Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 04:55

À Los Angeles, l'organisation du boss Fin règne sur quelques “taules”, des crack houses où les junkies viennent se shooter. Âgé de quinze ans, East dirige une bande de guetteurs qui veillent aux accès des taules. Noir du ghetto, il impressionne peu avec ses cinquante kilos. Le boss Fin est son oncle, protecteur à son égard. La situation change après l'intervention surprise des flics visant la taule surveillée par East. D'autant qu'une gamine a été tuée. Si les petits caïds Sidney et Johnny sont furieux, c'est Fin qui décide de la suite. Il confie une mission à East : aller dans le Wisconsin pour supprimer le juge Carver Thompson, témoin-clé d'un futur procès concernant le réseau de Fin. Un périple de trois mille kilomètres dans un monospace anonyme attend East et les trois autres Noirs qui l'accompagnent.

Le petit groupe se compose de Michael Wilson, vingt ans, qui passe pour un étudiant ; du corpulent Walter, dix-sept ans ; et de Ty, âgé de treize ans, le jeune frère d'East, déjà plus expérimenté que lui dans la délinquance, maniant le flingue avec assurance. Vêtus tels des admirateurs des Dodgers, l'équipe de base-ball, le quatuor va disposer de faux papiers d'identité et d'une somme d'argent limitée. La consigne est de passer inaperçus, de ne pas laisser de traces. Les premiers kilomètres défilent, à travers le désert du Nevada. Michael Wilson décide d'une pause à Las Vegas, car il a envie de goûter aux jeux d'argent. C'est sans doute un cador pour faire du bizness à la fac de l'UCLA, mais là il ne tarde pas à provoquer des incidents pouvant compromettre la suite de leur mission.

Après un arrêt sur une aire de repos de l'Utah, le monospace bleu aborde les montagnes du Colorado. Pour East, pur môme du ghetto de L.A., voilà des paysages inédits. Avec son frère Ty, leurs relations restent froides. Elles sont encore plus tendues vis-à-vis de Michael Wilson. Dans le Nebraska, voulant embarquer une fille mineure, il crée un nouvel incident. Le groupe doit se séparer de Michael. C'est dans l'Iowa que le trio restant va réceptionner les flingues commandés pour l'exécution. Un rendez-vous est fixé par téléphone, mais le fournisseur refuse finalement de leur délivrer les armes. Pour résoudre le problème, ils doivent improviser. Ils trouvent d'autres vendeurs, mais cet achat de flingues est coûteux. Ty y remédie bientôt, ce qui plonge le trio dans une certaine euphorie.

Comme dans l'Iowa, il fait diablement froid dans le Wisconsin lorsque les trois citadins de l'Ouest habitués à la chaleur arrivent à destination, près du lac Wilson. Même si du côté de Los Angeles, l'organisation de Fin subit dans le même temps de sérieux revers, aller au bout de leur mission reste l'objectif. Ty reste sans états d'âme. Toutefois, leur véhicule ayant été vandalisé, ils seront contraints de trouver d'autres transports. Quand Ty devient ingérable, East et le gros Walter doivent bientôt se séparer à l'aéroport de Des Moines. Avec cent cinquante-et-un dollars en poche, East continue sa route vers l'Ohio…

Bill Beverly : Dodgers (Éd.Seuil, 2016)

Durant une large partie du récit, on s'interroge sur le degré de sympathie que nous inspire East. Il possède une maturité plus avancée que la moyenne des ados de quinze ans, mais il est moins mûr que son jeune frère. Il manque à East le cynisme des vrais durs. Pour autant, il appartient à un "système" criminel, pas seulement à un "milieu" délinquant. On ne peut pas le considérer comme victime, ni même partager une empathie avec lui. Il est logique que, lors de ce voyage vers des États où les Blancs sont majoritaires, le regard sur lui et ses copains Noirs soit extrêmement méfiant. Même entre eux, ces quatre jeunes ne sont d'ailleurs pas "sur la même longueur d'onde". Seul Walter (taille 4XL) se met à la portée d'East, estimant probablement qu'il y a quelque chose d'encore sain en lui.

Si les tribulations d'East et de ses compagnons de route sont empreintes d'un gênant malaise, ce n'est pas un point négatif. Encore faut-il en prendre conscience, se dire que cette aventure restera plutôt sombre. L'auteur présente une galerie de subtils portraits, fort crédibles. Il serait stupide d'utiliser les formules "road-movie" ou "road-story" au sujet de cette histoire d'un ado, qui réalise que le monde ne se limite pas aux boîtes de béton dans lesquelles il vit. Cette étape initiatique de son existence ne dépend que de lui-même, le trajet géographique n'étant qu'une circonstance. Bannissons donc l'idée du "road trip novel", gardons plutôt celle du Destin qui lui offre des choix.

Intrigue criminelle, certes, mais surtout qui induit l'éventualité d'une sortie de la violence urbaine. Ou pas, ce sera à East d'évaluer la suite. Il s'agit là tout simplement d'un très bon roman.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2016 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

The Cannibal Lecteur 10/05/2016 19:32

Il est noté sur ma liste des désirs !

Claude LE NOCHER 10/05/2016 20:04

Salut ma Belette !
Attention, car demain mercredi, ma chronique va encore beaucoup plus concerner tes goûts de lectrice... Celui-ci sera un "obligatoire", je crois bien !
Amitiés.

Philippe 09/05/2016 19:00

Bonjour M. Le Nocher, Wollanup,

Vous ne dîtes rien sur l'auteur Bill Berverly ? Je suppose que c'est un nouveau venu et que c'est son premier roman du moins traduit en français ?

Voyez par ailleurs ce que mes saines lectures - le Télé 7 Jours, qui sort le lundi - m'apprennent.
A la page " Actu culture " .
Je reproduis tel quel les quelques lignes.
Je vous laisse le soin de chercher une présentation sur un site de librairies, ce que je ne ferai moi-même qu'après avoir écrit ce message.
Aviez-vous déjà eu vent de ce livre, qui concerne votre région ?

" Vite vite...
Escapades celtes
Carnac, Quiberon, Brocéliande... Les " 7 pays " et les trésors du Morbihan racontés en français, en breton et en photos, par un grand journaliste.
Morbihan. En vert et en bleu, de Patrick Mahé, Editions du Chêne, 272 pages, 35 € "

Cordialement

Claude LE NOCHER 09/05/2016 20:15

Bonsoir Philippe
Diable, Télé7jours vante les mérites de son ancien rédac' chef, éminent retraité du groupe Hachette ! Vous retrouverez le même articulet objectif dans Paris Match, si ce n'est déjà fait. Bon, un livre à la gloire du Morbihan et de ses abords, c'est gentil de sa part. Puisqu'il est conseiller municipal à Vannes, délégué à la culture, à la langue bretonne et aux relations internationales, il va pouvoir expliquer sans rougir pourquoi le budget du Festival du Livre de Vannes en juin a considérablement baissé. Qu'il ne se défausse pas sur les dotations d'Etat, ce serait un énorme mensonge. Curieux, ces gens qui se découvrent une passion pour leur région natale très très tardivement.
Wollanup, n'oublie pas d'acheter le livre de Patrick Mahé, hein !
Oui, c'est le premier livre de Bill Beverly, donc pas vraiment d'élément. Comme je n'ai pas de secrets pour vous, demain je chronique un autre premier roman nord-américain, mais là "j'ai des biscuits".
Amitiés.

wollanup 09/05/2016 08:22

Je l'ai aussi chroniqué,il sera en ligne demain.J'ai apprécié certains passages mais je déplore le manque d'originalité du roman mais cela reste de beaux débuts prometteurs.Bonne journée Claude.Par contre,on te rejoint sur Craig Johnson.

Claude LE NOCHER 09/05/2016 09:10

Salut W.
Il me semble que l'auteur tient à conserver "une certaine distance" entre ses personnages et les lecteurs. Ensuite, comme j'ai essayé de le souligner, le côté "voyage" se comprend, mais relativise l'originalité. Ce qui explique que l'on soit un peu moins enthousiaste qu'on le devrait. Néanmoins, ça reste un bon choix pour cette excellente collection.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/