Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 05:55

Port-Louis est une petite ville de moins de trois mille habitants, dans le Morbihan, en face de Lorient. Il s’agit d’une cité ancienne connue pour sa citadelle, qui abrite le Musée de la Compagnie des Indes, Port-Louis étant à l’origine de la création de Lorient. En ce mois de mai 1990, alors qu’elles pratiquent la pêche-à-pied près de la plage du Lohic, deux dames d’ici découvrent un cadavre. Elles reconnaissent Eugénie Le Livec, vingt ans, qui avait la réputation d’être un peu simplette. Elle a été violée, déflorée car elle était vierge, puis poignardée par trois fois. Ça a dû se produire la nuit précédente, vers minuit. Eugénie était femme de ménage au Musée de la Citadelle, un site qu’elle adorait. L’adjudant de gendarmerie Philippe Derval et sa brigade sont chargés de l’affaire. Méthodique, l’assassin n’a laissé aucune trace réellement exploitable pour les enquêteurs.

Des indices peuvent incriminer Joachim Gahinet (dit Chim), un attardé mental de vingt-cinq ans, ami de la victime. En réalité, il est peu suspect, mais il ne doit pas être écarté. D’autres éléments peuvent désigner les trois marins-pêcheurs du chalutier Saint-Louis. Ils sont d’ailleurs injoignables par radio. Les gendarmes les attendent au port de pêche de Lorient, pour le retour de la marée, mais ils ne rentrent pas. Il peut s’agir d’un incident, pas forcément d’un naufrage. Ou d’une fuite, s’ils sont coupables du meurtre d’Eugénie. Trois femmes s’inquiètent de leur sort. Lucie, l’épouse du patron-pêcheur, qui tient un bar à Port-Louis. Mauricette, la mère de Loeiz, qui a suivi – non sans difficultés – la tradition paternelle, son père ayant été pêcheur. Quant à Rozenn, elle pense à son frère P’tit Louis. Leur famille a déjà été durement éprouvée ; leur mère est internée en psychiatrie.

Guite et Fanch, les deux personnes qui ont trouvé le corps d’Eugénie, sont de redoutables commères. Elles ne tardent pas à essaimer des rumeurs dans la petite ville, désignant le trio du chalutier Saint-Louis. D’autant plus facile qu’on reste sans la moindre nouvelle de l’équipage. Au bistrot de Lucie, l’ambiance est tendue quand des clients malintentionnés suggèrent des médisances. Néanmoins, comme Mauricette et Rozenn, Lucie est sûre qu’ils n’y sont pour rien. Sombres obsèques pour la jeune Eugénie. Son ami Chim est sous le choc, tombant dans une sévère prostration. Évidemment, ce n’est pas un simulateur.

Tandis qu’au bar de Lucie, l’affaire provoque encore des remous, la vie continue pour les trois "veuves". Elles sont sans illusion sur la mort des hommes du chalutier Saint-Louis. Elles affichent finalement chacune une tenue de deuil. Un mois plus tard, l’enquête de gendarmerie est toujours au point mort. En bonne entente avec la mère d’Eugénie et celle de Chim, les trois femmes envisagent de chercher par elles-même le coupable. À force de ténacité et de ruse, peut-être parviendront-elles à piéger l’assassin…

Daniel Cario : Trois femmes en noir (Presses de la Cité, 2017)

Le climat se dégradait dans la ville. Dans la semaine, le territoire était en priorité occupé par les femmes, plus bavardes que les hommes. Les supputations continuaient. Sans nouvelles, les commères érigeaient en vérités les hypothèses les plus hallucinantes. Le chalutier aurait été aperçu du côté de l’Irlande, ou près de la côte basque. Pourquoi pas en Polynésie ou aux Caraïbes ? La mère d’Eugénie aurait affirmé que les gars du Saint-Louis auraient déjà tourné autour de sa fille. De drôles d’individus finalement sous leur apparence intègre, toujours à l’affût d’une paire de fesses, même celles des femmes mariées. Des ragots à sens unique, d’une perfidie à porter au bûcher les présumées sorcières quelques siècles auparavant ; quand on tenait un coupable, il convenait de ne pas le lâcher, d’étayer la suspicion avec tout ce qui passait par la tête.

Au sud de la Bretagne, malgré l’invasion touristique et l’installation de retraités aisés, les populations locales restent attachées à leur terroir, à leurs communes. Si des plaisanciers se prennent pour des marins, si des gens en villégiature prétendent pratiquer la pêche-à-pied à l’égal des "culs-salés", les vrais habitants mènent leur propre vie, à leur rythme et en gardant leurs habitudes. Que les visiteurs aillent voir le Musée de la Citadelle, qu’ils se bronzent sur la plage des Pâtis ou flânent le long des remparts, qu’ils empruntent la navette maritime vers Lorient, mais qu’ils n’espèrent pas imiter les autochtones pêchant des palourdes et autres coquillages dans la Petite Mer de Gâvres. Chacun sa tradition.

Si cette histoire est bien une fiction – Port-Louis ne se plaçant pas parmi les villes les plus criminogènes de France – l’auteur la situe dans une époque encore récente. Il n’est pas toujours utile d’aller fouiller dans les méandres du passé pour évoquer les ambiances d’un lieu, le contexte du récit. Si des personnages de commères et autres porteurs de ragots malveillants peuvent paraître surannés ou obsolètes, ne nous y fions pas : de nos jours, on en trouve toujours. Au-delà d’un roman d’enquête, à l’intrigue criminelle présente, c’est avant une sorte de chronique d’une petite ville côtière bretonne que nous propose Daniel Cario. Un roman très réussi.

Daniel Cario : Trois femmes en noir (Presses de la Cité, 2017)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2017 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Philippe 19/03/2017 02:50

J'ajoute que, comme vous le voyez dans l'article Wikipédia sur la vraie histoire, ou dans la présentation du roman de Stephen Orr, les enfants ont disparu alors qu'ils étaient sur une plage - un lieu qui apparaît aussi dans ce roman de Daniel Cario - , celle de Glenelg en Nouvelles-Galles du Sud.

Claude LE NOCHER 19/03/2017 18:31

Au sujet de la plage évoquée par D.Cario, et surtout de la Petite Mer de Gâvres, il n'y a pas si longtemps que des pêcheurs à pied prenaient le risque d'y pêcher en pleine nuit, selon la marée. Certes, en prenant des précautions (à plusieurs) mais il n'y a pas de risque zéro. Un peu plus au sud sur ce littoral, il y a une bonne vingtaine d'années, un pêcheur à pied chevronné croisa d'autres habitués qui retournaient sur la terre ferme. Bien que prévenu, l'homme a continué... et il y est resté.
Amitiés.

Philippe 19/03/2017 02:45

Bonjour M. Le Nocher,

A propos de la disparition des trois enfants Beaumont en 1966 en Australie ( nés en 1956, 1958 et 1961, ils avaient à peu près votre âge ) :

https://en.wikipedia.org/wiki/Beaumont_children_disappearance

une histoire peut-être peu connue par des non-Australiens, alors que là-bas elle reste cinquante ans après la plus célèbre et la plus emblématique affaire de disparition d'enfants.

Je vous invite à lire, bien qu'elles datent de 2012, ces deux chroniques du roman
" Le Temps n'efface rien" de Stephen Orr ( Presses de la Cité, 2012 ) :

http://www.20minutes.fr/livres/1007071-20120920-le-temps-efface-rien-stephen-orr-chez-presses-cite-paris-france

http://www.plume-libre.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2160:orr-stephen&catid=87&Itemid=89

http://stephenorr.weebly.com/fiction.html

http://www.wakefieldpress.com.au/product.php?productid=779

Cordialement

Claude LE NOCHER 19/03/2017 18:27

Bonjour Philippe
Il est clair que ces trois enfants ont été enlevés par des extra-terrestres, séquestrés à bord d'une soucoupe flottante... Bon, je plaisante, mais il est rare en effet que trois enfants disparaissent simultanément. Hors intervention d'une ou plusieurs personnes, en bord de mer ou en pleine mer, il y a toujours une explication, fut-elle basée sur une hypothèse improbable. Etant enfant, j'ai été témoin d'un petit fait qui resta - heureusement - sans conséquence : un plaisancier voulait rattraper son Zodiac qui s'éloignait sur une mer "formée". Il eut l'intelligence de suivre le conseil de mon père, d'abandonner son embarcation à son sort. Seul, qu'eût-il fait ? Se serait-il noyé, son corps aurait-il été emporté ? Les enfants ont plutôt le réflexe de longer la mer, m'expliqua un jour un CRS surveillant une plage. Toutefois, trois mômes ensemble peuvent - par jeu - avoir des comportements curieux.
Amitiés.

Philippe 16/03/2017 06:51

Bonjour M. Le Nocher,

Avez-vous quelques mots de présentation à écrire à propos de l'auteur Daniel Cario dont vous parlez pour la première fois je crois ?

Cordialement

Claude LE NOCHER 16/03/2017 07:32

Bonjour Philippe
Bien que Daniel Cario habite la région de Lorient, et qu'il ait publié bon nombre de romans depuis quelques années, c'est un auteur que je ne connais pas, ni lui ni ses livres. En effet, c'est le premier titre de lui que je lis. On trouvera des infos le concernant sur les sites des Editions du Palémon et des Presses de la Cité, ses deux éditeurs.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/