Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 04:55

Remo Cobb est un connard. Sûrement est-il un des plus brillants juristes de New York, le meilleur avocat du cabinet de Victor. Gagner des fortunes, baigner dans le luxe, une belle réussite pour un gars venu du Texas, issu d’une famille instable. Remo a mal supporté la séparation avec son épouse Anna et leur fils Sean, trois ans. Depuis, ses relations avec les femmes ne se basent que sur le sexe et le fric. Remo est un connard cynique. Le cocktail d’alcool et de cachets médicamenteux qu’il ingurgite, c’est censé lui donner la lucidité et le tonus nécessaire. Quand ça ne provoque pas des délires cauchemardesques. Il estime ne pas trop mal gérer sa vie chaotique et hallucinée, tant pis pour les failles qui le rongent.

Voilà quelques années, Remo Cobb sabota le procès de Dutch Mashburn et de Lester Ellis, dont il était l’avocat. À l’origine, un furieux braquage de banque par le gang des frères Mashburn dont Lester était le chauffeur. Plus de trois millions de dollars raflés en quelques minutes, et seize morts durant l’opération. Ferris Mashburn et Chicken Wing, les cadets de Dutch, ont péri lors de l’interpellation des criminels. Ayant récupéré le butin, Remo Cobb l’aurait distribué à des associations caritatives. Puis il s’est arrangé avec Leslie, la substitut du procureur, pour que Dutch et Lester soient lourdement condamnés. En prison, Lester a trouvé le chemin de la Foi. À l’inverse, Dutch Mashburn y a ruminé sa vengeance.

Malgré les années qui se sont déroulées, Remo Cobb reste un incorrigible connard, ce dont il est conscient. Quand Lester sort de prison, animé d’une pieuse mission, il alerte bientôt Remo : Ferris Mashburn et Chicken Wing, les frères de Dutch, sont toujours en vie. L’aîné espère s’évader de Rikers Island en faisant pression sur un gardien. En attendant, Chicken Wing garde l’œil sur l’ex-avocat de son frère. Pour flinguer sans état d’âme tous ceux qui approchent trop de Remo, y compris un garde-du-corps pro, ses frères peuvent compter sur lui. Par contre, ce n’est pas l’inspecteur Harris, ni aucun de ses collègues policiers, qui protégeront cet avocat qu’ils détestent – vu qu’il défend avec brio des malfaiteurs.

Si Lester n’avait pas été visé par ses anciens complices, il eût été l’ange gardien idéal pour l’avocat menacé. Victor, le patron de Remo, peut se montrer compréhensif. Ce qui ne sera évidemment pas le cas d’Anna, quand son ex-mari la relance sur son lieu de travail pour voir leur fils. Pourtant, le danger de mort est bien réel pour Remo, que Chicken Wing empêche de quitter la ville. Quant à Hollis, efficace expert en armes, a-t-il envie d’oublier sa relation conflictuelle avec Remo ? Si Dutch revient dans le circuit, nul doute qu’il y ait urgence à trouver des solutions. Car le revolver .357 de Chicken Wing ne fera pas dans le détail, en cas d’affrontement direct avec Remo Cobb…

Mike McCrary : Cobb tourne mal (Éd.Gallmeister, 2017)

Remo se trouve dans un environnement familier ; une des chaises rigides de sa salle à manger. Son visage est en compote. Son corps amorphe pendouille au dossier comme du linge sale de célibataire. Il jette un regard autour de lui, pas très sûr de savoir comment il est arrivé ici. Il se redresse et scrute son appartement en grimaçant. Même ses cheveux lui font mal. Tout est à sa place, rien n’a bougé, tout est tel qu’il l’a laissé. La porte d’entrée est fermée.
Le sac de voyage en cuir qu’il a préparé est à ses pieds. Même sa batte de base-ball est toujours posée contre lui, entre ses bras. Remo aperçoit sa bouteille de scotch habituelle, un verre rempli sur la table devant lui. L’espace d’un moment, il se dit que tout ça n’est peut-être pas réellement arrivé. Comme dans les films. C’était un rêve, ou bien il est mort – enfin non, pas ça, mais quelque chose de cet ordre. Ce serait génial, non ? Si toute cette merde n’était qu’un immense canular que son esprit lui jouait…

Le roman noir n’est pas une catégorie monolithique. Il n’est pas rare d’y croiser des héros meurtris ou désabusés, et que ce soit le contexte sociologique qui confère à l’intrigue une ambiance particulière. Il existe une autre tendance tout aussi traditionnelle, celle où prime l’action. Souvent, là encore, le héros est d’emblée en mauvaise posture, s’étant lui-même mis dans le pétrin. Il aura commis des erreurs qui ne se rectifient pas juste en s’excusant, à l’amiable. L’essentiel va donc consister à s’en tirer sans trop de dégâts, peut-être – s’il est face à des malfaisants sans pitié – à sauver sa peau. Un fil scénaristique simpliste ? On aurait tort d’en minimiser l’intérêt. Car l’auteur se doit d’être diablement inspiré pour que se succèdent rebondissements et péripéties, pour que le rythme narratif ne faiblisse jamais.

Outre ce tempo vif, le défi que s’impose ici Mike McCrary est ambitieux : mettre en scène un héros, Remo Cobb, sans lui accorder tellement d’atouts favorables. La faillite de sa vie de couple et de père, il l’a bien cherchée. Son addiction à la combinaison whisky-cachets, il se ruine la santé. Son attitude envers les femmes témoigne d’un machisme désagréable. L’affaire criminelle des frères Mashburn, c’est lui qui en a faussé le dénouement. Voilà un type cynique qu’on n’aimerait guère avoir pour ami. Néanmoins, le sachant traqué par des individus revanchards, on lui accorde une sympathie certaine. Pourquoi ? Tout bêtement, ses déboires sont très drôles. Parce qu’il manie maladroitement une arme, parce que l’on peut s’interroger sur l’utilité de son "ange gardien", parce qu’on est pas sûrs que les conseils d’Hollis soient bien suivis par l’avocat, et pour un tas d’autres raisons souriantes.

On adore ce “Cobb tourne mal”, qui nous offre un suspense agité très enthousiasmant. À ce jour, Remo Cobb est le héros de deux romans (Remo went rogue, Remo went down). On espère que le second sera lui aussi traduit en français, car on aura plaisir à suivre de nouvelles mésaventures de cet avocat new-yorkais. Mike McCrary a encore écrit deux autres fictions (Genuinely dangerous, Getting Ugly).

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2017 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Stalker 03/06/2017 11:15

Passionnant avis, remarquablement raconté ... Le livre donne déjà très envie mais après cette lecture, on va carrément se jeter dessus comme un grand malade de bouquins que l'on est ¨!

Claude LE NOCHER 03/06/2017 11:27

Merci, j'essaie de transmettre la tonalité, ce qui n'est pas évident avec une histoire délicieusement débridée comme celle-ci. Un très bon moment de lecture, c'est vrai.
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/