Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 05:54

Quand on demande quel est son métier à cette New-yorkaise de trente ans, elle répond être “chargée de clientèle”. Ce qui n’est pas absolument faux. Prostituée dans l’arrière-salle d’un cabinet de voyance, ce ne serait pas le qualificatif exact non plus. Son activité, quand même illégale, se limite à la branlette des clients. Sachant qu’étant gamine, elle faisait la manche dans la rue, avec sa mère aussi sale et borgne que fainéante, ce n’est pas la meilleure voie pour trouver un métier sérieux. Toutefois, autodidacte éprouvant la passion des livres, cette grande lectrice ne manque pas de psychologie. L’activité manuelle répétitive commence à la fatiguer. Gardant quelques bons clients, elle se reconvertit dans “les pratiques thérapeutiques”, autrement dit elle s’improvise voyante.

Quand on a de bonnes bases psychologiques, cette profession n’est pas tellement difficile à exercer. Issues de la classe moyenne supérieure ou de la petite bourgeoisie, les clientes sont généralement faciles à influencer. Si elles s’adressent aux voyantes, c’est qu’elles ont un grave problème personnel. Du moins le pensent-elles, ce qui les rend tristes, mal dans leur peau. En réalité, ces femmes de milieux aisés ont souvent trop de temps libre, pas de suffisante raison d’être pour meubler leur vie. Le rôle de la voyante ? Les réconforter, leur suggérer des hobbies... Une dose de compréhension et des réponses bien préparées. Dans le cas de Susan Burke, ça risque d’être moins simple. Sans aller jusqu’à l’exorcisme, c’est un grand nettoyage dans le petit univers de cette cliente qui va s’imposer.

Susan Burke est mariée à un époux absent, voyageant beaucoup. Elle habite Caterhook Manor, une demeure d’allure extérieure sinistre bâtie en 1893. Malgré tout, l’intérieur est moins déprimant. D’autant qu’on y trouve une bibliothèque pleine de livres. Susan est très protectrice envers son fils de sept ans, Jack. Par contre, c’est le fils de son mari qu’elle trouve menaçant. Âgé de quinze ans, Miles cultive le comportement d’un sociopathe, d’un introverti potentiellement agressif. Crise d’adolescence, avec un peu plus de perversité que la moyenne ? Très perturbant pour Susan, quoi qu’il en soit. Quand on sait que cette maison fut le théâtre d’un drame sanglant à la fin du 19e siècle, que des fantômes rôdent peut-être encore entre ces murs, comment ne pas imaginer le pire ?

Durant quelques semaines, contre une belle rémunération, la voyante va "nettoyer" la demeure des supposés mauvais esprits qui s’y incrustent. Tout en s’accordant des pauses dans la bibliothèque, bien sûr. Le plus important n’est-il pas de rassurer Susan, même si ce n’est qu’une petite arnaque ? Mais les choses pourraient tourner tout autrement…

Gillian Flynn : Nous allons mourir ce soir (Sonatine Éd., 2016)

— Je suis une intuitive psychologique. Vous savez ce que ça signifie ?
— Vous savez bien lire les gens.
— Oui, c’est un peu ça, mais mes pouvoirs sont beaucoup plus forts que de simples suppositions. Tous mes sens jouent un rôle. Je sens les vibrations qui émanent des gens. Je vois les auras. Je discerne l’odeur du désespoir, de la malhonnêteté ou de la dépression. C’est un don que j’ai depuis ma petite enfance. Ma mère était une femme profondément déprimée, déséquilibrée. Elle était entourée d’un halo bleu foncé…

Gillian Flynn a connu un beau succès avec ses deux premiers titres, “Les lieux sombres” et “Les apparences”. Cette fois, il s’agit d’une nouvelle d’environ soixante pages. Un texte qui fait autant la part belle à l’humour qu’au mystère. Le personnage central ne cache rien de son parcours, ni de son aptitude à tromper les clientes crédules : ça provoque des sourires bienvenus. Quant à la maison maudite, il s’y produit bel et bien des faits énigmatiques.

Tous les ans, un jury d’écrivains (Mystery Writers of America) attribue les Edgar Awards (en référence à Edgar Allan Poe). “Nous allons mourir ce soir” a été récompensée par le Prix de la meilleure nouvelle en 2015. Une distinction méritée, non seulement grâce à son intrigue idéalement maîtrisée, mais c’est avant tout son écriture qui séduit. Lorsque les textes courts sont d’aussi belle qualité, on adhère avec grand plaisir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2016 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 01/11/2016 17:45

Bonjour M. Le Nocher,

Vous ne pourrez pas vous rendre à cet événement et moi je ne compte guère en prendre le temps, mais nous pouvons au moins prendre connaissance.
J'ai vu sur le sites Paris Librairies, autour de la parution du livre " Troquets de Paris " de Jacques Yonnet ( 1915-1974 ) ( Editions L'Echappée ), qu'avait lieu à partir d'aujourd'hui ce festival.

https://www.parislibrairies.fr/

Festival des troquets de Paris… en librairie !

À l’occasion de la parution des chroniques bistrotières inédites de Jacques Yonnet, les éditions L’échappée, accompagnées de dix librairies et de dix troquets de Paris, donnent rendez-vous aux lecteurs curieux du 1er au 27 novembre. Et ainsi célébrer la littérature des bistrots et ses auteurs : Robert Giraud, Jean-Paul Clébert, Henri Calet, entre autres !

Avec les librairies de Paris Librairies : La Friche, L'écume des Pages, Quilombo, Le Merle moqueur, Librairie des Abbesses, La petite lumière, La Petite Égypte, Le Monte-en-l'air, et Atout Livre !

http://www.troquetsdeparis.fr/

http://www.troquetsdeparis.fr/bio/

http://www.troquetsdeparis.fr/programme/

http://www.troquetsdeparis.fr/troquets-et-librairies/

Voyez les thèmes abordés dans chaque troquet.
Ainsi " Bistrots et troquets dans le roman noir " à la librairie le Merle Moqueur et au bistrot le Piston Pélican.

Cordialement

Claude LE NOCHER 01/11/2016 20:05

Bonsoir Philippe
Oui, notons ce rendez-vous jeudi 10 novembre à 19h "BISTROTS ET TROQUETS DANS LE ROMAN NOIR" Discussion avec Patrick Pécherot, auteur de Une plaie ouverte (Gallimard, 2015) et de La Saga des brouillards (Gallimard, 2014), et Hervé Delouche, coordinateur de 813, revue des amis des littératures policières. ➸ Le Merle moqueur, 51, rue de Bagnolet, 20e (Rades et bistrots occupent une place toute particulière dans le roman noir. Tour à tour refuge, lieu d’action et de rencontres, le troquet y est très souvent mis en avant. Que ce soit dans l’oeuvre de Patrick Pécherot, de Jean- Claude Izzo ou de Jean-Bernard Pouy, nombre de lecteurs terminent au comptoir à travers leurs lectures.)
Il est vrai que toutes les aventures du Poulpe débutent dans le bistrot où Gabriel Lecouvreur a ses habitudes.
D'ailleurs, à ce propos, il n'est pas impossible que ma prochaine chronique nous ramènent à J.B.Pouy...
Amitiés.

Max 01/11/2016 10:56

Bonjour Claude,
Les 3 romans de Gillian Flynn parus de par chez nous sont remarquables et font d'elle une des meilleures auteures de polar actuelle. Dommage que son œuvre soit si peu abondante....
Amicalement,
Max

Claude LE NOCHER 01/11/2016 11:20

Bonjour Max
Il semble y avoir une certaine unanimité autour de Gillian Flynn et de ses romans. Ecrire moins mais très bien, c'est sans doute l'option de cette auteure.
Amitiés.

PIERRE FAVEROLLE 01/11/2016 08:14

Salut Claude, lue et avalée (sans jeu de mots) hier, cette nouvelle est épatante. Après avoir installé son personnage, le stress devient petit à petit horreur comme aurait pu l'écrire le Grand King. Quant à la fin, énigmatique, elle laisse une impression d'une nouvelle accomplie, parfaite. A ne pas rater Amitiés

Claude LE NOCHER 01/11/2016 08:39

Une opinion que je ne peux que partager, mon cher Pierre.
Amitiés.

Sandrine 01/11/2016 06:48

Il y a eu "Sur ma peau" avant “Les lieux sombres” et “Les apparences”, je crois. Cette nouvelle est très tentante aussi...

Claude LE NOCHER 01/11/2016 07:45

En effet, Sandrine, "Sur ma peau" est dispo chez Le Livre de Poche.
“Les lieux sombres” et “Les apparences” ont été adaptés au cinéma, ce qui explique que ces titres (à succès) soient encore dans les esprits.
Quant à cette nouvelle, elle est "top" !
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/