Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 05:55

Issue d'une lignée de flics, âgée de quarante ans, Kate Donovan est lieutenant de police à New York. Dix-huit ans plus tôt, elle décida d'intégrer le NYPD quand son père Henry fut assassiné par Monte Leborne, pour le compte d'un caïd mafieux. Habitant la 67e rue dans l'Upper West Side, Kat fréquente beaucoup Central Park. Son ami Aqua, un marginal noir qu'elle connaît depuis l'époque de leurs études, y donne en plein air des cours de yoga que Kat suit avec sa copine Stacy. Côté boulot, elle ne s'entend pas trop avec son collègue Chaz, jouant au séducteur cynique. Son supérieur Thomas Stagger fut l'ultime partenaire flic de son père. Malgré le temps passé, on doit toujours s'interroger sur la version donnée par Monte Leborne, aujourd'hui mourant en prison. Lors d'une dernière visite, Kat le fait parler sous médicaments. Il prétend finalement n'avoir pas tué Henry Donovan.

Stacy a inscrit la célibataire Kat sur un site internet de rencontres. Pas très excitant pour la jeune femme, jusqu'à ce qu'elle remarque la photo d'un postulant. C'est le portrait de Jeff Raynes, qui fut son petit ami près de vingt ans plus tôt avant de disparaître de sa vie. Kat essaie de nouer un contact. Jeff ne semble pas la reconnaître, ce qui est surprenant. Quand ils établissent un dialogue, ça reste assez conventionnel, et il est clair que Jeff ne tient pas à donner suite. Décevant, pour Kat. Elle glane çà et là quelques infos sur Jeff. Aqua l'aurait aperçu voilà quelques mois dans Central Park. En fait, Jeff aurait changé d'identité, exerçant le métier de journaliste sous le nom de Ron Kochman. Veuf et père d'une fille, est-il possible qu'il utilise Internet pour trouver une nouvelle compagne ? Et qu'il refuse le passé, en la personne de Kat ?

Après avoir vainement alerté la police de Greenwich, le jeune Brandon Phelps contacte Kat pour une affaire troublante. Sa mère, la très séduisante et aisée Dana Phelps, est partie en voyage avec un nouveau compagnon. Son fils ne réussit plus à entrer en contact avec elle. On ne peut sans doute pas totalement faire confiance aux affirmations de Brandon, ce que confirme le policier Schwartz, de Greenwich. Certes, Dana Phelps apparaît sur une récente vidéo de surveillance, mais probablement faut-il décrypter ces images. Quant aux textos qu'elle a envoyés à son fils, ils sonnent faux. Alors que Kat Donovan est priée par sa hiérarchie de prendre des vacances, Brandon s'interroge sur des sommes conséquentes peut-être détournées sur les comptes de Dana.

Le jeune homme est bientôt agressé avec violence dans Central Park. On ne tarde pas à arrêter le coupable de l'agression, qui n'est autre qu'Aqua. Il aurait fait ça pour protéger Kat ? Vérification faite, les opérations dans les comptes de Dana Phelps ne semblent pas illégales. La mère voulait juste que son fils n'en soit pas informé, paraît-il. Kat se pose toujours des questions sur le comportement de Stagger au lendemain du meurtre de son père. Pendant ce temps, dans le plus grand secret, un certain Titus et sa bande occupent une ferme isolée où l'on prend plaisir à maltraiter des gens…

- Disponible dès le 5 mars 2015 -

Harlan Coben : Tu me manques (Éd.Belfond Noir, 2015)

Soyons francs, Harlan Coben n'a certainement pas besoin des appréciations de critiques ou de chroniqueurs : il possède déjà un large public, en France comme partout à travers le monde. Ce qui est logique, car lectrices et lecteurs sont assurés de trouver des intrigues solides dans les livres de ce romancier. Une narration simple et fluide permet de suivre les péripéties au gré de la construction de l'histoire. Là encore, on note une belle habileté de l'auteur. Dans ce nouvel opus, il cultive trois "lignes énigmatiques" : la mort du père de la policière, les questions autour de l'ex-petit ami Jeff, et la disparition de la mère de Brandon. Ces trois points à éclaircir s'entre-mêlent dans le quotidien de Kat Donovan.

Si Harlan Coben situe son intrigue à New York, ça ne doit rien au hasard. Tout le monde peut imaginer les rues de cette ville hors normes, de même que Central Park nous est assez familier. L'activité au sein du NYPD fait également partie de références coutumières, transmises par les séries-télé. Une poignée de personnages annexes, tels le singulier Aqua ou l'ex-policier Suggs, donnent aussi leur part de piment au récit. L'histoire se terminera-t-elle comme un conte de fée (selon le vœu de la copine Stacy) ? Rien n'est moins sûr. En tout cas, Kat Donovan va devoir traverser quelques épreuves avant le dénouement. Une fois de plus, Harlan Coben nous présente un suspense très réussi, captivant à souhaits.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2015 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/