Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2015 1 12 /10 /octobre /2015 04:55

Employée par une maison de production lyonnaise, Anna est une séduisante journaliste quadragénaire qui a des projets à l'international. Elle habite moins son appartement entre Rhône et Saône, rue du Bon-Pasteur, que cet ancien bâtiment industriel réaménagé, dans une bourgade de la région de Lyon. Anna a été mariée pendant vingt ans à un Argentin, homme autoritaire voire caractériel, qu'elle appelle encore l’Éternel. Elle ne se sent plus sous son emprise, désormais. Son amant actuel se prénomme Amar, une relation forte qui reste épisodique. Entre ses activités et sa passion des chevaux, il a besoin de sa liberté. Idem pour Anna, qui aime sortir, faire la fête, avec son ami Jules en guise de chaperon.

Marié à une infirmière souvent absente, fils de notaire, Jules Falconnet est secrétaire de mairie et photographe semi-pro. Il immortalise des évènements locaux, et ce qui lui paraît digne d'intérêt. Ce soir-là, il a accompagné Anna à un concert rock, avant de lui proposer de prolonger la nuit dans un club, le Carmin. Une boîte échangiste, pas de quoi effrayer Anna. Entre karaoké et sauna, avec l'ambiance musicale idoine, ça peut s'avérer excitant. Le patron Grégory et une poignée d'habitués, mâles et femelles, soirée passable en vue justifiant qu'Anna s'alcoolise quelque peu. Il y a aussi un assez beau mec, prénommé Joël. Il prend sexuellement l'initiative, sans qu'elle s'en inquiète puisque Jules est présent.

L'hôpital dans lequel se réveille Anna n'a rien d'accueillant. Elle aurait pourtant besoin de réconfort, car elle a l'impression d'un immense vide, d'être morte. Anna est incapable de se souvenir précisément de la tournure de cette nuit au club Carmin. Le diagnostic, c'est qu'elle a été hospitalisée en état d'ivresse, son taux d'alcoolémie le confirme. Pour une Russe d'origine comme elle, ça n'était pas insurmontable. Visiblement, on est pressé de se débarrasser, même si Anna est encore titubante. Jules la ramène dans sa bâtisse à elle. Il admet que son amie lui est apparue dans un état second, évoque le déroulement des faits et cet homme, Joël, auquel elle ne se refusait pas. Anna estime, elle, avoir été violée.

S'il existe des procédures, ça reste un parcours compliqué. L'hôpital de la Croix-Rousse la renvoie à la police, qui ne peut recevoir de plainte sur de simples allégations. Fichage et tests ADN, MST, VIH, sans impliquer trop vite son ami Jules. Personne ne témoignera sur la soirée, elle en est consciente. Pas davantage le voisinage, dans cette bourgade paisible où chacun cherche – comme Anna – la tranquillité dans un certain isolement. Enregistrer la version de Jules, ça pourra éventuellement servir à l'avocate qu'elle va contacter.

Quant à sa douleur persistante, elle reste intérieure. Elle s'est ravivée lorsque, ayant rôdé de nuit autour du club Carmin, Anna a été pourchassée en voiture. Elle explore les sites Internet pornographiques, cherchant si une sextape du Carmin a été déjà diffusée sur certains réseaux. L'occasion pour elle de découvrir toutes les perversions possibles parfois extrêmes, entre adultes consentants ou plus douteux, mais également du sexe illégal. Pas d'images d'elle, encore qu'Anna oublie de visiter des pages Facebook. Si elle a évité de le mettre tôt dans la confidence, c'est le patron d'Anna qui va bientôt faire avancer les choses. Des langues vont probablement se délier, dont celle de sa voisine Huguette. Anna identifiera-t-elle finalement le fameux Joël ?…

Brigitte Gauthier : Personne ne le saura (Série Noire, 2015)

Le thème de ce roman, c'est le viol. Aussi, soyons clairs : toute forme de viol est un crime inacceptable, catégoriquement impardonnable. Que ces abus sexuels se produisent par pression psychologique ou avec l'utilisation de drogues, rien n'excuse ces méfaits. Il existe des degrés d'acceptation sexuelle (telle l'exhibition, voire davantage), mais la limite est qu'un “Non” signifie “Non”. Si la séduction est un jeu, l'agression même avec une mise en scène qualifiée de libertine est fermement condamnable.

L'héroïne de cette mésaventure, entraînant une blessure profonde, n'est ni une sainte-nitouche, ni une oie blanche. Femme active d'un niveau socio-culturel avéré, il y a chez elle une ambivalence quant à ses rapports amoureux. D'un mari dominateur auquel elle fut effectivement soumise avant de s'en éloigner, jusqu'à un amant parfait mais à éclipses, difficile d'y voir une vie privée équilibrée. Elle montre un fort goût pour la fête, et une curiosité pour ce club échangiste. Quelle que soit la part d'attirance ou de "provocation" (un terme utilisé par les violeurs en guise de défense), comme toute femme, Anna n'en mérite pas moins d'être respectée. Ce qui n'est pas le cas. Évitant le pathos, cette fiction réaliste apparaît tel un rappel nécessaire, le viol restant trop fréquent et gravissime.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Willow 12/10/2015 19:38

A une époque où un sourire vaudrait pour une invitation, on ne peut qu'apprécier une telle démarche de la part de l'auteur. Il serait bon que tout le monde le sache. ;O))

Claude LE NOCHER 12/10/2015 20:09

A chacun de se comporter en adulte responsable (de ses actes ou de ses pulsions). A chacun, aussi, de ne pas accuser telle ou telle partie de la population, car l'agressivité - y compris sexuelle - existe dans tous les milieux. Bien davantage dans les entreprises ou dans les cercles d'amis, que dans les rues ou les clubs, pour dire la vérité.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/