Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 05:50

Ce matin-là, Emily quitte son domicile de Chorlton, quartier huppé de Manchester, laissant derrière elle son mari, Ben Coleman. Elle monte dans le train pour Londres, avec un minimum de bagages et en emportant tout l'argent qu'elle avait retiré en banque. Elle débarque dans un quartier londonien rébarbatif, à Finsbury Park, s'installe bientôt en colocation dans une maison mal entretenue. Elle commence par rénover la chambre louée. Ici, elle côtoie des personnages bigarrés, éloignés de son éducation bourgeoise. La seule avec laquelle Emily puisse fraterniser, c'est Angel, employée la nuit dans un casino. Emily va désormais utiliser son autre prénom, et son nom de naissance : Catherine Brown. Cette nouvelle Cat Brown ne pourra pas être confondue avec Emily.

Quel a été le parcours d'Emily ? C'est par surprise qu'Andrew et Frances Brown eurent des filles jumelles. Leur mère était prête à élever Emily, mais rejetait la malingre Caroline. Le père menait sa propre vie, sans trop s'attarder en famille. Dès la prime enfance, Emily fut la cible de sa jumelle caractérielle. Elle se montra ensuite bonne élève, tandis que Caroline vivait une adolescence chaotique. Après des séjours en soins, sa sœur revint habiter chez leurs parents. C'est lors d'une initiation au parachutisme qu'Emily rencontra Ben Coleman. Un brave jeune homme, qu'attendait une carrière ordinaire de comptable. Il fallut un peu de temps pour que le destin unisse ces deux personnes, ce qui n'avait rien d'anormal. La famille d'Emily parut vite adopter Ben, avec ses modestes ambitions de vie confortable.

La fête du mariage s'était à peu près bien passée. Caroline n'avait pas l'air jalouse de sa sœur, même si elle s'excita en abusant de l'alcool. L'infidèle Andrew Brown se tapa une copine de Caroline, à cette occasion. Ce qui entraîna la séparation des parents d'Emily... Ces derniers temps, la jeune femme semblait ne plus s'intéresser à sa coquette maison, à sa vie quotidienne. Aussi Ben fut-il modérément surpris du départ soudain de son épouse. Sans doute voulait-il la retrouver, mais la police est incompétente dans ce cas, et des appels à témoins s'avèrent aléatoires. De son côté, la nouvelle Cat Brown a ouvert un compte en banque à Londres, et tente d'organiser son existence. Elle dégote un job de réceptionniste dans une agence de publicité. Sa collègue Polly apparaît accommodante, ce qui est bon signe.

Neuf mois ont passé. Sous le nom de Cat Brown, Emily est montée en grade au sein de l'agence CSGH, obtenant un poste à responsabilité. Angel et elle ont quitté la baraque de Finsbury Park, s'installant ensemble dans un appartement digne de ce nom. Emily a pris la mauvaise habitude de consommer alcool et drogue. Ce qui pourrait finir par lui valoir des ennuis. Peut-être même dans son boulot, avec la féroce Tiger Carrington. Elle s'efforce de tout oublier de sa vie d'avant avec Ben, de son père qui s'est bien mieux remis du divorce que sa mère, des problèmes de sa sœur Caroline qui fut abandonnée par son petit ami Dominic suite à un attentat, alors qu'elle attendait un bébé. Est-ce possible d'envisager un avenir avec Simon, son patron ? Ou bien le passé risque-t-il de resurgir ?…

Tina Seskis : Partir (Cherche Midi Éd., 2015)

Il y a des romans dans lesquels il suffit de suivre le cours des évènements, ou l'évolution d'une enquête policière. Et d'autres, comme celui-ci, où il convient d'accepter le scénario tel que l'a concocté l'auteur(e). Où il ne faut pas chercher à précipiter la compréhension des faits. Où l'on réalise bientôt que chaque détail viendra en son temps, au moment opportun. Certains passages sont déroutants plutôt qu'énigmatiques, c'est sûr. Pourtant, il est évident qu'ils ont du sens, qu'ils confortent la force du récit. Tout quitter pour changer de vie constitue déjà un postulat qui interroge, bien sûr. Le présent et le futur vont peu à peu se construire, mais l'héroïne ne peut sûrement pas gommer son itinéraire.

Dans la réalité, chacun fait en sorte de montrer de soi une image socialement stable, de masquer d'éventuelles failles. L'intrigue joue ici sur cette notion de faux-équilibre, voilà ce qui lui apporte une belle crédibilité. Quiconque renonce à une première existence, choisissant de repartir à zéro, porte en soi les sombres facettes qui l'ont marqué. Il n'y a qu'un pas entre le mélodrame et la noirceur, qui peuvent même parfois se mélanger. Sans doute est-ce ce qui nous fascine dans le portrait d'Emily, entre volonté et faiblesse. Voilà un suspense passionnant, à la fois d'une grande densité et riche en nuances.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2015 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 06/03/2015 17:38

Bonjour M. Le Nocher,

Juste pour suggérer que le titre original " A Step Too Far " , un pas trop loin, s'inspire peut-être de celui du film de guerre " A Bridge Too Far " , " Un pont trop loin " ( 1977 ).

Cordialement

Claude LE NOCHER 06/03/2015 18:14

Excellent film en effet, cher Philippe. Je pense que la locution "too far" exprime en peu de mots, et donc en langage courant, une difficulté... ce qui est assez "parlant" pour un titre. Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/