutôt un romantique, lui fera croire qu'il est un authentique truand. Pour éviter de rentrer chez elle sur la rive nord, Gelina a passé la nuit avec le voyou Tony. Ça ne restera pas un grand souvenir sexuel, et elle se dit que ce petit voleur mériterait même d'être dénoncé à la police. Ayant fait le bilan de la veille, Gelina est très satisfaite. Son samedi est bien planifié, afin de continuer à manipuler Bimmy, Jack et Cuthbert. Ayant parié contre lui, Tony fait pression sur son copain boxeur afin qu'il perde le combat. Ce qui fait cogiter Bimmy. Tandis que Jack et Gelina arrivent pour assister au combat, Edgar Cuthbert rassemble le maximum de fric pour son départ imminent avec la jeune femme…

Mark McShane : La teigne (Série Noire, 1973)

Né le 28 novembre 1929, le romancier Mark McShane serait décédé le 28 août 2013 aux Baléares [source www.imdb.com]. Plusieurs de ses romans furent traduits pour la collection Panique (Gallimard), pour Le Masque et la Série Noire. “La teigne” (The passing of evil) fut réédité chez Série Noire en 1973, après une première édition en 1963 dans la coll. Panique. Quatre romans de Mark McShane ont été transposés à l'écran : Le rideau de brume (1964, Seance on a wet afternoon), The Grasshopper (1970, The passing of evil), The trouble with spies (1987, d'après un roman signé de son pseudo, Mark Lovell), Seance (téléfilm japonais, 2000). “The Grasshopper”, adapté de “La teigne” avec Jacqueline Bisset dans le rôle principal, se déroule au États-Unis et s'éloigne largement du sujet initial.

L'action se situe dans les quartiers londoniens du sud de la Tamise. Il faut se souvenir que, à l'opposé de l'aristocratique et fort animée rive nord de la ville, c'étaient les milieux populaires et ouvriers qui habitaient là à cette époque. Si l'on appartenait aux quartiers chics, on n'allait guère s'encanailler chez le bas-peuple. Pourtant, la perverse Gelina est venue s'y amuser pour occuper son week-end. Afin de se procurer un peu d'excitation, elle brouille les cartes. Plusieurs hommes vont en faire les frais. Ce qui explique le titre original qui pourrait se traduire par “Le passage du mal”. Sous son air d'ingénue, Gelina provoque diverses conséquences. Les portraits de ses quatre victimes sont très réussis, celui du jeune boxeur (que l'on verra combattre) restant sans nul doute le plus touchant.

Un roman injustement oublié de la Série Noire, malgré une intrigue de très belle qualité.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ALIZET 16/12/2014 14:29

Si Les Roberts m'est peu familier, McShane fait partie des auteurs que j'aime à retrouver . Récemment, après avoir vu le film "Le Rideau de brume"de Bryan Forbes, j'ai lu avec plaisir le roman de McShane, qui en est l'adaptation . Je recommande l'un et l'autre . Excellente idée de mettre à l'honneur la Série Noire, qui va retrouver en 2015 sa couverture d'origine . Amitiés . Jean-Claude .

Claude LE NOCHER 16/12/2014 16:45

Bonjour Jean-Claude
J'ai lu autrefois un autre titre de Mark McShane (peut-être "Le Rideau de brume") qui m'avait aussi bien plu. La construction autant que le sujet de "La teigne" m'ont semblé bien illustrer la Série Noire de l'époque, raison aussi de ce choix.
Après ces deux auteurs, il y en aura deux autres demain et après-demain, pour cette petite thématique dédiée à la Série Noire. L'un est très connu, l'autre sans doute oublié injustement. Suspense, suspense !
Amitiés.

ALIZET 16/12/2014 14:33

A me relire, je constate que mon propos est confus . C'est le film, où se distingue Richard Attenborough, qui est l'adaptation du roman .

Philippe 16/12/2014 14:26

Bonjour M. Le Nocher,

Vous savez que va être réédité le livre d'Alexandra Laignel-Lavastine ( journaliste et politologue née en 1966, de la même famille que le professeur Maxime Laignel-Lavastine, mort en 1953 et qu'elle n'a donc pas connu, éminent médecin d'autrefois, j'avoue ne pas me souvenir de sa spécialité ) ?
Sur " Cioran, Eliade et Ionesco, l'oubli du fascisme " . Ouvrage paru en 2002 et épuisé, dont on trouve des exemplaires d'occasion assez chers.
Cette réédition, dont la date n'est pas encore certaine, peut-être à la fin de ce mois-ci ou en janvier 2015, est la bienvenue.
Vous savez que cet ouvrage - ne disons pas cette biographie, ce n'en est peut-être pas tout à fait une - analyse la jeunesse et les engagements, parfois dans des mouvements fascisants des années 1930, des trois Roumains les plus célèbres de leur temps, estimés pour leur oeuvre littéraire, leur démarche philosophique, leurs qualités humaines.
Un livre écrit dans un esprit comparable à celui de Pierre Péan " Mitterrand, une jeunesse française " ( 1994 ). Il ne s'agit pas de dénigrer, de déconstruire une figure pour laquelle beaucoup d'entre nous éprouvent quelque respect sans forcément partager toutes ses positions au cours de sa vie. Mais de connaître des éléments de leur jeunesse, de voir comment ils ont pu évoluer.
La réédition à paraître du livre d'Alexandra-Laignel Lavastine garde le même éditeur qu'en 2002, PUF, et la même couverture : cette célèbre photo d'Emile Cioran, Mircea Eliade et Eugène Ionesco, en 1977, dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés. Place de Furstemberg peut-être ( l'endroit le plus cher de Paris en termes d'immobilier et là où habite Jean-Jacques Goldman ).

http://www.parislibrairies.fr/detaillivre.php?gencod=9782130625933

Cuthbert. Je crois que dans les versions en anglais de Tintin, le professeur Tryphon Tournesol s'appelle Cuthbert Calculus.

Je ne m'intéresse guère à la boxe. Mais avez-vous vu comme moi, outre bien sûr les films Rocky avec Sylvester Stallone, " Nous avons gagné ce soir " ( 1956 je crois ) avec Robert Ryan ? Ou " Plus dure sera la chute " ( 1957 ) avec Humphrey Bogart dans son dernier rôle avant sa mort ? Ou " Ragging Bull " ( années 1980 ) avec Robert De Niro ? Des films qui parlent de combats de boxe truqués, de paris clandestins, mais aussi de rédemption morale du héros qui, boxeur ou organisateur ou journaliste ou autre, après avoir accepté le système avec ses abus et ses tricheries, finit par trouver la force de refuser d'autres compromissions, quitte à en payer le prix fort, tel Robert Ryan dans le premier film cité, qui aurait dû perdre un match et à qui des truands frappent ensuite sur les mains avec une brique pour l'empêcher de boxer désormais. Mais quand il retrouve sa fidèle femme chez eux, le film se conclut par leur déclaration - victoire dans la défaite au sens où l'entendait Hemingway - " Nous avons gagné ce soir ! "

Vous avez sans doute entendu parler des deux nouvelles suivantes, mais voici dans la lettre du Figaro d'aujourd'hui.
Michel Neyret, ex-numéro 2 de la PJ de Lyon, révoqué par le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls, attaque en diffamation le comédien François Cluzet, interprète de Toni ( ou Tony ) Musulin dans le film tiré de cette affaire - vous y aviez consacré une chronique, M. Le Nocher - . Pour avoir dit, même sur le ton de la plaisanterie, que c'était peut-être Neyret qui avait piqué le butin de Musulin.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/12/16/01016-20141216ARTFIG00006-michel-neyret-et-francois-cluzet-face-a-face-au-tribunal-ce-mardi.php?a1=DOL-1727353&a3=77-3545094&a4=DOL-1727353-77-3545094

Et il y a, après Notre-Dame-des-Landes, Sivens ou Roybon, un nouveau cas de mobilisation d'opposants à une construction - d'une ligne SNCF - dans le cadre d'une ZAD ( Zone d'Aménagement Différé, acronyme que les militants détournent en autre chose, comme Zone d'Abus D... Cette fois autour d'Agen.
Ces histoires de ZAD ont déjà suscité des conversations ici.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/12/16/01016-20141216ARTFIG00042-une-nouvelle-zad-contre-la-future-ligne-tgv-bordeaux-toulouse.php?a1=DOL-1727353&a3=77-3545094&a4=DOL-1727353-77-3545094

Cordialement

Claude LE NOCHER 16/12/2014 17:25

Bonjour Philippe,
Je l'avoue, j'ignorais que le Professeur Tournesol se nommait Cuthbert Calculus en version anglaise. Je sais juste que Cuthbert est nom assez courant, hommage à un saint sans doute encore très connu dans les pays anglo-saxons.
A propos d'Emile Cioran, Mircea Eliade et Eugène Ionesco, voire de Mitterrand, qu'aurions-nous fait à leur place, quels sont les choix qui semblent possibles ou regrettables ? Et puis, posons-nous la question du « degré d'engagement ». Je crois l'avoir déjà exprimé ici : durant la guerre, faire un peu de marché noir répréhensible n'avait pas le même sens que de s'engager dans les milices de la LVF. Être syndicaliste en France dans les années 1950 n'a jamais signifié adhérer aux purges staliniennes envoyant des gens au goulag, non plus. Les exemples seraient nombreux de ce « degré d'engagement ».
Michel Neyret et François Cluzet au tribunal, pour une plaisanterie que la France entière s'est amusée à faire ? C'est un abus de procédure, clairement. Ce genre de procès devient pathétique. C'est un effet de cette pénible mode de la « victimisation » où on joue au plaignant « stigmatisé », surtout quand on n'a pas vraiment le beau rôle, comme dans le cas de Neyret. Je me souviens que le cinéaste (qui fut brièvement policier) Olivier Marchal prit solidairement la défense de Michel Neyret. Donc ce dernier ne peut prétendre est accablé dans les médias.
La LGV Bordeaux-Toulouse suscitant une ZAD ? L'argument d'une opposante est qu'« un gain de temps de 14 minutes » ne justifie pas ces travaux. Si elle devait faire le trajet en train Bretagne-Toulouse, peut-être même Paris-Toulouse, elle saurait qu'un quart d'heure ce n'est pas rien. Que des riverains soient mécontents, protestent, agissent en justice, c'est normal. Plus autant quand il s'agit de pros de la contestation. Je reste convaincu que d'autres « combats » sont nettement davantage prioritaires, plus réalistes quant aux préoccupations du quotidien.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/