Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 08:34

L'univers de Stéphanie Plum

 

D’abord auteur de romans sentimentaux, l’américaine Janet Evanovich créa en 1994 le personnage de Stéphanie Plum. C’est une chasseuse de primes chargée de retrouver les suspects sous caution ayant oublié de se présenter au tribunal.

Cette brune aux yeux bleus a environ trente ans, elle mesure près d’un mètre soixante-dix, elle pèse soixante-deux kilos et demi, et fait du 85 B de poitrine. Elle vit à Trenton, dans le New Jersey. Elle est très attachée à son quartier natal, le Bourg. C’est dans ce quartier middle class, aux maisons jumelées, qu’habite sa famille. Elle leur rend de fréquentes visites.Stephanie_Plum.JPG

Sa mère est une cuisinière experte, qui l’invite à dîner, et ne la laisse jamais repartir sans une part de gâteau ou quelque plat préparé. Elle juge trop dangereux le métier de sa fille. Elle voudrait que Stéphanie mène une vie normale. Surtout, qu’elle se marie. De préférence avec le policier Joe Morelli, ami de longue date. Mais la jeune femme, divorcée de l’avocat Dickie Orr après un court mariage, n’est pas pressée de recommencer.

Le père de Stéphanie s’exprime peu, sinon par de brèves réparties ou des silences réprobateurs. Cerné de femmes, il préfère se replier sur lui-même. Valérie, la sœur aînée de Stéphanie, apparaît comme la femme parfaite. Mariée, elle a deux filles, et vit en Californie. Bientôt larguée par son mari, elle revient vivre chez ses parents.

La plus déjantée de la famille, c’est Mamie Mazur. Cette excentrique veuve âgée est prête à toutes les expériences excitantes. Elle ne s’interdit aucun fantasme, ni aucune fantaisie. Son grand plaisir, ce sont les veillées funéraires chez Stiva. Elle y récolte les derniers potins, et met une certaine animation. Elle est mêlée aux affaires traitées par sa petite-fille. Elle se montre parfois envahissante dans la vie de la jeune femme. Si elle exaspère les parents de Stéphanie, c’est un personnage absolument réjouissant.

La famille compte également bon nombre d’oncle, tantes, cousins. Justement, Stéphanie est employée par son cousin Vinnie, agent de cautionnement judiciaire. Vincent Plum, 45 ans, passe pour un obsédé sexuel, voire pour un type lâche et désagréable. Il confie à sa cousine des missions qu’il estime faciles, sans danger. Ce qui n’est pas toujours le cas, finalement. Car, au Bourg, même les suspects âgés sont pleins de vitalité. Ils savent éviter qu’on les retrouve. D’autres, plus jeunes, sont carrément azimutés. Par exemple, le Mooner, un doux dingue camé plutôt sympathique. Les allumés ne manquent pas dans le secteur.

Connie Rosolli est la secrétaire de Vinnie. Elle se veut neutre, mais ne déteste pas qu’on se moque de son patron ou des relations de celui-ci. Lula travaille aussi pour Vincent Plum. « Lula était une ex-prostituée recyclée en employée de bureau. Elle s’était récemment lancée dans un programme de relookage complet […] Une métamorphose qui la faisait ressembler à une Shirley Temple black et pugnace de cent dix kilos » (“A la une, à la deux, à la mort”) La ronde Lula est une partenaire indispensable pour Stéphanie. Non pas qu’elle soit efficace. Mais être secondée par un bulldozer peut s’avérer utile selon les circonstances. Les suspects rétifs ou les malfrats malintentionnés résistent peu quand Lula montre son agacement. Avec Mamie Mazur, c’est l’autre personnage attachant de cette série.

Le cousin Vinnie utilise aussi les services de Joyce Barnhardt, que Stéphanie a des raisons de détester : « Quelques années plus tôt, j’avais surpris Joyce en train de se taper mon mari (depuis, mon ex-mari) sur la table de notre salle à manger. Et, quand ça me prend, j’aime bien lui rendre la monnaie de sa pièce » (“Septième ciel”). En effet, elle ridiculise souvent son ennemie.

Le seul authentique chasseur de primes, c’est Ranger. « Ranger est américano-cubain. Ses traits sont américains, ses yeux latino, sa peau est couleur crème au café, et son corps est ce qu’un corps peut être de mieux. Ses cheveux noirs étaient coiffés en catogan. Il portait un T-shirt noir qui lui collait à la peau autant qu’un tatouage, et un pantalon de treillis noir enfoncé dans ses rangers noires » (“Cinq à sexe”). Il vaut mieux ne pas demander à cet ancien mercenaire l’origine de ses voitures (noires), ni trop lui poser de questions en général. Il sait manier l’ironie. Sa déontologie est personnelle. Ce qu’il juge moralement répréhensible, il ne le fait pas. Mais son code moral peut s’écarter de la norme, jusqu’à être en contradiction avec la loi.

La seule présence de Ranger à ses côtés excite terriblement Stéphanie. Une attirance purement sexuelle, avoue-t-elle. Mais envisager une expérience de sexe avec le viril Ranger est aussi effrayant qu’excitant pour elle. Il joue avec elle, comme le chat avec la souris. Se laisser tenter fait peur à Stéphanie.

Complexité d’un choix impossible. Car, dans sa vie, il y a aussi Joe Morelli, le policier. « Il a deux ans et douze centimètres de plus que moi ; une fine cicatrice lui barre le sourcil droit ; il a un aigle tatoué sur les pectoraux » (“A la une, à la deux, à la mort”). C’est un bon policier, un pro. Comme le veulent ses origines, il se montre un brin macho (l’est-il réellement ?). On nous parle de sa grand-mère, redoutable jeteuse de sorts. Depuis leur enfance, Morelli s’intéresse à la petite culotte de Stéphanie, puis à ses formes parfaites. Leurs rapports sont loin d’être simples. Au fil du temps, ils sont devenus amants réguliers. Toutefois, pas facile de conserver leur intimité… quand mamie Mazur s’installe provisoirement chez Stéphanie, quand Ranger rôde dans son appartement, quand des types louches lui rendent des visites nocturnes malgré les serrures, ou quand elle doit héberger un suspect. Brave garçon, Morelli est patient. Y compris avec la nerveuse famille de Stéphanie.

L’univers de la chasseuse de primes serait incomplet si l’on ne citait pas Rex, son hamster, et le chien Bob. Boulimique, ce dernier est une charge pour Stéphanie. Mais il lui offre parfois de belles satisfactions.

D’abord désargentée, Stéphanie circule dans la Buick 1953 du défunt oncle Sandor, une antiquité. Elle n’a guère de chance avec les véhicules qu’elle achète ou qu’on lui prête. Pourries ou voyantes, ces voitures finissent mal. Celles fournies par Ranger ne durent pas plus longtemps.

Quant aux missions de la chasseuse de primes, on aura déjà compris qu’elles sont extrêmement mouvementées. De la belle comédie policière, savoureuse et hilarante. On a plaisir à retrouver ce petit monde dans les épisodes (numérotés) de cette série : « La prime », « Deux fois n’est pas coutume », « A la une, à la deux, à la mort », « Quatre ou double », « Cinq à sexe », « Six appeal », « Septième ciel », « Le grand huit », « Flambant neuf ». A part les deux premiers, ces romans sont publiés chez Payot-suspense, et tous réédités chez Pocket.

© Claude LE NOCHER

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

dorsi 05/08/2010 14:35


J'ai retrouvé la réponse des Editions Payot et Rivages :
"nous n'avons pas les droits de publication en langue française pour les tomes 10 et suivants de la série des Stéphanie Plum de Janet Evanovich. Ils ne paraîtront donc pas chez nous."


Claude LE NOCHER 05/08/2010 15:11



Deux titres de son autre série ayant été publié les années passées au Fleuve Noir, c'est peut-être là que sont les droits français de J.Evanovitch aujourd'hui ? Ceci
n'est que suppositoire... Amitiés.



Dorsi 05/08/2010 09:18


J'ai écrit à la maison d'édition et ils m'ont répondu qu'ils n'avaient pas eu les droits de traduction !!! je me suis décidée à lire le 10eme en anglais


Claude LE NOCHER 05/08/2010 10:40



Bonjour,


Il existe visiblement un blocage sur les droits de traduction, comme je le supposais dans une précédente réponse. Peut-être l'éditeur français en grand format
garde-t-il un droit prioritaire que, pour quelque raison que ce soit, il ne souhaite ni utiliser (traduction), ni vendre (à un concurrent). "Edition, ton univers impitoya-able !"


Pour qui peut lire les originaux, c'est pour l'instant le seul moyen, effectivement.


Amitiés.



Vanpee 05/08/2010 02:57


Il existe des "beetwen book" mais malheureusement pas en français. Je fais partie des mordues mais elle nous fait du bien Stéphanie. Bientôt le nr 10. Amitiés


Claude LE NOCHER 05/08/2010 07:11



Bonjour,


Eh oui, nous espérons toutes et tous une prochaine traduction en français des titres suivants de la série, afin de retrouver Stéphanie et consorts.


Amitiés.



Dorsi 21/07/2010 11:08


J'adore les aventures de Stéphanie Plum mais a priori les dernières aventures ne sont plus traduites en français


Claude LE NOCHER 21/07/2010 11:55



Bonjour,


Effectivement les aventures 10, 11, 12, et 14 de la pétulante Stéphanie sont toujours indisponibles en français. Sinon, deux romans dans sa série Alex Barnaby
("Mécano girl" et le second dont j'oublie le titre) mouventée, mais moins drôle. Pourquoi cet arrêt, alors que cette série connaissait le succès ? Droits peut-être trop élevés ? Dommage, quoi
qu'il en soit, car c'était extrêmement sympathique !


Amitiés.



laetimeg 20/06/2009 15:04

Perso, je craque pour Morelli. Cependant, j'ai finit le 5 hier soir et ça nous laisse sur notre fin.. Finalement, pour lequel des 2 a-t-elle décidé de montrer (ou pltôt d'enlever) sa petite robe noire???

Claude LE NOCHER 20/06/2009 18:10



Si ma mémoire est bonne, dans un des épisodes Stéphanie "vit en couple" avec Morelli, avant que ne débarque chez elle sa merveilleuse grand-mère. Je ne garantis pas
qu'ils aient eu le temps de copuler avant son arrivée.
Il existe, par ailleurs, une sorte de "défi" entre Ranger et Stéphanie, qui éprouve le fameux syndrome d'attirance-repulsion. Toujours si je me souviens bien, je crois ça aboutira à une (ou deux)
scène émoustillante, mais quand même pas torride (moralité oblige).
Ranger, c'est le macho puissant - Morelli, le macho un peu maladroit - En quelque sorte, les deux facettes des hommes, en général (si on veut y voir un symbolisme).



laetimeg 19/06/2009 19:07

Même si je trouve notre cheère Stéphanie, très prude, limite coincée par momment!!!

Claude LE NOCHER 20/06/2009 08:02


Stéphanie Plum est Américaine, dans un pays qui reste gobalement puritain.
Elle est surtout coincée dans son choix entre Morelli et Ranger...
Et vous, vous craquez pour lequel ?


laetimeg 19/06/2009 19:06

1er, 2ème et 3ème finis!!! ça devient grave!!

je les achète par 2 comme ça à la fnac j'ai droit à un 3ème livre gratis dans une liste qu'il préétalisse!!!

bref, bon livre et bon plan!!!

+++,

Laetitia

Claude LE NOCHER 20/06/2009 08:00


Ensuite, chère Laetimeg, il faudra lire les romans de Sparkle Hayter (si ce n'est déjà fait).


laetimeg@yahoo.fr 15/06/2009 21:02

super, je hâte de voir comment ça se termine!!! et acheter le 2ème!!!

Claude LE NOCHER 16/06/2009 07:54



Et voilà, encore une lectrice atteinte du virus Stéphanie Plum ! En réalité, ce serait plutôt une saine maladie (qui provoque quelques frissons), voire une thérapie
par le rire (à condition de ne pas payer les dégâts provoqués par notre chasseuse de prime ou ses proches).
Amitiés.



laetimeg 15/06/2009 21:01

ça y est, j'ai commencé le 1er, et j'adore. je l'ai acheté ce midi et j'en suis déjà à la moitié!!

laetimeg 26/05/2009 17:01

J'ai acheté le premier!! J'ai vraiment hâte de le lire!!!!

Claude LE NOCHER 26/05/2009 18:31


Il est bien rare que les lectrices (et même les lecteurs) de cette série humoristique et polar soient déçu(e)s... En général, ils lisent le premier, se précipitent sur
le deuxième, ne veulent pas rater le troisième, pensen déjà à lire le quatrième, et ainsi de suite jusqu'au 9e ou 10e. Oui, on l'aime Stéphanie...
Bonne lecture !


Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/