Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 04:55

Romina Wagner n’a pas encore quarante ans. Mariée à Greg, elle vit à Paris, de nos jours. Étant enfant, elle a fui la Roumanie de Nicolae Ceaușescu avec sa mère Anna Pavelescu. Resté là-bas, le père de Romina ne vécut pas très longtemps après leur exil. En France, sa mère ne se montra jamais très liante, cultivant une certaine paranoïa autour d’elles. De son côté, Romina a souvent fait l’objet de rumeurs absurdes. Ce qui la perturbe encore, à tel point qu’elle consulte le psy Moïni. Il s’agit d’un Iranien expatrié, habitant le quartier de la Butte-aux-Cailles. Ni meilleures, ni pires que celles de ses confrères, ses méthodes permettent à Romina d’exprimer son mal-être. D’autant que, depuis quelques temps, elle ne se sent plus à l’aise dans la société qui l’emploie, en Recherche et Développement.

Romina et Greg Wagner travaillent pour Microreva, entreprise spécialisée dans la haute technologie. Ils conçoivent des appareils de vision destinés au marché médical, mais peut-être également à but militaire. Le siège se trouve dans le 13e arrondissement parisien ; ils ont aussi des sites à Toulouse et Caen. C’est aujourd’hui Adrien Marcker qui dirige cette entreprise fondée par son père. Il a fait une priorité de la sécurité de leurs recherches, la concurrence étant vive dans ce domaine. Au sein de la société, existe de fortes rivalités entre les chercheurs. Romina pense que les brillants scientifiques Nicolas Daviel ou Jeanne Vigarelli seraient capables de nuire à ses propres travaux. À moins que ce soit juste, de nouveau, une impression paranoïaque de la part de Romina.

Par le passé, Romina pouvait s’appuyer sur son amie Pénélope Giraud, même si elle avait un peu de mal à cerner Charlène Giraud, la mère de celle-ci. Mais Pénélope est partie tenir une herboristerie en Normandie. Néanmoins, elles restent tant soit peu en contact. Tandis que Romina s’interroge sur une possible infidélité de son mari Greg, un cas d’espionnage industriel se fait jour chez Microreva, au profit de l’Iran. C’est Jeanne Vigarelli qui est la première visée par les soupçons. Bien qu’aucune preuve concrète ne les rendent suspects, le couple Wagner est mis sur la touche par Adrien Marcker. Certes, Romina est en relation avec Hiram Danesh, un Américain d’origine iranienne. Ce qui ne prouve nullement qu’il pratique l’espionnage. Par contre, il n’est pas impossible que ce soit un escroc.

On retrouve bientôt le cadavre de Jeanne, que l’on croyait en fuite à l’étranger. Embêtant pour Romina et Greg Wagner, mais ils peuvent compter sur le directeur de la sécurité de Microreva pour les aider à se disculper. Dans l’ombre, deux personnes observent Romina, suivant les récents événements. Il y a le nommé Parviz, un agent secret qui fréquente lui aussi le cabinet du psy Moïni. Et Florence Nakash, membre de la DGSE. Elle possède un discret contact au sein de Microreva, la renseignant ponctuellement. Sachant que des fuites sur leurs recherches ont été diffusées via internet, Florence doit creuser davantage. Parviz et elle vont interroger le fameux Danesh, dont la version sur le meurtre de Jeanne reste une hypothèse plausible. Romina espère échapper à sa malédiction paranoïaque…

Naïri Nahapétian : Jadis, Romina Wagner (Éd.l’Aube noire, 2017)

Mais l’expression abattue de Greg au moment où elle avait quitté leur appartement lui revint en mémoire. La tristesse inscrite dans ses yeux lui fut soudain insupportable. Sa colère s’envola. Et elle lui envoya un SMS pour lui proposer de le voir le lendemain.
Et s’il ne mentait pas ? Et si la fameuse rumeur qui la talonnait depuis des semaines était bien celle-là : des secrets industriels, vendus à des Iraniens ? Romina travaillait sur un nouveau modèle de scanner fonctionnant avec des algorithmes perfectionnés pour analyser les caractéristiques morphologiques de la rétine d’un individu et les intégrer à une vaste banque de données. Leurs concurrents auraient donné cher pour accéder à ses recherches.

Durant une grande partie du 20e siècle, l’espionnage ressembla à un jeu d’échec entre les deux principales puissances mondiales. Chaque camp avait ses alliés, habiles à renseigner la CIA ou le KGB, œuvrant selon leurs intérêts personnels. Ce vaste poker-menteur appelé "guerre froide" devint beaucoup plus complexe dans la décennie qui précéda les années 2000. Car d’autres peuples montaient en puissance, en Asie et dans les pays arabes. Et ils ne tardèrent pas à imposer leurs actions dans le jeu belliqueux international.

En parallèle, se développa un autre phénomène, l’espionnage industriel. Cela existait de longue date, bien sûr. Souvenons-nous de l’avion Tupolev qui ressemblait furieusement au Concorde. Toutefois, les techniques sont de plus en plus sophistiquées, innovantes : il faut avoir plusieurs longueurs d’avance, se renouveler sans cesse, pour rester compétitifs. Il s’agit là d’une autre forme de guerre, non seulement entre puissantes entreprises, mais qui peut impliquer le soutien des États. S’emparer de secrets technologiques constitue un enjeu majeur pour certains pays. Par exemple, quand une dictature asiatique fanfaronne en défiant leur ennemi américain. Ce type d’espionnage contribue au déséquilibre partout dans le monde, au même titre que les conflits armés.

Suivre de près l’actualité de notre époque pourrait nous rendre paranoïaques. Surtout si nous avons des prédispositions, comme Romina Wagner. Est-ce une personne fragile ? Son parcours de réfugiée venue d’un pays de l’Est n’a pas été des plus simples, c’est vrai. Ses névroses ne seraient pas dramatiques, mais son milieu professionnel est peut-être propice aux questionnements intellectuels. Y compris au sujet de son couple, de ses amis. Le psy auquel elle se confie ressemble à un célèbre Afghan, le Lion du Pandjchir. Lui n’est pas un agent secret, bien que psy et spy (espion, en anglais) soient des anagrammes…

Outre le thème de la paranoïa, les chapitres courts et la narration fluide offrent une belle vivacité à ce très bon suspense de Naïri Nahapétian.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2017 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

PIERRE FAVEROLLE 06/05/2017 11:28

Salut Claude, bientôt en lecture chez moi. Amitiés

Claude LE NOCHER 06/05/2017 11:32

Salut Pierre
J'avoue que je ne connaissais pas encore cette auteure, je ne suis pas du tout déçu.
Amitiés.

Philippe 03/05/2017 16:15

Bonjour M. Le Nocher,

( N'hésitez pas si vous le souhaitez à supprimer ce message de moi après l'avoir lu, si c'est pour que le sujet n'apparaisse pas sur A-S. )

C'est juste pour vous dire qu'il ne m'échappe pas que depuis quelques jours le blog est l'objet - je ne sais si c'est seulement A-S qui a été choisi au hasard ou si d'autres blogs le sont aussi - de spams. Toujours le même message de la même personne avec le même texte, publié comme commentaire sous telle ou telle chronique.

Cordialement

Claude LE NOCHER 03/05/2017 17:51

Bonjour Philippe
Ces spams envahissants arrivent par période depuis un certain nombre de mois. Le plus agaçant, c'est le temps perdu à les supprimer. Car on se demande qui serait assez stupide pour s'adresser aux escrocs voyants-marabouts faisant ainsi leur publicité. C'est ridicule, tout simplement. Je ne suis probablement pas le seul visé par ces envois, mais la publication régulière d'articles laisse supposer (à juste titre) une forte fréquentation du site. Tout cela me fait penser à ce flot d'appels téléphoniques intempestifs que nous recevons chacun quotidiennement. Certes, une pétition via Change.org a sensibilisé les députés. Mais, comme la plupart vont sauter en juin, ça ne changera rien. Et le système Bloctel est modérément efficace. Je précise qu'une grande partie de ces appels n'émane plus de plateformes à l'étranger, mais de sociétés françaises (voire locales/régionales) appelant de France, qui exploitent honteusement du personnel mal payé. J'appelle ça de l'escroquerie de la part de ces entreprises françaises. Non seulement, il y a le dérangement, mais c'est de l'arnaque qui peut impressionner des personnes sensibles ou âgées. Plusieurs fois, j'ai eu le droit à la formulation "Ceci est un appel administratif", ce qui était mensonger. De même que "Partenaire ERDF", ça n'existe pas. Mais puisque le laxisme en la matière est de mise, puisque l'ultralibéralisme tolère volontiers tout ça, nous n'avons qu'à subir !
Amitiés.

Philippe 03/05/2017 01:44

Bonjour M. Le Nocher,

Le psy auquel elle se confie ressemble à un célèbre Afghan, le Lion du Pandjchir ?

Vous y pensez comme moi, c'est sans doute un clin d'oeil au roman d'espionnage de Ken Follett " Les Lions du Panshir " ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ken_Follett

https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Lions_du_Panshir

https://www.parislibrairies.fr/livre/9782253042020-les-lions-du-panshir-ken-follett/

Cordialement

Claude LE NOCHER 03/05/2017 06:28

Bonjour Philippe
L'allusion est encore plus directe au vrai personnage, exécuté +/- deux jours avant l'attentat du World Trade Center.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/