Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 04:55

Physiquement, Estéban Lehydeux ressemble à Bruce Willis dans le rôle du baroudeur John McClane. Belle prestance pour un homme d’Église d’âge moyen comme lui. Qu’il soit curé, soit ! Par ailleurs, il est prêtre exorciste. Des activités qu’il n’exerce pas à temps plein. Car son approche de la religion n’est pas absolument catholique. Le vœu d’abstinence ne fait pas partie de ses préceptes de vie. Dès qu’une jolie femme se pointe sur son écran-radar, ça finit très bientôt par des galipettes sexuelles intenses. Même si la donzelle est aussi mal fringuée que la belle Sandy, une blogueuse havraise, dans cette affaire. En outre, Estéban est connu des initiés sous le nom de Requiem. Il lui arrive de mener certaines missions périlleuses, avec l’appui logistique d’un puissant organisme secret du Vatican.

C’est du côté du Havre que semble se nicher le Diable, ces temps-ci. Un employé de la société Ody-Art a été assassiné. C’est un de ses collègues, un syndicaliste réputé nerveux, qui est fortement suspect. Toutefois, en étudiant le dossier de cette entreprise, Requiem s’aperçoit que se posent pas mal de questions. Qu’Ody-Art commercialise des objets du genre militaria en import-export, pourquoi pas ? Mais le cursus du patron de la société est plutôt trouble. Ce Jean-François Roy adhère depuis sa jeunesse à des groupuscules ultra-nationalistes, des décomplexés de l’hitlérisme, des combattants pour la suprématie de la race blanche. Quand on sait qu’en deux ans, il y aurait eu trois suicides au sein de cette entreprise, plus quelques disparitions de stagiaires, ça mérite d’infiltrer ladite société.

Requiem bénéficie d’un contact au Havre, en la personne d’Elena. Grâce à elle, il contacte l’excitante Sandy, qui a de bonnes infos sur Ody-Art et ne rechigne pas sur la gaudriole. Amadouer un syndicaliste rouge pur prolétariat tel que Michel Vigneron, employé de Jean-François Roy, pas facile même si l’on est un curé de choc. Le bonhomme ne s’accommode-t-il pas trop aisément de l’ambiance facho qui règne dans cette entreprise, en fait ? Quant à la machine sophistiquée utilisée en toute discrétion par Ody-Art, ça doit cacher quelque chose de pas bien net. Quand on voit les gugusses autour du patron, on n’est pas étonnés que Jean-François Roy se prenne pour le nouveau gourou des nazillons. Avec références à la Bible, et tout le cérémonial qui fascinera une poignée d’allumés xénophobes.

En se concoctant un CV qui a tout pour plaire au patron de la société, Requiem va pouvoir identifier les adeptes de la nostalgie nazie, et surtout mieux cerner les activité de cette entreprise. Parce qu’il existe quand même, derrière la mise en scène confinant au ridicule, de la criminalité dans tout cela. Il y a un moment où il faut passer à l’action, et essayer de mettre hors d’état de nuire ces bons aryens…

Stanislas Petrosky : Dieu pardonne, lui pas ! (Éd.Lajouanie, 2017)

Je sais, je te dis que le type est con, on ne peut pas juger sur une phrase, mais je te jure qu’il le porte sur lui, écoute un peu ça : j’ai en face de moi un mastard qui frôle la cinquantaine, d’un bon mètre-quatre-vingt, d’au moins cent quarante kilos, le genre de mec qui met un futal taille cinquante-quatre, sauf que là il a dû s’enduire de beurre et en porte un de taille quarante-huit, c’est pareil pour le tee-shirt, il est quatre tailles trop petit. Un véritable Bibendum, un empilage de pneus, des avant-bras gros comme mes cuisses. Tu sens pourtant que ce mec-là a été beau dans sa jeunesse […] Bon maintenant, il a la gueule ravagée par la petite vérole et des cicatrices en tout genre. Je peux te dire que celui-là n’a jamais été enfant de chœur. S’il a fait partie d’une chorale, cela ne pouvait être que les petits chanteurs à la croix d’fer, je n’en vois pas d’autre. Bien sûr, une belle brosse paramilitaire du plus bel effet avec ses cheveux grisonnants et, comble du grand chic, une croix gammée sur ce qui lui sert de biceps. Je sens que je vais me faire un copain.

Le commissaire San-Antonio est toujours en activité, Patrice Dard poursuivant l’œuvre de son père, Frédéric Dard. Ce héros compte quantité d’admirateurs. Dont certains ont envie d’imaginer des personnages proches de leur idole. Ces auteurs ne font pas dans l’imitation mais plutôt dans l’hommage. Requiem n’est donc pas du tout une copie de San-Antonio, il est "dans le même esprit". Et dans celui de Michel Audiard aussi, ça va de soi. Il suffit de lire les titres de chapitres pour s’en convaincre. Ce sont de joyeuses contrepèteries ("ma mine inspire de l’amitié", par exemple). Comme San-Antonio, Requiem parle au lecteur-mon-ami, y ajoutant généreusement quelques notules amusées de bas de page.

Comédies à suspense, telle est la catégorie où classer ce type de romans. De la drôlerie non-stop, avec des passages gentiment grivois et un peu de pugilat pour animer l’histoire. L’auteur emprunte certains noms à des amis, plaisanterie entre-soi. Le titre lui-même fait penser au premier western-spaghetti réunissant Terence Hill et Bud Spencer (Dieu pardonne… moi pas !). Néanmoins, il n’est pas inutile de rappeler que l’humour n’a jamais empêché de servir une bonne intrigue. L’intrépide Requiem se trouve confronté à des nazillons bien tapés, des obsédés de la race supérieure. Caricaturaux ? Sans doute, mais pas plus que les guignols qui se revendiquent de ces mouvances identitaires. On ne reprochera pas au héros d’en éliminer quelques-uns, fut-ce par la fiction. Quand sourires et suspense vont de pair, ça donne ici un roman franchement sympathique.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2017 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

PIERRE FAVEROLLE 23/04/2017 18:15

Salut Claude, lu ce week end et je me suis marré comme une baleine ! Amitiés

Claude LE NOCHER 24/04/2017 06:11

Hello Pierre
Le polar, c'est aussi fait pour s'amuser, dans certains cas. Et avec Réquiem, on est servis !
Amitiés.

Petrosky 14/04/2017 07:12

merci pour ce bel avis...

Claude LE NOCHER 14/04/2017 07:31

Reqiuem mérite de bénéficier d'une large audience...

The Cannibal Lecteur 13/04/2017 22:06

Hello^^

Chouette, mon requiem qui revient !

Claude LE NOCHER 14/04/2017 06:04

Salut Belette
Requiem is back again, yes ! Et il ne fera pas de cadeau aux méchants !
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/