Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 04:55

Daniel Trokic est commissaire à Århus, ville portuaire du Danemark. Âgé de trente-huit ans, il est célibataire, vivant avec sa chatte Hirsute. Daniel Trokic a des origines croates par son père, même s'il a principalement vécu ici. Néanmoins, les guerres de Yougoslavie sont présentes dans son esprit. Si les Croates sont amnésiques quant au conflit, ce n'est pas son cas. Une jeune femme blonde de vingt-sept ans aux yeux vairons a été égorgée dans le bois où elle faisait son footing du samedi soir. Mère d'un enfant de trois ans, cette Anna Kiehl suivait toujours le même parcours, proche d'un étang. Sur son cadavre nu, est posé un bouquet de ciguë séchée. Difficile d'interpréter cet éventuel symbole. Étudiante, mais donnant aussi des cours, Anna Kiehl était enceinte de plusieurs semaines. Deux voisins pensent qu'elle est rentrée, puis sortie à nouveau le soir où elle a été assassinée.

Le marginal Tony Hansen ferait un suspect plausible, car sa version est douteuse quant à son emploi du temps. Étudiante thésarde, Irene n'est pas claire sur sa relation avec Anna. Fâchées ou pas ? Son supérieur impose à Daniel Trokic que Lisa Kornelius l'assiste dans son enquête. Il n'a aucun atome crochu avec cette experte en informatique. Les fichiers et les mails de l'ordinateur d'Anna ne peuvent être que partiellement récupérés, sans qu'on sache qui est intervenu sur la mémoire de l'appareil. L'appartement d'Anna, désordonnée, semble avoir été nettoyé par l'assassin. L'hypothèse d'une mauvaise rencontre de hasard apparaît de moins en moins crédible. La jeune sociologue Isa Nielsen a un peu connu Anna qu'elle croisait faisant son jogging, mais elle ne peut renseigner utilement Daniel Trokic.

L'ADN sur un collier ayant appartenu à Anna permet de faire avancer l'enquête. Ces traces sont celles de Christoffer Holm, chercheur en psycho-pharmacologie, disparu depuis huit semaines à son retour du Québec. Bel homme, Holm était l'auteur du livre “La zone chimique”, traitant de neuropsychologie et du rôle des antidépresseurs. Nul doute qu'il ait été intime avec la victime. Des plongeurs vont devoir fouiller l'étang près du lieu du crime, où il y a une chance de retrouver son corps. L'une des pistes mène à une secte locale, L'Ordre doré, bien que le lien avec Anna Kiehl reste très confus. Pourtant, un des membres de cette secte connaîtra bientôt une mort suspecte.

Si Irene a menti en disant ne pas savoir qui était Holm, il faut avouer que ce séducteur jonglait avec les conquêtes. À l'hôpital psychiatrique où il fut employé, on confirme aux policiers qu'il avait démissionné. Pour poursuivre ses recherches sur un antidépresseur miracle, certainement. Voilà qui intéresserait la société pharmaceutique Procticon. Alors qu'il retourne dans l'appartement d'Anna, Daniel Trokic est mis KO par un agresseur fantôme, avant de découvrir une main tranchée momifiée. Holm avait rédigé un dernier rapport sur ses travaux, qui vient d'être volé chez sa sœur Elise où il l'avait caché…

Inger Wolf : Noir septembre (Éd.Mirobole, 2015)

Il s'agit du troisième roman de la danoise Inger Wolf traduit en français, après “Nid de guêpes” et “Mauvaises eaux”. C'est un solide suspense, où se présentent diverses pistes dans l'enquête menée par le policier Daniel Trokic. Amateur du groupe de rock-métal allemand Rammstein, ce solitaire reste marqué par l'image de la Croatie. Et par le cas de Milan, qui fut ami avec son frère Mirko et lui-même, avant de participer à la tourmente guerrière. Son collègue policier Jacob, qui a connu la Croatie d'alors, serait le seul à comprendre ce qui perturbe Trokic.

Dans l'affaire en cours, il se montre professionnel, affichant une certaine fermeté quant au monde actuel : “C'est à chacun de se prendre en main. Pourquoi toujours rejeter la faute sur son environnement ? C'est complètement stupide. Tu diras ce que tu veux, mais les hommes ont de tout temps connu le stress… Je pense simplement que les gens abordent l'existence de la mauvaise manière. Et puis, on en revient toujours au fait que nous sommes tous responsables de notre propre vie.” Dans ces conditions, pas sûr qu'il puisse sympathiser avec les gens qui rejettent la société, tels ceux de la secte L'Ordre doré.

S'étalant sur une huitaine de jours seulement, l'intrigue se compose de courts chapitres destinés à donner de la vivacité au récit. Avec certaines scènes volontairement elliptiques, autour de la vie privée des enquêteurs notamment, afin de ne pas ralentir le rythme. On ne tarde pas à réaliser que l'autre victime, Holm, est assurément un des pivots de l'affaire en question. Ça ne nuit nullement au mystère criminel. Indices, hypothèses et passages plus agités sont au programme de ce polar fort bien maîtrisé.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2015 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 07/04/2015 16:48

Bonjour M. Le Nocher, Yv,

Vous ne regardez pas forcément " Midi en France " sur France 3 systématiquement, moi pas, mais vous savez peut-être que cette semaine l'émission est à Carnac ?
Hier on a parlé du Café des Menhirs, devenu - tout en restant dans la même famille - une crêperie au début des années 1960, qui existe toujours.
Sur la photo le nom actuel de la crêperie était bien sûr flouté, mais peut-être savez-vous quel est ce nom ?
Comme vous le savez, chaque jour de l'émission Vincent Ferniot propose une recette, hier c'était le gigot d'agneau avec cocos de Paimpol à la bretonne.

Cordialement

Claude LE NOCHER 07/04/2015 17:33

Cher Philippe
Bien que je ne puisse regarder en direct, je suis bien sûr au courant de cette émission, à Carnac cette semaine. La crêperie en question, son nom est flouté, mais cité une (seule) fois. Elle est très connue, oui, car elle fait face à l'église St Cornély et se trouve sur la place principale du bourg. C'est la crêperie "Chez Marie", prénom de la défunte mère du sympathique patron.
Un peu plus loin, dans une petite rue, se trouve aussi un restaurant, l'auberge Le Râtelier, qui date de la fin des années 1960. Pourquoi ce nom ? La propriétaire d'origine avait placé un authentique râtelier (pour nourrir le bétail) dans sa salle. Au fond, se trouvait une grande cheminée, où l'on faisait réellement du feu de bois.
A Carnac, on trouve beaucoup d'autres établissements moins typiques. C'est quand même un lieu touristique par excellence. Avec son charme, aussi.
Ne pouvant pas manger de féculents, le coco de Paimpol m'est interdit, mais n'hésitez pas à goûter : tous mes proches qui en ont mangé confirment que c'est excellent, bien meilleur que les haricots blancs basiques.
J'ai eu la curiosité de chercher "Vincent Ferniot" sur Wikipédia. Je lis que sa famille est originaire du Valdahon, dans le Doubs. Je suppose que ce nom rappellera des souvenirs à tous ceux qui, au lointain temps du Service National, y firent leurs "classes".
Amitiés.

Yv 07/04/2015 13:43

Bonjour Claude
une maison d'édition qui fait d'excellents choix, je n'ai pas lu celui-ci, mais d'autres et à chaque fois, le résultat est le même, un intérêt évident
Amicalement,

Claude LE NOCHER 07/04/2015 15:33

En effet, Yves.
Inger Wolf est une auteure que les Editions Mirobole publient avec régularité. C'est la première enquête de ce policier, ai-je bien compris. Un héros sinon atypique, du moins que l'on suit avec un plaisir certain.
Amitiés.

Philippe 06/04/2015 22:36

M. Le Nocher,

Vous avez noté - et prévoyez peut-être de chroniquer - la création de la nouvelle revue Maât dont le numéro 1 paraîtra en septembre 2015 ?

http://www.serendipidoc.fr/maat-lancement-dune-revue-judiciaire/

Cordialement

Claude LE NOCHER 07/04/2015 06:23

Une info que j'ai immédiatement relayé, cher Philippe.

Philippe 06/04/2015 20:30

Rebonjour M. Le Nocher,

Voyez ces quelques liens.

Sur le blog des Sandales d'Empédocle d'abord.

http://librairiesandales.hautetfort.com/archive/2015/04/06/jiseul-5598002.html

Un épisode très mal connu de l'Histoire de Corée, même par les Coréens, avec les Américains dans un mauvais rôle.

http://librairiesandales.hautetfort.com/index-2.html

La chronique, sur cette page, de l'album " Emmett Till " , d'Arnaud Floch, chez Sarbacane.
Cette histoire-là est plus connue, le lynchage de cet adolescent noir en 1955 dans l'Etat sudiste du Mississipi.

La recommandation de la BD " L'Astragale " , adaptation du récit autobiographique d'Albertine Sarrazin ( 1937-1967 ) paru en 1965 deux ans avant sa mort.
Par Anne-Caroline Pandolfo, toujours chez Sarbacane, fin 2013.

http://editions-sarbacane.com/anne-caroline-pandolfo-2/

http://editions-sarbacane.com/lastragale/

http://annecarolinepandolfo.com/2013/07/30/lastragale-editions-sarbacane-publication-octobre-2013/

http://annecarolinepandolfo.com/astragale-bd-presse/

http://www.planetebd.com/bd/sarbacane/l-astragale/-/21148.html

http://www.amazon.fr/gp/product/2848656425/sr=8-1/qid=1428343291/ref=olp_product_details?ie=UTF8&me=&qid=1428343291&sr=8-1

Cordialement

Claude LE NOCHER 06/04/2015 20:43

Hélas, la guerre - en Corée comme partout - fait des victimes innocentes. Quand je constate que, sur certains forums, des Français ironisent aujourd'hui sur le martyr des enfants d'Isieux, je me pose bien des questions.
L'histoire d'Emmett Till, nous en avons parlé ici, et ça reste également un monstrueux exemple de la bêtise humaine.
Quand on évoque "L'astragale", je pense à l'ami Hafed Benotman, car c'était un des livres qui l'avaient marqué, peut-être une des sources de son goût pour l'écriture.
Amitiés.

Philippe 06/04/2015 18:58

Bonjour M. Le Nocher,

Je ne cache pas que, comme la plupart des gens, quand j'entends parler d'une personne aux yeux vairons, je pense à David Bowie. Ce d'autant plus qu'en ce moment il y a une rétrospective qui lui est consacrée, j'ai oublié les détails.
On peut avoir les yeux vairons de naissance ou autrement, David Bowie je crois avoir lu que c'était suite à une bagarre.
Quant à la ciguë, bien sûr, elle évoque d'abord Socrate, condamné à mort par l'Athènes antique " quod juventem corrumperet " , pour avoir corrompu la jeunesse.
ce qui a été récemment reproché - à tort ou à raison, respectons la présomption d'innocence - au chanteur Jean-Luc Lahaye.

Cordialement

Claude LE NOCHER 06/04/2015 20:11

Cher Philippe,
Mettre sur le même plan Socrate et Jean-Luc Lahaye, c'est comparer l'Everest et ses +de 8000 mètres, avec le Menez Hom de 330 mètres. Quant au chanteur, qui n'a jamais caché apprécier les "à peine majeures", qu'il se trouve toujours des péronnelles pour l'allumer ne fait pas de doute. A lui de faire attention.
Je vois que vairon est de la même famille de mots que vérole et variole, ce qui laisse supposer une maladie ou une question médicale. Sauf un chat aux yeux vairons, j'avoue n'avoir connu personne ayant les yeux vairons. Par contre, des personnes ayant des yeux bleus scintillants m'ont parfois mis mal à l'aise. Pas un jugement négatif à leur encontre, mais une ou deux en jouaient trop, conscientes de cette particularité.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/