Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 05:55

À Vigàta, le commissaire sicilien Salvo Montalbano a prévu de passer quelques jours avec sa fiancée Livia, venue le rejoindre. Pas vraiment d'enquête en cours, ça devrait bien se passer. Un problème, quand même : on est sans nouvelle du brigadier Fazio, le policier le plus consciencieux et efficace de l'équipe. Si Salvo rassure son épouse inquiète avec des calembredaines, il cherche dans les cliniques de Montelusa si Fazio s'y trouve. Un témoin a entendu des coups de feu sur le port, la nuit passée. Ça concerne certainement Fazio, le commissaire et son adjoint Mimì Augello en sont convaincus. On envoie des plongeurs afin de savoir si un corps n'a pas été jeté à la mer. Ils ne trouvent rien.

Grâce à un ami journaliste, qui le met en contact avec un homme en cavale, Salvo obtient un renseignement capital. C'est du côté de la montagne Scibetta que la police devrait aller fouiller. En effet, il y à là-bas trois profonds puits à sec, servant de tombes anonymes. Un cadavre gît dans l'un de ces puits depuis déjà quelques jours, et encore un autre dans un second puits, précipité au fond plus récemment. Aucun d'eux n'est Fazio, heureusement. Bien qu'harassé de fatigue, Salvo repère aux alentours un tunnel assez large pour y pénétrer en voiture. C'est là-dedans que s'est réfugié Fazio pour échapper à ses ravisseurs. Il est traumatisé, en état de choc. On va l'hospitaliser à Fiacca, pour plus de sécurité.

Avec tout cela, Salvo a complètement oublié Livia. Elle est partie mais, contrairement à ce qu'il craignait de sa fiancée prompte à s'énerver, elle ne paraît pas lui en tenir rigueur. Le commissaire gagne du temps vis-à-vis de sa hiérarchie, tant qu'il ne sait pas exactement sur quoi Fazio enquêtait réellement. Sa première visite à l'hôpital est brève, minutée par une stricte infirmière pète-sec, digne d'une gardienne de prison. Toutes ne sont pas aussi rebutantes. À l'opposé, le charme de Salvo semble opérer sur la belle infirmière Angela. Un peu remis, même si sa mémoire est fragile, Fazio indique que c'est son ami Manzella qui avait des soupçons sur une affaire de contrebande. Ce qui entraîna son enquête.

Encore faut-il savoir où dénicher ce Manzella ! Salvo constate qu'il paraît avoir quitté son appartement. Il y a laissé une paire de jumelles de marine, et une longue-vue braquée en direction du port. Salvo se rend chez l'ex-épouse de Manzella. Elle confirme que celui-ci, un homme au caractère instable, avait pour manie de surveiller les autres. À l'hôpital, où semblait rôder un criminel, on a jugé préférable de placer Fazio dans une chambre moins exposée. Pour le commissaire, les choses avancent bien avec l'infirmière Angela. Passer la soirée ensemble, c'est sympathique, mais Salvo n'est pas si naïf. Quand la concierge de l'immeuble de Manzella est abattue, il est temps s'activer pour faire cesser ces meurtres. Au final, Salvo et son équipe ont des chances de pêcher un gros poisson…

Andrea Camilleri : La danse de la mouette (Pocket, 2016)

Autour du commissaire Montalbano, les personnages récurrents sont sa fiancée Livia, les policiers Mimì Augello, ainsi que Gallo et Galluzo, le grognon Docteur Pasquano joueur de poker, le brave gaffeur Catarella à l'accueil du commissariat, le restaurateur Enzo. Et puis le brigadier Fazio, celui qui généralement fait avancer les enquêtes. Si on est coutumier des aventures de Salvo Montalbano, c'est un personnage que l'on apprécie, pour son sérieux et sa complémentarité avec son chef. Cette fois, c'est pour Fazio que l'on a des raisons de s'inquiéter. Certes, on va le retrouver et le soigner, mais l'affaire ne s'arrête pas là. Car, en Sicile, il est rare qu'un caïd mafieux ne soit pas impliqué dans des méfaits.

De l'humour, cet "épisode" n'en manque pas. Pas tellement à cause de Catarella qui, au contraire, est plutôt à la hauteur. Mais, entre les barrages routiers des carabiniers, son supérieur auquel il raconte des carabistouilles, et une très jolie infirmière à dénuder, Salvo nous fait sourire plus d'une fois. Les lecteurs d'Andrea Camilleri connaissent parfaitement les qualités du maestro. Quant aux autres, qui n'ont pas encore exploré son œuvre, ils se privent de grands moments de plaisir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe 14/01/2016 16:06

Bonjour M. Le Nocher,

Carabistouille est un mot de français de Belqique qu'on trouve notamment dans " Astérix et les Belges " , n'est-ce pas ?

Je souhaitais vous dire que j'avais reçu ce matin un livre commandé il y a quelques jours. Il est paru en 2009, mais je n'en ai entendu parler que récemment.
Le sujet semblera bien spécifique, mais très intéressant. Je vous recommande cet ouvrage,d'autant plus que le cadre est la région Lorraine que je sais être l'une de vos régions de prédilection.
Accessoirement, l'article Wikipédia sur l'Ecole de Nancy mentionne dans la bibliographie consacrée à cette école une étude publiée en 2000 par les éditions Serpenoise, dont il me revient que vous avez chroniqué deux ou trois polars.
Avec tout ce discours, je n'ai pas encore indiqué la référence du livre que je vous conseille.

La nudité dans l'Ecole de Nancy entre académisme et érotisme
Delphine Antoine
Préface Gérard Denizeau
Editions Gérard Klopp, Thionville, 2009
230 pages ; illustrations ; 34 cm

http://www.patrimoines.lorraine.eu/index.php?id=61&tx_srilobiblio_list[entite]=142839&tx_srilobiblio_list[action]=show&tx_srilobiblio_list[controller]=Biblio&cHash=ae0e02682f74fedea792d0b3ddf9223c

http://www.patrimoines.lorraine.eu/fileadmin/illustrations/M012004_8-9.pdf

Ce lien en PDF montre la page du sommaire, que je vous invite à regarder.

http://lasemaine.kamui.actunet.com/2009/12/18/la-nudite-dans-lecole-de-nancy

( Chronique par Jean-Pierre Jager, journaliste de Longwy. )

http://www.passiondulivre.com/livre-82903-la-nudite-dans-l-ecole-de-nancy.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Nancy_(art)

http://edn.nancy.fr/web/
Ecole de Nancy
L' Art nouveau à Nancy autour de 1900

Cordialement

Claude LE NOCHER 14/01/2016 16:45

Bonjour Philippe
Je ne connais évidemment pas les artistes cités, ni leurs œuvres. Longtemps, et sans doute dans la 2e moitié du 19e siècle tout particulièrement (à partir du Second Empire), régna une hypocrisie sur l'érotisme, dans l'art et dans le quotidien. Pour être plus clair, les hommes de la bonne société pouvaient avoir des maîtresses ou aller au bordel, les femmes mariées pouvaient avoir des amants ou jouer les demi-mondaines, du moment qu'on n'en fasse pas état... et que l'art se contente de suggérer.
Par contre, je connais Emile Gallé, bien sûr. Et quelques-unes de se création Art-déco m'émeuvent, je dois le dire, car c'est une vraie recherche de la beauté pure dont il s'agit... Pas si loin de Nancy, j'ai eu le plaisir de passer à Baccarat, haut-lieu des cristalleries. Et d'y admirer des objets magnifiques, qui ne sont pas dans mes moyens financiers. Mais quelle finesse, là encore.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/