Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 05:55

Voilà bien longtemps qu’elle a décidé d’occulter son prénom qu’elle déteste, ne conservant que son patronyme : Blum. À Innsbruck, en Autriche, elle fut élevée "à la dure" par ses parents adoptifs. Ils possédaient une entreprise de pompes funèbres. Très jeune, Blum fut contrainte de les aider. À l’âge de vingt-quatre ans, elle décida d’en finir avec ce couple tyrannique, et les élimina impunément. C’est ainsi qu’elle rencontra Mark, qui est son mari depuis huit ans. Ils ont deux fillettes en bas âge, et Karl – son beau-père – vit avec eux. Mark est un bon flic, dans la lignée de son père, policier retraité. C’est lui qui fait engager Reza, un réfugié bosniaque, pour assister Blum aux pompes funèbres. Entre-temps, elle a modernisé l’entreprise de ses parents, et ne manque pas d’ouvrage.

Blum a trente-deux ans quand, alors qu’il quitte leur maison, Mark est victime d’un accident mortel à moto. Le chauffard s’est enfui. Blum et ses proches sont sous le choc. Elle peut compter sur le soutien moral de Massimo Dollinger, collègue de Mark et ami du couple. De son côté, son épouse Ute étant stérile et alcoolique, il trouve ainsi l’occasion de changer d’atmosphère. Pilotant la puissante moto réparée de Mark, Blum songe un temps au suicide. À quoi bon survivre après cet amour fusionnel avec son mari décédé ? Dans les archives de Mark, elle découvre le témoignage d’une nommé Dunja, une Moldave sans-papiers. Elle fut employée clandestinement dans un hôtel du Tyrol. Puis elle fut enfermée dans une cave avec deux autres personnes, durant cinq longues années.

Quand Blum retrouve Dunja, elle finit par lui confirmer avoir été victime de violences et de viols, par un groupe de cinq hommes. Le Photographe, le Prêtre, le Chasseur, le Cuisinier, le Clown, c’est ainsi qu’elle les appelait, en fonction des masques qu’ils portaient. Les deux autres personnes avec Dunja sont mortes aujourd’hui. Blum se rend dans le Tyrol, où l’hôtel qui employait la jeune Moldave a été vendu depuis. L’ex-propriétaire est devenu responsable politique. Amer, l’ancien concierge floué n’oublie pas que le fils de son patron se prenait pour un grand photographe. Blum y voit une piste à suivre. Quand elle en parle au policier Massimo, il pense que Dunja n’est qu’une malade mentale ayant tout inventé. Blum se sent parfaitement capable d’agir seule pour punir le Photographe.

Elle approche l’ex-propriétaire de l’hôtel, mais son heure à lui n’est pas encore venue. Il n’est pas très difficile pour Blum de repérer le Prêtre pervers. Séquestrer et éliminer ses cibles n’est pas compliqué quand on opère dans le domaine funéraire. Encore faut-il que les proches de Blum ignorent tout. Peut-être sera-t-il nécessaire d’impliquer Reza, quand même. Lorsque ses adversaires s’attaquent à Dunja, que Blum a recueilli, il est temps pour elle de passer à la vitesse supérieure, de piéger les derniers monstrueux complices…

Bernhard Aichner : Vengeances (Éd.Pocket, 2017) — Coup de Cœur —

Trois heures plus tôt, Blum avait ouvert la porte de la chambre froide. Il était allongé entre deux cercueils sur la table d’aluminium. Avant de le déposer là, elle l’avait attaché, ficelé comme un paquet, craignant qu’il ne se réveille avant son retour, et caché pour le cas où Karl ou une des filles serait, malgré tout, entré par inadvertance dans la salle de préparation. Blum était seule avec lui.
Le monstre qu’elle avait attrapé était étendu là. Elle l’avait terrassé et tiré hors de la voiture comme un paisible morceau de viande ne présentant plus aucun danger. Elle l’avait emmené en catimini dans la salle de préparation, transféré sans difficulté sur la table d’aluminium, avant de le faire rouler jusqu’à la chambre froide. Un jeu d’enfant ; tout s’était déroulé comme elle l’avait imaginé…

Même quand on lit intensivement, il arrive que l’on rate des petits chefs d’œuvres à leur publication initiale. Heureusement, une réédition en format poche permet de se rattraper. Bel exemple avec ce “Vengeances” de l’auteur autrichien Bernhard Aichner. “La maison de l’assassin”, son nouveau roman vient d’ailleurs de sortir chez l’Archipel. On y retrouve son héroïne singulière, Blum. Nous faisons sa connaissance dans ce premier opus. Blum n’est pas un personnage cynique, qui tuerait pour s’amuser, animée d’un vice meurtrier. Elle éprouve des sentiments profonds, allant jusqu’à la hantise et aux cauchemars. Blum est compatissante, "ouverte aux autres", employant un Bosniaque, accueillant une Moldave. Forte mais avec ses failles, Blum est de nature humaniste.

Mais la mort hautement suspecte de son mari adoré a changé la donne. Elle légitime une sanction envers chacun des coupables, des actes de vengeance aussi cruels qu’ils l’ont été eux-mêmes. Élevée dans une rigueur excessive, Blum sait garder son sang-froid quand il faut sévir. Cette histoire ne prétend pas justifier la Loi du Talion. D’autant que Blum agit sur des indices et non sur des preuves concrètes. À l’instar des intrigues de William Irish (Cornell Woolrich), c’est la démarche punitive qui guide le récit. Au final, on verra si Blum était dans son droit, ou non. Ajoutons que la narration de Bernard Aichner est à la fois fluide et subtilement écrite. Un suspense de haut niveau, à lire absolument.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe 19/02/2017 16:10

Rebonjour M. Le Nocher,

Voici deux recommandations de lectures dont j'ai eu connaissance hier, l'une dans la nouvelle revue ( on est au numéro 2 ) 52 Semaines ( de type Nouveau Détective ) et l'autre que j'ai vue dans une librairie ( je sais que vous avez chroniqué les romans de Gilles Schlesser situés à Paris ).

https://www.parislibrairies.fr/livre/9782732480039-les-femmes-et-la-justice-les-avocates-les-magistrates-et-les-accusees-passent-a-la-barre-emmanuel-pierrat/

Les Femmes et la Justice ; Les avocates, les magistrates et Les accusées passent à la barre
Emmanuel Pierrat
La Martiniere, 27 octobre 2016

Promenades littéraires dans Paris ; 500 adresses habitées par les mots
Gilles Schlesser
Parigramme, 16 février 2017

https://www.parislibrairies.fr/livre/9782373950106-promenades-litteraires-dans-paris-500-adresses-habitees-par-les-mots-gilles-schlesser/

Cordialement

Claude LE NOCHER 19/02/2017 17:37

Merci pour ces infos, Philippe... J'irai voir ça. En effet, j'adore les romans de Gilles Schlesser. Et l'avocat Emmanuel Pierrat habite (ou a ses bureaux) dans le même immeuble parisien qu'un de mes meilleurs amis.
Amitiés.

Philippe 19/02/2017 14:09

Bonjour M. Le Nocher,

Vous savez que ce soir et je crois chaque dimanche désormais sur France 3 est diffusée la version de Maigret avec le comédien Rowan Atkinson ( condisciple de Tony Blair à Oxford et interprète de Mister Bean dans les années 1990 ) ?
Elle vaut le coup d'être regardée. Je crois que vous aviez parlé de cette adaptation à venir il y a un ou deux ans.
C'est l'occasion bien sûr,outre de porter une appréciation sur une nouvelle version de Maigret ( pas la première britannique, il y en a déjà eu une ou plusieurs ), de voir un comédien connu dans le registre humoristique passer au registre dramatique. Comme Bourvil, Fernandel, Coluche, Alain Chabat ou d'autres.

Voici ce que dit une personne ( un particulier comme vous ou moi ) sur Amazon.fr sous la fiche du DVD qui sortira en mars :

" Meilleurs commentaires des clients

Un véritable défi et une performance extraordinaire
Par Ada Leema 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS le 19 février 2017
Basée sur les romans de Georges Simenon, "Maigret" (2016) est une toute nouvelle série britannique réussie.
J'ai adoré. Sachez que nous avons ici 2 enquêtes de 90 minutes du célèbre commissaire Jules Maigret au coeur du Paris des années 1950. Quel plaisir de découvrir cette formidable reconstitution! Sur le même principe que la série "Sherlock"(2010-2017), cette réinvention vaut largement le détour.
La BBC rend un hommage vibrant à notre célèbre commissaire français et dans le rôle-titre, Roman Atkinson, l'éternel Mr Bean, crée une surprise totale et de taille. Il est parvenu à se métamorphoser littéralement. Jamais, je ne l'aurais imaginé dans la peau de ce personnage mais je dois avouer que je suis conquis. Atkinson est un Maigret à la fois perspicace et déterminé mais aussi émouvant et vulnérable.
Quant aux récits des 2 épisodes, ils sont passionnants de bout en bout. Simples mais terriblement efficaces, il laisse peu de doute sur l'avenir de cette production anglaise de haut vol.
Je vous conseille donc vivement "Maigret". C'est une excellente nouveauté. Très bonne double séance à tous et toutes. "

Cordialement

Claude LE NOCHER 19/02/2017 17:34

Bonjour Philippe
En effet, je fus un des premiers à annoncer cette double adaptation anglaise de Maigret.
Je n'ai jamais douté du talent de Rowan Atkinson, y compris pour figurer dans le rôle du commissaire. On connaît Mr Bean, oui. J'avais visionné sur Youtube un de ses shows scéniques. Magistral, impressionnant ! Il incarnait divers personnages, changeant par une mimique de registre, caricaturant des gens pompeux, plus joyeux drille à d'autres moments. Un vrai grand talent !
Amitiés.

Philippe 18/02/2017 17:14

Bonjour M. Le Nocher,

Je sais que vous ne commentez pas les titres des livres qui sont souvent choisis par l'éditeur plus que par l'auteur.
Mais relevons que la traduction du titre n'est pas littérale. Totenfrau se traduirait par la " dame ou la femme de la mort " ou " Madame La Mort " , alors que le titre français choisi, plus banal, est " Vengeances " . La vengeance en allemand : die Rache.

Cordialement

Claude LE NOCHER 18/02/2017 17:25

Bonjour Philippe
Je me suis aussi fait cette réflexion. Certes, on pourrait traduire simplement par "La morte", mais l'auteur n'a-t-il pas voulu suggérer "La Femme-Mort" (genre "La déesse de la mort") ? C'est mon sentiment. Il est évident que, pour l'accroche commerciale, "Vengeances" est parlant, encore qu'ordinaire.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/