Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 14:50

TERMINUS !
Evocateur, le mot “terminus” apparaît dans certains titres de romans. 
Quelques exemples...

« Terminus » (Denoël, 1980) est le titre d’un roman de Boileau-Narcejac. Paul Chavagne est chef de brigade du wagon-restaurant du Mistral. Il voyage de Paris à Nice, et retour. Il a décidé de quitter sa femme, Lucienne, plus jeune que lui. Il lui a laissé une lettre de rupture. Chavane est bientôt prévenu que son épouse a été victime d’un grave accident. Une tentative de suicide ? Ce ne semble pas être le cas. Le rôle de son ami Ludovic paraît plutôt énigmatique… undefined


















Roland Sadaune utilisa ce mot pour deux titres. En 2002, il écrit « Terminus Finistère » (Editions du Bastberg). Un tueur en série s’attaque à des agents immobiliers. L’un d’eux, yves Madec, se sent de plus en plus menacé. Le policier Pélotti tente de comprendre cette curieuse affaire. En 2006, Sadaune publie « Terminus St-Lazare » (Val d’Oise Editions) dont voici un petit résumé : La mort est entrée en gare à St Lazare. Piqué par une seringue contenant de la digitaline, un certain Choly a été assassiné dans un train de banlieue. Tom Franklin, 40 ans, capitaine à la Brigade Criminelle, est chargé de l’affaire. La victime était un jeune artiste peintre. On lui avait commandé des illustrations des gares parisiennes pour un calendrier. Son ami montmartrois Bob Lacafetière n’en sait pas plus. Franklin recense un autre cas similaire. Quelques semaines plus tôt, un nommé Vartel serait mort d’une overdose dans un train, à Montparnasse. Lui aussi était peintre, également amoureux de l’univers ferroviaire. Tandis que ses adjoints étudient les indices, Franklin consulte un ouvrage sur les grands peintres, qui peut l’aider. La piste d’une personne portant un sac 13e Rue, vue au côté de Choly, mérite d’être exploitée…

« Terminus Brocéliande » de Renaud Marhic (AK Editions, 2007) est absolument singulier, se présentant comme un Polar Féérique. Christophe R., jeune étudiant rennais, a disparu au cœur de la forêt de Brocéliande. Mac’Herig, profiler hors normes, est mandaté par la mère de l’étudiant pour retrouver sa trace. Le disparu semble s’être perdu dans un monde parallèle, ce Méta-Monde où il recherchait la troublante Linoï. S’agit-il d’un simple jeu, basé sur les légendes anciennes ? L’enquêteur doit décrypter indices et témoignages pour comprendre cet étonnant puzzle. Au risque de se tromper quand même…

Si Ange Bastiani fut un auteur moyen, « Terminus cimetière » (Un Mystère, 1961) reste un de ses bons romans. Un employé de pompes funèbres se trouve mêlé aux affaires pas très claires de son patron. Il doit récupérer un précieux colis, et affronter des truands nerveux. Il récolte quelques mauvais coups, sans être sûr de plaire à l’épouse (qu’il aime en secret) de son employeur…

« Terminus nuit » de Patrick Pécherot (Série Noire, 1999) : Le journaliste Thomas Mecker et un ami policier enquêtent sur le meurtre d’un militaire. Selon un portrait-robot, le coupable pourrait être aussi l’auteur d’un attentat au parc EuroDisney. En réalité, un groupe d’activistes fachos sème le désordre, afin d’en tirer parti politiquement. Parmi ces gens se trouvent d’anciens copains des deux enquêteurs…

« Terminus Elicius » de Karine Giebel (Rail Noir, 2004) : Dans la région de Marseille, le policier Esposito traque un tueur en série prenant pour cible des jeunes femmes. Jeanne trouva dans le train une lettre de l’assassin, signée Elicius (autre nom de Jupiter). Le criminel impressionne Jeanne. Esposito trouve un point commun entre les victimes, l’école de commerce qu’elles ont fréquenté. Jeanne risque d’être considérée comme complice du tueur, qui a un sérieux motif de se venger…

« Terminus Hollywood » d’Helen Knode (Rivages, 2003) : Journaliste spécialisée dans le cinéma, Ann enquête sur la mort de la scénariste Greta. Quand elles s’étaient rencontrées, Greta avait évoqué un ambitieux projet de film. Avec l’aide de l’incorruptible policier Lockwood, Ann tente de découvrir la vérité. Jalousie entre auteurs, au sujet d’un scénario s’inspirant d’un faits divers réel ? Pas sûr, car il est aussi question de chantage dans cette affaire. Un bordel sado-maso et d’anciens studios de cinéma cachent des secrets concernant un crime ancien…

« Terminus Ararat » de Maurice Gouiran (Jigal, 2006) : Clovis Narigou, ex-journaliste devenu berger dilettante, ne songe qu’à vivre peinard dans ses collines de l’Estaque, à l’écart du monde et de ses travers, seulement entouré de ses chèvres et de ses amis. Mais l’ami Raf, flic de son état, passe par là avec ses histoires abracadabrantes. Une secte envahit Marseille, déstablise la jeunesse. Un gosse est enlevé par on ne sait qui. Un archéologue est obligé d’escalader l’Ararat. Une histoire à dormir debout ? C’est reparti pour Clovis. Des ruines d’Aphrodisias aux musées d’Istanbul, de l’ancienne Arménie aux pentes de l’Ararat, Clovis se retrouve, sans bien comprendre pourquoi, aux prises avec une bande de cinglés aux ordres de puissants créationnistes états-uniens…

« Terminus Pondichéry » d’Hubert Huertas (Presses de la Cité, “Sud Lointain”, 2006) n’est pas un polar. C’est un roman assez singulier, non dénué de suspense. En voici un petit résumé : Possession française, Pondichéry était encore un des comptoirs de l’Inde… En 1948, naissent le même jour trois enfants. Sandjiv Moreau est le fils du médecin-chef français de l’hôpital, colonial alcoolique, et de sa pieuse épouse. Kanda-Koumarane est celui du médecin adjoint, Indien militant, et de sa femme Devika, insatisfaite de sa propre vie. Anandita est la nièce de Nanda, ‘ambulancier cyclomobile’ . Stérile, cet intouchable a adopté le bébé peu désiré par sa famille. Nanda devient le précepteur des trois bambins. Il les a placés sous la protection du dieu Ganesh, emblème de son cyclopousse. La transition vers l’indépendance de Pondichéry, ce sont huit années d’une situation politique incertaine. Chaque habitant devra choisir, rester Indien ou quitter le pays : l’Option les obsède. Les enfants grandissent ensemble sous l’œil de Nanda. Grâce à ses innocentes manigances, il réussit à faire accepter Anandita à l’école chrétienne. Si la fillette utilise un langage très cru, elle apprécie quand même sœur Gilberte. Nanda profite de la scolarisation de sa ‘presque-fille’ pour apprendre à lire. Curieux par nature, il s’avère un boulimique de lecture. Sachant écrire, il entreprend de rédiger ses mémoires. Tandis que leurs pères dérivent vers les excès politisés ou éthyliques, les deux garçons sont maintenant amoureux d’Anandita. Pour la conquérir, l’un et l’autre deviennent musiciens. Nanda, lui, finit par satisfaire les désirs intimes de Devika, la mère de Kanda-K. Quand vient l’indépendance, les enfants se séparent. Anandita se réfugie dans l’austérité religieuse…

Quelques romans, polars ou non, utilisant TERMINUS dans leur titre :

« Terminus pour les pitt-bulls » de Jean-Noël Blanc (Seuil, 2001) est bien un roman à suspense. « Terminus Montparnasse » de Michel Renouard (Editions du 28 août) a pour base le meurtre d’un criminologue dans le TGV. « Terminus grand large » d’Hélène Montardre (Pocket Junior) est un roman jeunesse : Un homme fait les cent pas devant un immeuble. Un médaillon est trouvé par terre. A l’intérieur, le portrait d’une jeune femme aux yeux couleur violette. Quel rapport avec l’homme mystérieux ? Flora et Aurélie enquêtent. « Rade Terminus » de Nicolas Fargues (Editions P.O.L.) a pour cadre Diego-Suarez, à Madagascar. « Terminus » est le titre d’un recueil de nouvelles de Jean Durin (L’Harmattan, 2006). « L’Enfant-Terminus » est un roman de Sylvia Moreno (Editions Favre).  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/