Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2015 6 03 /01 /janvier /2015 05:55

Ce dimanche 22 juin est jour de grand bonheur pour la famille Carella. De son côté, Steve Carella est inspecteur au 87e District d'Isola. Il a épousé Teddy, sourde et muette, qui est enceinte de leur premier enfant. Ils habitent Riverhead, comme Antonio et Louisa Carella, les parents de Steve. Ce jour-là, c'est la sœur du policier, Angela, qui va se marier à l'église du Sacré-Cœur. Une grande fête aura lieu ensuite, organisée chez Antonio. Angela épouse Tommy Giordano, ex-soldat en Corée. Celui-ci panique quand, le matin même, il reçoit une boîte contenant une araignée venimeuse, une veuve noire. Plutôt une menace qu'une mauvaise plaisanterie. Tommy soupçonne Marty Sokolin, ancien militaire de Corée censé vivre en Californie.

Steve Carella réquisitionne ses collègues policiers Cotton Hawes et Bert Kling, ce dernier venant accompagné de son amie Christine Maxwell. Ils devront assurer la sécurité lors du mariage. Pendant ce temps, l'inspecteur Meyer Meyer se renseigne sur Marty Sokolin, auquel sa nervosité a déjà valu divers ennuis. Il semble être maintenant à Isola, logeant non loin de chez les parents Carella. L'excitation monte pour Tonio et Louisa Carella. Même Ben Darcy, ami de longue date de la mariée, sera de la partie. Le témoin de Tommy est son meilleur ami, Sam Jones, dit Jonesy. En route pour la cérémonie, le marié frôle un accident de voiture mortel, à cause d'un sabotage. Plus tard, un homme muni d'un fusil à lunette vise Tommy Giordano et le rate. On n'a pas entendu les coups de feu.

Tandis que Meyer Meyer suit la piste Sokolin dans les endroits qu'il fréquente, le mariage bat son plein chez les Carella. Cotton Hawes surveille quelques proches des mariés. Bert Kling est jaloux de ceux qui approchent trop sa Christine. Est présente une jeune blonde en rouge qui, ils l'ignorent, est une amie de Sokolin. Si le chef d'orchestre est armé, il a une raison plausible. Peu après, le vieux voisin Birnbaum est découvert mort, abattu d'une balle dans le dos. Le tireur n'est pas loin, caché dans le grenier de Joseph Birnbaum. Cotton Hawes va se trouver confronté à la grande blonde en rouge et au tueur. Ben Darcy est, à son tour, victime d'une agression. Meyer et son collègue Bob O'Brien, flic poissard, ont pu remonter le fil qui mène à Sokolin. Le temps presse. Pour Teddy Carella, aussi…

Ed McBain : Pas d'avenir pour le futur (Un Mystère, 1960)

Il s'agit du neuvième épisode consacré au 87e District, écrit en 1959. Toute la brigade est mobilisée pour l'affaire, du commissariat jusqu'aux propriétés des Carella, à Riverhead. L'intrépidité de Coton Hawes n'a d'égale que les qualités d'enquêteur de terrain de Meyer Meyer. Bert Kling a l'œil, mais laisse échapper quelques détails. Et Steve Carella veille à ce que le mariage de sa sœur Angela ne tourne pas au drame. Il convient de souligner que l'histoire respecte l'unité de temps : tout se passe en ce dimanche 22 juin. Quant aux suspects, ils ne sont pas strictement “désignés” : ils font partie du récit.

C'est bien une solide intrigue criminelle, mêlant action et enquête. Non sans quelques moments plus légers, pour le sourire : “À côté d'eux [aux toilettes], deux hommes discutaient voitures de sports. Ou plutôt, l'un d'eux en discutait. À la fin, excédé, son ami lui répliqua : ─ Ça va, ça va, je suis monté faire pipi et pas entendre une conférence sur les bagnoles étrangères.” Ce roman bénéficia d'une large diffusion : en 1960 dans la collection Un Mystère (Presses de la Cité), puis en 1983 dans les Classiques du Roman Policier (même éditeur), avant d'être repris en 1992 chez 10-18, et finalement en ouvrage collectif dans le 2e tome des Omnibus dédiés au 87e District. Un suspense très réussi.

Ed McBain : Pas d'avenir pour le futur (Un Mystère, 1960)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 03/01/2015 16:58

Ah, les gars du 87ème district ! Quelle bande... mais je les aime bien, ils sont humains, on dirait même qu'ils sont vivants.

Claude LE NOCHER 03/01/2015 17:17

"Vivants", c'est le mot exact, ma chère Belette ! C'est flagrant dans cette affaire-ci, et c'est vrai dans la plupart des autres enquêtes. Des flics pros et sérieux, auxquels on s'attache finalement.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/