Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 04:55

Marc Agapit fut un des grands auteurs de la collection Angoisse du Fleuve Noir, avec 43 titres répertoriés. Il se nommait en réalité Adrien Sobra (1897-1985). Sous son propre nom, il publia "Mort sans fleurs" (Ed.Métal, 1956) réédité sous le titre "Du plomb brûlant" (Ed.Baudelaire, 1964). Cet unique roman policier de Sobra-Agapit est forcément une curiosité. Entre série de meurtre et énigme de chambre close, le mystère plane autour d'un couple. Pour les passionnés de polars, voilà un sombre suspense à l'intrigue très correcte.

Adrien Sobra : Morts sans fleurs / Du plomb brûlant

En France, dans les années 1950. Le couple Quinquandou habite en région parisienne, à Vitry-sur-Seine. Curieux duo : l’épouse Sarah est une femme dynamique et séduisante de trente-cinq ans. On la sent aussi manipulatrice, un peu inquiétante. Son mari Victor est un homme plutôt mou de cinquante-quatre ans, employé dans un ministère. Un type sans relief. Leur maison s'avère également assez bizarre : une des pièces abrite un coffre-fort (supposé vide). Gare à celui qui pénètre dans cet endroit : si la porte se referme sur lui, il n’a aucune chance d’en sortir vivant. Et comme le couple est parfois longtemps absent, on risque de découvrir son cadavre plusieurs semaines plus tard. L’épisode raconté par le jeune Paul Vinci au début nous permet de nous faire une idée sur l’étrangeté de ces personnages, auxquels il convient d’ajouter Evelyn Clark, amie de Sarah.

M.Quinquandou interrompt sa cure à Vichy car il a reçu une lettre mystérieuse affirmant que sa femme le trompe, et qu’il y a un cadavre dans la pièce du coffre-fort. Accompagné d’un détective privé, ils vont trouver le corps d’un certain Daniel Leroux à l’endroit en question. Ils appellent la police. Un cambrioleur ? Peu probable, car l’homme appartient à une famille aisée. Comment est-il arrivé là ? L’inspecteur Chardonneret et M.Quinquandou se rendent à l’île d’Oléron où Mme Quinquandou passe l’été (elle joue de l’accordéon dans un bal musette). Le policier parvient à faire parler un peu M.Quinquandou. Drôles de confidences ! Il observe aussi l’épouse. Mais le couple et Mlle Clark vont rentrer sans lui à Paris. Le commissaire Martin les y attend. Les deux femmes ne sont plus dans le train...

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Suspense Story
commenter cet article

commentaires

Philippe 19/11/2015 17:27

Bonjour M. Le Nocher,

Exactement, en y repensant après avoir écrit, il m'est revenu que le roman " La Valise mystérieuse " était signé Olivier Beaucaire, mais que c'était Olivier Séchan sous ce pseudonyme.

Cordialement

Philippe 19/11/2015 07:09

Bonjour M. Le Nocher,

Olivier Séchan l'auteur du roman policier jeunesse " La Valise mystérieuse " paru dans la Bibliothèque Verte dans les années 1960 ? ( C'est peut-être un autre Olivier. ) Ou peut-être de la série Luc et Martine dans l'Idéal-Bibliothèque ?
Professeur de lettres, avec des ascendants écrivains ou politiques, et père de Renaud ( Séchan ) le chanteur et de Thierry Séchan l'écrivain ?

Cordialement

Claude LE NOCHER 19/11/2015 07:39

Oui, Philipe, Olivier Séchan, père de Renaud et de plusieurs autres enfants, publia en 1956 "La valise mystérieuse" et la petite série "Luc et Martine", dont j'ai chroniqué un des titres. Avec Igor B.Maslowski, il publia aussi des romans policiers souriants.
Amitiés.

ALIZET 25/06/2013 11:05

Bonjour Claude . Coincidence? Il y a une vingtaine de jours, j'ai acheté, dans un vide-grenier, un roman d'Agapit, "le Doigt de l'Ombre"(le 3eme paru en Angoisse). Je l'ai lu aussitôt, mais je n'ai pas accroché à cette histoire hybride et "grand guignol" . J'ai pourtant de bons souvenirs de lectures passées . J'ai donc ressorti tous mes Agapit ( j'en ai un bon nombre )que je vais lire ou relire . J'ai aussi appris en lisant la longue étude sur Narcejac (Temps Noir 12) que Ange Arbos, qui figure dans le numéro spécial de Mystère Magazine, "les dix meilleurs récits de la nouvelle policière"(juin 1953) avec "Manille muette"aurait dû obtenir la 1ère place sans le veto de Maurice Renault qui l'a rétrogradée à la 10ème . Amitiés ;

Claude LE NOCHER 25/06/2013 11:26

Bonjour Jean-Claude
Certes, si Agapit est devenu "mythique", c'est qu'il apparait à certains lecteurs comme un précurseur entre horreur et mystère, ce qui se développera beaucoup dans la décennie 1970-80, avant le gore de la fin 80-début 90.
Je vous recommande ma chronique d'hier, lundi, où j'évoque Olivier Séchan, non pas ses succès à suspense, mais d'autres titres. Par ailleurs, je retrouvé dans mes collections un Noël Vindry "Les verres noirs" (1938 ?) et un Fergus Hume "Le talisman bleu" (1929 ?), qu'il faudra que je lise (un de ces jours) pour en parler ici.
Amitiés.

Patrick 19/06/2013 18:17

Bonsoir Claude
J'adore Marc Agapit et je vais voir si ce roman est en vente , enfin faut voir le prix....
Je ne savais pas qu'il avait écrit un roman policier...
Merci pour tes trouvailles.
amitiés.
Pat

Claude LE NOCHER 19/06/2013 18:25

Salut Patrick
Sous le titre "Morts sans fleurs", 30€ chez Amazxxx... Très rare, certes, mais tarif abusif. Peut-être "Du plomb brûlant" serait-il dispo à meilleur prix, mais je n'ai pas vérifié.
Amitiés.

Oncle Paul 19/06/2013 15:59

Bonjour Claude
Marc Agapit mériterait un petit coup de projecteur tant son oeuvre dans la collection Angoisse est intéressante.
Je possède d'Ange Arbos : La tour du Silence (collection police 155 chez Ferenczi) il faudra que je le lise et éventuellement le chronique un jour. Histoire de changer de la course aux nouveautés
Amitiés

Claude LE NOCHER 19/06/2013 16:58

Salut Paul
J'ai autrefois lu quelques titres Angoisse de Marc Agapit, sans rédiger de fiche de lecture. Ses ambiances morbides (dans mon souvenir) justifient l'engouement dont il a été l'objet.
C'est pour ne pas évoquer que les strictes nouveautés, qu'il m'arrive de relire un San-Antonio ou autre roman ancien, de temps à autres. Je te confirme que ça fait beaucoup de bien.
Amitiés.

Max 19/06/2013 10:03

Bonjour Claude,
Sobra/Agapit a publié quelques courts polars chez Ferenczi, certains avec une tonalité SF ou fantastique, sous le pseudo Ange Arbos.
Son œuvre est vraiment originale, gore avant l'heure, glauque, et met parfois mal à l'aise. "Agence tout crime" ou "La bête immonde", entre autres, sont remarquables.

Claude LE NOCHER 19/06/2013 10:55

Bonjour Max
J'ai eu quelques-uns de ces fascicules publiés par Ferenczi et consorts. Hormis leur rareté suscitant la curiosité, il faut avouer que c'étaient des intrigues assez convenues, voire faibles. Comme ceux signés Marc Agapit, ce roman joue lui aussi, en effet, sur des ambiances "incertaines". Il me semble qu'il reste "lisible".
Amitiés.

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/