Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 04:55

Saint-Chély est un village du Limousin comptant deux cent huit âmes. Un été chaud sévit dans ce décor campagnard : “Il fait sec et frappadingue cette année-là à Saint-Chély.” Parmi les figures locales, il y a le gros maire, patron du bistrot local, un vrai con. Et puis le garagiste Triaunat, avec sa femme Colette et leurs deux fils : Marcel, mécanicien costaud, et son frère Germain, qui est un demeuré. Sans oublier Isabelle, leur sœur de douze ans, déjà bien attirante. Surtout, à Saint-Chély, il y a la famille Chalier, des paysans attachés à leur terre. Le père Chalier s'est remarié avec la pulpeuse Mado voilà trois ans. Certains trouvent qu'elle fait un peu pute, ce qui n'est pas faux. Bernard, le plus jeune fils Chalier, habite là : il ne se sépare guère de son fusil, ni de son chien Mackie.

Son aînée Yvette est en froid avec leur père : elle est serveuse au bar du maire. Un gars musclé comme Marcel Triaunat, ça ne lui déplaît pas qu'il la courtise. Antoine Chalier, l'autre fils, est parti vivre à Clermont-Ferrand. En dehors du boulot, il s'y fait une petite notoriété en tant que boxeur. Quelques années plus tôt, Antoine fut plutôt intime avec Mado, sa belle-mère actuelle. La Mado, elle se laisse volontiers sauter par le garageot Triaunat, si ça se présente. À Saint-Chély, outre le curé sans grosses ressources, il y a encore Calestroupat. C'est le chef de gare : “[Il] est persuadé, sans que personne le sache, qu'il est d'une espèce supérieure. Qu'il est capable d'instinguer, de comploter, de manipuler. C'est, comment dire ? C'est comme un germe, une intime conviction… Plus que de piloter les trains sur d'inextricables aiguillages, il est fait pour conduire les hommes.”

Le projet secret du garagiste Triaunat, Calestroupat s'y est associé, imaginant déjà son développement. De quoi s'agit-il ? Avec Werner, ancien de la Wehrmacht qui lui sert d'esclave, Triaunat creuse afin de trouver du pétrole dans les sous-sols du Massif-Central. Des géologues ont affirmé que ce n'était pas impossible. Les carottes de forage n'ont encore rien démontré. L'idéal pour le garageot sera d'acquérir un champ appartenant au père Chalier, plus prometteur en pétrole. Buté comme un sillon de patates, le paysan se refuse à vendre, et sans diplomatie. Par contre, avec Mado, ils répandent la rumeur auprès des villageois, dénonçant l'idée farfelue de Triaunat.

Si le garagiste est ridiculisé, ça ne dure pas. Car, à l'initiative du chef de gare, une gazette de la région confirme que Saint-Chély est probablement un secteur pétrolifère. L'essentiel de la population (y compris le curé) adhère à la SCREP, la société de Triaunat et de Calestroupat. Le père Chalier reste le seul obstacle, et ça tourne à la déclaration de guerre entre eux. Après avoir expédié Mado à Clermont-Ferrand chez Antoine, avec son fils Bernard, ils prennent Werner pour cible, entravent les travaux en cours, dressent une frontière face au chantier. Un incendie accidentel chez Triaunat sera évidemment imputé à Chalier. Tandis que sa Mado exilée n'est pas insensible aux boxeurs, et que le premier derrick est en place, le père Chalier cumule les embêtements. Les groupes pétroliers vont devoir compter avec la concurrence de la France profonde, se réjouit Triaunat…

Jean Vautrin : Typhon gazoline (Engrenage, 1979)

Jean Vautrin est décédé le 16 juin 2015, à l'âge de quatre-vingt-deux ans. Le grand public retient peut-être davantage son Prix Goncourt (en 1989) et ses romans classiques, que les débuts de romancier de cet auteur, avec ses excellents polars. Publié en 1979, ce 7e titre de la collection Engrenage est une comédie satirique diablement excitante. Passons sur la situation géographique du village, entre Limousin (Saint-Chély est censé s'y trouver) et Auvergne (on évoque le Livradois, inclus dans cette seconde région, plus proche de Clermont-Ferrand). C'est de ruralité dont il est question, qu'importe l'endroit précis.

Les péripéties se succèdent à un bon rythme dans cette bourgade. L'auteur dessine quelques savoureux portraits, du “sourire compassé de l'épicemarde, une gorgone de soixante-trois hivers et de quatre phlébites...” à la présentation de Werner : “Une grosse trombine teutonne, la cinquantaine et les yeux bleus qui papillotent sous l'effet de la lumière. Maculé de terre, l'estomac plantureux, il s'avance jusqu'au garagiste...” Ici, on est fier de sa virilité : “Chalier, ça lui fait plaisir qu'on reconnaisse sa puissance au radada. Soixante-trois ans et le masculin-singulier toujours aussi roide qu'un étalon, c'est quand même pas trop mal.” Un souriant western mouvementé au cœur du Massif-Central, c'est ce que concocta Jean Vautrin dans ce polar champêtre. Une intrigue franchement sympathique.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Philippe 06/08/2015 17:04

Bonjour M. Le Nocher,

A propos d'ancien Nazi, il vous revient peut-être que Georges Arnaud ( le faux, Henri Girard de son vrai nom, le Georges Arnaud du " Salaire de la peur " , pas le Georges-Jean Arnaud que vous chroniquez assez souvent ; je sais que pour vous ou moi il n'y a aucune confusion possible, mais on la fait parfois ) s'était intéréssé au cas de Joachim Peiper, lui consacrant un livre en 1978 puis un documentaire de télé avec Roger Kahane en 1979 ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Arnaud

De 1975 à 1981, il participe à des reportages pour la télévision française, sur de grandes affaires, en particulier le premier reportage sur la secte Moon, ou sur l'affaire Peiper (ancien SS criminel de guerre, réfugié dans la Haute-Saône, dont la maison fut incendiée en 1976 - un cadavre non identifiable étant découvert dans les décombres).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joachim_Peiper

Cordialement

Claude LE NOCHER 06/08/2015 17:55

Bonjour Philippe
Non, je n'ai pas évoqué un ancien nazi, Werner étant un ancien de la Wehrmacht. Ne confondons pas, bien qu'ils fussent tus au service de la démocratie hitlérienne (c'est de l'humour).
Le cas de Joachim Peiper qui, harcelé par d'anciens résistants et communistes, met en scène probablement sa mort est typique. Quelques ex-nazis ont joui d'une étonnante impunité durant plusieurs décennies. La réconciliation franco-allemande n'explique rien. Ils ont assurément bénéficié de "protections" : à quel titre, contre quels services ?
Amitiés.

Max 06/08/2015 17:01

Bonjour Claude,
"Typhon gazoline" est un bouquin sympa, mais les meilleurs Vautrin, ceux dont je garde un super souvenir, c'est "Groom" et Bloody Mary", remarquables !
Amicalement,
Max.

Claude LE NOCHER 06/08/2015 17:40

Bonjour Max
Oui, il y aurait quelques titres de Jean Vautrin à remettre à l'honneur. Celui-ci, avec son côté western, montre un aspect du talent de cet écrivain.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/