Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 04:55
Thierry Maugenest : La cité des loges (Albin Michel, 2016)

À l'automne 1732, le dramaturge Carlo Goldoni et sa troupe de comédiens sont en tournée à travers l'Italie, l'auteur participant à ses propres pièces. Celles-ci rencontrent un succès de plus en plus éclatant : “Dès les premières scènes, les deux domestiques ont gagné la faveur du public. Le peuple d'artisans, de pêcheurs, de boutiquiers ou de vendeurs ambulants se reconnaît volontiers dans ces personnages malicieux et débrouillards qui se jouent de leurs maîtres...” Il écrit régulièrement de nouvelles comédies où, contrairement à la commedia dell'arte, on se produit sans masque. Ayant reçu un courrier de Venise, Carlo Goldoni va retourner dans sa ville natale. Outre la mission qui l'attend, les théâtres de la Sérénissime (en particulier le San Tomà) sont demandeurs de ses pièces.

Zorzi Baffo est le chef de la “quarantia criminale”, la police vénitienne. Certes, il jouit aussi d'une réputation justifiée de libertin : dans les soirées très privées, Zorzi séduit avec ses poèmes licencieux et ses contes coquins. Mais il évite de mélanger les activités, ce qui lui vaudrait la perte de sa fonction. Grâce à ses “confidenti”, dans cette ville où chacun à le goût du secret, le policier est bien informé. Le traducteur hypocondriaque Luca Grisotti lui apprend la disparition d'un comédien en plein spectacle. Bien plus excitant pour Zorzi que le menu fretin des affaires habituelles. Après avoir vérifié le renseignement, il assiste à une autre pièce de théatre où un deuxième comédien disparaît lors de la représentation. Personne ne l'a pourtant vu sortir, tout comme dans le premier cas.

L'Inquisiteur Mezzetin est extrêmement mécontent. Lui-même propriétaire de théâtres, il rappelle à Zorzi Baffo l'importance économique de ces spectacles. Un public venu de toute l'Europe contribue à la prospérité de Venise. Le chef de la chancellerie criminelle apprécie bien davantage les charmes de Giulietta, l'épouse de Mezzetin, que cet arrogant notable. Carlo Goldoni vient apporter son aide à Zorzi dans cette enquête. Ils suivent une piste qui les mène à l'hospice Santa Chiara, auprès de la lingère Enea. Celle-ci a quelque peu perdu l'esprit depuis sept ans. Le comédien Quinto Zenta est convaincu d'être la prochaine cible du ravisseur. Ayant demandé la protection de la police, ce dernier est attiré dans un piège, mais le coupable ne se laisse pas attraper par les services de Zorzi.

Sept ans plus tôt, le policier était absent de Venise, quand se produisit une affaire jamais résolue : “Je crois que cette histoire est liée à cette jeune femme dont le cadavre a été retrouvé il y a sept ans à la surface du rio dei Mendicanti. À cette époque personne n'avait signalé de disparition. [Un médecin] avait alors décelé des traces de liens sur ses poignets et son visage, des éléments qui suggéraient que la fille, âgée de quinze à vingt ans environ, avait été attachée et bâillonnée avant d'être violée.” De son côté, Carlo Goldoni a repéré l'ancien théâtre Santi Giovanni, pouvant cacher des mystères. La nouvelle épée de Zorzi, plus sournoisement efficace, lui sera utile à l'heure de rendre la justice…

Thierry Maugenest : La cité des loges (Albin Michel, 2016)

Au 18e siècle, Venise est une cité plus singulière que jamais dans son histoire. Puissante et indépendante, elle l'est encore grâce à ses dirigeants autoritaires, et ses institutions républicaines aux règles strictes. Mais la Sérénissime est autant un lieu de villégiature (on n'ose pas dire "touristique"), de légèreté, de plaisirs. Le théâtre vénitien est à son apogée, attirant les foules. Un enjeu économique fort, qui pourrait être mis en péril par l'énigme de la disparition de plusieurs comédiens, ruinant la qualité des spectacles. Infatigable auteur produisant en série des comédies, Goldoni n'a que vingt-cinq ans et tout l'avenir devant lui. Il reste fidèle à son ami policier Zorzi Baffo, aussi doué pour les rimes paillardes qu'avec les armes acérées.

Roman d'enquête, certes. Ou polar historique, si l'on veut. Thierry Maugenest cherche surtout à transmettre l'esprit de cette époque, à Venise. Par les ambiances, à travers les rues et les canaux de la ville, autant que dans les palais et les théâtres. Par les coutumes : on n'entre pas armé chez l'Inquisiteur, par exemple. Par l'hypocrisie, qui tolère si volontiers le libertinage, réputation qui dépasse les frontières vénitiennes. On verra que parfois, même à visage découvert, certains avancent masqués. Tradition locale du secret et goût du complot, en somme. Des personnages savoureux, des chapitres courts, une narration enjouée, autant d'atouts favorables pour cette “Cité des loges”.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2016 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 15/05/2016 16:12

Bonjour M. Le Nocher,

Lisez l'article d'aujourd'hui du site Rare Historical Photos.
C'est un sujet original et très peu connu, dont j'avoue que je n'avais personnellement jamais entendu parler.

http://rarehistoricalphotos.com/japanese-pearl-divers-1950s/

Cordialement

Claude LE NOCHER 15/05/2016 17:50

Bonjour Philippe
J'ai lu il y a quelques temps un article sur une de ces ravissantes pêcheuses, quasi-centenaire désormais, une des dernières en vie certainement. Elle semblait en bonne forme, la pratique sportive l'ayant sûrement protégé du vieillissement.

En France (et en Bretagne, forcément) la pêche aux ormeaux est strictement règlementée, et parfois interdite selon des règlements locaux ou départementaux. Cette pêche sous-marine (en tenue ou non) est proscrite une partie de l'année, voire passible de poursuites même quand c'est toléré. Car soyons clairs, des "destructeurs de ressources" en font un commerce très rentable, alors que la pêche de loisir (coquillages, poissons, etc.) interdit toute vente. Si le pêcheur déclare son activité aux Affaires Maritimes, c'est bien sûr autorisé.

Voyez cette affaire toute récente. Le même s'est fait arrêter une 2e fois quelques jours plus tard :
http://www.ouest-france.fr/bretagne/lorient-56100/fait-divers-gavres-controle-avec-250-kilos-de-coques-4205932

J'ai le souvenir (il y a environ quinze ans) de vrais-faux professionnels pillant un banc de moules à la sortie du Golfe du Morbihan, allant et venant sur leurs canots à moteur, chargeant leur récolte dans des véhicules non-conditionnés (via une place mal surveillée) : le meilleur moyen d'intoxiquer les consommateurs. N'achetez jamais des produits de la mer dont vous ignorez la provenance réelle, "à la sauvette". Moins chers, peut-être, mais sources de maladies. Celles que je consomme viennent de la Baie du Mont-Saint-Michel, seule appellation certifiée en France, qui se consomment principalement de juillet à décembre.

Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/