Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 04:55

Habitant Ivry, Christelle est une jeune femme d'environ vingt-cinq ans, dont son petit-ami Pascal est très amoureux. Elle reste proche de sa mère, Nanou, quinquagénaire vivant à Puteaux. Toutes deux sont infirmières en hôpital, leurs opinions politiques étant marquées à gauche. En ce mois de mars 2011, l'état de santé de Nanou est fragile. Il se dégrade encore davantage quand sa fille lui parle d'un patient admis là où elle est employée, suite à un accident de voiture. Âgé de cinquante-quatre ans, très gravement touché, cet Alain Vénoret est un chirurgien orthopédiste exerçant en Suisse, où il vit depuis de nombreuses années. Il est originaire de la région brestoise, comme Nanou. Bien que la mère de Chris n'ait pas semblé se souvenir de lui, la crise qui la secoue peut être associée au nom de cet hospitalisé. Le choc sera bientôt fatal à Nanou. Elle a laissé à sa fille un curieux dossier.

Par ailleurs, trois hommes sont confrontés à des moments fort contrariants. Médecin à Mortagne-au-Perche, Loïc Mazou était intimement proche d'un de ses patients. Si la mort de ce dernier n'est pas exactement naturelle, le docteur s'arrange pour que la femme au service du défunt n'en sache rien. Néanmoins, celle-ci a des doutes. Dans le Finistère, la carrière politique d'Eugène Abilien paraît bien amorcée. Pourtant ce notable va renoncer à poursuivre dans cette voie, "pour raisons personnelles". À l'abbaye de Kerascoët, le père Gildas Runavot est apprécié dans sa communauté. Son décès est en contradiction avec les principes religieux, l'un des moines l'ayant retrouvé suicidé. Un appel téléphonique aurait-il déclenché cet acte désespéré ? Pourquoi la chanson de Mort Shuman "Le lac majeur" suppose-t-elle un mauvais souvenir pour Abilien, Runavot et peut-être Mazou ?

Au printemps 2012, Chris a quitté son poste à l'hôpital pour s'occuper exclusivement de la convalescence d'Alain Vénoret. Il s'est installé à Paris, car le temps de sa rééducation sera probablement long. Plutôt qu'infirmière, Chris fait figure de régisseuse des soins apportés au patient. Pascal, son petit-ami, est le grand perdant dans cette situation. D'abord, il y a des frictions entre eux, puis il apprend incidemment que le mariage entre Vénoret et Chris est annoncé. Face à son incompréhension, Chris prend ses distances avec Pascal. Elle ne l'en informe surtout pas lorsque Vénoret et elle déménagent à Brest, en juillet.

Chris a choisi une maison tout confort, équipée pour les handicaps de l'ex-chirurgien, avec une gardienne à leur service. Le comportement de sa fiancée a sûrement rendu méfiant Alain Vénoret, car il a engagé un détective privé afin de la prendre en filature. Pas toujours aisé, la foule étant particulièrement dense à cause des Fêtes maritimes intitulées Tonnerres de Brest. C'est dans ce même contexte que Pascal, ayant découvert le départ du couple, débarque à son tour dans la cité brestoise. Par un cousin de Vénoret, il obtient quelques renseignements. Pour autant, pas sûr que Chris veuille renouer avec Pascal…

Jean-François Coatmeur : Les noces macabres (Albin Michel, 2016)

Est-il indispensable de rappeler que Jean-François Coatmeur fut récompensé par le Grand prix de Littérature policière en 1976 pour “Les Sirènes de minuit, par le Prix Mystère de la critique en 1981 pour La bavure” et par quelques autres Prix depuis ? Aucune flagornerie, si on le classe parmi les grands maîtres du polar et du roman noir. C'est l'évidence, et il le prouve une fois de plus avec “Les noces macabres”, il a toujours été un perfectionniste de l'intrigue, et un narrateur de premier ordre. À l'origine de cette histoire, les admirateurs de Coatmeur auront reconnu une nouvelle parue dans le recueil “Brest l'ancre noire” (Éd.Autrement, 2003). C'est un suspense beaucoup plus élaboré, encore plus subtil, et certainement pas une version "rallongée", qu'il nous présente ici.

À l'opposé d'un roman d'enquête, les lecteurs disposent d'éléments sur les bases de cette affaire. Entre autres grâce à Clovis Lestafou, qui en fut le témoin privilégié et que l'on va recroiser au cours du récit. Si l'auteur nous a concocté un chassé-croisé de personnages, il veille à ce qu'on les situent facilement. Surtout, il fait en sorte que l'ambiance sombre ne soit pas absolument pesante. Du style, certes, mais le plaisir de lecture importe aussi à ce romancier chevronné. Petit clin d'œil de sa part : il a terminé l'écriture de ce livre à la veille de son anniversaire, date hautement symbolique dans ce cas. Lire un suspense de Jean-François Coatmeur offre toujours un grand moment de plaisir.

 

- "Les noces macabres" est disponible dès le 25 mai 2016 -

 

 

Jean-François Coatmeur : Les noces macabres (Albin Michel, 2016)

En novembre 2008, Jean-François Coatmeur fut un des invités du festival "Noir sur la Ville" à Lamballe (Côtes d'Armor). Avant la rencontre avec les lecteurs, le repas se termine. Belle tablée où l'on reconnaît à droite le journaliste

cinéaste Alain Bévérini ("Total Khéops" avec R.Bohringer), près de J.F.Coatmeur la regrettée Michèle Witta et, au fond, Jean-Bernard Pouy.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2016 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Cajou 03/06/2016 20:12

Je l'ai trouvé très mauvais, moi, ce roman :( Je me permets de faire un lien vers ton billet pour offrir un autre avis à ceux qui me lisent :)
Cajou

Claude LE NOCHER 03/06/2016 21:09

Bonsoir Cajou
Quand je lis une comédie policière à l'anglaise, je ne la lis pas comme si j'abordais un roman noir. Quand je lis un roman de J.F.Coatmeur, je sais qu'il ne s'agira pas d'un roman d'enquête. Chercher "l'intention de l'auteur", c'est ce que l'on m'a enseigné voilà fort longtemps. Donc, il n'y a pas ici à résoudre un quelconque mystère, mais c'est une situation tendue / sombre, dont nous sommes les témoins. Le "voisin curieux" (présent dès le début), le "cousin bavard", je ne vois pas où il y aurait des facilités : c'est par les personnages annexes qu'avancent la plupart des récits. Mais j'accorde à chacun / chacune le droit de ne pas avoir aimé un roman, cela va de soi. J'aimerais seulement que beaucoup d'auteurs aient 10% du talent de Coatmeur (hélas, ce n'est pas le cas).
Amitiés.

Xavier Lechard 29/05/2016 21:22

En parlant de Ferrière, j'ai trouvé "Un climat mortel" dans une brocante près de chez moi et je me suis dit que c'était l'occasion de faire connaissance avec cet auteur dont j'ai entendu et lu dire beaucoup de bien mais que je n'ai jamais lu jusqu'ici. Ai-je tiré un bon numéro? Est-ce une bonne introduction à son oeuvre?

Claude LE NOCHER 30/05/2016 06:03

Ah oui, Xavier, un des très beaux succès de J.P.Ferrière, idéal pour aborder ses romans.
Amitiés.

Xavier Lechard 29/05/2016 18:50

Jean-François Coatmeur est le dernier auteur de l'école Denoël encore en activité (René Reouven a apparemment pris sa retraite, et Monteilhet n'écrit plus de polars) et je suis bien content qu'il n'ait semble-t-il pas perdu la main. Un prix d'honneur serait le bienvenu, une telle carrière le mérite bien.

Claude LE NOCHER 29/05/2016 20:09

Toute une époque, cher Xavier !
Un coup d'œil sur le site http://jean-francois-coatmeur.bzh/ nous rappelle la carrière de romancier de Coatmeur. Nul doute qu'il mérite des Prix d'Honneur, oh oui !
Ces dernières années, à Brest et dans divers festivals de l'Ouest, il a pu constater la reconnaissance des lecteurs autant que des auteurs plus jeunes : je pense qu'il a tout simplement compris l'affection (parfois maladroite) que nous lui portons.
J'ai eu la chance et le bonheur de le côtoyer en certaines occasions. Y compris dans des festivals moins orientés polars, comme à Elven (56, Morbihan). Coatmeur fait partie des écrivains, comme J.P.Ferrière et le défunt Brice Pelman, auxquels va toute ma fidélité.
Amitiés.

Jérôme Jukal 23/05/2016 18:37

Bonjour Claude,
Un auteur dont il faut parler, effectivement. Dont j'aimerais parler mais ses premiers livres sont difficiles à trouver...
Merci, en tout cas, de l'avoir fait !
Amicalement,
Jérôme.

Claude LE NOCHER 23/05/2016 20:02

Bonjour Jérôme
Il y a eu des rééditions de ses premiers romans, dans les années 2000, chez Liv'Editions, outre bon nombre de ses titres disponibles chez Le Livre de Poche. On a souvent comparé Coatmeur à un orfèvre, je crois que c'est l'image qui convient.
Amitiés.

Max 23/05/2016 10:56

Bonjour Claude,
Coatmeur est pour moi un des meilleurs auteurs français de polar. Bientôt 91 ans, peut-être le doyen du genre...
Amicalement,
Max

Claude LE NOCHER 23/05/2016 11:31

Bonjour Max
Jean-Pierre Ferrière né en 1933, Jean Mazarin/Emmanuel Errer né en 1934, et quelques autres vétérans du roman policier font figure de jeunots par rapport à J.F.Coatmeur ! Nous avons encore René Reouven, né en août 1925, mais les plus âgés se font rares.
Je me souviens du regard admiratif de J.B.Pouy envers Coatmeur (qui approchait alors les 85 ans) au Festival de Concarneau... C'est d'ailleurs J.B. qui a succédé à son aîné en tant que président du jury du festival du Goéland Masqué, à Penmarc'h.
Oui, Jean-François Coatmeur est un grand auteur, et un "grand monsieur" d'une réelle amabilité.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/