Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2015 7 21 /06 /juin /2015 04:55

Deux romans de Dominique Arly, publiés dans la collection Spécial-Police du Fleuve Noir des années 1970...

 

"Faites-moi une fleur" (Fleuve Noir, 1973)

Comme souvent pendant ses vacances, l'étudiant Hugues Marestier est envoyé en mission par son oncle Prosper. Cette fois, direction la Bulgarie, avec pour but d'en ramener une plante nouvelle, non sans avoir vérifié que celle-ci sera véritablement exploitable. C'est dans les cordes d'Hugues, puisqu'il étudie la biologie. Il n'ignore pas que la valeur de ces plantes originelles est conséquente, car ce sont quantités de fragments de ces souches qui sont ensuite commercialisés à travers le monde. Le commanditaire de l'affaire n'est pas le seul à s'intéresser à ce nouveau produit qui rapportera tant. Un puissant groupe américain est sur le coup. Ainsi qu'une jeune femme repérée par des collègues allemands d'Hugues, une Danoise que l'étudiant va tenter de prendre en filature.

Hugues s'aperçoit qu'il a été berné, que la Danoise lui a filé entre les pattes. Il lui a suffi d'échanger ses vêtements avec une Suédoise prénommée Karen, à laquelle elle a laissé sa voiture. Faute de mieux, Hugues suit Karen jusqu'à un lieu touristique : “Nous arrivâmes aux Sables d'Or au coucher du soleil. La plus belle station bulgare de la Mer Noire, disait mon guide. C'était vrai.” La mystérieuse Danoise fait de temps à autre des apparitions brèves dans cet enchanteur décor balnéaire.

Svetlana, son père et ses cousins, Bulgares concernés par la transaction, attendent avec une certaine nervosité l'arrivée du créateur de la nouvelle plante, un Russe. Hugues et Svetlana sont agressés lors d'une soirée, puis le père de la jeune femme est enlevé. Avec les cousins, des costauds, Hugues va devoir le sauver sur le yacht où on l'a séquestré. Peu après l'arrivée du Russe, les précieuses graines sont volées. À moins que ce ne soient pas les vraies ? Quand Hugues se rend au laboratoire où il doit expertiser les fameuses graines, elles sont à nouveau dérobées. À force de mésaventures, Hugues commence à discerner la vérité…

Dominique Arly : Faites-moi une fleur + Une fleur en hiver

"Une fleur en hiver" (Fleuve Noir, 1979)

Édouard Delmont est un policier retraité. Il vit avec son épouse à Valjoux, un village de l'Ain. Voilà plusieurs fois que des amis le sollicitent pour retrouver des disparus. Missions dont il se passerait volontiers, car il ne dispose pas des mêmes moyens que la police ou la gendarmerie. Même s'il y a conservé certaines relations. Édouard n'ignore pas que ces affaires débouchent trop souvent sur des drames. Il accepte néanmoins de rechercher la petite-fille d'Henri Guillan. Malade, ce vieux monsieur a connu tant d'épreuves dans sa vie. Pour lui, pour son employée de maison Mme Aubin, pour François Joulain, parrain de cette Véronique, l'ancien policier va tenter d'en apprendre davantage sur sa disparition.

Le jeune femme revenait d'un voyage en Italie, avec son amie Liliane. Quand leur voisin Jean-Pierre Suchet chercha Véronique à la gare, aucune trace d'elle. Pourtant, Liliane dit l'avoir quittée peu avant, à un précédent arrêt du train. Se peut-il que Véronique ait, entre-temps, croisé quelqu'un dans ce train, et qu'elle ait subitement décidé de partir avec lui ? Hypothèse fort improbable. Par contre, il est possible que Jean-Pierre Suchet n'ait pas dit toute la vérité. Édouard doit-il dès lors en aviser la police ? Sans doute est-ce prématuré, car une vérification mettra bientôt Jean-Pierre hors de cause.

La jeune Véronique a-t-elle connu un coup de foudre en Italie, au point d'y rester ? À contrecœur, Édouard se rend les jours suivants dans le village de Spaluzella où séjourna la disparue. En réalité, le vieux policier s'aperçoit qu'elle n'a jamais mis les pieds dans cette bourgade italienne. Véronique était nettement plus perverse que ne l'imaginaient ses proches. Elle apparaissait plutôt sage, mais sortait avec clandestinement avec un jeune homme des environs. Qui vient d'ailleurs de se tuer en voiture. Si Édouard fait toutes ces découvertes, ça n'indique pas pour autant où se trouve actuellement la jeune disparue. À force de tourner en rond dans son département, l'enquêteur trouvera finalement des témoins utiles…

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Philippe 21/06/2015 16:45

Bonjour M. Le Nocher,

Pardon pour cette question terre-à-terre, mais est-ce qu'on pouvait sans difficultés aller de France en Bulgarie en 1973, en pleine guerre froide, de l'autre côté du rideau de fer ?
Je suppose que oui. Je pense du coup à Aurore Drossart, qui a dit pendant des années être la fille naturelle d'Yves Montand, même après une action en justice et un test de paternité prouvant le contraire.La mère d'Aurore prétendait que c'est en 1975, année de la naissance de sa fille, qu'elle avait eu une liaison avec Montand, dans le pays où Jean-Paul Rappeneau tournait le film " Le Sauvage " avec Montand et Catherine Deneuve. Elle disait qu'en dehors des horaires du tournage, Montand et elle se retrouvaient à l'hôtel. Ces affirmations ont été contredites pour une raison juridique : le film a été tourné en 1975, dans je ne sais plus quel pays, la République Dominicaine ou ailleurs, aux Antilles ou sous les Tropiques, mais qui en tout cas se trouvait dans une situation d'instabilité politique, guerre ou révolution. Les étrangers ne pouvaient pas se rendre librement dans ce pays, mais sur autorisation à justifier. L'équipe du film avait pu obtenir de tourner dans ce pays, sur l'île où se déroule l'histoire. En revanche, on n'a pas trouvé trace d'une autorisation d'entrée et de séjour qui aurait obligatoirement été délivrée à la mère d'Aurore Drossart, qui n'a donc pas pu rencontrer Montand du moins dans ce pays.

Cordialement

Claude LE NOCHER 21/06/2015 17:02

Bonjour Philippe
Merci car j'ignorais ces détails concernant le cas Aurore Drossart. Soulignons que sa mère, instigatrice de la supercherie, fut très vivement soutenue par quelques journalistes. Ceux-ci répétaient qu'Aurore Drossart était quasiment "le sosie féminin de Montand". Ressemblance absolument pas flagrante, pourtant. La preuve en a été apportée par la justice.
Le "rideau de fer" n'a jamais empêché qui que ce soit d'aller séjourner dans un "pays de l'Est". Sous condition de visa, logiquement, mais il existait bel et bien des stations balnéaires en Bulgarie (ou par ailleurs en Crimée et en Yougoslavie) très appréciées des touristes, même "de l'Ouest". En outre, les échanges à caractère scientifiques et commerciaux fonctionnaient fort bien aussi, sous contrôle mais hors de tout critère politique.
Faut-il rappeler que nous achetions déjà du gaz aux Russes, que les Américains leurs livraient des céréales par centaines tonnes, que Jean-Baptiste Doumeng était très bien vu dans ces pays, par exemple ? La mythologie de la Guerre Froide n'a retenu que l'aspect conflictuel, c'est vrai. Mais, malgré des relations tendues, rien n'interdisait ces franchissements de frontières.
Amitiés.

Bernieshoot 21/06/2015 10:11

j'avais lu une fleur en hiver, l'histoire me revient en lisant la chronique.

Claude LE NOCHER 21/06/2015 10:36

Les romans de Dominique Arly étaient plutôt bien construits, et d'une narration fort agréable.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/