Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 07:00

 

Dans la collection Actes Noirs, Alain Wagneur propose son nouveau suspense Djoliba, fleuve de sang. Une histoire aussi sombre que les relations entre la France et ses anciennes colonies africaines…

En 2007. Policier ayant traité des affaires très sensibles, Richard Zamanski est aujourd’hui en poste à Blainville, station balnéaire de Charente Maritime. Il a fini par supporter cette mise au placard, même s’il situe mal sa place au sein de la police locale. Ses récents problèmes de logement lui occupent l’esprit. C’est par hasard qu’il retrouve ici un de ses anciens profs, Claude Parvillier. Originaire de la région, ce jeune retraité s’est installé dans la maison de ses défunts parents. Zamanski n’aura pas l’occasion d’échanger d’autres souvenirs avec Parvillier, car celui-ci est découvert suicidé peu après. Dépression causée par l’inactivité ? L’enquêteur n’y croit guère. D’autant qu’on n’a pas trouvé de lettre d’adieu, et que l’ordinateur de Parvillier a disparu. Par tradition familiale, ce passionné de l’Afrique y exerça son métier durant de longues années. Il préparait un dossier concernant ce continent, mais on ignore précisément sur quel thème.

La hiérarchie de Zamanski n’est pas convaincue par l’hypothèse d’un meurtre. Par la suite, une opération de police hasardeuse oblige l’enquêteur a prendre un peu de vacances. WAGNEUR-2010Peut-être l’occasion de découvrir la cabane de ses rêves et les joies du nautisme. À titre officieux, il est averti par un collègue gendarme de la mort violente d’Amidou Diop. Cet étudiant proche de Claude Parvillier semblait l’aider à constituer le fameux dossier disparu avec l’ordi. Il a été torturé, avant d’être éliminé. Zamanski et son collègue ne sont pas surpris qu’aucune suite ne soit donnée à ce nouveau meurtre. Le policier recherche sur Internet quelques infos sur la famille Parvillier, père et fils. Le père fut un haut fonctionnaire dont les responsabilités en Afrique étaient importantes. Le parcours du fils apparaît moins lié aux autorités françaises. Il étudia la sociologie de ces populations.

Pour Zamanski, l’affaire prend bientôt une tournure plus sérieuse encore. Il est reçu par Delarive, de la Direction nationale de la police, et par une conseillère ministérielle. On lui propose une mission occulte, qu’il ne peut refuser. Antoine Delarive, pas si hostile, recommande la plus grande prudence à Zamanski. Le policier sent déjà qu’une menace plane autour de lui.

Aux obsèques de Parvillier, il a croisé Cazenave, vieux colonial ami de la famille. Zamanski rencontre chez lui cet homme qui connaît bien les arcanes des relations entre France et Afrique. Quant à savoir ce que Claude Parvillier faisait au Mali, Cazenave doute qu’il s’agisse d’espionnage d’aucune sorte. Zamanski interroge ensuite Claire, la sœur de Parvillier. Elle lui confie que son frère risquait de gros ennuis judiciaires au Mali, plusieurs plaintes ayant été déposées contre lui. Des questions se posent sur l’ONG pour laquelle il opérait là-bas. Après cette visite, Zamanski a une nouvelle fois la preuve que rôde un danger criminel. C’est à Bamako qu’il espère découvrir de nouveaux éléments…

Entre roman noir et enquête menée par un flic désabusé, cette histoire est bien sûr le prétexte à évoquer nos troubles liens avec le continent africain. L’époque des réseaux de Jacques Foccart et de ses amis semble désormais de l’histoire ancienne. Pourtant, l’influence (affichée ou souterraine) de la France reste forte dans ces pays indépendants. L’auteur pose aussi la question du rôle des ONG, de leur financement et de leur fonctionnement. Alphabétisation et soutien médico-social sont de nobles missions, qui méritent une véritable clarté. Soulignons un sympathique clin d’œil: au Mali, Zamanski prend contact avec le duo de policiers créé par le romancier Moussa Konaté. Entre affaires de mœurs et politique internationale, c’est dans un contexte dense qu’évolue ici un récit qui se suit avec grand plaisir.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Claude LE NOCHER - dans Livres et auteurs
commenter cet article

commentaires

gridou 09/12/2010 09:43


Quel poète ce Claude...
Je suis tout à fait d'accord avec toi. Et très contrariée qu'on trouve si peu d'infos dans les médias...
Pardon, je m'égare...


Claude LE NOCHER 09/12/2010 10:41



Salut Gridou,


Poète, peut-être ? un peu obligé : quand j'ai essayé de faire "pouet-pouet rigolons un peu", j'ai pris des coups. Alors, poétisons gentiment. Sans négliger le fonds,
ici la face cachée des affaires africaines de notre vieux pays.


Amitiés.



One More Blog in the Ghetto 09/12/2010 07:02


Oh, oh! Un polar qui semble en prise avec une certaine réalité bien trouble (France-Afrique), voilà qui m'attire plutôt. C'est pour ça que j'aime le polar: sa capacité à se coltiner avec des sujets
bien sombres (euh... sans jeu de mots, ici). Merci pour la recommandation; c'est noté.


Claude LE NOCHER 09/12/2010 07:29



La France-Afrique me fait penser à une sorte de "théâtre d'ombres" (ou de marionettes). Sur le devant de la scène, des acteurs interchangeables. Mais dans
l'ombre, des gens tirent les ficelles, exploitent et organisent, trafiquent et au besoin suppriment les gêneurs.


En effet, c'est ici le polar qui prime, mais on sent bien ces ombres au fil du récit. Sans être trop démonstratif, il me semble... L'Afrique, éternel thème sans doute, mais il est toujours bon de souligner l'aspect nébuleux de nos relations avec ce continent.


Amitiés.



gridou 07/12/2010 16:34


2 mois c'est quand même assez nouveau...Assez pour ne pas être encore dispo dans ma bibli :)
J'avais bien compris que ce n'etait pas un traité - un peu indigeste à mon gout et c'est justement le mélange polar / culture qui m'intéresse.


Claude LE NOCHER 07/12/2010 17:23



Un thème qui peut être abordé par bien des aspects, en effet, depuis l'actualité la plus chaude (2 présidents élus pour la Côte d'Ivoire) jusqu'aux fictions les
plus sombres, comme celle-ci. Il y a quand même des lueurs, des moments de vie saine, dans cette histoire.


Amitiés.



gridou 07/12/2010 09:57


alors ça c'est un sujet qui m'intéresse carrément !!!
je note !
C'est une nouveauté ?


Claude LE NOCHER 07/12/2010 11:52



Salut Gridou,


Ce roman est sorti depuis deux mois (octobre), mais je n'avais pas eu le temps de le lire plus tôt. Ce n'est pas un traité sur la France-Afrique, mais la complexité
des relations apparaît bien. Un bon roman, selon moi.


Amitiés.



Action-Suspense Contact

  • : Le blog de Claude LE NOCHER
  • Le blog de Claude LE NOCHER
  • : Chaque jour des infos sur la Littérature Policière dans toute sa diversité : polar, suspense, thriller, romans noirs et d'enquête, auteurs français et étrangers. Abonnez-vous, c'est gratuit !
  • Contact

Toutes mes chroniques

Plusieurs centaines de mes chroniques sur le polar sont chez ABC Polar (mon blog annexe) http://abcpolar.over-blog.com/

Mes chroniques polars sont toujours chez Rayon Polar http://www.rayonpolar.com/

Recherchez D'autres Infos Ici

Action-Suspense via Twitter

Pour suivre l'actualité d'Action-Suspense via Twitter. Il suffit de s'abonner ici

http://twitter.com/ClaudeLeNocher  Twitter-Logo 

Libres lectures

Petit rappel : Toutes mes chroniques, résumés et commentaires, sont des créations issues de lectures intégrales des romans analysés ici, choisis librement, sans influence des éditeurs. Le seul but est de partager nos plaisirs entre lecteurs.

Abonnez-vous à Action-Suspense, pour recevoir chaque jour mes chroniques et mes infos sur l'univers du polar. Facile et gratuit !

Spécial Roland Sadaune

Roland Sadaune est romancier, peintre de talent, et un ami fidèle.

http://www.polaroland-sadaune.com/

ClaudeBySadauneClaude Le Nocher, by R.Sadaune

 http://www.polaroland-sadaune.com/