Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 05:55

Un recueil de neuf nouvelles de Pascal Garnier (1949-2010)

"Elle et lui" : C'est certainement la première fois qu'ils prennent le même métro. Elle, jeune employée de bureau, mène une vie très active et aime à se cultiver. Elle rêve parfois à Constantine, le ville d'origine de ses parents. Elle n'attire pas plus que ça l'attention. Lui, il travaille au rayon poissonnerie d'un supermarché. Même en se nettoyant bien, un odeur de marée persiste sur lui. Il rentre chez lui, s'inquiétant pour son vieux chat. Une panne du métro, ça perturbe et retarde les passagers. Il fait nuit quand elle et lui descendent à la même station.

"Vieux Bob" : Le café-tabac-restaurant d'Arlette, elle l'a hérité de sa mère. De même que le vieux berger allemand Bob, gardien illusoire des lieux. Il se traîne quelquefois, rarement, jusqu'à l'arbre d'en face pour y faire ses besoins. Sinon, il reste douillettement installé non loin du comptoir. Pendant le service, il gêne le personnel qui va et vient. Bien davantage que Pierrot, le pilier de comptoir qui écluse bière sur bière. Qu'on l'envoie faire un tour à la campagne, ça ne dérange pas le vieux Bob.

"Cabine 34" : C'est un vacancier anonyme en villégiature pour une quinzaine de jours en bord de mer. À la plage, allongé sur sa natte, il observe la famille qui occupe la cabine 34. Des gens qui possèdent sûrement une villa cossue dans les environs. Parmi leurs enfants, c'est surtout la gamine qui retient l'attention de ce touriste. Au point de lui inspirer un désir obsédant. Il aimerait bien approcher de plus près cette famille et la petite fille, savoir où donc habitent ces voisins de plage et leur chien Boulou.

"Ville nouvelle" : La famille Jantet s'est installée ici voilà une douzaine d'années. C'était plus que neuf, puisque tous ces quartiers étaient encore en chantier. Robert et Édith, les parents. Olivier et Nelly, les enfants. Les Brisseau et leur fils Antoine, les voisins. Ni loin, ni près de Paris, propre mais pas tellement vivant, comme souvent ces villes nouvelles. Le temps a passé. Il y a un an que, après Olivier, sa sœur Nelly a quitté la maison. Une sorte de fuite, car elle revient rarement déjeuner en famille. Édith ressent une nervosité morose qu'elle s'efforce de masquer tant bien que mal.

"Paris-Melun-Paris" : Un trajet dans un train de banlieue. C'est aussi bien un vieux couple qui rentre vers Melun, sans avoir grand-chose à se dire, observant le paysage déjà connu. Ou, dans l'autre sens, un jeune homme un peu tendu accompagné de ses parents. Lui, il va prendre le train seul, abandonnant ses proches sur le quai de la gare.

"Eux" : Ils se sont rencontrés la veille dans un bal, à Caen. Victor est Malien, vivotant depuis quelques années en France, logeant dans un foyer, s'habillant classe pour sortir. Il bosse aux entrepôts, derrière la gare. Née ici, la très brune et rondelette Zoubida est fille de Harki. L'ambiance familiale est plus ennuyeuse que tout pour elle. Chacun de son côté, Victor et Zoubida estiment que ce bal n'a rien de tellement excitant. Ensemble, ils éprouvent un besoin d'évasion. Une parenthèse qui n'a pas nécessité de les mener loin, juste jusqu'au bord de la mer.

Pascal Garnier : Vieux Bob (Éditions In-8, 2014)

Publié dans la collection Polaroid dirigée par Marc Villard, ce recueil inclut encore trois autres nouvelles : “La barrière”, “Couple chien plage”, “Ami”. Dans tous ces textes, c'est un regard aiguisé sur le quotidien que porte Pascal Garnier. Peu de faits marquants, ni de réel héroïsme, dans la population lambda. Invisible parmi la foule, on prend le métro ou le train. Ou, tels Édouard et Marie-Hélène, jeune couple modeste et futurs parents, on se balade dans les rues tristes avec un landau. On rumine certains souvenirs, peut-être des moments un brin plus heureux.

Il arrive qu'un fantasme malsain traverse l'esprit, avec ou sans conséquence. On va au boulot, à la plage, ou manger dans ce bistrot dans lequel rôde un vieux chien inoffensif. Ces moments et ces images, c'est avec humanisme que l'auteur savait les décrire. Photos instantanées qui nous parlent du monde tel qu'il va, en bien et en mal, beaucoup mieux que ne le ferait un sociologue. Pascal Garnier a su illustrer la banalité apparente de notre quotidien, ces neuf nouvelles en témoignent.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2014 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Pierre Seguelas 22/12/2014 12:29

Salut Claude,Les éditions IN8 confirment leur bon travail d'édition en publiant ce recueil de Pascal GARNIER dans la collection polaroïd dirigée avec intelligence par Marc Villard.
Amitiés, Pierre

Claude LE NOCHER 22/12/2014 15:53

Salut Pierre
...Et les recueils de nouvelles sont souvent un excellent moyen d'approcher l'œuvre d'un auteur. Ce qi serait justice dans le cas du regretté Pascal Garnier, qui avait beaucoup de talent. Amitiés.

Philippe 19/12/2014 15:05

Bonjour M. Le Nocher,

En parlant de métro, je serais curieux de savoir quelles villes en Bretagne en ont un ?
Rennes sans doute ? D'autres ?

Je vous recommande le petit livre suivant que j'ai découvert il y a quelques semaines, qui se lit si l'on veut en quelques heures mais on peut prendre son temps. Je trouve qu'il vaut la peine d'être lu, même si certains commentateurs par exemple sur Amazon.fr n'ont peut-être pas tort de dire qu'il est un peu court ou superficiel .
Il parlera davantage aux gens ayant l'occasion de voyager habituellement dans le métro parisien, mais amusera ceux qui n'ont pas à prendre le métro dans leur coin, ou éventuellement ceux qui vivent dans une autre ville de France ou d'ailleurs où existe le métro, qui pourront comparer entre ce qui se passe dans le métro de chez eux et celui de Paris.
L'un des auteurs écrit pour Nicolas Canteloup.

Comment survivre dans les transports en commun
J'ai lu, collection Humour, mai 2014

http://www.amazon.fr/gp/product/2290079278/sr=8-1/qid=1418996589/ref=olp_product_details?ie=UTF8&me=&qid=1418996589&sr=8-1

Cordialement

Claude LE NOCHER 19/12/2014 16:57

Bonjour Philippe
Oui, nous sommes cernés par les cons dans les transports en commun, quels qu'ils soient, et en divers lieux publics. Mention spéciale aux "abrutis qui hurlent dans leur téléphone portable à dix centimètres de votre oreille" de plus en plus nombreux et d'une impolitesse qui méritent des baffes. La crétinerie n'a plus de limites, merci aux opérateurs de télécom et à leurs clients. C'est "cabine téléphonique" partout. Il m'est arrivé de commenter (j'ai la voix qui porte) des conversations au portable près de moi. Dans le même genre, j'ai cessé d'être ami avec quelqu'un qui, alors que nous étions en conversation, s'est mis à répondre à ses SMS. Que les fondus du portable se fassent soigner pour débilité mentale, bon sang ! D'ailleurs, je suis convaincu qu'il y aura très bientôt des psys spécialités à ce sujet.
Brest possède ses lignes de tramway. Je ne sais ce que veut celui de Vannes, mais le réseau de bus de Lorient est très bien, desservant largement l'agglomération. Rennes a depuis des années son métro. Une nouvelle ligne est en construction. Très grosse fréquentation du métro rennais, j'en témoigne. D'autant que le tracé est pertinent et que des parkings-relais ont été prévus en bouts de ligne. Le projet (dû à Edmond Hervé) fut décrié par beaucoup d'opposants bornés, comme il se doit.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/