Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 04:55

Parmi les nouveautés en format poche de ce printemps 2015, deux excellents suspenses à retenir, en particulier pour leur aspect psychologique.
 

Jan Costin Wagner : L’hiver des lions (Babel Noir, 2015)

En Finlande, Kimmo Joentaa est policier à Turku, à l’ouest d’Helsinki. Jeune veuf, il reste très marqué par le souvenir de sa épouse Sanna. De service à la veille de Noël, Kimmo vit une nuit animée. Il fait la connaissance de “Larissa”, qui ne masque guère sa volonté de le séduire, avant que son ami et collègue Tuomas Heinonen ne débarque chez lui déguisé en Père Noël. Il a des problèmes de couple, à cause de son addiction aux jeux d’argent. Sur le matin, Kimmo apprend qu’un meurtre vient d’être commis en forêt. La victime est Patrik Laukkanen, le médecin légiste local. Difficile tâche d’annoncer la triste nouvelle à sa compagne, mère de leur bébé. Quant aux circonstances du crime, une constatation s’impose : “On dirait que son assaillant a frappé sous le coup de la colère. Il y a des coups de couteau répartis au hasard sur presque tout le buste.”

Un meurtre similaire est commis à Helsinki. La victime est Harri Mäkelä, un fabricant de faux cadavres pour le cinéma. Kimmo devine le point commun entre les deux hommes. Ils ont participé au talk-show télévisé le plus suivi du pays, celui de l’animateur Hämäläinen. Dans l’émission intitulée “Les maîtres de la vie et de la mort”, la prestation du légiste Patrik Laukkanen fut réussie, et Harri Mäkelä montra trois exemples de faux cadavres réalistes. Kimmo visionne le DVD du programme, sans noter de détails particuliers. Interrogé par les enquêteurs, l’assistant de Mäkelä explique les méthodes du défunt. Regardant à nouveau le DVD, Kimmo se demande si un des mannequins ressemble à un mort bien réel. L’animateur Hämäläinen est agressé dans un couloir de la télévision. Il ne se souvient de rien d’anormal concernant l’émission avec les autres victimes. Kimmo note que l’agresseur a poignardé moins vivement l’animateur. La piste de personnes décédées dans certains types d’accidents, en train ou en avion, parait plausible...

Nous voici en Finlande durant la semaine du 24 décembre au 1er janvier. Ce roman d’enquête baigne dans un troublant climat psychologique, ce qui le rend d’autant plus intense. L’état d’esprit du policier Kimmo Joentaa constitue le principal atout de cette histoire. Marqué par son drame personnel, il fait preuve d’empathie envers tous, collègues ou témoins, proches de victimes. Seule la belle “Larissa” échappe à sa perspicacité. Dans l’ombre, on découvre par petites touches une autre personne, jouant un rôle essentiel. Les portraits sont joliment précis et nuancés. Un suspense riche en finesse, à l’ambiance véritablement prenante.

Polars poche 2015 : Jan Costin Wagner (Babel Noir) & Robert Crais (Pocket)

Robert Crais : Suspect (Pocket, 2015)

Âgé de trente-deux ans, Scott James est policier en uniforme à Los Angeles. Il fait équipe en patrouilles avec Stephanie Anders. Scott espère intégrer bientôt une unité d'élite. Cette nuit-là, tous deux assistent à un accident de la circulation entre un camion et une Bentley. Mais quand intervient une Gran Torino, une fusillade éclate. Le couple de policiers est visé, même si ce sont les occupants de la Bentley qu'on ciblait. Stephanie Anders est abattue, Scott James en sort gravement blessé. Neuf mois et demi plus tard, il a toujours des séquelles post-traumatiques et physiques, qu'un psy a du mal à soigner. Pendant tout ce temps, l'enquête sur la mitraillade n'a pas vraiment avancé. Scott James a été accepté dans la brigade canine, l'unité K9. Pour le recaser, plutôt que grâce à ses compétences.

Leland, le patron, ne voit pas d'un bon œil que Scott choisisse le berger allemand Maggie. Cette chienne a appartenu au corps des Marines, en Afghanistan. Elle souffre de stress post-traumatique, comme Scott, ne supportant pas le bruit des coups de feu, handicap majeur. L'idée de Leland est d'inciter Scott à renoncer à ce boulot. Néanmoins, le couple fonctionne assez bien. La chienne ne tarde pas à adopter son nouveau maître. L'inspecteur Orso et sa collègue Cowly relancent l'enquête sur la fusillade. Scott retourne souvent sur les lieux, maintenant avec Maggie. Il s'est aperçu que les cambriolages sont fréquents dans ce quartier. Pas impossible qu'un braqueur présent cette nuit-là ait pu voir quelque chose de précis. Scott étudie les témoignages et la reconstitution des faits dans le dossier mis à sa disposition…

Un suspense diablement sympathique, par un romancier chevronné. Concernant l'intrigue criminelle proprement dite, Robert Crais sait ménager ses effets. Après la scène-choc de la fusillade, il va distiller les menus indices, les possibles pistes. Il nous présente un policier plutôt solitaire, persévérant à chercher des éléments sur la mort de sa partenaire. Un thème classique et solide. Idem pour l'aspect psychologique. Ce qui séduira bon nombre de lectrices et de lecteurs, c'est la nouvelle partenaire du policier, pesant quarante kilos. D'autant que certaines scènes sont “vues par” Maggie, la chienne militaire. La relation entre un animal (capable d'un véritable dressage) et son maître (directif sans dureté) apparaît effectivement bien décrite. Un polar ne fonctionne pas sans un scénario sérieux et une narration fluide : des atouts favorables bien présents dans ce “Suspect”.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2015 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 13/04/2015 03:28

M. Le Nocher,

A propos de médecin qui a quitté la grande ville pour s'installer dans un village ou une île, j'ai vu sur TF1 que la saison 4 de " Doc Martin " avec Thierry Lhermitte va être diffusée le lundi à partir du 20 avril dans une semaine.
Je lis que Thierry Lhermitte prévoit de quitter la série qui pourrait continuer avec un autre acteur.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Doc_Martin

J'ai égaré la brochure que m'avait envoyée à ma demande il y a quelques années l'office du tourisme de Doëlan ( Clohars-Carnoët ), la commune du Finistère où est tournée la série.

Cordialement

Claude LE NOCHER 13/04/2015 08:14

Oui, Philippe, Doëlan fut choisi de préférence à une commune d'une autre région, peut-être plus ensoleillée mais grouillante de tourisme, ce qui est moins le cas ici. La variété des paysages à sûrement joué aussi. On dit que la forêt de Clohars-Carnoët aurait inspiré celle du village d'Astérix.
Je me souviens de ces villages anglais que nous voyions jadis (et plus récemment) dans les séries-télé britanniques (tel "Chapeau melon..."). Quand j'ai eu voyagé dans ces contrées, j'ai eu le plaisir de constater qu'ils existaient pour de vrai, alors que je privilégiais l'idée que c'étaient des décors +/- factices. Je crains que là-bas comme en France, les villages typiques aient disparu dans une large mesure.
Amitiés.

Philippe 09/04/2015 20:03

Rebonjour M. Le Nocher, Bruno,

A propos de Belle-Isle-en-Mer, je viens à l'instant de voir dans l'édition nationale de Soir 3 un reportage.
Il est rappelé que Belle-Isle-en-Mer attire davantage les touristes que les médecins et urgentistes. Afin d'y remédier, l'un des médecins de l'île a trouvé une solution originale et mis en place depuis deux ans un partenariat privé - public.
Des praticiens au départ d'ailleurs, tels le couple de généralistes originaire de la région parisienne montré, sont incités à s'installer sur l'île, en combinant cabinet privé et garde hospitalière.
Il n'y a pas de local à acquérir pour la partie cabinet libéral, l'hôpital prêtant des locaux.
C'est une équipe de 5 médecins à ce jour, ils se relaient et ont à bien connaître la population.
Les îliens avaient auparavant à être transportés à Vannes, par bateau puis ambulance, ce qui prenait 3 heures 30.
L'absence de bloc opératoire à l'hôpital oblige cependant toujours à faire ce déplacement sur le continent pour les opérations et accouchements.

Cordialement

Claude LE NOCHER 10/04/2015 07:49

Bonjour Philippe
Depuis une grosse dizaine d'années, il a été décrété que la santé devait être « rentable », en commençant par les hôpitaux et tous services de soins, y compris à domicile. Cette politique détruit peu à peu la qualité de santé des Français. Les petites communes n'ont plus de médecin quand le patricien local part en retraite. Les remplaçants sont souvent temporaires. Les petites villes n'ont plus d'hôpitaux, ferment des blocs opératoires ou perdent des spécialisations – tels les accouchements. Ces hôpitaux ayant moins de personnel, l'attention aux patients peut s'en ressentir.
Le cas de Belle-Île entre dans cette « logique » de désertification des soins. Ce partenariat public-privé existe depuis bien plus longtemps : des spécialistes (ophtalmos, par exemple) se déplacent sur l'île pour les consultations. Sans doute a-t-on développé depuis deux ans une formule « plus attrayante » pour les généralistes. Quant à l'hospitalisation, elle se fait effectivement à Vannes, puisqu'on a fermé tous les autres possibilités sur cette partie du Morbihan. Par contre, une heure de bateau + 1h30 de route (davantage en été) ne font pas 3h30 de trajet. Trop long, quoi qu'il en soit.
On peut souhaiter que ça fonctionne, la population des îles étant aussi vieillissante que partout ailleurs. Un peu plus, peut-être, avec les retraités venus envahir l'île : ils n'y résident souvent que quelques mois par an, mais ont besoin des mêmes soins que dans leur grande ville d'origine. Ils coûtent très cher à la collectivité, au département (ma feuille d'impôts le confirme). Je ne fais aucun sectarisme en affirmant cela, c'est une vérité que le politiquement correct refuse de dévoiler.
Belle-Île est, en superficie, une grande île. Les médecins peuvent s'y adapter. Plus aisément que dans de plus petites îles (Groix, Sein, Houat, etc.) ou même que dans des bourgades de l'intérieur de la Bretagne. On a vu quelques praticiens, pourtant pris en charge par les communes, renoncer rapidement. Car, en effet, l'effervescence citadine leur manquait. Voilà où mène la gestion comptable ses soins !
Amitiés.

La Petite Souris 09/04/2015 19:00

Bonjour Claude. Je ne connais pas le premier auteur Wagner, je ne pense pas m'intéresser à lui prochainement tant je sature un peu de la littérature nordique (mais j'en lis et en lierai encore). Par contre Crais, voilà un auteur que j'ai toujours eu plaisir à lire. Chacun de ses romans à su m'avaler dès le premier chapitre pour me recracher , enthousiaste, à la dernière page. Le genre de roman ou tu passes un bon moment sans te prendre la tête, et ma foi de temps en temps ca ne fait pas de mal !, surtout après une longue journée de travail.Amitiés

Claude LE NOCHER 09/04/2015 20:01

Salut Bruno
En effet, Robert Crais sait calibrer ses romans pour les rendre franchement captivant. Le mot "calibrer" n'est pas péjoratif pour moi, car c'est super agréable de lire un roman solide et entraînant.
Je ne suis pas absolument fan de tous les "nordiques". J'en lis un de temps à autre, en choisissant, selon l'ambiance. Celui-ci ne manquait pas d'intérêt. Bonne chose qu'il soit réédité en poche.
Amitiés.

Philippe 09/04/2015 18:19

Je ne connaîs pas Kador, qui est-ce ?

Voici quelques os à ronger, je plaisante, des articles sur Jeunesse Lille 3 où à chaque fois l'auteur, un étudiant le plus souvent, donne la parole à un chien célèbre.
Certains imaginent une rencontre entre chiens, comme celle d'Idéfix et Milou.

http://jeunesse.lille3.free.fr/mot.php3?id_mot=1500

Cordialement

Claude LE NOCHER 09/04/2015 18:49

Tout sur Kador, cher Philippe :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Bidochon

Philippe 09/04/2015 15:10

Bonjour M. Le Nocher,

Je sais que c'est une série surtout appréciée par un jeune public, mais le livre de Robert Crais vous rappelle comme à moi " Rex, chien flic " , la série policière germano-autrichienne située à Vienne ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rex,_chien_flic

Cordialement

Claude LE NOCHER 09/04/2015 16:58

Cher Philippe
J'ignore tout des exploits de Rex. J'en suis resté à Rintintin, à Milou, à Pif, à Cubitus, et au chien Kador.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/