Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 04:55

Roman inédit sélectionné pour le Grand Prix de Littérature Policière 2017.

 

Automne 1921. Jeremy Nelson est un pianiste de jazz âgé de vingt-cinq ans. S’il sait venir d’une famille cosmopolite, il ignore à peu près tout sur ses parents. C’est pourquoi Jeremy a séjourné en Angleterre. Il espérait qu’un ancien libraire parisien, Victor Legris, serait en mesure de le renseigner sur ses origines. Mais ce dernier s’est montré très prudent sur la période, autour de 1895, où il a pu connaître la mère et le père de Jeremy. De retour à Paris, le pianiste loge dans l’immeuble d’Helga Becker, chargée par Victor Legris de garder un œil sur Jeremy. Pour subsister, il joue dans une gargote, "La Dame Blanche". Il lui arrive de faire des remplacements dans des cabarets, où le ragtime et le one-step ont davantage de succès auprès du public faisant la fête.

Denver Southern, un ami musicien de Jeremy, semble être décédé de mort naturelle. Mais un autre homme, Robert Escaudain, décorateur pour le spectacle, a succombé dans des conditions identiques. À chaque fois, on retrouve un serpent non loin du cadavre, ainsi qu’une même carte postale. L’illustration est une reproduction d’un tableau dû à Piero di Cosimo, représentant Simonetta Vespucci. Cette très jolie femme posa en son temps pour Botticelli, et mourut jeune. Le musicien et le décorateur ont-ils été mordus par une vipère aspic, ou est-ce la peur qui a causé leur mort ? Ces reptiles appartiendraient-ils à un fakir, pour un numéro de music-hall ? Il est possible que ces décès aient un lien avec "La tour de Babel", une salle de spectacle située rue Bergère.

Si son amie de cœur Camille est absente de Paris actuellement, Jeremy peut compter sur une poignée de fidèles relations. Il y a Jacob et son jeune frère, le débrouillard Sammy, qui espèrent trouver leur voie dans l’effervescence parisienne. Et aussi Léa Lavergne, mère de turbulentes jumelles, qui tient une boutique et s’avère protectrice envers Jeremy. Quand celui-ci s’en vient rôder dans les coulisses de "La tour de Babel", il apprend la mort récente d’une danseuse ayant travaillé ici. Cette Muriel Watrin est décédée alors qu’elle participait à un spectacle au théâtre du Chatelet. Là encore, il est question de serpents. Le pianiste interroge Sophie Lemerle, épouse du directeur de "La tour de Babel", avant de s’adresser à son mari Renaud Lemerle. Ce dernier affiche une certaine sincérité.

Jeremy rencontre une cousine aînée de la défunte Muriel. Cette Hélène fut un temps la compagne d’un charmeur de serpents. La piste la plus prometteuse à suivre est sans doute celle d’Émile Courlac, un auteur de théâtre écrivant sous pseudonyme. Entre-temps, une femme venue d’Angleterre a des révélations étonnantes à apporter au jeune pianiste. Et pas seulement sur ses parents. Alors que Jeremy Nelson doit animer au piano une fête organisée par la mondaine Muguette de Vermont, un quatrième meurtre est commis. La fameuse carte postale certifie qu’il s’agit de la même série. Témoin direct, le musicien craint des ennuis. Même si on l’identifie, le fantomatique assassin risque de disparaître…

Claude Izner : La femme au serpent (Éd.10-18, 2017) – Inédit –

Jeremy posa la carte postale de Simonetta sur sa table de chevet. Le serpent enroulé autour de la chaînette offrait une vague ressemblance avec l’hôte de Denver Southern : ventre clair, dos foncé, environ soixante-dix centimètres de longueur, espèce inconnue. Qui serait assez inconséquent pour projeter un meurtre en comptant sur la bonne volonté d’un serpent ? Pourtant, la carte postale du tableau signé Piero di Cosimo, destinée à Denver, n’était pas un cadeau fortuit. Avait-on voulu le menacer ? Pouvait-on succomber à une morsure de ce type de reptile ? "Tu as trop d’imagination, abandonne."
Il cala le traversin contre la tête du lit et s’allongea, les mains sous la nuque, en attendant l’heure d’affronter les mélomanes de 'La Dame Blanche'.

Victor Legris a été le héros d’une douzaine de polars historiques à suspense, une série qui a connu un très grand succès. Les sœurs Claude Izner ont entamé avec “Le pas du renard” une nouvelle série de romans qui ne sont pas moins excitants. Les atouts sont nombreux et variés. Jeremy Nelson, le héros, est un personnage bohème en quête d’identité. Certes, à toute époque, des gens ont perdu trace de leurs proches. Mais à la fin du 19e siècle et au début du 20e, entre Europe et Amérique, vécurent des personnages aventureux dont les méandres de la vie furent aussi aléatoires que compliqués. Reconstituer leurs parcours n’a donc rien de simple pour le jeune musicien de jazz.

Jeremy Nelson mène une sorte d’enquête sur des morts hautement suspectes. Tel est le moteur de l’intrigue, avec ses rebondissements et ses surprises. On imagine bien qu’il ne s’agit pas là d’investigations balisées, comme le feraient des policiers. Toutefois, ce que l’on retient, c’est l’ambiance parisienne d’alors magnifiquement restituée par les auteures. En ces Années Folles qui débutent, Paris est une ville aux multiples facettes, à la fois populaire et artistique. Tristan Tzara, Foujita, Cocteau et quelques autres commencent à s’imposer tandis que, dans cette faune aux talents parfois relatifs, d’autres créateurs restent plus anonymes. Le music-hall et le cabaret offrent spectacles et loisirs à foison, sans nuire à la fréquentation des bistrots d’habitués. Parmi la population, tous ne nagent pas dans le luxe, mais tous estiment avoir leur chance "d’exister" dans cet univers parisien.

On prend un grand plaisir à suivre le jeune jazzman Jeremy dans ses vivantes tribulations, de Londres à Paris, entre son enquête sur une série de crimes et son besoin de trouver des précisions sur le passé de sa famille. Un suspense franchement agréable.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Polar_2017 Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/