Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 05:55

Belle détective de trente-deux ans basée dans la région de Dunkerque, fougueuse enquêtrice impliquée dans des affaires agitées, Virginia Valmain nous raconte ses exploits. Brève présentation de ses remarquables associés. Sa tante Mère-Grand est une corpulente lesbienne, spécialiste (entres autres) en informatique et en réparties vachardes. Quant à Lao-Tseu, comme son nom ne l’indique pas, c’est un géant Malien au QI faiblard mais aux muscles puissants. Deux énergumènes manquant un peu de distinction, mais plutôt efficaces. Afin de glaner quelques infos, Virginia fait aussi appel à David, beau gosse surnommé Curly pour des raisons intimes. Enfin, la détective est proche du policier Adam Bathany, qui aimerait bien reconquérir son ancienne amante Virginia. Voilà pour la photo de groupe des protagonistes.

Virginia Valmain est engagée par l’épouse anglaise d’un des disparus de l’affaire Saint-Folquin. C’est dans ce village en bordure de l’A16 qu’ont disparu depuis six mois quatre hommes et une femme: Évelyne Maes, femme au foyer d’Angers ; Raymond Tournier, cuisinier à Limoges ; Brian Slatter, chauffeur routier anglais ; Dirk Rummenigge, footballeur pro allemand ; et Jos Vandewaele, citoyen belge. Aucun point commun entre eux. Peut-être que les fréquents changements de clubs du footeux allemand peuvent fournir une piste. Rien ne confirme qu’il soit le pivot de l’affaire. À Saint-Folquin, l’ambiance est dantesque quand y débarquent en camping-car Virginia et ses amis. À l’auberge des Dupuis, ils font la connaissance de Silke, journaliste allemande qui enquête sur le cas de son compatriote.

Florine Zoonekind, la maire du village au visage orné de pustules, admet que ces disparitions ont dopé le commerce local. La présence de la détective semble déranger : le camping-car de Mère-Grand est vandalisé. Virginia fait un détour par Angers, découvrant la famille de nazes d’Évelyne Maes. Chez la pieuse épouse du disparu belge, Virginia constate qu’il n’y est pas regretté. Sa cliente, la femme de l’Anglais, n’étant pas plus agréable, la détective en conclut que la plupart des disparus étaient mal mariés. Lao-Tseu est agressé avec violence à Saint-Folquin, encore un avertissement menaçant. David Curly serait bien avisé de s’interroger sur la belle journaliste Silke, devenue si câline avec lui. Après une réapparition bizarre et quelques meurtres, la détective va devoir démêler les nœuds de cette énigme…

Maxime Gillio : Les disparus de l’A16 (Éd.J'ai Lu, 2016)

La pétulante héroïne, un qualificatif qui lui correspond idéalement, installe une complicité amusée avec le lecteur, un peu à la manière d’un San-Antonio. Outre ses pittoresques associés, auxquels une dose de vulgarité ne fait pas peur, Virginia est confrontée à une galerie de personnages hauts en couleur. Il faut même avouer qu’ils sont carrément déjantés, grotesques, etc. Nous sommes ici dans une comédie à suspense, revendiquée comme telle.

Néanmoins, exploiter une veine comique ne suffit pas pour captiver. Virginia n’oublie pas de nous rappeler que nous sommes dans un polar vrai de vrai, où la gaudriole doit laisser une large place à l’intrigue. C’est pourquoi elle nous présente une véritable affaire criminelle, avec ses mystères et une cascade de péripéties, sans oublier une pléiade de suspects et moult rebondissements. Une aventure dynamique et débridée, une enquête énergique. Franchement réjouissant.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2016 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Pierre FAVEROLLE 19/02/2016 06:38

Salut Claude, comme l'ami Jean je l'ai en version originale. Faut que je le ressorte. Amitiés

Claude LE NOCHER 19/02/2016 07:00

Entre humour débridé et intrigue polar palpitante, c'est un roman à savourer !
Amitiés.

Jean (jackisbackagain) 15/02/2016 16:27

Salut Claude,
Je l'avais commandé dès sa sortie, il y a quelques années. Toujours pas lu. Ta chronique me l'a fait sortir de mes rayonnages et sera au menu d'une de mes toutes prochaines lectures. Comme quoi, une chronique et hop, me voilà enthousiasmé. Amitiés.

Claude LE NOCHER 15/02/2016 17:07

Bonjour Jean,
Tu peux en faire une priorité de lecture, je crois. Car c'est le genre d'intrigue où on ne s'ennuie pas un instant. Très bonne chose que ce roman soit disponible chez J'ai Lu aujourd'hui.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/