Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 04:55

Un dossier bien connu, mais dont il n'est pas superflu de rappeler quelques faits. Le 16 octobre 1984, le petit Grégory Villemin âgé de quatre ans disparaît après 17h, alors que sa mère et lui venaient de rentrer chez eux. Christine Villemin recherche son fils dans le village de Lépanges. Entre-temps, le père Jean-Marie Villemin est alerté, et un appel téléphonique anonyme apprend à un membre de leur famille la mort de Grégory. Son cadavre sera retrouvé en début de soirée à Docelles, à quelques kilomètres de Lépanges, noyé dans la Vologne. Cette vallée est le territoire de la brigade de Bruyères, qui lance immédiatement l'enquête. Celle-ci sera supervisée par l'officier de gendarmerie Étienne Sesmat, d’Épinal.

Il s'avère très bientôt que toute l'affaire se joue entre une poignée de familles (Villemin, Jacob, Hollard, Bolle) habitant dans un périmètre assez proche, liés par le cousinage ou frères et sœur. Toutes ces personnes appartiennent au milieu ouvrier, sans lien avec la délinquance ni la criminalité. Des gens ordinaires ayant des rapports cordiaux, parfois plus ou moins houleux, que rien ne devait préparer à un tel drame. En réalité, c'est inexact : en 1982 et 1983, un "corbeau" s'était de nombreuses fois manifesté, menaçant les parents Albert et Monique Villemin. Le plus visé de leurs enfants, c'était Jean-Marie.

Il est travailleur, et connaît une réussite sociale correcte qui lui vaut des inimitiés. Parmi son entourage, il est souvent surnommé "le Chef", du fait de ses fonctions à son usine. Dans ses courriers venimeux, le "corbeau" défend volontiers le fils aîné de la fratrie Villemin, Jacky "le bâtard", méprise son frère Michel, et cible jalousement Jean-Marie. Une première enquête de gendarmerie à ce sujet permit de calmer les coups de téléphone intempestifs et les lettres hargneuses. Est-ce parce que Jean-Marie et Christine étalent leurs moyens financiers récemment, qu'on s'en prend de nouveau à eux ?

Les gendarmes montrent de l'empathie pour les victimes, le couple Villemin : “Nous éprouvons envers ce jeune couple ravagé par le chagrin une immense compassion, mais ce sentiment n'interfère pas dans le travail d'enquête. Nous restons dans l'exercice de nos fonctions […] Cet entretien reste chargé d'une émotion difficile à décrire. Jean-Marie, poings serrés et mâchoire crispée, laisse entrevoir par instant la douleur intense et la rage qui l'habitent. Mais pas une seule fois, il ne parle de se venger. Il me dit : "J'ai confiance en vous". À ses côtés, Christine semble d'une faiblesse et d'une fragilité extrêmes. Elle s'exprime peu, je la sens ailleurs...” Si les gendarmes le trouvent ambitieux, charismatique, sûr de lui, ils négligent probablement la propension de Jean-Marie Villemin à la violence. N'a-t-il pas voulu abattre un "suspect" dès l'annonce de la mort de Grégory ?

Colonel Étienne Sesmat : Les deux affaires Grégory (Éd.Points, 2015)

Les gendarmes, se basant sur quelques indices, suivent une piste : Bernard Laroche, cousin du couple Villemin. Certes, il est plus ami du frère Michel, c'est ainsi qu'il a des infos sur toute la famille. Sa voix et son écriture seraient proches de celles du "corbeau". Son alibi reste imprécis. Rien ne certifie pourtant qu'il soit plus jaloux qu'un autre de la réussite de Jean-Marie. “À nos yeux, sa vie et celle de Jean-Marie Villemin ont suivi des trajectoires parallèles, tant dans le domaine professionnel que sur le plan personnel. Mais si les parcours se ressemblent, celui de Bernard Laroche a été plus laborieux. À chaque étape, la comparaison joue en sa défaveur.”

Pas un coupable idéal selon la gendarmerie, mais on l'accable davantage qu'on ne cherche des éléments positifs. D'autant que son épouse Marie-Ange Laroche ne défend pas vraiment son mari. C'est alors que la petite cousine Murielle Bolle a des révélations à faire. Après avoir fourni un alibi à Bernard Laroche, l'adolescente accuse. “Elle affiche une moue boudeuse, mais paraît détendue […] Je sais que ses aveux n'ont pas été obtenus par la pression, encore moins par la violence. Je me méfie toujours du témoignage d'un enfant, mais elle a plus de quinze ans, semble peu émotive et ne manque pas d'aplomb. Enfin, tout se tient.” Les gendarmes ne s'étonnent pas que leur coupable ait pris Murielle à son bord, alors qu'il transportait dans sa voiture son propre fils Sébastien ainsi que le petit Grégory Villemin.

Arrêté puis remis en liberté, Bernard Laroche sera abattu par Jean-Marie Villemin, qui avait publiquement annoncé son geste. Un temps, Christine Villemin est elle-même au centre de toutes les suspicions. Sa manière de jouer "profil bas" durant toute l'affaire surprend, dérange. Il est certain que la médiatisation à outrance de cette affaire, que l'omniprésence journalistique a largement biaisé le travail de la gendarmerie, avant que ce soit la police judiciaire qui s'occupe de la suite. La chasse à l'info, la multiplication des hypothèses, les locaux de la gendarmerie de Bruyères envahis par les photographes et la presse, les prises de positions de tel ou tel, ça ne simplifie jamais une enquête. Il est vrai que le juge d'instruction Lambert a pu paraître "léger" aux yeux de la gendarmerie. Bien sûr, en 1993, le procès pour meurtre de Jean-Marie Villemin ne pouvait être satisfaisant.

On ne contestera pas que le colonel Étienne Sesmat ait été parmi les plus impliqués dans l'enquête, qu'il en connaisse tous les détails – y compris ceux que le grand public ignore ou n'a pas retenu. Son parti-pris est, logiquement, celui de la version gendarmesque. Ses collègues et lui-même ne sont pas les seuls fautifs, si tout a dérapé, si chacun s'est fait une idée juste ou fausse sur ce dossier. Son témoignage est important, et fort complet, sur les meurtres de Grégory Villemin et de Bernard Laroche. Ici, des cartes et des rapports officiels complètent son récit des évènements vécus. Qu'on adopte le cas tel qu'il est présenté, ou qu'on ait un œil plus critique, ce livre permet de réfléchir au meurtre de cet enfant de manière plus solide, mieux informée.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 20/10/2015 00:04

Bonjour M. Le Nocher,

Aviez-vous vu il y a quelques années ( diffusion vers 2006 ou 2007 sur TF1 ) le feuilleton " L'affaire Villemin " avec Francis Renaud ( Jean-Marie Villemin ) et Armelle Deutsch ( Christine Villemin ) ?
Je crois avoir remarqué qu'après la Bretagne la région Lorraine vous est chère ?
Vous avez dit à l'occasion y avoir des amis. Et aussi que Villemin était un patronyme plus courant dans cette région que les gens d'autres régions n'auraient tendance à le croire. Vos amis eux-mêmes s'appelant ainsi disiez-vous ?
Une autre fois, vous avez cité un site gourmand de Lorraine ( après que moi j'en ai cité un de Saint-Nazaire à propos de l'apéritif la Diablotine ).
Et certaines de vos chroniques de livres dont l'éditeur est lorrain, la Serpenoise ou le Verger des Hespérides, ou d'autres qui ne me viennent pas à l'esprit.
A propos, après votre chronique du " Mystère de la chouette " chez ce dernier éditeur, je l'avais acheté, puisque vous disiez que malgré la date de parution début 2016 en principe, on pouvait l'avoir sans attendre en contactant l'éditeur - une association - , ce que j'ai fait.
Eh bien ! il y a deux semaines j'ai acheté chez le même éditeur " Les trois rêves de Linh " de Danièle Vogler, roman jeunesse qui a l'originalité d'avoir une héroïne vietnamienne ( vivant au Viêtnam, pas une Française d'origine vietnamienne, ce qui peut être le cas dans d'autres romans ).

Cordialement

Claude LE NOCHER 20/10/2015 08:16

Bonjour Philippe
La Lorraine est ma "région de cœur", c'est exact, même si j'en connais moins la partie qui vécut longtemps de la sidérurgie, plus au nord. Les Villemin, comme les Demange (+ Petitdemange, Grosdemange, etc.), n'y sont pas rares. L'ethnologie des noms de familles de Lorraine a sûrement déjà était étudiée.
Pour mémoire, les adresses que je vous indiquais :
http://www.laboutiquegriottines.com/fr/griottines-cie.html
http://www.cdhv.fr/
Je vous félicite d'avoir contacté cet éditeur lorrain qui mérite assurément un impact encore plus large. Leur catalogue est très intéressant, comportant quelques romans-jeunesse de bon aloi.
http://www.editionslevergerdeshesperides.com/HESPERIDES_WEB/FR/Accueil.awp?A41
Les éditions Serpenoise / Editions du Quotidien :
https://www.lelivrechezvous.fr/
Non, je n'ai pas suivi la série de téléfilms (sur France3) au sujet de l'affaire Villemin. Si je me souviens bien, les scénaristes ont été condamnés en justice, puisque affirmant que Bernard Laroche était l'assassin. Ce qui n'a jamais été prouvé. (Un criminel prenant dans sa voiture une jeune fille témoin, avec son propre fils, avant de jeter le corps d'un gamin dans une rivière, ça m'a toujours semblé hautement improbable). J'ai donc lu ici la "version gendarmerie", qui est bien documentée, tout en gardant en mémoire le rôle de chacun. Mais je ne prétends nullement détenir la vérité.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/