Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 05:55

Gordon Ferris : La cabane des pendus

Écosse, 1946. Natif de Kilmarnock, Douglas Brodie est aujourd’hui âgé de trente-quatre ans. Avant la guerre, il fut inspecteur de police à Glasgow. C’est au combat qu’il gagna le grade de major dans les Seaforth Highlanders. Démobilisé, il vécut une période alcoolisée, avant d’être engagé comme reporter pour un journal de Londres. Il est de retour à Glasgow, suite à l’appel de son ami de jeunesse Hugh Donovan. Leur rivalité d’antan, autour de la belle Fiona, est mise de côté car l’affaire est grave. Sérieusement brûlé durant la guerre, Hugh fut soigné mais garde le visage détruit. Il ressent toujours de vives douleurs, qui l’ont incité à prendre de la drogue. Quelques mois plus tôt, Hugh s’est réinstallé dans un quartier modeste de Glasgow. C’est par hasard qu’il a retrouvé Fiona, maintenant veuve, et son fils Rory. Il lui arrivait de s’occuper du gamin. Rory disparut soudainement. Son corps fut découvert quelques jours plus tard.

Même si l’enquête de police fut imparfaite, quatre autres précédentes disparitions d’enfants restant énigmatiques, les indices accablaient Hugh. Assommé par la drogue et l’alcool, il était incapable de donner sa version. Il avoua dans des conditions mal définies, se rétracta. Son avocate Samatha Campbell souligna au procès les détails approximatifs ou inexacts. Elle ne fut pas loin de lui sauver la mise, mais on le condamna quand même à mort. Hugh doit être très prochainement exécuté par pendaison.

Logeant chez l’avocate, Douglas Brodie admet la probable innocence de son ami. Le prêtre catholique Cassidy ne se prononce pas mais soutien moralement Hugh. Brodie ne tarde pas à être confronté aux sbires des caïds du secteur, les frères Slattery. Ce sont certainement eux qui fournissaient sa drogue à Hugh. Au poste de police de Tobago Street, où il était affecté autrefois, Brodie fait face à des flics fort peu coopératifs, s’accrochant à leur version. De son côté, il ne s’explique toujours pas pourquoi une machination viserait Hugh. Son enquête le mène sur l’île d’Aran. Au retour sur le ferry, Brodie frôle la noyade après avoir été agressé. Le revolver Webley Mark VI du père de l’avocate Samatha Campbell sera bien utile à Brodie…

Les romans explorant les périodes de transitions consécutives aux guerres ne sont pas si nombreux. Glasgow et l’Écosse n’ont pas été énormément touchées par les destructions. Sa population modeste s’est appauvrie pendant cette guerre, la faisant ressembler à une bande de néandertaliens. Un terreau propice au banditisme, aux trafics, à la criminalité. En face, une police mal réorganisée, prête à fabriquer des preuves pour conserver sa crédibilité. Avec également, des héros de la guerre peu récompensés de leurs exploits. Un aspect essentiel de leur marginalisation : ils ont moins de quarante ans, et sont déjà plutôt inscrits dans le passé. La société de 1946 n’a pas encore retrouvé son équilibre. Tel est le contexte qui prime sur la stricte enquête de Brodie. Entre Irlandais expatriés, héros disgraciés, et justice incertaine, la noirceur de ce temps-là imprègne ce sombre suspense. Loin d’une banale enquête balisée, linéaire, une histoire franchement prenante.

(Disponible dès le 17 mars 2016)

Formats poches, chez Points : Gordon Ferris et Christophe Molmy

Christophe Molmy : Les Loups blessés

Approchant de la cinquantaine, le commissaire Renan Pessac est chef du Service central de répression du banditisme. Il supervise diverses enquêtes, notamment celles confiées à l'équipe de Philippe Lelouedec, qui n'a pas grande estime pour son supérieur. Pessac garde un indic personnel très fiable, le Grand, et obtient parfois des infos grâce à la prostituée Tania, amie de cœur plus que de sexe. Un braquage de convoyeurs de fonds a fait deux victimes parmi les employés. Ça ne manquait pas de professionnalisme, mais l'affaire n'a rapporté que soixante mille Euros. Si les policiers disposent de peu d'éléments, ils pensent que ce sont deux semi-amateurs et un pro qui ont attaqué ce transport de fonds.

En effet, le jeune Doumé Astolfi s'est associé à Imed et Nordine Belkiche, deux frères du Val-de-Marne. Nordine, l'aîné, fait plutôt dans le trafic de drogue, blanchissant ses gains en achetant et exploitant des commerces dans leur cité. Plus fougueux, son cadet Imed est partisan d'actions d'éclat, et aime claquer du fric. Nordine n'apprécie pas tellement ce Corse, qui organisa le braquage. Doumé est le frère de Matteo Astolfi, un caïd du grand banditisme. Il affiche une vie tranquille auprès de sa compagne Carole et de leur fils Roch. Après l'avoir sermonné, il a expédié Doumé en Espagne, du côté de Malaga, en compagnie de son adjoint Sergio. Un braquage avec deux morts, il vaut mieux se faire oublier.

Tandis que Matteo, bien renseigné, prépare un nouveau coup bien plus fructueux contre un fourgon de transport de fonds, les frères Belkiche ont également un projet en cours, à Savigny-sur-Orge. Par son indic le Grand, Pessac est mis sur la piste d'un fournisseur d'armes appelé Angelco. S'il en sait davantage, le Grand conserve des billes. C'est grâce à Tania que Pessac obtient le nom d'Imed Belkiche. Un dispositif de surveillance et de filature est bientôt en place par l'équipe de Lelouedec, autour d'Imed. À Marseille, Matteo, Doumé, Sergio et leur complice l'Acrobate braquent sans bavure un convoi de fonds…

Christophe Molmy est commissaire divisionnaire, chef de la brigade de recherche et d’intervention (BRI, surnommée l'Antigang). C'est donc un flic de carrière qui est l'auteur de ce roman, son premier titre. Dans ces conditions, il faut bien sûr s'attendre à un polar trépidant qui s'inspire d'un univers criminel brutal. Sans doute l'auteur n'ignore-t-il pas qu'il y a quelque chose d'intemporel dans le grand banditisme. Les petits voyous, d'origine maghrébine ou non, cherchent toujours à montrer leur valeur en montant des coups qu'ils ne maîtrisent pas forcément. Et les expérimentés caïds, de Corse ou d'ailleurs, espèrent encore impressionner par des braquages spectaculaires et très rentables. Il est vrai que les transports de fonds restent le maillon faible de la sécurité bancaire, cible des truands les plus déterminés. Une tension certaine règne, tant du côté des policiers que chez les malfaiteurs. Un suspense classique et solide, dans la bonne tradition du polar.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2016 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Serge 31 16/03/2016 00:35

Salut Claude
Deux titres repérés et notés. Merci de me confirmer que j'ai bon goût (:o))...
Amitiés.

Claude LE NOCHER 16/03/2016 11:55

Bravo pour tes bonnes sélections, Serge !
N'oublies pas d'y ajouter "Carrières Noires" d'Elena Piacentini (Pocket).
Amitiés.

Philippe 15/03/2016 06:54

Bonjour M. Le Nocher,

Peut-être est-ce une coquille dans le texte, peut-être est-ce vous qui avez mal lu, mais, sans m'y connaître en armes à feu, le revolver en question serait plutôt un Webley qu'un Wembley.
Je le dis car il m'est arrivé de rencontrer le nom de Webley, célèbre marque de revolvers britannique mais aussi réputée que les marques américaines plus connues Colt ou Smith & Wesson.
Le Mark VI Webley est considéré comme l'un des meilleurs revolvers, techniquement parlant, jamais réalisés.

Cordialement

Claude LE NOCHER 15/03/2016 07:36

Vous avez probablement raison, Philippe, aussi ai-je corrigé ce détail. Je ne peux qu'attribuer cette "erreur" à la correction automatique : il arrive que de "fausses corrections" se produisent. Bah, tant que ça n'enlève pas la lettre Q du mot coquille, n'est-ce pas...

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/